40 trucs à ne jamais dire à une femme enceinte

40 choses à ne pas dire à une femme enceinte

Une femme enceinte, c’est un peu comme un volcan sur le point d’entrer en éruption. Un magma surchauffé qui ne demande qu’à te péter à la gueule. Alors, avant d’ouvrir la bouche, réfléchis-bien à ce que tu vas lui dire.

Si une femme est naturellement sensible au tact et éventuellement à une certaine forme de galanterie, son seuil de tolérance diminue au fur et à mesure que son ventre s’arrondit.

La grossesse constitue une parenthèse chaotique à laquelle l’entourage doit se préparer, pour éviter la bourde. Portés par le flot d’hormones qui baignent l’atmosphère, c’est pourtant le moment choisi par bon nombre d’êtres inconscients pour balancer leurs prophéties dans un élan généreux de confession désintéressée.

Ne dites jamais à une femme enceinte…

1/ Ah oui, 20 kilos. Quand même !

2/ Dis donc chérie, t’as le boule de Kim Kardashian avant son régime.

3/ Fais gaffe, tu commences à avoir des vergetures !

4/ Moi, quand j’étais enceinte…

5/ Tu as prévu de faire du sport après ?

6/ T’es sûre que tu ne préfères pas des fraises ? C’est moins calorique quand même !

7/ Il a une grosse tête sur l’écho. C’est normal ?

8/ Tu vas voir, l’accouchement, c’est horrible !

9/ T’as grossi ou tu es enceinte ?

10/ Quitte à rester à la maison à rien glander, tu pourrais faire le ménage, non ?

11/ Quoi ? Tu vas pas l’appeler Gaston quand même ?

12/ Tu veux pas arrêter de vomir partout, steuplait.

13/ Ah, tu es enceinte… (Mine dégoutée)

14/ Et tu vas le nourrir ?

15/ J’espère que tu as prévu d’arrêter de travailler ?

16/ T’es chiante mais t’as des gros seins. Ca compense !

17/ Quoi ? Tu vas quand même pas arrêter de travailler  ?

18/ Tu n’aurais pas préféré prendre un chien ?

19/ Quand t’en auras marre de te plaindre, tu pourras peut-être faire à manger. J’ai faim.

20/ Tu ne vas quand même pas accoucher dans cette clinique ?

21/ C’est quoi ce truc sur ton front ?

22/ Tu ne ferais pas une crise d’aérophagie, toi ?

23/ Tu ressembles à un saucisson dans cette robe.

24/ Bon, tu ne vas pas hurler à chaque contraction. J’essaye de dormir, moi !

25/ Mais t’es complètement inconsciente ma pauv’fille !

26/ Oh mon dieu, tu es énorme !

27/ J’peux toucher ton ventre ?

28/ Tu sais c’que c’est ?

29/ T’es sûre que tu as le droit de manger ça ?

30/ T’as vu ? T’as des poils qui poussent sur le ventre !

31/ Nan mais, t’attends des triplés ou quoi ?

32/ Et moi qui pensait que la grossesse donnait un teint de pêche. C’est n’importe quoi ce qu’on raconte…

33/ Je ne te juge pas, mais moi…

34/ Tu as lu l’étude qui dit que le téléphone ralentit de 40% le développement du fœtus ?

35/ Détends-toi, c’est pas la fin du monde. Tu vas juste te retrouver avec le cul en chou-fleur.

36/ C’est un oubli de pilule ?

37/ J’peux t’appeler bouboule ?

38/ t’étais belle avant !

39/ C’est cool de rester à la maison toute la journée.

40/ Moi, j’ai préféré adopter un lapin nain.

Voilà. Tu ne pourras plus dire que tu ne savais pas. Mais si tu veux te faire pardonner, tu peux toujours lui offrir :

Et vous ? Quelles sont selon vous les trucs à ne jamais dire à une femme enceinte ? Quelles sont le remarques qui vous ont le plus agacées ?

