15 questions d’enfants à s’arracher les cheveux (et leurs tentatives de réponses)

questions d'enfants

Les questions d’enfants, c’est un peu comme un Trivial Pursuit grandeur nature. Comme si Julien Lepers s’invitait chaque soir dans votre salon pour vous poser la colle du jour.

En même temps, on les comprend nos mômes. Après 9 mois bien au chaud, les voilà qui débarquent à la lumière -alors même qu’ils n’avaient rien demandé- dans un monde tout beau tout neuf. Du coup forcément, ils ont quelques questions à nous poser, histoire de mieux appréhender nos rituels.

Bref, à partir de 2 ou 3 ans, leur principal boulot consiste à poser des questions, et le vôtre à proposer les réponses les plus valables possibles.

Et à ce petit jeu-là, mieux vaut anticiper un peu car certaines de leurs interrogations viennent de loin. De très loin même.

Questions d’enfants, la sélection

Rassurez-vous tout de suite. Les réponses idéales, c’est comme les parents parfaits, ça n’existe pas. Compte-tenu du surréalisme de certaines questions, vous voilà donc rassurés.

L’important, c’est d’accorder de l’attention à votre môme, de prendre au sérieux ses interrogations, de ne surtout pas mentir…. Et de croiser les doigts très forts pour que les pires questions ne tombent pas sur vous !

Et quand l’inspiration manque ? Ben, on fait comme on peu. 15 exemples à ne pas forcément suivre :

1/ Pourquoi il fait noir la nuit ?

Réponse possible : Parce que le soleil est parti faire des courses, mais il va revenir.

2/ Pourquoi tu vas au travail ?

Réponse possible : Pour gagner des sous, et t’emmener au manège.

3/ Pourquoi doudou, il ne parle pas ?

Réponse possible : ta beauté l’a rendu sans voix.

4/ Pourquoi le soleil s’en va ?

Réponse possible : parce qu’il a rendez-vous avec  la lune.

5/ Pourquoi pourquoi ?

Réponse possible : ben, parce que parce que évidemment.

6/ C’est quoi la vie ?

Réponse possible : le temps qui s’écoule entre la naissance et la mort. Et pour plus de précisions, tu peux toujours lire Bergson, Aristote ou Kant si tu préfères.

7/ Comment on fait les bébés ?

Réponse possible : tu vois cette bouteille de lait ?

8/ Pourquoi tu n’as plus assez de cheveux ?

Réponse possible : ils ont eu peur et ils sont partis.

9/ C’est quand aujourd’hui ?

Réponse possible : après hier et avant demain.

10/ Pourquoi les filles n’ont pas de zizi ?

Réponse possible : excellente question. Tu demanderas à ta mère.

11/ Pourquoi je dois faire dodo ?

Réponse possible : pour être en forme pour la super chouette journée qui t’attend demain !

12/ c’est quoi la pluie ?

Réponse possible : c’est un nuage qui pleure.

13/ Elle est où ta maman ?

Réponse possible : tu es mon enfant, je suis ton papa, et ma maman, c’est ta mamie. T’as compris ?

14/ Pourquoi tu as de la barbichette ?

Réponse possible : pour que tu t’amuses à la tirer dans tous les sens évidemment.

15/ Il va où mon caca après ?

Réponse possible : au paradis des cacas, avec tous ses amis.

Et vous ? Quelles sont les pires questions d’enfants auxquelles vous ayez du répondre ? Comment élaborez-vous vos réponses ?

Crédit photo : Lotus Carroll

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 30 juin 2014 dans Humour et humeur

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


73 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Soizig
    le

    Nous la meilleure a été , c’est quoi la vie éternelle? On a bien sûr esquivé en lui disant que c’était une question pour Grand mère.

