Pourquoi j’ai opté pour l’abonnement à l’usage

16 Avr 2018

abonnement à l'usage avec lokeo

Il y a un an, je découvrais l’abonnement à l’usage. Une révélation. L’idée est simple : pourquoi investir dans des équipements coûteux quand on peut en profiter sans se ruiner et les renouveler au gré de ses envies ?

C’est Lokéo qui a lancé ce nouveau service basé sur l’abonnement d’équipement de la maison. Du coup, je l’ai testé en m’abonnant afin de remplacer ma télé, digne représentante des 90’s.

5 raisons de choisir la consommation d’usage

Un an après, le bilan est positif. Le principe de l’abonnement d’usage m’a séduit. Le débrief en 8 points !

1 | Le choix de produits proposés est vaste

Télé, lave-linge, ordinateur, cuisinière, réfrigérateur, smartphone, cave à vin, robot de cuisine… sur le site de Lokéo, on trouve de tout pour s’équiper de A à Z. Et moi qui, il y a encore quelques mois, imaginais qu’on ne pouvait louer que des voitures, des maisons ou de l’outillage.

2 | Lokéo s’occupe de tout

Vous choisissez votre équipement, Lokeo s’occupe du reste. Deux jours après avoir validé ma commande sur le site, Lokéo me contactait pour fixer un rdv pour installer ma nouvelle télé. Quelques jours après, deux installateurs débarquaient à la maison pour la mettre en place et régler les paramètres. Pratique !

3 | Les démarches sont simples

Vous déménagez et devez renouveler l’équipement de votre cuisine ? Avec l’arrivée du petit dernier, vous envisagez enfin d’installer un lave-linge ? Sélectionnez vos équipements sur le site, choisissez votre formule d’abonnement et le tour est joué. Envie de renouveler un appareil pour profiter d’un ordinateur dernier cri par exemple ? Résiliez votre abonnement ou choisissez un nouveau produit sur le site pour remplacer l’ancien. Bref, quelques clics et le tour est joué !

4 | Plus besoin de s’inquiéter de la fiabilité des produits

Comme moi, vous avez, au moins une fois dans votre vie, pesté contre cette satanée obsolescence programmée qui veut qu’un produit dont la durée de vie atteignait la décennie au siècle dernier ne dépasse plus que péniblement les 5 ans aujourd’hui.  Avec Lokeo, plus de crainte de voir votre investissement partir en poussière prématurément. D’autant que les équipements référencés sont tous fabriqués par de grandes marques.

5 | On conserve la maîtrise de son budget

Si la location d’équipements devient si simple, pourquoi prendre le risque d’investir ses économies dans des appareils hors de prix ? Avec l’abonnement à l’usage, vous n’êtes plus obligé de vider vos comptes à chaque nouvel achat et vous conservez du cash disponible pour financer vos autres projets, qu’ils s’agissent de partir au pied levé en week-end, de profiter d’une sortie en famille, de financer la garde-robe du petit dernier ou les cours de danse de la cadette.

6 | On dispose d’une garantie d’usage

En louant votre équipement, vous bénéficiez d’une garantie d’usage permanente. Si vous rencontrez un problème, Lokéo peut vous dépanner par téléphone ou vous proposer une réparation à domicile ou en atelier et même l’échange à neuf si le délai de réparation est jugé trop long. Une assistance 6j/7 est également proposée pour obtenir des conseils d’utilisation ou d’entretien.

7 | On jette moins !

Avant, votre vieille machine à laver, votre frigo du siècle dernier ou votre ordinateur hors d’usage finissait sa carrière dans une déchetterie.  Avec Lokéo, on jette moins. L’entreprise s’engage à réparer, nettoyer et reconditionner les appareils en fin de contrat pour qu’ils vivent une seconde vie ailleurs. Sinon, ils sont utilisés pour pièces détachées ou recyclés en matières premières.

8 | Le prix de l’abonnement est raisonnable

J’ai, pour ma part, choisi une smart TV Sony, de taille raisonnable pour qu’elle s’adapte à notre petite pièce de vie. En fonction de la formule choisie, l’abonnement revient entre 16 et 20 euros par mois. Certes, l’abonnement revient plus cher que l’achat. Mais pour toutes les raisons évoquées plus haut, la différence me parait, pour ma part, justifiée. Comptez 15 euros/mois pour un réfrigérateur, 35 euros/mois pour un ordinateur portable, 13 euros/mois pour un lave-linge par exemple.

Abonnement à l’usage : ce que j’en pense

Soyons clairs : la consommation d’usage bouscule nos habitudes puisqu’elle nous fait passer d’une logique de prix et de propriété à une logique de service avec un coût d’utilisation lissé et mensualisé. Mais elle ouvre le champ des possibles en permettant aux familles de mieux maitriser leurs investissements et de gérer leurs priorités budgétaires.

Reste une question essentielle : est-il bien nécessaire aujourd’hui de devenir propriétaire de tous les équipements dont nous avons l’usage ? Franchement, je m’interroge. La simple idée d’avoir à trouver par moi-même une solution pour réparer ma machine à laver, changer ce four qui ne correspond plus à mes besoins ou me débarrasser proprement de mes appareils électroniques m’ennuie d’avance à mourir. À l’inverse, la possibilité de pouvoir trouver une solution à tous ces problèmes de la vie quotidienne en quelques clics me repose l’esprit.

Dans un monde qui interroge de plus en plus le modèle de propriété, gageons que Lokéo pourrait facilement trouver une place dans le cœur des Français dans les années à venir.

Envie de découvrir l’abonnement à l’usage ? C’est par ici.

Et vous ? Connaissiez-vous l’abonnement à l’usage ? Avez-vous déjà testé Lokéo ?

D’autres articles ?

Crédit photo : Shutterstock

Article réalisé en collaboration avec Lokéo

2 réponses to “Pourquoi j’ai opté pour l’abonnement à l’usage”

  1. Caro - WonderMumBreizh 16 avril 2018 at 11 h 44 min #

    je ne suis pas encore prête à opter pour ce genre de consommation. J’aurai peur d’abimer, de dérègler, de conflit si quelque chose se passe mal …
    Je sais qu’il y a des assurances mais je pense que c’est juste une question d’utilité.

    La France est en retard sur ce genre de chose. C’est un des derniers pays où on achète encore notre voiture … et pourtant je ne me vois pas faire une LOA … Une question d’éducation je pense.

    • Olivier 16 avril 2018 at 14 h 21 min #

      Effectivement, il y a encore un paquet de freins à lever. Peut-être une relation de confiance à créer aussi. Sur la voiture, je te rejoins. Pourtant, tous ceux qui y sont passés me vantent la tranquillité d’esprit…

Envoyez une réponse