9 astuces pour faire les courses avec les enfants

25 Sep 2014

9 astuces pour faire les courses avec les enfants

Faire les courses avec les enfants, c’est un peu comme emmener sa femme à une soirée foot (ou son mec à une soirée lingerie). Faut s’attendre à des débordements incongrus.

Oui mais voilà, en parent téméraire, vous ne renoncez jamais devant l’adversité. Fermement décidé à botter le derrière aux clichés du genre, vous choisissez de remplir le caddie avec votre môme sous le bras.

Vous pensez que le vôtre saura se tenir ? Jetez quand même un coup d’œil furtif à ces quelques conseils de bon sens. On ne sait jamais !

Fixez les règles

Il n’y a rien de pire qu’un gosse qui confond le supermarché avec un parc d’attraction. La première règle consiste donc à en fixer d’autres. Et surtout à les expliquer à votre lardon, en lui demandant de jurer sur la tête de son doudou préféré qu’il les respectera à la lettre.

Evitez les manèges

Depuis que les manèges ont envahi les allées des supermarchés, mieux vaut ruser pour pénétrer dans l’antre de la ménagère avec un porte-monnaie encore plein. Consultez les plans de la galerie marchande, repérez les entrées sans manèges et faufilez-vous discrètement.

Nourrissez-les avant le départ

Gardez toujours en tête qu’un enfant repu est un enfant calme. Surtout lorsqu’il est en phase de digestion. Occupé à faire sortir ce rot resté coincé en bas de son œsophage, votre môme devrait rapidement oublier le plan qu’il a mis en œuvre pour dévaster un supermarché en moins de 3 minutes chrono.

Faites-les participer

Si vous avez déjà essayé de maintenir un enfant assis pendant une heure (sans l’attacher), vous savez à quel point ces petites bêtes ont besoin de se dépenser. A chaque nouveau rayon, attribuez-leur des missions. Mais n’oubliez pas une règle : plus elles seront difficiles, plus votre môme y passera du temps, mais plus sa motivation diminuera. Pensez à varier régulièrement les niveaux de difficultés.

Apprenez à dire non

Avec un môme, vous pourriez rapidement vous retrouver avec la moitié des rayonnages dans votre caddie. N’oubliez jamais que la solution tient en un seul mot : « non ». C’est pourtant pas si compliqué !

Conservez des gâteaux dans la poche

Si vous ne voulez pas vous faire racketter la moitié de vos achats avant même le passage en caisse, pensez à conserver un ou deux paquets de gâteaux dans vos poches, que vous distribuerez judicieusement en fonction du niveau d’excitation de votre marmaille.

Fuyez les jours d’affluence

Fuyez les vendredis soirs, les samedis après-midi et les veilles de jours fériés. Vous pourriez ne pas vous en remettre. Pour faire les courses avec les enfants, mieux vaut que les allées soient suffisamment clairsemées. Et je ne vous parle même pas des longues minutes d’attente à la caisse, avec ces têtes de gondoles remplies de chewing-gum, bonbeks et autres jouets hors de prix.

Ne craignez plus ses colères

On a tous connu la fois où, pris par une de ses colères homériques, votre lardon s’est mis à se rouler au sol, comme pour alerter la sécurité du magasin, la Ddass et les services de la préfecture en même temps. La première fois, vous étiez mort de honte. Mais aujourd’hui, vous avez tellement l’habitude que votre môme ne voit plus aucun intérêt à se contorsionner de la sorte.

Faites les courses sur le web

Ca ressemble à un aveu d’échec, mais c’est en réalité une porte de sortie tout à fait honorable.  Pour éviter la crise, mieux vaut ne pas la chercher. Du coup, vous allumez votre ordinateur et faites et les courses sur le web, pendant que loulou joue aux Playmobil sans même imaginer qu’il passe à côté d’un rayon entier de Haribo.

Et vous ? Avez-vous déjà tenté de faire les courses avec les enfants ? Quels sont vos meilleures astuces ?