Photo Credit: santheo

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 7 mars 2014 et mis à jour le 14 mai 2019 dans Humour et humeur

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


73 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. julie
    le

    Très drôle, j’ai eu le droit à plusieurs de ces remarques lors de ma grossesse, mais celle qui m’a le plus marquée vient de Belle Maman:
    « – Chéri, je suis sûre qu’ils vont avoir une fille
    – Ah bon pourquoi?
    – Et bien parce qu’elle a attrapé un gros cul… »
    Et bien évidemment, j’attendais un garçon!

    Répondre
  2. Laurie
    le

    « J’espère que tu as déjà prévu de la faire garder. Tu vas pas rester plus de 2 mois à t’occuper d’elle quand même? ». J’A-DO-RE!

    Répondre
  3. Sandrine
    le

    Une voisine charmante m’a dit :  » t’as qu’à demander une amniocentese et bouger pendant l’examen, comme ça, on n’en parle plus… » Hallucinant…

    Répondre
  4. Agnès
    le

    Comme livre à recommander il y a aussi le maxi best of grossesse et naissance de Marion McGuiness, qui est à la fois à se tordre de rire et instructif )
    Sinon, la liste est bien pensée, avec toutes les phrases contradictoires nécessaires.

    Répondre
  5. sine
    le

    Génial la liste!!! C’est vrai qu il y a des trucs comme ca qui m’agaçait, et je démarrai au quart de tour lol! !!mais exemple pour moi c’était pendant l’accouchement avec des contractions de fou (avant péridural)y avait mon mari à coté qui n’arrêtait pas de me dire, tu respires pas bien, expire bien comme il faut avant …J’avais juste une envie!! lui mettre une claque!!grrrr

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ah ouais, j’ai pas pensé à toutes les remarques relous que j’ai du balancer à ma femme à cause de mon stress, c’est vrai 🙂 !

      Répondre
  6. la maman debutante
    le

    Oh ton article m’a fait sourire, parce que oui ces choses la je ne veut pas les entendre, et pourtant j’en ai eu des phrases comme celle ci dans les tronche XD, mais les personnes s’en rappelleront, mon air aimable a bien repondu 😉

    Il y’a les personnes qui sont pas tres consciente de dire des phrases qui peuvent blesser ou enerver, d’autres qui le font exprès !

    Répondre
  7. Catalia
    le

    Tu m’as bien fait rire avec ton article, je ne suis pas maman et je ne suis pas prête de l’être mais je pense m’en souvenir de ton article ^^.

    Bon week end 🙂

    Répondre
  8. Emilie
    le

    Ce dont j’avais horreur pendant ma grossesse :
    « Profitez bien (des sorties, des nuits ininterrompues, des grasses mat’), hein parce que quand il sera là… » « Tu verras quand tu auras des enfants, tu ne pourras plus faire ci, faire ça… » « Tu verras quand il sont malades c’est terrible les nuits blanches… » « L’accouchement, c’est horrible »…

    Enfin bref, j’ai longtemps hésité avant de me décider à devenir maman à cause de toutes ces remarques des parents! J’avais bien intégré que ce n’était pas que du bonheur d’être parent quand on a décidé de faire notre loupiot… mais enceinte, j’avais besoin d’un discours un peu plus positif pour me rassurer!!
    Par ce que mon petit bonhomme il était là et plus moyen de faire marche arrière!

    Bref, 20 mois que j’ai accouché, mais aucun regret! De la fatigue, du stress (oui, on peut le dire à une femme enceinte pour qu’elle ne tombe pas de haut après la naissance) mais pour tellement de bonheur et d’amour en ce qui me concerne! Et ça aussi il ne faut pas hésiter à le dire!

    Répondre
    • lylou
      le

      je te rejoins complétement à chaque fois qu’on faisait une sortie un resto on y avait le droit profitez profitez ce sera différent quand bébé sera là grrrr alors oui certes on ne sort plus en couple chaque week end mais on le fait de temps en temps et les restos aussi on y va tous les 3 et ça se passe trés bien ! bien sur que ça change la vie et on est plus centré sur son couple on devient une famille et etre avec elle la faire rigoler jouer avec elle avoir des calins ect… enfin c’est génial j’adore notre nouvelle petite famille et avec chéri comme je disais on se prend aussi des moments pour nous pour faire un ciné un theatre se retrouver comme avant et ne pas oublier notre couple

