7 principes parentaux auxquels vous finirez par renoncer (si ce n’est pas déjà fait)

24 Fév 2015

ces principes parentaux auxquels vous finirez par renoncer

Avant de devenir parents, vous imaginiez l’avenir de votre chérubin, construisant déjà, au fond de votre tête, les grandes bases sur lesquelles vous comptiez fonder son éducation.

Bref, vous étiez pétris de principes parentaux, qu’il ne vous restait plus qu’à appliquer comme on fabrique un quatre-quart. Objectif : obtenir un bébé modèle, qui deviendra plus tard un enfant irréprochable, voire même, pour les plus ambitieux, un adolescent exemplaire.

Malheureusement, il n’aura fallu que quelques jours après la naissance de votre minion pour que vos aspirations volent en éclats.

De fil en aiguille, vous finissez donc par renoncer à quelques-uns de vos plus précieux principes parentaux les uns après les autres. La bonne nouvelle, c’est que vous ne vous en portez pas plus mal.

TOP 1 | Les jouets rangés

A la naissance de choupinet, vous vous étiez juré que votre salon ne deviendrait jamais une vaste salle de jeux. Et puis, un Playmobil en entrainant un autre, vous avez désormais l’impression de prendre l’apéro avec le casting complet de Toys Story.

TOP 2 | Le bonbon avant le dîner

Pas de bonbon ni de chocolat avant les repas. En devenant darons, vous saviez que vous auriez un jour où l’autre affaire à ce grand classique de la frustration infantile (et des principes parentaux). Vous avez d’ailleurs formidablement résisté jusqu’à ce soir d’hiver où votre bigorneau a beuglé un peu plus fort que d’habitude son amour des Haribo, alors que vous affrontiez déjà une migraine carabinée.

TOP 3 | 5 minutes de télévision, pas plus

Si vous n’autorisez jamais plus de 5 minutes de télévision à votre lardon, sachez qu’il n’y a qu’à vous que cette injonction parle. Ben oui, nos enfants n’ont pas la notion du temps… et n’ont aucune envie de l’apprendre, surtout s’il s’agit de réguler leur consommation cathodique. Du coup, par un soir de faiblesse vous finissez par lâcher l’affaire, et observez désabusé ce discret rictus de la victoire se dessiner sur le visage de votre minion.

TOP 4 | Les fringues assorties

Si vous avez donné vie à un joli môme, c’est (aussi) pour profiter du bonheur de l’habiller sans qu’il ne discute vos goûts vestimentaires avant sa majorité (bon d’accord, son adolescence alors). Mais en fait, que dalle. Alors que votre marmot n’affiche que 20 mois au compteur, voilà qu’il veut déjà choisir seul ses vêtements, et autant dire que ça flashe. Bref, vous avez beau essayer de le ramener à la raison, vous finissez par le laisser sortir avec ce bonnet de bain en guise de chapeau sur la tête.

TOP 5 | Les mains propres

Quand on voit où nos enfants laissent parfois trainer leurs mains, on comprend mieux pourquoi certains parents sont peu sensibles aux effusions sentimentales d’avant la douche. Oui mais voilà : vous avez beau prévenir votre marmot qu’une meute de bactéries s’apprête à coloniser durablement ses menottes, il n’en a cure. Du coup, vous vous êtes acheté un gel antiseptique en kingsize, comme à la grande époque H1N1.

TOP 6 | La politesse en toute circonstance

Au rayon des principes parentaux, la politesse tient souvent le haut du pavé. A peine votre chérubin voyait-il le jour que vous vous étiez juré d’en faire un enfant courtois quoiqu’il arrive, à coup de « bonjour madame » et de « merci monsieur ». Et puis un jour, votre lardon a décidé de n’en faire qu’à sa tête, refusant de saluer la boulangère qu’il a pourtant l’habitude de croiser, juste comme ça, pour voir si ça vous emmerde. Conclusion : oui, ça vous emmerde, en effet.

TOP 7 | La discrétion dans les lieux publics

Si vous n’êtes pas un grand fan des bonnes manières façon Baronne de Rostchild, vous n’aimez pas non plus qu’on vous confonde avec un Groseille (cf. « La vie est un long fleuve tranquille », pour les moins de 20 ans). Du coup, vous passez des heures à inculquer les traditions à votre mouflon, qui persiste malgré tout à s’enfiler ses crottes de nez en amuse-bouche au restaurant. Classe et discrétion.