    Répondre
  2. Ally
    le

    Une voisine est décédée, Holly avait deux ans et demi et demandait où elle était maintenant j’ai donc répondu « elle est montée au ciel… » Et elle m’a regardée, a réfléchi un instant et m’a demandé  » Et comment on y va au ciel, à pied??? »

    Répondre
  3. Sissi
    le

    Excellent!! Nous, la pire je crois ca été « Pourquoi quand vous serez vieux et que vous serez au ciel je pourrais pas venir avec vous? » .. voilà.. ah oui, et aussi « pourquoi il est tout nu le petit bonhomme vert du feu? »..ppfff…

    Répondre
      • Antoine
        le

        Oui bien sûr il peut y avoir d autres questions , mais ce serait la même chose si tu expliquais que quand on meurt on va dans un cerceuil à 6 pieds sous terre, ( et qu on se fait bouffer par les vers/ et qu au bout d un moment nos restes finissent dans une fosse commune) où encore qu on est brulé et reduit en cendres… Et là bon courage pour gérer les cauchemards…
        Je comprends et c est tout à ton honneur de ne pas vouloir « mentir » à ton enfant , mais ce n est pas mentir que de dire simplement que l on « monte au ciel » ou qu on part « retrouver le père noël » ou qui tu voudras… Un enfant est un enfant , il ne peut et à mon avis ne dois pas vivre, si supporter le poid de la réalité crue comme un adulte . Déjà nous on en chie parfois … Son enfance s arretera bien assez tôt , ça ne fait pas de mal de rêver un peu . Laissons les gosses croire que la lune est pote avec le soleil, que les étoiles nous font des clins d oeil, qu on peut faire un voeux quand passe une etoile filante … Ca stimule l imagination. Sinon arrete les Wall Disney car cendrillon va se faire refiler des mst par le prince charmant , et puis l avortement sera une épreuve pour elle mais elle se sentirait pas d élever un enfant si jeune …
        Bon allez je m acharne pas plus, je sais que tu veux bien et plus encore , beaucoup plus … Surement parce que t es un super papa!

        Répondre
        • Olivier
          le

          Ca me rappelle une conversation que j’ai eu avec des amis autour d’un verre 😉
          Au delà de l’aspect humoristique de ce papier, le billet pose une vraie question : faut-il tout dire (ou pas) à un enfant ? Je n’ai pas de réponse définitive sur le sujet et j’entends parfaitement ton point de vue. Pour ma part, je penche vers une certaine forme de vérité (édulcorée), qui laisse de la place à l’imagination pour que l’enfant construise lui-même ses propres représentations en fonction de ce qu’il est et de ce qu’il est prêt à entendre. Mais bon…le débat est ouvert. On reparlera d’ailleurs plus sérieusement de ce sujet sur ce blog (ne soit pas impatient).
          Une chose est sûre, Cendrillon n’aura pas de mst… elle n’a jamais mis la langue 🙂 (pardon)

          Répondre
          • julie le gall
            le

            J’ai envie de dire tout dépend de votre enfant. personnellement je ne crois pas qu’il faille tout dire à un enfant, surtout si il n’est pas prêt à entendre certaines vérités, ou pas en capacité de tout comprendre. mais j’ai été bien surprise par mon fils qui m’a réclamé des réponses très « scientifiques » concernant la mort. Je lui ai acheté un livre très bien fait qui traite du sujet de manière claire, adaptée, honnête et philosophique. Et bien il a adoré! Donc régulièrement lorsqu’il choisit son histoire du soir, on lit un ou deux chapitres de ce livre, genre « pourquoi meure t’on », « pourquoi certaines personnes veulent mourir » ou « que devient-on quand on est mort »…Ca peut, en tant qu’adulte, nous sembler « morbide » ou triste, mais les enfants n’ont pas la même perception que nous sur le sujet. Alors répondez à vos enfants avec sincérité. Je pense que chacun est libre d’imager à sa façon la question de la mort. Mais un enfant qui n’aura pas eu la réponse attendue à sa question y reviendra.
            Pour ceux que ça intéresse, le livre dont je parle s’intitule « le petit livre de la vie et de la mort »

          • Olivier
            le

            Je suis assez d’accord avec ton point de vue. Nos enfants n’appréhende pas la mort (et d’autres sujets connotés) comme nous. Il faut parfois savoir décrypter leurs attentes et faire fi de nos propres représentations pour leur apporter les réponses dont ils ont besoin.

    • Olivier
      le

      On peut toujours lancer une opération de crowdfunding, Mychoup’ serait ravie d’investir, elle déteste la pluie !

