Un été sans petites roues

23 Août 2016

L’été offre souvent aux enfants autant d’occasions de faire de grandes découvertes que de se lancer dans de nouvelles aventures.

Mychoup cultivait, elle, une ambition secrète : faire du vélo sans petites roues. Secrète, parce qu’elle s’était abstenue de nous en parler, préférant jusque-là se réfugier dans une peur rassurante qui nous faisait régulièrement resserrer celles de son vélo.

Mais Mademoiselle avait un plan : profiter d’un séjour chez ses grands-parents pour s’initier aux joies du deux roues. En cachette. Loin de ce regard parental qui lui colle la pression.

Elle comptait bien nous surprendre en nous montrant ses progrès lorsque nous reviendrions la chercher, une semaine plus tard. On l’aurait félicité, ses yeux se seraient mis à briller et nous nous serions lancés dans un de ses longs câlins à trois qu’elle adore.

Oui mais voilà, tout ne s’est pas passé comme prévu. Et quand nous sommes arrivés, Mychoup’ n’était pas contente d’elle. Bien sûr, elle arrivait désormais à se passer des petites roues, mais Papy devait encore la tenir pour garantir son équilibre. Et son terrain de jeu se limitait encore au jardin, pas question de prendre de risques inutiles. Bref, elle avait échoué. Elle le savait. Et ses tentatives de cacher sa déception restaient vaines.

Ce soir-là, alors que l’heure du coucher allait sonner, j’ai pris Mychoup’ dans une main, le vélo dans l’autre, et nous sommes sortis dans la rue. Je lui ai demandé de s’installer et d’appuyer sur les pédales. J’ai retenu mon souffle, je l’ai lâché et elle est partie.

Au bout du trottoir, elle m’attendait. La tête haute, le sourire aux lèvres, la poitrine gonflée. Elle était rechargée à bloc.

« On recommence, papa ! »

Et vous ? Comment vos enfants ont-ils appris le vélo sans petites roues ?

D’autres tranches de vie ?

Crédit photo : un enfant sur son vélo

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réponses to “Un été sans petites roues”

  1. Coline et Rémy 23 août 2016 at 13 h 02 min #

    Hello,

    La draisine c’est pas mal pour apprendre l’équilibre, la stabilité et déjà avoir des repères plus ou moins similaires au vélo sans les petites roues 😉

    À bientôt
    Coline et Rémy

    • Olivier 23 août 2016 at 15 h 51 min #

      Oui, la draisienne offre une vraie opportunité aux enfants d’apprendre l’équilibre, parfait pour mieux se lancer à vélo ensuite. Problème : Mychoup’ n’a jamais vraiment aimé.

  2. Johanne 24 août 2016 at 16 h 16 min #

    Félicitations !
    Alors nous ça s’est passé le jour de ses 4 ans… D’un coup 🙂
    Il avait une draisienne depuis ses 1 ans… D’abord une à 3 roues, puis on est vite passée à celle à 2 roues… Ensuite, on le traînait dans la remorque du vélo, ensuite siège vélo, ensuite avec le Trail-gator (http://www.trail-gator.com/) et enfin la barre d’apprentissage de chez decathlon…et voilà c’est passé comme une lettre à la poste 🙂
    Aujourd’hui, Camille 5 ans 1/2 est dans un club de BMX, et fait sa première compète le mois prochain !
    Il est super fière et nous encore plus… 🙂

    • Olivier 24 août 2016 at 16 h 52 min #

      Wow… en même temps, avec les différentes étapes qu’il a franchi, c’était son destin 🙂
      Tu le féliciteras ! Je croise les doigts pour lui 🙂

  3. Kevin 24 août 2016 at 17 h 55 min #

    Salut,
    Perso, j’avais trop peur de laisser mon petit apprendre à faire du vélo sans petites roues. En tout cas, bravo à Mychoup’. Elle est téméraire on dirait. 🙂

    • Olivier 25 août 2016 at 9 h 08 min #

      il y a toujours une petite appréhension… mais notre rôle de parents consiste aussi à laisser nos enfants voler de leurs propres ailes !

      • Kevin 26 août 2016 at 6 h 59 min #

        Salut Olivier,
        Tu as parfaitement raison. D’ailleurs, j’essaie au maximum de laisser mon petit faire les choses par lui quand il me demande. Dans la limite du raisonnable bien sûr. LOL

  4. Valérie PASCAL 27 août 2016 at 17 h 24 min #

    Bonjour et toutes mes félicitations !

    Mon fils va avoir 5 ans le 31/10 et n’a toujours pas acquis l’équilibre. Il ne parvient absolument à faire du vélo sans les petites roues.
    Je tente de le motiver gentiment, sans le comparer aux autres, sans le brusquer et sans le culpabiliser (surtout pas!), mais il abandonne très vite. Il déteste ne pas réussir, il lui faut la « facilité » et il lâche l’affaire avec une fausse indifférence (alors je sais qu’il en souffre).
    Je ne sais pas quoi faire pour l’encourager à persister…

    Valérie Pascal, maman solo près de Nantes.

    • Olivier 29 août 2016 at 10 h 41 min #

      Je te conseillerai bien de lâcher du lest, de ne plus en parler jusqu’à ce que ça vienne de lui. peut-être se met-il un peu trop la pression…

  5. stieuma 21 octobre 2016 at 14 h 10 min #

    Personnellement, je ne peux que plussoyer l’utilisation de la draisienne ! TiBijou a eu une Puky pour ses 2 ans, à 3 ans 1/2 on l’a mis sur un vélo 12 pouces sans petite roues, en 1 semaine il avait appris à pédaler et à démarrer, et maintenant il file comme Speedy ! La draisienne c’est top

    • Olivier 21 octobre 2016 at 14 h 50 min #

      Effectivement, tout le monde le dit. c’est le top pour découvrir l’équilibre et mieux appréhender le vélo ensuite !

Envoyez une réponse