      Répondre
  9. netaddicta
    le

    A l’annonce de ma grossesse en famille alors que j’étais à 3 mois et demi, une cousine gentiment « ah oui il me semblait bien avoir remarqué quelque chose » tout de suite suivi d’un « en même temps t’avais du ventre avant » de la mère de cette cousine…

    Répondre
  10. Cloe D.
    le

    J’en aurai des choses à raconter… Faut dire que je suis tombée enceinte « au mauvais moment »… Ce n’était pas une grossesse désirée (même si je ne regrette pas), j’habitais chez mes parents, étudiante (je l’ai su la veille de la rentrée). J’ai attendu les 3 mois sans le dire à ma famille. Seuls mon conjoint, son fils et ma meilleure amie étaient au courant. A 2 mois et demi, le conjoint de mon fils qui était chez moi a dit à mon frère (sans savoir que c’était un secret) qu’il allait avoir un frère/une sœur. Mon frère est venu me voir et m’a dit entre quatre yeux qu’il était hors de question que j’ai un bébé à ce moment-là. Non mais lol quoi! Ce à quoi je lui ais dit que ce n’était pas le cas (car je ne voulais pas que ça s’ébruite) et que même si ça avait été le cas, ce n’était absolument pas à lui de me dire quoi faire!

    Une fois les 3 mois arrivés, j’invite mon conjoint à venir passer le WE à la maison pour qu’on en parle enfin à mes parents. Manque de pot, c’est justement tombé le WE où mes parents nous ont annoncé qu’ils divorçaient! Tout le monde était grave à cran donc imaginez la scène. Mon père était sous le choc et s’est empressé de me dire qu’il s’en doutait (c’est vrai qu’il m’avait déjà posé la question plusieurs fois mais qu’à chaque fois j’avais répondu non innocemment). Ma mère, qui ne m’a jamais aimé et qui ne s’est jamais occupé de nous, m’a dit: « J’espère que tu vas prendre tes responsabilités », ce à quoi j’ai répondu « T’inquiète pas maman, je pourrais pas faire pire que toi! ». Dans ta face! Ca lui a cloué le bec pendant 9 mois!

    Mon père au début m’a fait beaucoup de leçons de morale, mais en en parlant à sa maîtresse qui n’avait jamais réussi à avoir d’enfant, il est devenu beaucoup plus content et du coup il a pris bien soin de moi.

    Je pourrais vous raconter toute ma grossesse mais ce sera trop long.
    Ce qui m’a vraiment énervé pendant ces 9 mois, c’était ce genre de remarques:

    Mon frère: « Depuis que t’es enceinte, t’es folle! ».
    C’était au nouvel an, quand il avait organisé une fête avec ma sœur et que nous (mon conjoint, son fils et moi étions enfermés dans notre chambre avec interdiction de sortir! Et le petit est sorti chercher un truc à manger, s’est fait remballé par ma sœur, que mon frère est venu nous hurler dessus dans ma chambre, qu’il voulait pas sortir, qu’il commençait à être violent avec moi, et que je l’ai menacé que s’il sortait pas, j’appelais les flics! Il m’a pas cru…jusqu’à ce que les flics débarquent…

    Ma gynéco qui n’arrêtait pas de me dire que c’était une grossesse à risque car j’était très jeune (21 ans ça va quand même), qu’il fallait pas que je mange n’importe quoi (presque tout m’était interdit) et que je ne fréquente pas mon chat (bon j’ai été épargnée de la corvée litière, mais faut pas pousser).

    Et comme je fumais (max 5 clopes par jour selon l’avis de la sage-femme), ma grand-mère, ancienne gynéco: « Je préfère te voir boire un bon verre de vin que de fumer une clope! ».

    J’en ais encore plein en stock mais là je crois que j’abuse un peu sur la longueur de mon commentaire, donc je m’arrête là.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Heureusement que la plupart des parents ont suffisamment le dos large pour emmagasiner ce genre de remarques… sinon, ce serait la guerre civile !