      Répondre
  4. Emilie
    le

    Ici aussi, les questions fusent …

    – dans le style de Pourquoi il fait noir la nuit ? :
    Et Maman, elle va où la nuit quand le jour il arrive ? début flou de réponse sur la terre est ronde et donc quand il fait jour ici, il fait nuit ailleurs très très loin …

    – Arrivée de BB2 oblige : Comment on fait les bébés ?
    dépêtrée de cette question à coup de « un papa et une maman qui s’aiment très fort » (je ne suis pas contre l’homoparentalité mais j’en suis restée au basique, à 3 ans 1/2 c’est suffisant),
    il a enchainé quelques semaines plus tard par : « Et par où il va sortir ». Les mamans ont un petit trou fait exprès (mon fils s’en est contenté, celui d’une amie a demandé à voir le-dit « petit trou » … euh … pas possible mon chéri).

    – Pourquoi je dois faire dodo ?
    super article dans le pomme d’api de février sur les bienfaits du sommeil … OUF !

    Et des milliers d’autres, à longueur de journée et donc recours de temps en temps au « parce que c’est comme ça » ou au « je ne sais pas » …

    Répondre
    • Olivier
      le

      A propos de la terre, super maman, persuadée que sa fille est un génie, était partie sur l’idée de lui créer une maquette avec la terre, le soleil et toutes les planètes.
      Je lui ai répondu qu’il allait déjà falloir lui faire prendre conscience qu’on habite un pays, sur un continent, lui-même sur une planète avant d’en venir au système solaire… mais bon, elle semble y tenir !

      Répondre
      • Sissi
        le

        Ah ah ah ici, c’est Papa Tazz qui veut absolument lui expliquer la photosynthèse…mouhahaha!! Et effectivement, le pays, la ville et tout ça, c’est compliqué! Je travaille à Issy les Moulineaux, ppfffiou, je ne te raconte pas les quiproquos « maman, il est ou ton travail? – Ah Issy les moulineaux mon chou. -Ici? -Non Les Moulineaux! Mais c’est Ici ton travail… »… Assez drôle!!

        Répondre
  5. karineF
    le

    Moi j’ai eu droit à la question: mais maman, moi aussi je vais mourrir un jour?
    Les questions les plus déstabilisantes sont celles autour de la mort – dur de voir leur triste tête le jour ou ils se rendent compte que les parents vont mourrir un jour, mais aussi qu’eux même vont y passer…
    Sinon y’a d’autres questions plus joyeuses comme Maman pourquoi la terre elle tourne, et là la réponse est toute trouvée: va demander à ton père 🙂

    Répondre
    • Olivier
      le

      A vrai dire, c’est l’origine de ce billet. Mychoup’ a commencé à effleurer la question de la mort il y a quelques jours. Et du coup, le sujet a occupé nos discussions avec super maman…

      Répondre
  6. CHOPIN
    le

    « Tu vois cette bouteille de lait? » haha.
    Tu peux peut-être négocier un super moit-moit ou l’appel à un ami pour les questions trop complexes!

    Répondre
  7. netaddicta
    le

    Il y a plusieurs mois déjà (août 2013, je l’avais noté celle-là!) « Maman pourquoi la lune elle est dans le ciel? » « parce qu’elle tourne autour de la terre » « pourquoi elle tourne autour de la terre » « parce que c’est un satellite »  » pourquoi c’est un satellite? » « je sais pas, Pucinette, parce que c’est l’univers »  » pourquoi l’univers? »…

    Une de mes préférées aussi, un matin, alors qu’on faisait un câlin toutes les deux en train de traîner au lit, superpapa déjà parti au travail et là « maman, c’est quoi les mecs? », bon quelques semaines plus tard j’ai eu le droit aussi à « c’est quoi mourir? » c’était moins drôle…

    Répondre
    • Olivier
      le

      « c’est quoi les mecs ? » j’adore ! Voilà une question pragmatique dont la réponse pourra lui être utile (plus tard, bien plus tard).

      Répondre
      • netaddicta
        le

        Oui, ça m’avait quelque peu décontenancée, je pensais être tranquille jusqu’à ses 14 ans, mais comme m’a dit une copine « euh à 14 ans c’est elle qui t’expliquera ce que c’est » 🙂

        Répondre
  8. clara
    le

    « c’est comment quand on est mort? »
    « eh bien, on ne mange plus, on ne respire plus, on n’entend plus, on ne voit plus »
    « on ne voit plus? (air dégoûté) mais comment? on nous a arraché les yeux? » « euh… »

    Répondre
    • Olivier
      le

      La mort… pas facile de leur en faire prendre conscience. et lorsqu’ils comprennent enfin, ça doit leur faire un choc quand même de savoir qu’il y aura une fin à tout ça !

