La cour des grands

10 Juil 2017

la cour des grands

En septembre, Mychoup’ rejoindra la cour des grands. Celles de tous ses fantasmes, de ses angoisses et de ses illusions. Elle ne l’avoue qu’à demi-mots mais ses silences parlent pour elle. Elle a les pétoches.

Il faut dire qu’elle était bien dans la cour des maternelles. Grande parmi les petits. Forte parmi les faibles. Rayonnante et éternelle.

Elle connait chaque recoin de son école. De la chasse d’eau qui fuit aux marches sur lesquelles elle se retrouvent avec ses copines. Elle aime cette ambiance familière, presque familiale. Elle aime se complaire dans cette douce bienveillance qu’on accorde qu’au moins de 6 ans, comme pour les préserver de la dure réalité d’un monde qui ne tolère pas de défaillance. Mais elle sait qu’un jour pas si lointain, elle devra affronter l’au-delà, passer cette barrière derrière laquelle règne la loi de la jungle. Là, dans la cour des grands.

Quand est venu le moment du rendez-vous chez le directeur des primaires pour l’inscription, Mychoup’ n’en menait pas large. Tellement chamboulée qu’elle en était devenue muette. Incapable de vomir le moindre mot pas plus que de lever le regard. Enfuis, sa répartie légendaire et son impertinence mesurée. Enterrés, son regard effronté et sa dégaine intrépide.

Là, devant son nouveau Boss, elle était devenue chose. Vous l’auriez vu, fragile et nébuleuse, prête à se jeter sous la table pour ne plus affronter la situation.

Oui, Mychoup’ est encore un bébé. Quelque part. Tout au fond. Et ses nombreuses suppliques pour le rester le plus longtemps possible le confirme. Un soir, alors que nous discutions ensemble des années qui passent, elle me confiait son envie de prendre son temps, de profiter de chaque jour, de ne surtout pas grandir trop vite.

Il faut dire qu’elle ne rencontre pas souvent de grands. Petite fille unique, elle vit entourée d’une majorité d’enfants plus jeunes qu’elle. Autant de miniatures dont elle aime prendre soin, avec tendresse et bienveillance.

Il n’y a que le mardi soir qu’elle traverse la cour des petits pour regagner la salle qui fait office de dojo, là en plein milieu de l’école des grands. A son cours de judo, elle rencontre des CP. Son angoisse. Chaque semaine, elle redoute d’avoir à les combattre et préfère se réfugier auprès de ses copines.

Alors on écoute, on relance, on acquiesce, on ouvre des perspectives et on creuse là où ça pique. Sans pression. Sans forcer le destin.

On autonomise aussi. Bien conscient de notre responsabilité, de notre propre difficulté à admettre de la voir grandir, et déjà, nous échapper.

La rentrée ? C’est dans 2 mois. On a le temps.

Et vous ? En quelles classes rentrent vos enfants ? Comment vivent-ils ces grands changements ?

D’autres articles ?

Crédit photo : enfant sur le chemin de l’école

17 réponses to “La cour des grands”

  1. Marilyn 10 juillet 2017 at 13 h 08 min #

    Mon fils aussi rentre au cp. Il ne montre pas d’anxiété pour l’instant. Il est plutôt impatient. Il voudrait déjà acheter son cartable et les quelques fournitures dont il a besoin et il dévore les pages de son cahier de vacances vitesse grand V pour être sûr d’être prêt lol ! Il nous a annoncé fièrement qu’il voulait être le premier de sa classe lol ! On l’a tempéré en lui disant qu’il devait faire de son mieux et que le classement importait peu ! On verra à la rentrée si les peurs arrivent 😉

    • Olivier 10 juillet 2017 at 13 h 35 min #

      Holala, surtout ne les cherche pas ! Si l’école ne l’angoisse pas, tant mieux 🙂
      ici on se bat avec le désir de perfection de Mychoup’, qui lui donne des angoisses à chaque fois qu’elle apprend un truc nouveau. Pourtant, on ne lui met jamais la pression, mais bon…

  2. So 10 juillet 2017 at 13 h 44 min #

    « Elle aime se complaire dans cette douce bienveillance qu’on accorde qu’au moins de 6 ans, comme pour les préserver de la dure réalité d’un monde qui ne tolère pas de défaillance. »
    PE en ce1 je t assure que cette bienveillance est présente aussi dans l’école des « grands » et heureusement… Ses angoisses sont légitimes car elle quitte un endroit familier pour un petit saut dans l inconnu mais comme beaucoup qq jours seulement après la rentrée tout ira beaucoup mieux
    En attendant qu’elle profite de ses vacances !

    • Olivier 10 juillet 2017 at 13 h 47 min #

      C’est exactement ce que je me dis. Et pour l’instant no stress et vive les vacances 🙂

  3. Longe 10 juillet 2017 at 13 h 52 min #

    Mon aîné entre en 6 ème il est super content mais je pense qu’il a la trouille…ma fille en CE2 ds une nouvelle école ça va être dur elle a quitté ttes ces copines..Et mon dernier de 5 ans en grande section lui ce rend pas trop compte qu’il change de maison et d’école..On verra bien en septembre.

    • Olivier 10 juillet 2017 at 15 h 11 min #

      Houlala, que de changements ! Heureusement, nos mômes s’adaptent facilement. C’en est même parfois surprenant.

