Bébé a des coliques

Mon enfant a des coliques provoquant des douleurs atroces

Coliques : quelques astuces à partager

On dit que seuls 20% des bébés sont victimes de coliques… VDM, on n’a pas eu de chance au tirage ! Blague mise à part, Mychoup’ semble réellement en souffrir. Elle se tord de douleurs, son visage rougi soudainement, elle se met à crier… et ça passe après quelques secondes. Et je suis prêt à parier que ces coliques ne favorisent pas le sommeil de bébé, déjà très léger.

Pour moi, le pire reste de la voir souffrir le martyr, sans pouvoir la soulager. Quand on veut le meilleur pour son enfant, c’est dur de se sentir impuissant. De jour en jour, de blogs de mamans (et de papas) en forums, de consultations en rencontres, nous avons quand même fini par trouver quelques solutions qui semblent l’apaiser.

Coliques, les astuces de la maison

Première solution, les massages. Si l’efficacité de la méthode est aléatoire, les mouvements circulaires réalisés avec deux doigts sur son ventre semblent la soulager un petit peu de temps en temps.

Deuxième solution, le vélo. Depuis que Mychoup’ a découvert cette nouvelle activité, que je décris précisément dans un autre post de ce blog de papa (en apprentissage évidemment), elle ne peut plus s’en passer. La méthode fonctionne bien. Souvent, elle se vide immédiatement et un large sourire se dessine sur son visage. Victoire !

Troisième solution, l’homéopathie. 20 minutes avant chaque tétée, nous lui donnons 3 petites billes de colocynthis, que nous faisons fondre dans une cuillère à café d’eau. Elle boit le remède grâce à une pipette. Elaboré à partir d’extraits de coloquinte, ce traitement de fond s’avère réellement efficace. Les coliques sont de moins en moins fortes.

Quatrième solution, l’ostéopathie. Si plusieurs professionnels de santé nous ont préconisé d’aller consulter un ostéopathe, d’autres nous ont fermement déconseillé de le faire. Après plusieurs jours de réflexion et face aux douleurs insupportables endurées par Mychoup’, nous avons franchi le pas.

L’ostéopathe nous a expliqué qu’à la naissance, plusieurs parties du corps de bébé pouvaient se bloquer. Pour Mychoup’, l’accouchement a nécessité l’utilisation de ventouses. L’ostéopathe a remarqué qu’elle avait le crane et le bassin un peu bloqués. Elle a manipulé Mychoup’ dans tous les sens avec beaucoup de douceur. Au bout de 2 séances, nous avons constaté les premiers effets. Mais attention à bien choisir le professionnel à qui vous confiez votre enfant…

Pour aller plus loin, consultez le dossier sur les coliques du nourrisson en cliquant ici. Jetez aussi un oeil sur l’article 13 astuces contre les coliques de bébé. Vous pouvez aussi regarder cette vidéo :

Et vous ? Bébé est-il victimes de coliques ? Quelles méthodes appliquez-vous contre les coliques ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 24 juin 2011 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


14 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mymy La Souris
    le

    Ah la la les coliques… Que de mauvais souvenirs pour la grenouille et nous ses parents… On en a beaucoup pleuré, la voir souffrir, faire notre maximum qui suffisait pas… heureusement que ça a pas durer des mois!

    Quand au 20%… j’ai de gros gros doutes!

    Répondre
  2. Angélique Maman des Villes
    le

    Pour la Mini Fée on a testé pas mal de trucs , les massages du ventre , le portage ( ça ça marchait quand même) , l’homéopathie , le lait anti colique ( ça marche pas!) , les biberons anti coliques ( ça par contre c’est pas mal) et pour finir l’ostéopathie et la ce fut miraculeux pour la miss qui elle s’est coincée avec le cordon autour du coup à la naissance…

    Répondre
  3. Nat et ses oursons
    le

    Alors ici mon fils en a fait beaucoup. Je ne les ai pas allaités mes oursons, et pour Loukian ce qui a été miraculeux, ça a été le changement de lait! Pourtant mon doc était très sceptique, évoquant le fait que c’était une question de développement, que ses intestins n’étaient pas encore matures donc que les coliques devaient passer seules, etc. Ouais, sauf que voir mon loulou souffrir sans arrêt c’était une torture….Donc un jour, j’ai décidé de suivre mon idée et de changer son lait… Il avait du Guigoz classique depuis la maternité, je ne savais pas trop quoi prendre alors me vla partie à lire les boites de lait, la composition, tout ça…. Guigoz transit? Ah non, il est juste épaissi, ça changera rien pour lui…. J’ai fini par tomber sur Guigoz Evolia, avec du bifidus et d’autres trucs du genre (me rappelle plus là)… Je m’attendais à ce qu’il mette 2-3 jours pour s’habituer (c’est ce qu’on m’avait dit), et en fait, dés le 1er bib, fini, il n’a plus jamais eu de coliques!
    Pour ma fille, dés la sortie de maternité elle a eu direct du Evolia, et je ne sais pas si c’est lié ou pas mais elle n’a jamais souffert de coliques…. Donc voilà, moi je dis merci Guigoz Evolia!!!!!^^