N’oubliez jamais que lâcher du lest de temps en temps ne revient pas à céder durablement aux règles que vous avez fixées. Restez exigeants avec vous-même, mais ne vous pensez pas infaillibles, vous vous feriez du mal.

Et vous ? Quels sont les petits et grands principes parentaux auxquels vous avez renoncé ? Et quels sont ceux sur lesquels vous tenez bon ? Faites-vous une différence entre les règles et les principes parentaux ?

D’autres articles ?

Photo Credit: Philippe Put

38 réponses to “7 principes parentaux auxquels vous finirez par renoncer (si ce n’est pas déjà fait)”

  1. Emma June 24 février 2015 at 14 h 20 min #

    Alors ici, les mains propres et les habits, ça va 🙂 Pour le reste, et bien, on fait ce qu’on peut!

  2. une Bordelaise à Paris 24 février 2015 at 17 h 03 min #

    Nous n’emmènerons jamais nos enfants chez Mcdo, jamais ! Et puis le mois dernier, nous étions à Kuala Lumpur en Malaisie et nous avons eu une furieuse envie d’hamburger. Résultat : Petit Chat, 18 mois a mangé son premier cheeseburger-frites.

    • Olivier 25 février 2015 at 8 h 46 min #

      Ah ouais, celle-là aussi faisait partie de nos interdits. Et puis on a lâché à peu près au même moment que toi. Cela dit, et à ma plus grande satisfaction, Mychoup’ n’est pas une inconditionnelle du Mac Do…

  3. Twins And Us 24 février 2015 at 21 h 01 min #

    Excellent !
    C’est multiplié par deux ici avec les jumelles, car elles ne perdent pas une miette de leurs tests, et sont capables des plus gros mensonges pour tenter de nous faire chanceler…
    Alors on n’est pas intraitables, mais on rate hyper vigilants sachant sur ce qu’on lâche à l’une vaut pour l’autre 🙂

    • Olivier 25 février 2015 at 8 h 47 min #

      Evidemment. Cela dit, lâcher du lest une fois n’oblige pas à tirer un trait définitif sur une règle, hein !?

  4. Freddy 25 février 2015 at 12 h 16 min #

    Pour ma part, je ne veux pas que ma fille devienne une accro des écrans… mais dur dur de résister à 5 min de calme quand elle est devant le pc portable (a regarder des comptines) ou à figer dans la TV…
    Mais bon à 7 mois, elle a déjà les mêmes goûts que son papa en matière de TV avec Les Simpsons… par contre on va attendre pour South Park !

    • Olivier 25 février 2015 at 13 h 31 min #

      A toi de trouver le juste milieu entre ton besoin de calme et les risques liés aux écrans chez les plus jeunes. Tout est question d’équilibre, non ?!

  5. Lexie 25 février 2015 at 18 h 00 min #

    On n’a pas renoncé à beaucoup… mais on ne devait pas en avoir au départ lol! Je valide tout ce que tu dis sauf les bonbons, bien qu’hier elle ait mangé un gâteau avant le dîner qui était restée sur la table après le petit dej 🙂 On tient bon sur des choses comme ne pas faire de repas différent si elle ne veut pas du plat servi, ne pas la faire dormir dans notre lit, et pas de télé (elle a deux ans). Mais je pense que plus tu fais d’enfants plus tes chances de tenir tes principes se réduisent (en même temps que ta patience :))

    • Olivier 26 février 2015 at 9 h 03 min #

      L’important, c’est de savoir quelle est la ligne à tenir, et de ne jamais trop s’en éloigner. Mais on a tous le droit de lâcher du lest de temps en temps, sans pour autant remettre en cause les règles !

  6. astrid 26 février 2015 at 8 h 23 min #

    Ici j ai toujours réussi à garder le cap pour l’interdiction de tous les produits dora ou dérivés (je hais ce genre de merchandising) et à bientôt 8 ans pour la puce, je dois plus que jamais ne pas faillir pour ce qui est du port et/ou achat de chaussures à talons… La.vie de parent est un éternel combat 🙂

    • Olivier 26 février 2015 at 9 h 04 min #

      8 ans ? Chaussures à talons ? Oh my god… tu as trouvé un allié dans ton combat !