      Répondre
      • Antoine
        le

        Tellement dur que même des adultes de tas de cultures et continents sont encore persuadés au 21eme siecle qu il y a bien un après…. Il parait que ces gens là se portent très bien…
        Désolé pour la digression, je respecte toutes les croyances et surtout je respecte les croyants. De préférence quand ils ne se font pas la guerre .
        Je reste persuadé mais peut etre que je me trompe et que j irai au purgatoire ou en enfer… Que ces histoires ont été écrites par des gens qui n y croyaient pas eux même mais ont voulu épargner le bon peuple. Et qu ils ont dictés des règles de bonne conduite pour que l on ne tue pas notre prochain et ne vole pas notre voisin…. Pour notre bien en fait.
        Moi qui ne croit en rien je passe le plus clair de mon temps libre à assassiner des vieillards et surtout je mens aux enfants 😉

        Répondre
        • Olivier
          le

          Heureusement, ceux qui pensent que nous deviendrons poussières ne se portent pas trop mal non plus !
          Et ils ne mangent pas de petits enfants au petit-déjeuner (enfin, pas à ma connaissance 😉

          Répondre
  9. Valou
    le

    Ici quasi l âge de ma choup, on s amuse toutes les deux à se faire tourner en bourrique :
    Elle : pourquoi ci et pourquoi ca ?
    Moi en panne de réponse : parce que
    Elle ne s en contente pas bien sûr : mais pourquoi maman
    Moi : parce que
    Et ca continue un peu jusqu à ce que je lui dise : pourquoi pourquoi
    Et on finit par se marrer toutes les deux et la question est oubliée.
    Methode efficace pour les questions où je sèche ou embarrassante. ..

    Je sais ce n est pas beau mais on fait ce qu on peut hein 😉

    Répondre
  10. Hamelinna
    le

    La dernière réponse nous a pliés de rire, SuperPapa et moi.
    Et je crois qu’il a noté le coup du « Superbe question, tu demanderas à ta mère. »

    Je sens que je suis mal barrée… Mais j’ai encore quelques mois pour faire une liste des réponses possibles (et sérieuses !)

    Répondre
    • Olivier
      le

      Dis-toi bien que tu pourras aussi utiliser en cachette le « superbe question, tu demanderas à ton père » sans te priver aussi 😉 ça promet une partie de ping-pong mémorable !

      Répondre
  11. Zouzou
    le

    Nous cela tourne autour de Dieu plutôt (on en parle pourtant pas tous les jours !).
    Les 2 meilleures de mon 6 ans : mais maman, si Dieu a créé l’univers, comment il peut être DANS l’univers. Mais maman, quand la terre sera détruite, que va faire Dieu ? Et oui, on se le demande…

    Quand à ma 4 ans : dis maman, est-ce que Dieu change de couleur ? Ah mais pourquoi, il a une couleur selon toi ? Mais oui, il est bleu.

    Bien bien.

    Répondre
  12. maman est occupée
    le

    Il y a aussi le célèbre : « Pourquoi on se lave ? », qui revient régulièrement… Ce à quoi je réponds : « Tu sentirai le panard sinon ! » et qui déclenche invariablement l’hilarité générale !

    Répondre
  13. Antoine
    le

    Bon, je vois que l’on rigole bien, moi aussi, mais personne n’a de réponse parfaite à donner… ??!! Surement parce qu’il n’y en a pas.. et qu’il faut s’adapter à l’âge et aux capacités de compréhensions de nos charmants bambins.
    Pour moi pas de problème mon gosse ne dit que AHHGAAAAA !! GAGGA GAGAGA!! pffffffTTTT HIiiiIiiiii GAGAGA
    mais un jour peut être que je rigolerai moins quand les questions arriveront mais je pense comme tu le sais cher Super Papa, qu’il faut pas trop se prendre le choux et pas chercher à dire exactement les choses comme elles sont, car c’est trop compliqué tout simplement, et que votre petit s’en tamponne, une réponse qu’il comprendra fera l’affaire jusqu’au CP ou plus tard si il s’intéresse à la théroie de la relativité.
    Voici mes réponse sà moi, sur le vif, guère mieux , peut être parfois pire que celles que tu déconseilles. Mais le chiard survivra à cela 😉

