7 astuces pour améliorer le sommeil des enfants

29 Août 2016

Si le sommeil de nos enfants fait partie de nos préoccupations majeures, c’est parce qu’un môme qui a profité d’une nuit reposante est en général beaucoup plus supportable pour nos nerfs dans la journée.

Soyons honnêtes : on a tous connu des épisodes nocturnes suffisamment difficiles pour savoir que le sommeil constitue une des clés de la bonne santé de nos lardons (et par extension, de la nôtre). Mieux vaut donc en prendre soin en mettant toutes les chances de notre côté.

Comment améliorer le sommeil des enfants ? 

Près d’1 enfant de 3/4 ans sur 4 connaitrait des problèmes de sommeil, d’après le réseau Morphée. Principalement des difficultés d’endormissement ou des réveils nocturnes fréquents. Quelques astuces simples peuvent permettre de vous aider à améliorer le sommeil de vos enfants.

1 | Gardez le rythme

Le rythme est probablement l’un des piliers du sommeil des enfants. Une fois que vous avez trouvé l’heure de coucher qui convient à Choupinet, dérogez-en le moins souvent possible. Contrairement à ce qu’ils vous diront pour repousser l’heure fatidique du coucher, les enfants sont réglés comme du papier à musique. Et le maintien d’un rythme régulier est une des garanties d’un véritable sommeil réparateur.

2 | Instaurez un rituel du coucher

On en a souvent parlé sur ce blog : le rituel du coucher est un élément fondamental pour assurer un endormissement rapide et serein. Avant d’éteindre la lumière, profitez-en pour échanger quelques mots doux, partager des moments tendres, lire une ou deux histoires. Ce moment privilégié permettra à vos mômes de vous quitter plus facilement pour rejoindre les bras de Morphée.

3 | Evitez les excitants en tous genres

Votre enfant adore regarder la télé quelques minutes avant de se coucher ? Mieux vaudrait pourtant qu’il s’en passe. Il devrait aussi éviter les boissons vitaminées ou caféinées comme le coca, les activités physiques, les lieux bruyants…  Bref, pour optimiser le sommeil des enfants, il est vivement conseillé d’instaurer un sas de décompression préalable au moment du coucher, pour faire redescendre doucement l’excitation de la journée.

4 | Synchronisez leur horloge biologique

On ne s’en rend pas nécessairement compte, mais notre horloge biologique joue un rôle essentiel dans la qualité de notre sommeil. Pour améliorer celui de nos enfants, il convient donc de jouer sur l’alternance entre lumière et obscurité. Vous pouvez par exemple ouvrir grand les volets le matin et limiter l’intensité de la lumière le soir venu. Pensez aussi à installer des éclairages tamisés dans les chambres de vos enfants.

5 | Surveillez la qualité de votre environnement

Pour améliorer le sommeil des enfants (et le nôtre), mieux vaut s’assurer que l’environnement dans lequel nous vivons est sain : température, humidité, qualité de l’air. Pour faire le boulot à notre place, Sevenhugs a inventé hugOne, une solution connectée simple à mettre en place. Il suffit d’installer des minihugs sur nos matelas pour qu’ils analysent nos cycles de sommeil et la qualité de notre environnement. Résultats et conseils sont ensuite disponibles sur une application mobile pour nous aider à modifier ce qui doit l’être.

6 | Choisissez un couchage adapté

Pour permettre à votre enfant de s’endormir sereinement, mieux vaut lui proposer un lit adapté à sa taille, dont il pourra éventuellement toucher le bout avec ses pieds. Ça le rassurera. Privilégiez-les matelas de qualité, plutôt fermes et éviter les couettes avant 1 an. Les enfants les plus jeunes sont plus à l’aise dans des gigoteuses.

7 | Aérez !

On l’oublie trop souvent mais aérer une pièce fait partie des réflexes importants pour maintenir un environnement sain. Ouvrez grand les fenêtres au moins 10 minutes tous les matins, et profitez-en pour relever le matelas afin qu’il en profite également. Là aussi, le hugOne de Sevenhugs peut s’avérer très utile : il mesure la qualité de l’air de votre maison et envoie une notification lumineuse lorsqu’il est temps de l’aérer. Pratique, non ?

Vos enfants ont du mal à trouver le sommeil ? Découvrez les p’tits trucs de Je suis papa en vidéo !

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour améliorer le sommeil des enfants ? 

Pour consulter le dossier complet sur le sommeil de l’enfant, cliquez ici.

Crédit photo : une petite fille endormie

Cet article a été réalisé en collaboration avec Sevenhugs

16 réponses to “7 astuces pour améliorer le sommeil des enfants”

  1. Coline et Rémy 29 août 2016 at 11 h 57 min #

    Hello,

    On peut aussi rajouter à cette liste :
    – Les ambiances sonores, attention pas de musique avec des paroles, mais simplement de bruit (bruit d’eau, de la nature…) le mieux est de trouver des tempos lents.
    – Les huiles essentielles à vaporiser le soir dans la chambre.

