Ma Charente-Maritime en 6 souvenirs

1 Juin 2017

vacances en Charente-Maritime

Quand on devient parents, on a envie de partager nos petits bonheurs avec nos enfants. Et même s’ils ne se montrent pas toujours réceptifs, j’ai souvent pu constater à quel point nos messages pouvaient laisser des traces lorsque l’intention venait du cœur.

Parmi les endroits que j’aime faire découvrir à Mychoup’, il y a ma région d’adoption. Celle dans laquelle je vis depuis 20 ans et qui ne cesse de m’étonner par ses richesses. Et la Charente-Maritime en fait partie.

D’Oléron la fougueuse à Ré la coquette, de Rochefort à la Saintonge, de la plage de Saint-Palais aux bords de la Seudre, la Charente-Maritime offre à elle seule un feu d’artifices de couleurs, de lumière et d’émotions. Peut-être d’ailleurs faites-vous partie des quelques centaines de milliers de vacanciers qui viennent profiter de ses attraits chaque été.

Mes vacances d’enfant à Saint-Palais

Petit, j’ai souvent passé mes vacances d’été autour de Royan. J’en garde des souvenirs d’enfants : le goût salé des embruns, le soleil sur la peau, les trous dans le sable à n’en plus finir, l’architecture 50’s, les villas « Belle époque » ou « Années folles », les grandes aventures en bateau gonflable à quelques mètres du rivage, le marché et ses camelots qui haranguent le chaland, le championnat de billes, les beignets aux pommes dégustés les doigts plein de sable… A Saint-Palais, la plage de Nauzan occupe une place de choix dans mes souvenirs. J’en connais chaque rocher. Alors forcément, quand on y est retourné l’été dernier pour y passer une semaine en famille, nos vacances ont pris l’allure d’un pèlerinage. Découvrez Saint-Palais ici.

Mon premier job d’animateur de colo à Oléron

J’avais 20 ans à peine. Je découvrais Oléron et l’ambiance potache du job d’animateur. Autour de moi, des dizaines de mômes de 3 à 16 ans, toujours prêts à multiplier les coups les plus improbables. Je me rappelle les nuits sans sommeil, les journées à courir et les réunions à n’en plus finir. Je me souviens aussi de cette soirée d’adieu qui a signé la fin de ma passion pour les huîtres, pourtant emblématiques de cette côte. De Grand-Village-Plage à Saint-Trojan-les-Bains en passant par le Château-D’Oléron, l’île d’Oléron réunit les amateurs d’une nature préservée, sauvage et majestueuse. Découvrez Oléron ici.

La fête de notre Pacs à La Palmyre

C’était il y a 11 ans. Nos amis proches nous emmenaient – ma princesse et moi – en virée à La Palmyre pour fêter notre Pacs. L’occasion d’une balade sur les immenses plages désertes de la côte sauvage. On y parvient en suivant la route qui longe le rivage. Des accès discrets percent la pinède à intervalles réguliers. Là, il n’y a que vous, ou presque. Ce jour-là, J’y ai laissé mes lunettes, arrachées par une vague plus effrontée que les autres. Découvrez La Palmyre ici.

Une rencontre avec la chance sur l’île de Ré

L’île de Ré fait probablement partie de mes spots préférés. J’aime l’agitation qui saisit Saint-Martin à l’arrivée des beaux jours, l’ambiance discrète des Portes et les concours de jeux de sable avec les enfants aux Bois-Plage. Mais c’est à Saint-Clément-des-Baleines que nous ne manquons pas de nous arrêter à chaque visite. Là où l’île se jette dans l’horizon, près du phare des Baleines. Il y a 6 ans, alors que ma femme promenait péniblement son bidou rebondi à l’occasion d’une de nos dernières balades en amoureux, le destin a voulu que nous croisions le chemin d’un chercheur de fossiles, à marée basse au milieu des rochers. A la fin de notre échange, l’homme nous a tendu 3 pierres qu’il venait de trouver. « Pour vous deux et pour la petite fille qui va naître. Elles vous porteront chance », nous a-t-il promis avant de retourner à ses recherches. 6 ans plus tard, ces précieux nous protègent encore, depuis la boîte à trésors dans laquelle nous les avons précieusement rangées. Entre le bracelet de naissance de Mychoup’ et sa première mèche de cheveux. Découvrez l’Ile de Ré ici.

Nos escapades en amoureux à La Rochelle

La Rochelle, c’est notre bulle de respiration, notre parenthèse enchantée, notre sas de décompression. La ville dans laquelle nous nous enfuyons en amoureux lorsque l’envie de prendre le large se fait sentir. Pour la vitalité de son centre-ville, le charme de son marché, sa douceur de vivre, sa plage et son vieux port, sa gastronomie et son savoir-vivre, la beauté de son patrimoine. La Rochelle fait partie de ces villes dans lesquelles plane un doux parfum de vacances toute l’année. Une ville qui se vit avec des lunettes de soleil et des nu-pieds. Découvrez La Rochelle ici.

La découverte d’une passion pour le vent à Châtelaillon-Plage

C’est lors de notre dernière escapade en Charente-Maritime que nous avons découvert Châtelaillon-Plage. Avec ses villas début XXe, son artère commerçante et sa plage à perte de vue, la petite station balnéaire peut se prévaloir d’un charme fou. Authentique, simple et familiale. A Pâques, la ville rassemble chaque année des milliers d’amateurs et de passionnés à l’occasion du festival du cerf-volant et du vent. Une grande découverte pour nous et peut-être le prochain spot de nos vacances en famille. Découvrez Châtelaillon-Plage.

Pour découvrir toutes les richesses de Charente-Maritime et préparer vos vacances, c’est par ici.

Et vous ? Quels sont vos souvenirs de Charente-Maritime ? Envie d’y passer des vacances ?

D’autres articles ?

3 réponses to “Ma Charente-Maritime en 6 souvenirs”

  1. Emeline de "petit enfant deviendra grand" 1 juin 2017 at 13 h 43 min #

    Je suis allée, petite (donc il y a longtemps 😉 ) dans tous ces lieux ou pas très loin. Il me tarde d’y retourner avec ma fille. Je n’y ai pas de « souvenir d’enfance » mais je me souviens à quel point ils valent le détour! Merci pour ce joli tour de Charente-Maritime!

    • Olivier 1 juin 2017 at 14 h 10 min #

      Je n’en parle pas dans le billet mais on est pas loin du lieu idéal pour des vacances avec des enfants. Les stations sont accueillantes, très family-friendly, les plages sont propres, surveillées, équipées, il y a plein de balades et d’activités pour eux, la nature est globalement bien préservée, l’ambiance est vraiment « nostress »… bref, yapluka 🙂

Envoyez une réponse