D’autres articles ? 

Photo Credit: .michael.newman

33 réponses to “9 astuces pour faire les courses avec les enfants”

  1. clairou 25 septembre 2014 at 13 h 13 min #

    je la fais participer en cherchant ce que je veux du haut du siège du caddie.
    La mienne est plutôt calme en courses ouf et ça l’amuse!

    NB : ne jamais au grand jamais faire tes courses le matin du 1er jour des grosses promo j’en ai fait les frais Mardi sans enfants ouf!!

    • Olivier 25 septembre 2014 at 15 h 02 min #

      A cause du monde, c’est ça ?! Tu m’étonnes…

  2. Carine Mamjoza 25 septembre 2014 at 13 h 14 min #

    Je suis adepte de l’astuce n°9… j’adore ta formule avec les Playmobil et les Haribo !
    Et sinon, si c’est inévitable, je vais dans mon petit Intermarché, une version vieille époque où l’on ne trouve que le nécessaire (mais c’est largement suffisant), où l’on peut habilement éviter le rayon confiserie, où il y a des mini-chariots que mes garçons prennent plaisir à remplir de lentilles, concombre ou autres choses saines (mais siii).

    • Olivier 25 septembre 2014 at 15 h 03 min #

      Ici aussi, je préfère largement les petits supermarchés de quartiers, plus paisibles et plus agréables à parcourir… et on ne s’égare pas dans des rayons infinis !

  3. Lauréa 25 septembre 2014 at 13 h 50 min #

    Ce sont de bonnes astuces, je note même si on fait les courses par Drive, il arrive que parfois il manque des oeufs ou du lait et hop on fait un tour rapide au casino du coin, et pas toujours évident à gérer ;-). Après j’ai de la chance ma fille est encore petite, du coup un coup dans l’ergo avec un gâteau et on en parle plus mouahhaha :p

    • Olivier 25 septembre 2014 at 15 h 04 min #

      Tant qu’elle loge dans l’ergo, tu es sauvée… c’est après que ça se corse !

  4. Wondersissi 25 septembre 2014 at 14 h 00 min #

    Et je dirais 10 – on y va l’un sans l’autre!! Ou alors la 9, je confirme.. Au marché, ca se passe plutôt bien car il gratte à tous les étalages (Sourire n°47 = Oooooh comme il est mignon….tiens, une fraise/saucisson/fromage/bout de pain…)mais au supermarché..ppfffiou…j’ai beau le menacer des 10 plaies d’Egypte, on arrive toujours à une cata avant la fin!! Bref, vive internet quoi….

    • Olivier 25 septembre 2014 at 15 h 05 min #

      Tu as raison, ici aussi, elle adore le marché. Elle gratte un bout de pain et aime se promener parmi les étales. Faut dire, c’est pas la même ambiance non plus !

  5. Doudou 25 septembre 2014 at 14 h 04 min #

    J’ai fait l’expérience il y a qq temps… et dingue comment le niveau d’excitation a augmenté au fur et à mesure des minutes passées dans le supermarché… niveau qui s’accélérait lorsqu’elle s’ennuyait de l’occupation que je venais de lui trouver :'(

    Du coup, perso, j’évite… (pas encore convaincu super maman du bien fait des courses sur le net)

    • Olivier 25 septembre 2014 at 15 h 05 min #

      C’est clair. l’excitation monte… jusqu’à explosion arrivée en caisse. et là, c’est la danse shamanique avec contorsions !

  6. maman est occupée 25 septembre 2014 at 14 h 50 min #

    Nous avons adopté le conseil de Jean-Marie Bigard : faire des groupes de deux 1 parent / 1 enfant. Ca les occupe et c’est plus rapide.

    • Olivier 25 septembre 2014 at 15 h 06 min #

      Pas idiot… mais faut pas en avoir 5 !