  7. Marie DiaboloCitron 26 février 2015 at 8 h 50 min #

    Ah, ces principes auxquels on a renoncé… la malbouffe ne passera pas par nous et les frites c’est le Mal, Tchoupi ne fera jamais office de baby sitter… ceux sur lesquels on tient bon se comptent finalement sur les doigts de la main, peut etre aussi parce que ce sont ceux qui comptent vraiment !

    • Olivier 26 février 2015 at 9 h 05 min #

      Exactement… c’est ce que je me dis aussi !

  8. Maman Marmotte 26 février 2015 at 12 h 13 min #

    Nous, on s’était jurés que les comptines ne rentreraient jamais dans la boîte à gants.
    Et puis quand on mange, c’est correctement assis à table et en se tenant tranquille of course.
    D’ailleurs quand Papa/Maman dit « non », c’est « non » !

    Mais ça, c’était avant 🙂

    En gros nos principes sont une sorte de guide, sorte de ligne directrice diluée dans la réalité du quotidien.
    Nos seules règles non négociables qu’il pleuve/neige/vente sont celles concernant la sécurité. Là, pas moyen et Joli-Coeur l’a dans l’ensemble bien intégré.
    Pour le reste, on compose et on s’adapte comme on peut 😀

    • Olivier 26 février 2015 at 13 h 02 min #

      C’est toute la différence entre les principes (dogmes) et les règles (interprétables, adaptables). Et la seconde solution permet à tout le monde de vivre mieux !

  9. 01Claire 27 février 2015 at 23 h 44 min #

    Bon alors, pas de stockage de jouet en dehors de sa chambre sinon même les wc étaient envahis, pas de pot en dehors des WC, les pantoufles, ou chaussettes dès que l’on rentre dans la maison, pas de hurlement quand l’un de nous téléphone, on ne crache on ne tape pas le chien le chien est interdit dans les chambres interdiction de jouer avec le chien quand il est dans son couffin, le chien n’ a pas le droit de lécher la main, le visage de pet’t bout, une fois manger assiette et verre dans la vaisselle, les vêtements de la veille vont dans la machine, le courrier est uniquement ouverts par celui à qui s’est adressé on participe aux courses va chercher dans les rayons et aider à ranger les courses sinon pas de tv sauf quand on mange (non sens absolu…), un bonbon si caca dans WC avec nettoyage des fesses puis lavage des mains (autant dire le paquets de Carambar n’est pas fini) …., etc, etc Bref le quart du dizième de ce que l’on a comme principe avant d’avoir un enfant, au secours et on passe pour des parents sévères

    • Olivier 2 mars 2015 at 9 h 02 min #

      Si tu arrives à tenir ces principes, c’est déjà un exploit !

      • 01Claire 7 mars 2015 at 9 h 00 min #

        Ah j’essaie…et belle maman qui trouve que p’tit mignon ne se défoule pas assez! ben viens avec nous au « grands bébé nageurs »…bon aller j’ai piscine avec p’tit mignon

  10. Doudou 3 mars 2015 at 17 h 49 min #

    Ah mon salon… -_-

    • Olivier 4 mars 2015 at 9 h 13 min #

      Sauf pendant les vacances (quand les enfants sont chez les grands-parents hein !?)

      • Doudou 5 mars 2015 at 9 h 32 min #

        Clairement 😀

  11. clairou la plote 4 mars 2015 at 10 h 03 min #

    oulala je ne cède pas non mais oh!!!

    • Olivier 4 mars 2015 at 10 h 42 min #

      Jamais jamais ? T’es une tueuse !

      • clairou la plote 5 mars 2015 at 9 h 23 min #

        Disons que j arrondis les angles je cède si tu fais 1 truc pour moi!
        par contre les bonbons avant de manger, le temps de télé/tablette, le rangement de la chambre/salon, ça non aucune flexibilité!
        la je teste ok pour le lapin si tétine disparaît!
        on est pas prêt de voir un bout d oreille!

        • Olivier 5 mars 2015 at 10 h 42 min #

          Elle pourra lui téter le bout du nez 😉

  12. caco 2 juin 2015 at 13 h 32 min #

    La discrétion dans les lieux publics?????? Ca pour le coup, c’est un challenge de tous les instants. Y a même des fois où je vois ma fille partir en flèche juste histoire de me faire courir. Zen!