    1/ Pourquoi il fait noir la nuit ?
    Pour que l’on puisse mieux dormir, faire de beaux rêves.
    2/ Pourquoi tu vas au travail ?
    Réponse possible : Pour gagner des sous, pour acheter à manger, acheter des jouets, et parfois même pour le plaisir .
    3/ Pourquoi doudou, il ne parle pas ?
    Réponse possible : c’est un objet, pas une maman, ni un papa ni un petit garçon. On peut en fabriquer un si tu veux… ce n’est pas un vrai ours/lapin/….
    4/ Pourquoi la lune s’en va ?
    Réponse possible : Pour laisser la place au soleil
    5/ Pourquoi pourquoi ?
    Réponse possible : PARCE QUE !
    6/ C’est quoi la vie ?
    la vie c’est jouer avec tes copains, faire des câlins à maman, manger, sentir les fleurs, grandir.
    7/ Comment on fait les bébés ?
    Réponse possible : quand des adultes s’aiment, très fort, le monsieur donne une petite graine à la maman qui se la fout bien pr….
    8/ Pourquoi tu n’as plus assez de cheveux ?
    Réponse possible : parce qu’il faut de tout pour faire un monde, des chauves et des chevelus, et des blond et des bruns et des grands et de petits
    9/ C’est quand aujourd’hui ?
    Réponse possible : mardi 1 juillet
    10/ Pourquoi les filles n’ont pas de zizi ?
    Réponse possible : elles en ont un mais pas comme celui des garçons, c’est pour pouvoir foutre cette pu… de gra…
    11/ Pourquoi je dois faire dodo ?
    Réponse possible : pour être en forme pour la super chouette journée qui t’attend demain !
    12/ c’est quoi la pluie ?
    Réponse possible : les choses sont bien faites, c ‘est l’eau de la mer qui est montée au ciel pour arroser les fleurs
    13/ Elle est où ta maman ?
    Réponse possible : ma maman c ‘est mamie, si tu pige pas de suite ça viendra!
    14/ pourquoi tu as de la barbichette ?
    Réponse possible : parce que les poils poussent sur les papas… et moi je les coupe pas!
    15/ Il va où mon caca après ?
    Réponse possible : dans la rivière

    Répondre
    • claire
      le

      Bonjour Antoine, tes réponses sont quasi mot pour mot les miennes !
      sauf pour « comment on fait les bébés? » bien sûr …
      Et chez nous, eh bien les filles ET les garçons ont un zizi, juste qu’ils ne sont pas faits pareil !

      les albums, les livres, bien d’accord…une source inépuisable de réponses …et pas seulement des réponses scientifiques mais souvent
      joliment dites et illustrées…vive la médiathèque !

      Répondre
    • Olivier
      le

      Tu as raison Antoine. Tes réponses sont justes, elles sont vraies mais laissent une place à l’imaginaire, pour permettre à l’enfant de construire ses représentations.
      on reparlera (plus sérieusement) de ces questions d’enfant prochainement d’ailleurs…

      Répondre
  14. Antoine
    le

    et si vraiment on est coincé, y’a toujours ( nana nan pas renvoyer le paquet à maman/papa sauf si on veux se marrer)  » question très intéressante mon chéri, on va aller ensemble à la bibliothèque/ la librairie , il y’a de très beau livres qui l’explique ( des bouquins faits par des mecs comme vous et moi qui se gavent de fric sur le dos de nos incompétences 😉 … Je déconne c’est super ces livres, j’ai déjà envie d’aller en acheter pour le plaisir de l’objet et puis de raconter des histoires à mon fils 🙂

    Répondre
    • Olivier
      le

      Putain ça me rappelle mon père : « Regarde, il y a l’encyclopédie dans la bibliothèque, vas y jeter un oeil »… il m’agaçait avec ça !!!!

      Répondre
  15. Cédric
    le

    Une qui m’a bien coincé :
    – Pourquoi la lune elle suit les nuages ?