      Répondre
    • Sophie
      le

      Sympa la genico, quand j’était enceinte j’avait 19 ans et pourtant pas de réflexion sur mon âge mais par contre « Merde, pouvez-vous lever un peu votre ventre on voit rien sur l’échographie! » Wwooa sa ces fait. Je sais que j’ai toujours eu un peu de ventre mais là ces poussée un peut trop le bouchon.

      Répondre
  11. Cloe D.
    le

    Ah oui j’oubliais quelque chose qui m’a beaucoup fait marrer mon père et moi. Comme il s’était acheté un appartement je l’aidais dans ses travaux et un jour la voisine du dessus (qui nous voyait de son balcon) lui a dit « Félicitations! Vous formez un joli couple » Hum, comment dire…

    Répondre
  12. Melle Alexa
    le

    J’attends mon 1er bébé, et je suis à 3 mois, je suis donc dans le début des annonces « Je suis enceinte !!! » avec un large sourire et un enthousiasme certain. La 1ère réflexion que je ne voulais pas entendre ;
    « Eh bah … il était temps !!! » (j’ai 33 ans). Sympa …
    Et j’ai peur de l’annoncer à mes grands-parents qui sont toujours étonnés que mon homme soit toujours avec moi;
    « Il arrive à te supporter ?! »
    Je reviendrai vous racontez ce qu’ils m’ont dit à l’annonce de cet « heureux » événement 🙂

    Répondre
  13. Marie
    le

    Héhé,obligée de raconter les remarques que j’ai eue quand j’étais enceinte de mes jumeaux:-):
    « Mais comment t’as fait??? » heu… comme tout le monde je suppose!!
    Une variante « Mais comment t’as fait moi c’est mon rêêêêve d’avoir des jumeaux! » même réponse 🙂
    « Franchement, vous auriez pu en faire qu’un.. » bah oui,on l’a fait exprès!
    « Et tu vas en faire quoi? » (à 7 mois et demi de grossesse) Bah je sais pas trop, pourquoi tu veux en adopter un??
    « Mais t’es folle!!! Des jumeaux!!! » Pppfff… pas de réponse à celle là…
    « Un garçon et une fille? et sinon c’est des vrais jumeaux? » Bah non,un garçon et une fille…(celle là on continue de me la faire,d’ailleurs:-)
    « Ahhhhhh mais t’es énorme!! » oui JE SAIS!
    « Madame quand on est dans votre état on reste chez soi » à la caisse prioritaire, 1 mois avant mon accouchement… Je leur ai dit de changer de caisse,bah oui ça s’attrape ces choses là messieurs dames, à votre âge c’est plus trop conseillé…
    Par contre côté Papa, il a eu son heure de gloire, on le félicitait de partout, genre le Mâle qui assure!!! C’était rigolo (enfin au début!) Que des bons souvenirs!

    Répondre
    • cathy
      le

      pendant la grossesse de mes jumeaux j’ai eu le droit à :
      « oh la vache !  » et ba oui à 7 mois de grossesse j’avais un gros ventre.
      « c’est des vrai jumeaux alors ils sont dans la même poche! » ba non rien à voir
      « des jumeaux ! moi je les aurais pas gardé »
      au moment de l’écho ou on nous a annoncé qu’il s’agissait de jumeaux on a eu le droit à : « vous vous en doutiez ? »
      « vous les avez eu naturellement ? sans traitement ? » ba oui des fois ça arrive
      « mais tu vas pas avoir de césarienne? comment tu vas faire pour accoucher y’en a deux quand même ! »
      et j’en passe …

      Répondre
  14. Ev@
    le

    ma mère après l’annonce du prénom « charlotte » qu’on a choisi pour notre fille.

    – maman : euh mais toi aussi t’es d’accord pour l’appeler comme ça?
    – moi : bah oui si on le dit c’est qu’on a choisi. ça y est
    -maman : ah bon.
    -moi: t’aime pas?
    -maman : bah pas trop.

    ça fait toujours plaisir ce genre de remarque…
    en plus charlotte c’est pas tarabiscoté quand même comme prénom!