  7. mag 25 septembre 2014 at 15 h 46 min #

    et bien chez nous c grosses courses une fois par mois…et bien sur ce jour la, super papa reste a la maison avec les 2 affreux!

    pour les réapprovisionnement d’entre deux, je vais avec…mais je ne leur laisse plus rien faire…entre ma fille qui a fait tomber la joliiiiiie pyramide de kellogs de milieu de rayon et mon adooorable fils qui a buté avec le mini chariot panier dans le bas d’une tete de rayon de ….bouteilles de vins…(oui oui il en a cassé au moins 4 …a éclaboussé l’ensemble de son pantalon, du mien et de ceux des deux retraités qui étaient juste a coté)….Non pour moi c’est fini..j’ai décrété que le supermarché devait etre un maximum évité par mes deux enfants pour protéger ma tension artérielle mdr

    • Olivier 25 septembre 2014 at 16 h 22 min #

      Oh my god ! Chapeau bas. Tu tiens là une bonne paire d’artistes de cirque !

  8. sandra 25 septembre 2014 at 20 h 46 min #

    moi j’ai eu le malheur de lui passer le scan c’était sans compter qu’arrivé à la maison après le passage en caisse sans relecture je trouverai des choses inattendu dans mon sac, genre un parfum raiponce. « t’inquiète pas maman je l’ai payé avec le pistolet »

    • Olivier 28 septembre 2014 at 16 h 42 min #

      excellent. Ah bah ouais, c’est pratique le pistolet 😉

  9. 7 at home 26 septembre 2014 at 13 h 19 min #

    waouw ici c’est plutôt le web, sauf si bien sûre pas d’autres solutions je fuis les courses le vendredi soir et le samedi ! Mais obligations obligent nous tentons l’aventure avec les deux derniers (oui on aime le risque) et pour les tenir, ils participent, on esquive les rayons à risques (jouets, bonbecs) mais je crois que ça les grandes surfaces ont pigés car elles bousculent un peu trop souvent les allées ;). Notre solution de repli préféré : larguer les monstres à notre ado qui gère à coups de wii et de dessins animés (oui je suis une mère exécrable qui assume ) .

    • Olivier 28 septembre 2014 at 16 h 43 min #

      L’autogestion, c’est le principal intérêt d’une famille nombreuse, non ? 😉

  10. Cloé D 26 septembre 2014 at 22 h 19 min #

    C’est plutôt sympa de faire les courses avec lui. Comme il connaît bien nos habitudes, c’est lui qui remplit le caddie! On fait toujours les courses dans le même ordre, donc dès qu’on rentre dans le magasin, il se dirige directement dans le bon rayon. Et trop de chance, on a jamais eu de crise pour des bonbons ou autres friandises. Faut dire aussi qu’on évite ces rayons, donc il ne les connaît pas 🙂 !

    • Olivier 28 septembre 2014 at 16 h 44 min #

      Tu ne mesures pas ta chance ! Profite (et remercie le de tant de bonté).

  11. 01Claire 28 septembre 2014 at 12 h 21 min #

    Et bien, chacun a son astuce mais nous allons faire les courses (la corvée), le samedi vers les 19 heures après un solide goûter pris vers les 17-17:30 (tranche de jambon, biberon compote).Et là nous commençons par l’alimentaire et après les livres et oui nous nous ruinons à l’espace culturel Leclerc@ Peu de monde, en général… les rayons sont tout regarnis…et après c’est le bain la soupe dans le biberon, un gros yaourt et au lit avec le nouveau livre…
    Bon, on n’achète pas de bonbon (pas l’habitude), donc pas de crise, le chocolat par contre c’est le père qui fait sa crise: »il manque du chocolat blanc »
    Mais le le pire c’est le rayon habillement comme son père « nan, veux pas, pas envie »
    En fait je crois que j’ai 2 enfants…étrange phénomène qu’il faudra discuter dans l’un de tes posts, (ton avis m’intéresse si tu veux bien!)