    Quand aux questions sur le ciel et la mort, comme Ti-cul a perdu sa maman, il m’arrive de repondre… à ses camarades 🙂

    Répondre
      • Valou
        le

        Je pense qu il veut dire que les camarades de ti-cul lui demande svt où est sa maman donc super papa cèdric préfère l expliquer pour couper court à la discussion

        Répondre
        • Cédric / Mr. Caillou
          le

          Oui, c’est ça.
          Dans la tête d’un enfant, une maman ne peut pas mourir alors entre incrédulité et difficulté à obtenir une réponse de leurs parents, les enfants viennent parfois me voir pour savoir si c’est vrai (quand ce n’est pas Ti-Cul qui les y incite). En général ça coupe court, mais certains (deux) en ont profité pour ajouter des questions sur la mort, le ciel…
          La tête des parents à ce moment là est souvent assez drôle 🙂

          (désolé, l’alerte des commentaires était passée en spam ; je viens juste de la voir)

          Répondre
          • Olivier
            le

            Du coup, tous les mômes doivent poser 10 000 questions à leurs parents une fois de retour à la maison 😉
            Quant à Ti-Cul, j’imagine que ça doit pas mal tourner dans sa petite tête d’enfant.

          • Cédric / Mr. Caillou
            le

            Oui, ça tourne pas mal, et chaque âge a ses questions, mais j’ai deux principes très utiles :
            – Ne pas refuser de répondre (ou expliquer pourquoi on ne répond pas, mais ce n’est pas arrivé sur ce sujet).
            – Dire la vérité sans entrer dans les détails.

            Il n’en demeure pas moins qu’il choisit parfois de poser certaines questions à mon entourage. L’important, c’est qu’il les pose.

          • Olivier
            le

            Je partage totalement des deux principes. Pour moi, ils sont fondateurs, même si je comprend qu’on ne réagisse pas tout de la même façon !

  16. Ev@
    le

    Ici pour l’instant pas trop de question auxquelles je ne peux pas répondre, les questions qu’elle affectionne en ce moment:
    – « c’est quoi ça??? »
    – « maman il est quelle heure? » comme si à 23 moi elle avait un rdv, un programme de ministre

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est marrant, Mychoup’ est aussi très branchée sur l’heure. Elle nous le demande régulièrement et confond « c’est à quel heure qu’on va…? » et « c’est quand qu’on va…? » J’imagine qu’elle essaye de comprendre le temps qui passe, à sa manière.

      Répondre
  17. ti
    le

    « Pourquoi la chaise? » question que j’avais posé à mes parents.
    Sinon « maman, mon cerveau il a un bouton? » « J’ai un bout de cerveau moi? »
     » Pourquoi la douleur ça fait mal? » Là j’avoue j’ai un peu de mal à lui faire comprendre que c’est la même chose.

    Répondre
  18. Cecile
    le

    Mon fils de juste 6 ans est revenu avec une colle l’autre soir:
    -Maman, tu sais qui est le maitre de la terre?
    – Et bien oui, c’est Dieu. Qui t’en a parlé?
    Bluffé, le petit! C’est son copain qui le lui a dit.
    Ce sur quoi j’ai rajouté:
    – Il y a des gens qui pensent que Dieu a fait le monde et qu’il en est le chef, et d’autres qui ne croient pas qu’il existe. Tu pourras choisir ce que tu veux croire.

    De meme, des que j’ai une question du genre: pourquoi il est gros, pourquoi je suis moins fort… Ma reponse imparable (avec un complement d’explication bien-sur si approprié): « on peut penser ce qu’on veut mais on fait attention a comment et quand on le dit pour ne pas faire de mal aux gens » (d’où parfois: stop, je te repondrai plus tard, rappelle-le moi a la maison), et/ou « nous sommes tous différents: il y a des grands, des petits, des gros, des maigres, des blonds, des bruns, etc… et c’est ca qui est tres interessant: on est tous uniques et on peut tous apprendre aux autres, et apprendre des autres ».

    Répondre
    • Olivier
      le

      Et on se rend vite compte qu’une fois qu’il ont compris la différence, nos enfants sont beaucoup plus tolérants que nombre d’adultes !

      Répondre
  19. Luisa
    le

    Ah la fameuse « pourquoi tu vas au travail ». Chez nous, c’est pour gagner des sous pour aller en vacances. Mais l’autre jour, elle nous a entendu parlé de nos salaires et a dit : ça y est, t’as déjà gagné des sous, alors pourquoi tu vas encore au travail ?