    Répondre
    • Isabelle
      le

      Pour éviter ce type de remarque, nous avions gardé le secret sur le prénom jusqu’au bout. Comme je l’ai déjà dit ailleurs, cela n’a paś empêché ma belle-mère de demander si nous n’avions pas changé alors que ma fille avait 3 jours 😉
      Mais pendant ma grossesse, nous avions décidé de garder le secret sur le sexe du bébé jusqu’au bout (et même pour nous, c’était formidable d’avoir la surprise).
      Et qu’est-ce que j’ai entendu !
       » Tu portes tout devant, c’est un garçon.  »
      « Tu as des envies de salé ou sucré ? Salé ? C’est un garçon.  »
       » d’après la lune quand vous l’avez conçu, c’est un garçon. C’est infaillible comme méthode  »
      Résultat une fille…
      Et aussi:
      « C’est bête de ne pas le savoir, c’est pas pratique ! »
       » non mais réellement, vous le savez et vous ne voulez pas le dire ? »

      Répondre
    • Anonima
      le

      LOL ! Elle a juste été honnête. Elle n’allait pas dire qu’elle aimait bien, juste pour vous faire plaisir? Charlotte n’est pas tarabiscoté mais est un peu vieux comme prénom, du coup on peut facilement ne pas aimer.
      Je préfère quand même que mes proches me donnent un avis objectif sur le prénom que j’ai choisi, plutôt que de dire « oh c’est troop mignon », juste pour ne pas me vexer et dire par derrière que j’ai donné un nom trop pourri à ce pauvre gamin. C’est bien des fois d’avoir d’autres avis.

      Répondre
      • Olivier
        le

        Disons qu’entre la remarque foncièrement désagréable et l’hypocrisie pure, il y a sûrement un espace pour répondre franchement, dans le respect du choix des parents, non ?

        Répondre
        • Anonima
          le

          Bien sûr. Sauf que je ne considère pas « je n’aime pas trop » comme une remarque foncièrement désagréable. Une remarque foncièrement désagréable c’est par exemple « aah c’est trop moche !! », suivi d’un éclat de rire. Je n’aime pas trop, c’est juste une opinion et ça reste poli.
          La vérité c’est que tout parent est juste très susceptible et ne supporte aucune remarque qui ne soit pas consensuelle au sujet de son enfant. L’espace pour répondre franchement c’est juste… se taire en fait. 🙂

          Répondre
          • Olivier
            le

            Ton point de vue est intéressant. C’est vrai que parfois, on ne sait pas comment dire les choses à des parents, de peur de les vexer. Du coup, on se tait. Pourtant, les avis, même divergents, peuvent être enrichissants, s’ils sont énoncés dans le respect.

  15. clairou
    le

    ah ah ah!!!
    ce qui m avait énervé c était le  » tu es radieuse!! »
    je dormais mal, j avais mal mais j étais radieuse… bref!!

    et le mieux « quoi t as pas arrêté de fumer??!!! (5 par jour même pas) ça va être un petit bébé asthmatique avec plein de problèmes de santé… En plus tu risques la fausse couche… »
    résultat pas de fausse couche, excellente santé pour la sangsue et 3kg7!! non mais oh!!!

    Répondre
  16. Hamelinna
    le

    Ha y en a des pas mal ! Une qui m’avait fait grogné sur le coup, mais dont j’en ris aujourd’hui, c’était dans la salle de naissance, quelques minutes avant que Mademoiselle pointe son bout du nez. La puéricultrice regarde mon ventre et me dit
    – « Mais vous avez un petit ventre !
    – Oui, bon, 18 kilos de pris, tout de même.
    – Oui… mais pas dans le ventre ! »
    Et BAM! Heureusement que la petite est vite arrivée sinon j’en aurais fait tout un plat, moi et mon complexe sur mes kilos pris dans les fesses.

