6 trucs pour planter l’apprentissage de la propreté

rater l'apprentissage de la propreté

Votre môme tourne de plus en plus autour du pot et vous voyez arriver avec appréhension le moment où il va vous demander d’y coller ses fesses.

Jusque-là, vous aviez réussi à esquiver ses appels du pied, lui rappelant à quel point ses couches étaient confortables et absorbantes, deux garanties de longues heures de jeu sans dérangement intempestif.

Nan mais c’est vrai quoi, changer un gosse n’a jamais été une partie de plaisir pour personne mais vous aviez fini par vous y habituer. Et aujourd’hui, vous n’avez aucune envie de changer de méthode. D’autant que mettre la tête dans la cuvette pour lui nettoyer le postérieur ne vous donne pas franchement envie de crier victoire.

Retarder la propreté en 6 astuces

On vous l’a souvent répété : on n’a encore jamais croisé d’adolescent (sauf exception) avec une couche accrochée au derrière. Alors à quoi bon se presser. D’autant que si vous n’y échapperez pas, des solutions existent pour retarder l’échéance fatidique. Le tour de la question en 6 astuces.

TOP 1 | Mettez-leur la pression

La pression. Y’a rien de mieux pour paralyser un gosse. Et tant qu’à faire preuve de cynisme, ajoutez-y le chantage, du genre : « Quoi ? Tu ne veux pas faire caca dans le pot ? Privé de chocolat pendant 3 semaines ! Tu me fais honte, tiens. »

TOP 2 | Installez le pot dans un coin impossible

Vous n’allez quand même pas rendre la vie de vos pisseux trop simple. Non, la propreté, ça se mérite. Du coup, n’hésitez pas à ranger le pot dans un endroit inaccessible. A l’occasion, ne le lavez pas. La poussière accumulée et les éventuelles traces d’urine séchées devraient achever de les dissuader d’y poser leurs fesses roses.

TOP 3 | N’aidez jamais vos enfants

Ils veulent pisser comme des grands ? Qu’ils se démerdent après tout. Franchement, y’a pas de quoi pétocher à l’idée de verser trois gouttes dans la cuvette ! Et si vous sentez que le stress commence à monter, remettez un coup de TOP 1, histoire qu’ils n’aient pas de regret.

TOP 4 | Distrayez-les de l’objectif final

Alors qu’ils sont prêts à verser leurs premières gouttes dans le pot, n’oubliez pas que rien n’est encore perdu. Multipliez les cabrioles et les sollicitations les plus loufoques pour les perturber jusqu’à ce que leurs envies subites de faire comme les grands ne trépassent à tout jamais.

TOP 5 | Montrez-vous insistant

Y’a rien de pire qu’un type qui vous rappelle constamment l’épreuve que vous allez devoir affronter, même si vous avez les chocottes. Du coup, n’hésitez pas à vous montrer insistant, ascendant lourdeau pathologique, pour dissuader définitivement vos mômes d’accomplir la mission qui les attend.

TOP 6 | Laissez-les se pisser dessus

Alors comme ça, vos mômes ne veulent plus de couches ? C’est ce qu’on va voir. Emmenez-les en balade pendant des heures, loin de toutes toilettes dignes de ce nom, en oubliant de leur proposer de se soulager avant de partir. Quand ils n’en pourront plus, vous leur indiquerez l’arbre devant eux, et les engueulerez parce qu’ils n’ont pas été capable de pisser sans s’en foutre partout, « Même Bobby, le chien aveugle du voisin fait mieux que toi ! » Sournois mais diablement efficace.

Si par malheur, vous décidez de changer d’avis en devenant prévenant et généreux avec vos enfants, je vous conseille de lire les 10 astuces pour apprendre la propreté à bébé et le TOP 15 des livres pour l’apprentissage de la propreté.

Et vous ? Qu’ajouteriez-vous comme conseils pour être certain que nos enfants ne deviennent pas propres trop tôt ?

Photo Credit: Tom Carmony via Compfight cc

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 18 avril 2014 dans Humour et humeur

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


18 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Olivier
      le

      Alors, c’est l’autre article (celui sur les bons conseils) que tu vas devoir décortiquer 🙂
      Mais t’inquiète pas, ça va venir !

      Répondre
  1. Hamelinna
    le

    Haha, j’adore l’introduction et son coup de « tourner autour du pot ». Joliment trouvé !
    Ma petite loutre n’y est pas encore, mais je pense pouvoir utiliser certains de ces précieux conseils pour sa passion du moment : apprendre à manger toute seule.
    « Ha ouais ?! Ben regarde : le bibi est là, la poudre magique ici, tu peux te le préparer toute seule ! Oublie pas de le faire chauffer sinon tu vas râler. »

    Répondre
    • Olivier
      le

      « tourner autour du pot »… je ne pouvais pas ne pas la faire celle-là 🙂
      Et tu as raison, ça marche aussi avec la bouffe, le bain, le coucher et même le reste 😉

      Répondre
  2. Rachel - Rayures et pois
    le

    Ici on est en plein dedans et je me pose des tas de questions !! De temps en temps loulou me réclame une culotte à la place des couches. Ok je l’encourage, il met sa culotte. Sauf qu’il ne me réclame pas le pot ou les toilettes, il se fait pipi dessus mais continue à jouer comme si de rien n’était. Lorsque je lui demande s’il n’a pas besoin d’être changé il me dit « non non ». Moi : « ah bon, tu es sur on dirait que tu es mouillé mon coeur, tu as fait pipi ? on se change ?  » lui toujours : « non non ». Bon. Du coup j’ai tendance à lui demander tous les 1/4 d’heure s’il n’a pas besoin de faire pipi ou caca. Mais c’est toujours non. J’ai peur de le brusquer et en même temps je veux l’encourager… Un vrai casse tête !

    Bref, même si j’adore le cynisme de cet article qui m’a bien fait sourire, un article avec des BONS conseils ne serait pas de refus 🙂

    Répondre
  3. Caro
    le

    Moi c est la nounou qui lui met la pression …. Elle ne lui met plus de couches quand il fait beau … Seul pb à force je n’ai plus assez de linge à laver et ses pantalons sales !!

    Répondre
  4. castorsimone
    le

    « on n’a encore jamais croisé d’adolescent (sauf exception) avec une couche accrochée au derrière. »
    => Et les femmes qui ont leurs règles ? Et les grands parents qui ne peuvent plus y aller, sur le pot ?

    Sur ces bonnes paroles (et belles images ^^) bonne nuit ! ^^

    Répondre
  5. Faitesdesgossesoupas
    le

    Ah ah ah!! Tu m’as bien fait rire !
    J’ai l’impression de revoir époux chéri pendant son congé parental qui n’était pas du tout, mais alors pas du tout intéressé par la propreté de Num2! C’est donc maman qui s’y ai collé! N’était-ce pas le but ?

    Répondre
  6. Mélanie
    le

    Mouahahaha j’adooooooore !
    Je viens de découvrir ton blog et tu as déjà égayé la journée !
    C’est tellement vrai tout ce que tu dis !
    Et en lisant les commentaires de tout le monde je réalise l’impensable : je suis une maman normale finalement ! Lol
    Bref, merci de me faire mourir de rire (c’était pas gagné vu mon réveil matinal par Chouquette #2 qui voulait juste sa sucette et qui dort maintenant du sommeil du juste pendant que Maman ne trouve plus le sien…(grrrrr faites des gosses !!! <3) )

    Répondre