    Pour le reste, je me tais car les 9 points sont respecté donc, j’ai pas à me plaindre (limite, la télé la saoule, et rester assise 1h devant un dvd c’est vite de la torture pour elle = d’où les courses poursuites citées au-dessus :p)

    Après je parle ici en mon nom de maman, car coté tendre papa, le coté fringues assorties reste un concept auquel il ne veux pas se heurter 🙂

    • Olivier 2 juin 2015 at 15 h 32 min #

      Profite de ta chance, ça ne durera peut-être pas 😉

  13. Melinda 5 octobre 2016 at 8 h 24 min #

    Les jouets rangés, la politesse et main propre toujours d actualités et ça je ne lâcherai jamais!! 12 ans pour ma plus grande donc je tiens bon lol!!

    • Olivier 5 octobre 2016 at 10 h 17 min #

      Je me souviens d’une pédopsy qui m’avait dit de lâcher ma fille sur la politesse alors qu’elle avait 2 ans. pour elle, il y avait d’autres priorités à cette âge-là. Elle avait raison. J’ai lâché du lest, et elle s’y est mise seule quand elle s’est sentie prête, avec fierté, sans menace de sanction. Elle avait 3 ans.

  14. Papa Lolo 6 octobre 2016 at 12 h 50 min #

    Heuuu… du coup, si je dis n’avoir renoncé à aucun de ces principes après 3 enfants (7, 10 et 15 ans)… je passe pour quoi ?
    Un menteur ? Un frimeur ? Un tortionnaire ?
    😉
    Non en fait j’ai effectivement cédé pour les écrans. Ils doivent bien en bouffer 1h par jour en moyenne.

    • Olivier 6 octobre 2016 at 13 h 58 min #

      Et ben tu vois, en cherchant bien…

  15. Evan 9 octobre 2017 at 12 h 24 min #

    Hello

    Pour nous, c’était chambre rangée, … ça a beaucoup mais alors beaucoup changé !

    Par contre, télé, écran ordi, mac doc : niet, et mordicus ! Ca changera pas ! (comment je cherche à me convaincre tout seul :D)

    Au plaisir
    Evan

    • Olivier 10 octobre 2017 at 9 h 40 min #

      Pour tout te dire, je crois profondément que la chambre rangée est un mauvais principe (dans une certaine mesure). Parce que s’il y a un lieu qui appartient à nos enfants, c’est bien leurs chambres. Et il ne nous revient pas d’y imposer nos règles, au-delà de quelques principes d’hygiène élémentaires. Après tout, eux aussi on le droit d’avoir un espace rien qu’à eux, dans lequel ils se sentiront libres et sans contraintes autres que celles qu’ils se fixeront avec responsabilité.

  16. Mamitiana 13 octobre 2017 at 10 h 10 min #

    On essaie de trouver un équilibre pour que tout le inde soit gagnant. On essaie de ne pas imposer et de trouver un cadre où ils vont pouvoir choisir ( meme si au fond Ds les choix il y a ce que l’on veut), mais c’est importz’tbpoir De donner leur avis. Tu préfères 1 épisode Ou 3 épisodes? Y en a une Ou je suis fière Car je n’ai jamais eu de crise encore pr rentrer du parc, avant de rentrer Ds le parc on conclue ensemble Que l’on part Qd le reveil sonne, ca marche tres bien. Ouf ils ne raffolent pas encore des bonbons, De tps en tps pr mer plaisir j’en mets un Ds leur goûter alors Ca les satisfait et c’est une belle surprise Qd ils en voient un ! Bref, on essaie chaque jour de ne pas se focaliser sur  » j’ai l’autorité, on doit faire  » . On essaie d’être bienveillant et ferme à la fois. Ils ne font pas tt et n’importe quoi et Que ce qu’ils veulent. On essaie de les placer Ds un cadre qui leur convient à eux et à Nous 🙂 tous le monde est gagnant !

    • Olivier 13 octobre 2017 at 11 h 44 min #

      Bienveillance et fermeté. Tout ça en souplesse. C’est pas le plus facile, mais ça marche…

      • Mamitiana 14 octobre 2017 at 22 h 22 min #

        Franchement y a des jours où c’est vraiment épuisant !!! Mais mais… oui ca marche , alors disons, investissons sur ses qq années une bonne fois pr toutes !

Trackbacks and Pingbacks

  1. Enfants : 7 trucs qu’on ne vous dit pas à la maternité - Blog Je suis papa ! - 30 mars 2015

    […] TOP ? Lisez 7 trucs à savoir avant de faire des enfants, 7 principes parentaux auxquels vous finirez par renoncer (si ce n’est pas déjà fait)… tous les TOP sont […]

Envoyez une réponse