    Répondre
  17. Confidences de maman
    le

    Il est super génial ton article, j’adore !!!!
    J’ai bien ri (bon j’étais au boulot et mes collègues me regardaient bizarre, mais bon …) 😉

    Répondre
  18. Essie
    le

    Me v’la qui traîne sur le net … j’arrive de chez mamananonyme, puis de 15 blogs et me voilà! OUF!
    Je mets ton article tout doucement dans mes favoris afin de le ressortir pour si ça marche… comme ça, monsieur saura peut etre pas quoi dire, mais il saura quoi NE PAS dire !
    Merci pour cet article.
    Moi j’ai eu droit à « serre les fesses » pendant 2 mois quand j’étais alitée pour mon grand. J’étais en MAP (menace d’accouchement prématuré).
    Quelle idée … comme si un courant d’air pouvait me le pousser à l’extérieur…
    Sinon, apporter des magazines « Parents » à une future mère de 20 ans qui a peur de perdre sa progéniture, c’est assez fort… mais il pensait bien faire….
    Ma mère tellement surprise à l’annonce de ma grossesse: « mais me dis pas que c’est un bébé pilule???!!! »
    euh non non j’essayais depuis 6 mois….

    Dans l’autre sens…
    Quand j’avais 6 ans, ma mère m’a demandée si je voulais un chien ou une petite soeur… j’ai répondu un chien… j’ai eu une petite soeur… et merde! LOL
    La pauvre, quand j’y repense…

    Répondre
  19. Karine
    le

    Que de souvenirs !!! pour ma part le ‘je peux te toucher le ventre’, je n’y ai pas eu le droit, j’ai été choqué de découvrir que mon ventre était tombé dans le domaine public, beaucoup de monde le touchait sans même me demander….
    Le must, ma belle-mère qui pendant toute ma grossesse trouvait marrant de répéter la bonne vieille phrase  »on est toujours sur de la mère mais du père…. » Je vous laisse imaginer le plaisir que je prend quand je regarde les photos de mon mari au même âge que notre marmousette en lui répétant « on est toujours sur de la mère mais du père là c’est certain…. »

    Répondre
  20. Adeline L
    le

    J’ai beaucoup rit ! Merci 🙂
    Chouquette a 17 mois maintenant, et j’ai tendance à ne garder en moi que les bons moments ou les bonnes attitudes mais la pire chose que ma mère m’ait dite :
    moi – Et si c’est un garçon, ce sera Samuel !
    maman – Samuel ? *avec une tête à faire peur et dépitée*
    moi – oui, c’est doux et joli ! on pourra le surnommer Sam ! On adore avec JL.
    maman – C’est quand même pas bien français comme prénom !!!
    moi – Pas français ???? heu… donc t’aime pas ?
    maman – Non j’aime pas du tout ! J’espère que vous aurez une fille ! (j’ai du attendre mes 6 mois de grosses pour savoir, bébé cachait son intimité)
    moi – Oui bah de toute façon, ce sera Samuel et rien d’autre. On a flashé dessus.
    maman – *pensive* tu sais ! ta grand-mère n’aimait pas du tout le prénom de ta soeur aînée (prénommée Peggy) et ça ne l’a pas empêchée d’aimer ta soeur

    Ah bah encore heureux !!!!!
    Merci maman, j’espère que dans 1 ans et demi, tu aimeras enfin ce prénom, car on mettra le n°2 en route ^^

    Répondre
  21. PinkLady
    le

    J’adore la 14!!! Tellement vrai 🙂 Non non j’ai décidé de la laissez mourir de faim pour voir XD

    Sinon ya aussi comme bcp profite après fini les grasses mat et bjr les nuits blanches…. Poussinette ne se réveillait qu’une fois/nuit pour manger depuis la maternité, elle à 2 ans et une vraie marmotte commenous qui fait des dodos jusqu’à 10h lol

    Répondre
      • Mj90
        le

        Je réponds 3 ans plus tard à votre commentaire je sais mais force obligé. Mon fils de 4 ans ne se lève de son lit que lorsque je me réveille. Ce qui fait que je peux dormir jusqu’à midi parfois et en principe il se réveille en même temps que moi et sinon il attend sagement dans son lit 🙂 et quand je viens le chercher il me dit j’ai fait un gros dodo et toi tu as bien dormi maman ? Trop chou <3

        Répondre
  22. ninie
    le

    celle qui m’a le plus marquer !!! 2 fois en fait bin oui j’ai deux enfants !
    ma mère : t’es enceinte !?! bin avorte !!!
    merci , c’était gentil