    • Olivier 28 septembre 2014 at 16 h 46 min #

      Le samedi soir, tard, c’est peut-être le bon compromis. Dans les rayons, il n’y a plus que les jeunes qui préparent leur soirée (aux rayons alcool, gâteaux apéro et éventuellement pizzas surgelés) !

  12. Anne-Estelle 29 septembre 2014 at 14 h 01 min #

    Le ptit caddy pour bambins c’est super comme moyen de participer. Depuis qu’elle a 2 ans elle participe comme ça, elle me suit, elle met les articles dans son caddy (des fois ça met des plombes parce que c’est comme une partie tétris pour elle)… Jamais eu de grosse crise pour quelque chose en particulier, juste des crises de larmes de fatigue en fin de journée. Du coup j’évite au maximum la fin de journée 🙂

    • Olivier 29 septembre 2014 at 15 h 19 min #

      Oui, mieux vaut faire les courses le matin, à l’ouverture. Et l’idée du mini-caddie est très bonne. je crois que je vais essayer la prochaine fois !

  13. lexou 29 septembre 2014 at 14 h 37 min #

    Depuis environ deux ans je ne fais plus que du drive et ppur les légumes la viande et le bon fromage de temps en temps j’ai un grand primeur à 30 minutes de la maison, j’y vais entre deux avec ou sans ma fille, mais les courses avec elle j’ai abandonné 😉

    • Olivier 29 septembre 2014 at 15 h 20 min #

      En même temps, le drive me saoule pour une raison simple : le temps passé devant un ordinateur, à repousser les assauts de Mychoup’ qui veut toucher tous les boutons (aaaarrrgghhh).

  14. Valou 30 septembre 2014 at 22 h 48 min #

    Drive drive drive !!! pendant le sieste de choupi ou le soir qd elle est couchée. Ici cela a été la révolution : plus de stress, plus de crises, plus d attente, mini courses possibles a tout moment, drive juste a la sortie de l’autoroute que l on prend pour revenir du boulot. Bref, le paradis !
    Cela ne nous empêche pas d aller sur le marché pour les fruits et les légumes tous les samedis matin et chez pi.card pour les surgelés. Mais ma louloute y va avec plaisir et il n y a aucune tentation.
    Et puis si nous avons le malheur d aller au supermarché, c est papa plus que louloute qu il faut que je retienne de tout acheter à sa fille. Exemple samedi courses rapides dans GSM, quatre articles sur scanette dont un nouveau doudou et un méga savon princesse Disney que papa a scanne dans mon dos…

    • Olivier 1 octobre 2014 at 8 h 43 min #

      Tu as raison, il faudrait qu’on se discipline davantage et qu’on systématise le drive, ça nous coûterait bien moins cher que les courses d’appoint qu’on fait à la supérette du coin…

  15. mylya 24 octobre 2014 at 15 h 01 min #

    Notre aînée ilyana n’a jamais rien dis …tellement qu’un jour je me suis confronté au caprice hallucinant de la fille d’une amie

    • Olivier 24 octobre 2014 at 15 h 38 min #

      Ilyana a quand même l’air d’une crème… tu as tiré le bon numéro j »ai l’impression !

Trackbacks and Pingbacks

  1. Revue de web n°15 | Maman à Paris - 2 octobre 2014

    […] au blog je suis papa, vous apprendrez à mieux dompter vos excités pour faire les courses en toute […]

  2. Faire-part de naissance : le top du pire - Blog Je suis papa ! - 29 octobre 2014

    […] TOP ? Prénom de bébé : 10 trucs pour trouver l’inspiration, 9 astuces pour faire les courses avec les enfants, 17 trucs débiles qu’on fait gober à nos enfants… tous les TOP sont […]

  3. Revue de web n°15 – Maman à Paris - 31 janvier 2016

    […] au blog je suis papa, vous apprendrez à mieux dompter vos excités pour faire les courses en toute […]

Envoyez une réponse