    Répondre
  20. Laurie
    le

    Merci pour ce chouette blog, c’est bien drôle d’avoir le point de vue d’un papa (moi, je suis une maman qui explique pourquoi les filles n’ont pas de zizi 🙂 )

    Le « pourquoi » a débarqué chez nous à l’âge de 2 ans et 3 semaines. Oui c’est précis parce que ça nous a BEAUCOUP déroutés. On a eu droit à des questions très saugrenues et j’aurais aimé qu’il y ait un livre avec les réponses dedans parfois!

    Morceaux choisis:
    > « pourquoi le soleil n’a pas de sucette pour dormir? » (ben oui, on lui a dit qu’il va se coucher le soleil, pourquoi il aurait pas une tétine lui?)

    > « Pourquoi on n’est pas des lézards? »

    > « pourquoi le temps passe? »

    > « Pourquoi l’eau ça mouille? »

    > « pourquoi les garçons ne portent pas de robe? » (réponse: parce que c’est pas à la mode – trop fastoche)

    Le plus drôle, c’est qu’ensuite, ça enchaine avec Comment? Combien? C’est quoi?…

    Je bénis celui qui fera un wikipedia « spécial parents » 🙂

    Répondre
  21. Maman Lapin
    le

    A ma grande honte ou fierté faut voir, j’ai réussi un jour a arrêter la longue litanie des pourquoi de la naine, 4 ans, avec un magnifique « pourquoi tu demandes toujours pourquoi ? »
    J’avoue avoir gagné ma tranquillité jusqu’au lendemain avec cette petite question !
    J’ai même réussi à ravaler le sourire sadique, pardon ravi, qui m’est monté aux lèvres devant son air interloqué

    Répondre
    • Olivier
      le

      Elle a du retourner la question dans sa tête toute la journée… du genre « mais c’est vrai ça, pourquoi je demande toujours pourquoi ? Et pourquoi maman me demande pourquoi je demande toujours pourquoi ? Et pourquoi je me demande pourquoi ma maman me demande pourquoi je me demande toujours pourquoi ? »
      Ensuite, elle a du avoir la migraine…

      Répondre
  22. ketxa
    le

    Excellent la compilation de questions, je vous suis dans la création d’un wikipédia des parents 😉

    J’ai pour principe de ne jamais laisser une question sans réponse. Si je peux donner une vraie réponse, j’essaie d’adapter à ce que l’enfant peut entendre. Si je ne suis pas sûre, je donne une explication partielle à l’enfant, tout en lui disant que je ne suis pas sûre et qu’on pourrait demander à quelqu’un d’autre. Si je ne sais pas répondre, ou si la vérité est bien trop glauque et que je n’ai pas envie de me lever toutes les nuits pour des cauchemars évitables, j’ai une super astuce que je vous livre ici :

    – Ah, c’est une très bonne question, ça (attendre 2-3 secondes en ayant l’air de réfléchir très fort…) Je ne sais pas vraiment (réfléchir très fort encore un peu… ne pas hésiter à faire la moue, à rouler des yeux, à prendre un air très très concentré…) Et toi, tu en penses quoi? »

    Il ne reste plus qu’à écouter attentivement sa réponse, car il va en élaborer une… On peut terminer en disant : – Ok, ce n’est peut être pas comme ça que ça se passe, mais j’aime bien ton idée. Peut être qu’un jour on pourra répondre mieux à ta question?

    Et là, double effet kiss kool : vous n’avez pas répondu, mais comme vous accordez de l’attention à votre enfant et à sa réponse, il considère l’objectif atteint ET il a exploré son cerveau à la recherche d’une réponse.

    Donnons aux enfants l’opportunité de trouver eux-mêmes les réponses et les solutions aux problèmes qui se posent à eux.

    (Ne pas trop utiliser cette méthode, les trolls se rendent vite compte qu’on les mène en bateau…)

    😀

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu as raison. Faire en sorte que les enfants répondent eux-même aux questions qu’ils posent est une excellente idée, pour deux raisons : ça évite de donner des réponses qu’ils n’ont pas envie d’entendre, et ça leur permet d’exprimer leurs sentiments, leurs craintes, leurs représentations…

      Répondre