    Répondre
  23. Audrey Alias MisKa
    le

    J’aime beaucoup ton article… plutôt réaliste, il faut le dire !
    Moi la pire remarque que j’ai eue… c’est la future ass mat de ma fille (qui aujourd’hui la garde sans soucis malgré cet écart peu apprécié) :
    « Mais vous avez pris de partout ! »
    Je crois qu’en l’espace d’une seconde j’ai changé de couleur… et mon mari m’a regardée pour essayer de m’apaiser.
    Bon… j’avoue, je ne m’entends toujours pas avec elle aujourd’hui… mais, en septembre 201,5 ma fille ira à l’école donc ce sera de l’histoire ancienne……
    Nan mais j’hallucine encore qu’elle ait osé me dire ça……

    Répondre
  24. sarah
    le

    ce que j’ai détesté enceinte ?

    que l’on se mèle de ce que je mange !!
    « quoi ? tu manges un sandwich ?.. »
    « crotte – pour être polie ! – c’est juste du pain avec du thon, de la tomate… pas de la marijuana !  »

    et ça continue quand tu allaites… « tu manges des asperges ? elle va pas aimer » , « elle a des boutons, ça doit être dû à ce que tu as mangé » etc…

    et le jour de l’accouchement, mon mari m’a dit « tu es courageuse », en me tenant la main… MDR si j’avais pu me barrer en courant, je l’aurai fait !!!

    Répondre
  25. reekyavik_zero
    le

    L’article et les commentaires m’ont trop fait rigoler, c’est tellement chiant toutes ces remarques… C’est mesquin et gratuit, mais le pire c’est quand ça se veut gentil… Y’a pas pire confiture!

    « Tu n’es pas déçue? Tu ne voulais pas une fille? »
    Ben si tiens! Je vais l’élever et l’habiller comme une fille! NON JE SAIS, je vais le noyer!

    « C’était voulu? » Ben non, j’ai un QI d’huître et je suis totalement irresponsable, je sais pas comment ça m’est arrivé et je regrette déjà! Non mais franchement!
    « Le papa aussi le voulait? » Non je l’ai obligé à m’inséminer. Sans commentaires.

    « Tu as déjà trouvé une nounou? Tu vas reprendre le travail quand même? Quand? » Attends je finis de payer son permis là je peux pas tout faire, et puis je ne prédis plus l’avenir depuis vendredi dernier c’est con.

    Oui la grossesse c’est chiant et l’accouchement ça fait mal, oui on va manquer de sommeil, oui c’est bon… On peut se concentrer sur le fait que tout le monde va bien et que c’est le kif et qu’on va avoir un bébé et que c’est trop génial? Non?

    Je t’ai cité dans mon blog parce que j’adore le tien!

    http://pourrigate.blogspot.fr/2016/01/monologues-du-vagin-et-du-penis-its.html

    Répondre
  26. RushHush
    le

    Bonjour, je viens juste d’essayer avec la voisine de ma maman qui vient de me dire , on ne voit que ça… J’ai répondu ma beauté, 10 kilos pour 8 mois de grossesse ) puis elle as enchaîné un tu sais ce que c’est ??? j’ai répondu un tigre En tournant les talons c’est ma maman qui du coup c’est retrouver aussi agacer ça fait du bien merci

    Répondre
  27. Fanny
    le

    Ma mère pour mes 3 grossesses: fais attention tu vas avoir du mal à perdre tes kilos après!
    Et oui 30kg pour les 2 premiers et 20 pour la 3ème et la il me reste pas gd chose de cette dernière.
    J’adore ma mère, mais qu’est ce que j’avais en horreur ses réflexions sur le poids!!!!!
    Il y eu aussi pour ma 1ere grossesse, tjrs ma mère un été en vacances au bord de mer. Moi qui arrive habillée d’une tunique au dessus du genoux, elle: s’est pas un peu court? Alors oui avec le bidou la tunique remonte un peu, mais mince on est en bord de mer!!!! Je préfère en rigoler maintenant, mais franchement qu’est ce qu’elle a pu me souler sur le coup!!!!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu as raison, parfois mieux vaut faire le dos rond… pour éviter les incidents diplomatiques, même si ce n’est jamais facile

      Répondre