    À bientôt
    Coline et Rémy

    • Olivier 29 août 2016 at 13 h 43 min #

      Les ambiances sonores, c’est certain. Ca peut aider. Par contre, les huiles essentielles, je ne suis pas fan. Perso, ça me déclenche des mots de tête. Et comme je sais que certaines sont dangereuses, j’ai toujours peur que Mychoup’ y touche. Cela dit, j’avoue mon inculture sur le sujet. Comment les utilisez-vous ?

      • Meresse 29 août 2016 at 15 h 29 min #

        J’utilise aussi les huiles essentielles pour favoriser l’endormissement de mes filles. J’affectionne beaucoup les « petits grains de bigaradier », elles detendent et aident a s’endormir. Je dépose 2 ou 3 gouttes sous l’oreiller. Elles aiment bien. Ça les rassurent. Mais c’est vrai qu’il faut utiliser les huiles essentielles en connaissance de cause parce que ça peut être dangereux .
        L’homéopathie aussi ça marche bien. Passiflora composée, ça détend.

        • Olivier 30 août 2016 at 9 h 13 min #

          Ok, c’est bien ce que je pensais. Et pour l’homéopathie, tu as raison, ça marche pas mal, et c’est moins risqué pour les néophytes.

          • Julie 28 décembre 2016 at 13 h 14 min #

            Pour les néophytes il y a ce livre pour les huiles essentielles avec bébé/enfants qui est très bien « je ne sais pas utiliser les huiles essentielles spécial enfant » de Danièle Festy aux éditions Leduc. .. pas mal à avoir sous la main

  2. Boris 30 août 2016 at 4 h 24 min #

    Bon article ! C’est certain que quand à 3h du matin, on n’a toujours pas fermé l’oeil, le manque de sommeil commence à peser. Ne parlons même pas du matin suivant, au bureau 😀 !!!

    +1 en tout cas pour le rituel et l’ambiance tamisée, ça marche bien ici avec notre petit de 2 ans, même si certaines nuits, c’est plus long que d’autres.

    Le plus gros problème qu’on a, ce sont les réveils en pleine nuit, il est incapable de se rendormir tout seul, donc les bonnes nuits, il se réveille peut-être vers 1h du matin, ensuite vers 5h ou 6h. Les nuits plus difficiles, il nous fait 3 réveils, et là, zéro repos +_+

    Mais plus passe le temps, plus il grandi et plus ça va, je me dis souvent que chaque enfant à ses besoin, son propre rythme pour être prêt à dormir tout seul. Il faut le respecter.

    • Olivier 30 août 2016 at 9 h 14 min #

      Allez, tu tiens le bon bout… bientôt, à toi les grasses matinées 🙂

  3. clairou 30 août 2016 at 8 h 14 min #

    Pour la sangsue on a jamais eu trop de soucis… à part quand elle ne veut pas dormir!
    Je la laisse faire à partir du moment où elle ne fait pas trop de bruit.
    Passiflora composé 2 comprimés avant le coucher ça la détend. C’est notre rituel en plus de l’histoire du soir.

    • Olivier 30 août 2016 at 9 h 16 min #

      Ca fait longtemps que je n’ai pas utilisé Passiflora, mais à l’époque, c’était notre joker en cas de difficulté 🙂

      • Clairou 1 septembre 2016 at 19 h 45 min #

        Ça a un effet psy aussi… Elle pense que si elle a pas ses cachets elle dormira moins bien…

        • Laëtitia 1 septembre 2016 at 20 h 03 min #

          Moi ma p’tite dernière me fait la même chose mais avec la tétine … Du coup, impossible de lui enlever !

          • Olivier 2 septembre 2016 at 10 h 45 min #

            @Laetitia… tétine à remplacer par un Machouyou à l’occasion : http://www.je-suis-papa.com/machouyou-pour-en-finir-avec-le-pouce-et-la-tetine/

            • Laëtitia 2 septembre 2016 at 17 h 31 min #

              Excellent !!! Je ne connaissais pas du tout. Merci pour le tuyau ! J’ai lu l’article, ça a un coût par rapport à une tétine mais si ça marche, c’est une bonne transition ! Après j’ai peur qu’elle ne sache pas s’en passer non plus en grandissant …

              • Olivier 5 septembre 2016 at 10 h 03 min #

                D’après les retours, les enfants s’en séparent beaucoup plus vite que la tétine classique. Mais ça reste à vérifier au cas par cas…

        • Olivier 2 septembre 2016 at 10 h 44 min #

          Grave, D’ailleurs on utilise aussi des petites granules d’arnica quand on n’a plus de réponses à certaines de ces plaintes : dodo, bobo, chagrin…
          Le top du placebo !

Envoyez une réponse