  4. Laure 10 juillet 2017 at 13 h 56 min #

    Oh la la tu m’ as fichu le bourdon avec tes histoires de grandir trop vite. Mon bébé va entrer en CP !! L’angoisse est montée d’un cran. Heureusement elle est chez mamie et papi j’ai le temps de me ressaisir. A vrai dire je n’ai pas abordé le sujet avec elle. On verra quand elle rentrera.

    • Olivier 10 juillet 2017 at 15 h 12 min #

      C’est vrai que ça va vite, non ? Je suis partagé entre le bonheur de la voir grandir et la crainte de constater que le temps file trop vite…

  5. Aurélie 10 juillet 2017 at 21 h 16 min #

    Ma grande rentré également au CP. A vrai dire je stresse autant qu elle… C’est une nouvelle grande étape qui se franchit. Peu à peu ma princesse se détache de sa maman. Lol Noémie a hâte de faire ses achats de fournitures. Elle me parle de soirée pyjama avec ses copines et déjà de premiers amours… Elisa ma plus petite rentre en moyenne section de maternelle. Elle n angoisse apparemment pas plus que cela mais je pense que cela sera un peu plus compliqué à la rentrée Étant donné que sa grande sœur ne sera plus avec elle. A voir… En attendant profitons de ces vacances qui ne font que commencer !

    • Olivier 11 juillet 2017 at 8 h 42 min #

      Les premiers amours ? Ah non, hein ! 🙂

  6. Netaddicta 10 juillet 2017 at 21 h 17 min #

    Ici la rentrée en CP s’est faite plus tôt que prévue, à la Toussaint de grande section à vrai dire suite à la convocation « en urgence » de sa maîtresse nous proposant un saut de classe au bout d’un mois. Et bien je n’en ai pas mené large. Beaucoup d’hésitations, et l’impression qu’elle grandissait trop vite. C’est elle qui m’a rassurée après 10 jours d’adaptation (matin en CP, après-midi en GS) elle a pris la décision du CP. Et le bilan de fin d’année est positif malgré quelques semaines un peu difficiles en terme d’intégration niveau copains. Maintenant tout va bien, des copines, un amoureux… Mais au fond de moi j’avoue que j’aurais bien aimé avoir tout le temps d’un été pour me préparer à cette rentrée chez les grands!
    En tout cas je n’oublierai jamais cette remarque quelques semaines après son entrée en CP, je l’accompagnais jusqu’au portail et il y avait un « embouteillage » de parents sur le trottoir. Et là elle me dit « pourquoi tu m’accompagnes jusqu’au portail? » « Parce que j’ai envie » « D’accord pour cette fois maman mais la prochaine fois je terminerai seule! » (Bon en vrai je l’ai accompagnee jusqu’au portail toute l’année et elle était bien contente mais je crois que c’était sa manière à elle de me dire qu’elle avait rellement grandi!)

    • Olivier 11 juillet 2017 at 8 h 42 min #

      Wow, il faut une sacré maturité pour accepter de changer de classes en cours de route quand on est petit ! Quel courage…

      • Netaddicta 11 juillet 2017 at 20 h 08 min #

        En fait, je l’ai trouvée beaucoup plus courageuse que moi alors aux prises avec mes angoisses qu’elle ne s’intègre pas ou qu’elle ne « reussisse » pas ensuite. Comme souvent dans ces cas-la c’est son père qui a permis de remettre à sa juste place cette décision en prenant le parti de faire confiance à l’équipe enseignante (super au demeurant)

        • Olivier 12 juillet 2017 at 9 h 54 min #

          A l’équipe enseignante et à votre fille 🙂 Et ça c’est chouette !

  7. Julia 11 juillet 2017 at 9 h 44 min #

    Tout pareil ici!! J ai bien reconnue ma choup à moi dans ton article!! Ca fait des semaines qu elle me dit qu elle « a peur des CP »… ce terme des CP englobant l ensemble des classes élémentaires! Mais en même temps, elle me dit que le CP « ca va être trop fac’  » parce qu elle sait deja lire! Il y a donc un drôle de mélange d appréhension et de furieuse envie de montrer qu elle sera forte aussi chez les plus grands!

    • Olivier 11 juillet 2017 at 11 h 10 min #

      ben voilà, on a exactement le même modèle (avec les mêmes répliques cultes) !

  8. Carine P 23 juillet 2017 at 19 h 09 min #

    Coucou,
    Chez nous aussi Mini J ira au CP, être aussi changera d’école et laissera son petit frère dans l’autre cour, celle des maternelles. Mais, elle n’a pas trop peur car même si 2 de ces copines ne seront pas dans son école, elle sera avec tous les autres dans une petite école avec maîtresse Cathy qu’elle a déjà rencontré. Son maître de l’an dernier est le directeur des 2 écoles et leur a fait visiter la cour, la nouvelle classe…. en fin d’année. Donc nos avions le gros avantage d’habiter dans un petit village et que nos enfants soient dans une petite école (3 classes pour la maternelle et 4 pour l’école primaire). Mon amie de Pontault Combault a une fille du même âge qui ira dans une école avec 150 CP, je trouve ça énorme. Mes grandes qui sont au collège sont dans un établissement de 450 élèves et ça me va très bien qu’ils ne soient pas plus nombreux. Bon courage a ta puce, elle s’y fera très vite j’en suis sûre, pour vous ce sera un peu plus long, mais c’est certain que ça doit être très impressionnant. Bonne soirée et j’espère Mychoup retrouvera des copines dans sa classe.

Envoyez une réponse