10 Astuces pour coucher un enfant dans son lit et pas dans celui de ses parents

comment-coucher-mon-enfant-dans-son-lit

Certains enfants refusent d’aller dormir dans leur lit, d’autres rejoignent la chambre parentale dans la nuit… avec un peu de temps et beaucoup de patience il est possible de changer ces habitudes lorsque les parents le souhaitent. 

Pourquoi certains enfants ne veulent pas dormir dans leur lit ?

Si vos enfants se retrouvent dans votre lit de temps en temps, ce n’est pas un drame. Ils peuvent être malades, avoir fait un cauchemar terrible ou tout simplement avoir besoin d’un contact ponctuel avec vous. Dans ce cas, les apaiser dans votre lit peut s’avérer une solution. L’exception et la rareté mettront une intensité encore plus forte à ce doux moment.

Le moment du coucher est vécu comme une séparation avec les parents. Les enfants ressentent alors de l’anxiété et ne se sentent pas capable de dormir seuls. Ils ont peur. Cependant, il est important qu’ils apprennent progressivement à dormir dans leur lit sans leurs parents et à gérer cette anxiété.

Si vous pratiquiez le co-dodo avec eux depuis leur naissance, cette transition peut être un peu plus longue. Avec de la patience, de la persévérance et de la bienveillance, vous y arriverez.  

Permettre à un enfant d’apprendre à dormir seul constitut l’une des premières étapes de l’apprentissage de la séparation. Objectif : lui permettre de grandir.

Comment coucher mon enfant dans son lit

Vous cherchez des solutions pour coucher vos enfants dans leur lit et pas dans le vôtre ? Voici quelques astuces à vous approprier. N’hésitez pas à partager les vôtres en commentaires.

1| Adoptez une routine pour le coucher

Mettre en place une routine pour le coucher va rassurer les enfants et les mettre dans de bonnes conditions pour dormir.Effectuez ces petites habitudes, toujours dans le même ordre, au même moment est sécurisant pour eux.La routine peut par exemple se composer d’une douche, du dîner, du brossage de dent, d’un passage aux toilettes, d’une histoire dans leur lit et d’un gros câlin. Vous trouverez plus d’infos sur le rituel du coucher ici.

2| Restez quelques minutes à côté d’eux

Pour les rassurer et les aider à s’endormir dans leur lit, vous pouvez rester quelques minutes à côté d’eux. Faîtes cela quelques minutes au début, puis de moins en moins longtemps.

3| Utilisez les livres

De nombreux livres existent pour accompagner les enfants au coucher. « Comment faire dodo quand on n’a pas envie de faire dodo, mais qu’on doit faire dodo quand même alors qu’on n’a pas très très très envie » de Yves Hirschfeld et Delphine Garcia est unsupport qui apporte un réel soutien. Il permet de préparer les enfants à leur nuit.

4| Faites-leur des papouilles ou un massage

Les petites papouilles et les massages permettent aux enfants de se sentir bien et de s’apaiser. Grâce à ce moment de détente, leur respiration va ralentir, leurs muscles se détendre, leur rythme cardiaque et leur pression artérielle diminuer.

5| Rassurez vos enfants

Parlez avec eux et rassurez-les. Le simple fait de parler de choses réconfortantes, avec une voix douce va apaiser vos enfants et les placer dans de meilleures conditions pour dormir. 

6| Optimisez l’aménagement des chambres

Le sentiment d’insécurité chez les enfants peut parfois prendre des proportions inquiétantes pour de jeunes parents. Afin de réduire ce sentiment qui les empêche souvent de dormir, essayez de positionner leur lit face à la porte. Cette orientation leur permet de surveiller qui rentre dans leur chambre. Cela leur permet de maitriser davantage leur environnement.

7| Utilisez les poupées tracas

Proposez à vos enfants de confier leurs craintes à de petites poupées tracas. Ces poupées traditionnelles duGuatémala chassent les angoisses des tout-petits. Avant de se coucher, vos enfants confient leurs peurs aux poupées (une par poupée) et les mettent sous leur oreiller. A leur réveil, les angoisses auront disparu. Vous pouvez vous appuyer sur l’album d’Anthony Browne « Billy se bile » qui traite de ces fameuses poupées.  Bois, chiffons, fil de fer… vos enfants peuvent même fabriquer les leurs.

8| Ouvrez la porte

Le son de votre voix et les bruits de la maison contribuent à apaiser et à rassurer vos enfants. Ces bruits de fond leur permettent de se sentir moins seuls.

9| Proposez-leur de méditer

Il existe de nombreux livres de méditation à destination des enfants. Les séances durent entre 6 et 10 minutes. Certaines permettent de déstresser, d’autres de s’apaiser ou encore de s’endormir. « Calme et attentif comme une grenouille » est l’un des bestsellers dans cette thématique.

10| Branchez une veilleuse ou allumez la lumière du couloir

Plongés dans le noir, vos enfants stressent et imaginent tout un tas de choses monstrueuses et terrifiantes.Entrevoir un filet de lumière par la porte entrouverte ou une veilleuse branchée ou posée dans un coin de la chambre les rassure.

Et vous ? Quel est votre astuce pour que vos enfants se couchent dans leur lit et pas dans le vôtre ? Racontez-nous ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 17 décembre 2019 et mis à jour le 19 décembre 2019 dans Questions de parents

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Marie - japprendsaetremaman.com
    le

    Adepte du maternage proximal, grande paresseuse pour me lever la nuit et plutôt impatiente pour établir des routines qui au final arrangent plus les parents que les enfants, nous avons décidé avec son papa que notre fille de 3 ans irai dormir dans sa chambre quand elle le désirera, quand elle se sentira prête. Je connais des adultes qui ont peur de dormir seul à la maison lorsque leur conjoint est en déplacement professionnel, comment voulez-vous que certains enfants qui n’ont pas atteint l’âge de raison n’ai pas peur eux aussi? Je sais que le moment où elle désirera dormir dans la chambre d’a côté arrivera et pour le moment on s’arrange autrement pour les moments intimes parentaux (souvent Le problème cité lorsque l’enfant dort dans la même chambre que les parents). Votre entourage n’a pas à juger de comment vous dormez, l’important étant que vous dormiez bien et soyez reposé le lendemain matin. C’est ce que nous avons choisi et ça nous fait une bataille en moins 😉

    Répondre