    Répondre
  4. manue chesnais
    le

    notre pepette a eux le droit au coliques aussi!! des la mater nous avont essayer les massage rien
    l ostheo lui a fait du bien mais o bout de 3 jours c était repartis.
    on a tester la calmosine sirop aux plantes une pipette avant chaque bib
    un jour on a décider aller voir une personne qui pense les coliques et bas plus rien après miracle 🙂
    pas facile de voir bébé pas bien!!

    Répondre
  5. Cha
    le

    je déouvre ton blog !!! franchement vachement sympa, drole, plein de souvenirs bien frais vu que ma chouquette na que presque 2 mois !!! Pour ce qui est des colliques nous avons donné aussi et nous donnons encore parfois. La solution qui a reellement soulagé ma fille fut l’ostheopatie !!! miraculeux ! et heureusement car comme tu le dis voir son bébé souffrir est juste insoutenable

    Répondre
    • Olivier
      le

      Merci ! Les coliques… C’est la galère heureusement chez Mychoup’ elles ont vite disparu notamment grâce à l’osthéo !

      Répondre
  6. toccaceli amelie
    le

    Haaa les fameuse coliques, ma pauvre clara souffrait de douleur j’ai ausdi eisseiller beaucoup de chose. Biberons anti collique, portage, massage, homeopathie…. les seules truc qui la calmer cest la bouillotte sur son bidon et surtout le calmosine!!! Sirop au plante miracle

    Répondre
  7. sandrine
    le

    Je viens de faire tes 15 premières pages et je me suis dit que le mieux était quand même de voir aussi tes premiers articles^^ lol j’aime beaucoup comment tu ironise ce qu’il se passe dans des articles tout en disant la plupart des vérités.

    Ma fille a 7 mois maintenant et les 2 premiers mois ont été un calvaire…dès la maternité, elle pleurait de douleur…La bercer ne marchait pas, les massages l’a soulagé mais il ne fallait pas s’arrêter…l’ostéopathe sa n’a pas marché chez nous. Le bain sa marchait aussi mais dès qu’elle sortait sa recommençait! 4 laits différents. Parce que régurgitations a coté aussi(d’ailleurs sa sa continue). J’ai pensé qu’elle ne digéré peut être pas le lait de vache y avait d’autres trucs à coté qui m’ont fait pensé a ça…Puéricultrice, médecin, pédiatre n’étaient pas d’accord. A ses deux mois j’ai décidé de testé une préparation infantile au riz sans leur accord et la miracle!! on a été sauvé. c’est vraiment le mot. On en pouvait plus^^ Maintenant elle a fait une prise de sang qui s’est avéré qu’elle n’est pas allergique^^ et on lui donne des yaourts donc ce n’était peut être pas parce qu’elle était allergique mais elle digérait beaucoup mieux.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu me rappelles des souvenirs… qu’ils sont durs ces premiers mois quand on a pas appréhendé ces difficultés. J’espère que vous tenez le bon bout.
      Allez, il ne te reste plus qu’environ 425 articles avant de remonter à aujourd’hui (je te rassure, tous n’ont pas le même intérêt) ! 😉 Merci d’avoir pris le temps de découvrir mon petit univers !

      Répondre
  8. Sabrina
    le

    Mon bébé a presque 6 semaines, et a souffert de ces fameuses coliques du nourrisson. J’ai été désemparée, à en pleurer tellement je me sentais impuissante à soulager ses douleurs.

    Ils m’ont bien fait rire jaune, les premiers « professionnels de la petite enfance » à qui j’ai demandé conseil : « Oh ! vous savez, c’est juste un inconfort, pas de la douleur ! ». Parce qu’ils ont demandé à des bébés de leur donner une évaluation de leur niveau de douleur sur une échelle de 1 à 10 ???

    En tous cas, ils n’ont pas vu mon petit trésor devenir rouge écarlate, se tordre, se tendre, pleurer, crier pendant plusieurs heures d’affilée. Franchement, si ça ce n’était que de l’inconfort…

    Bref… Avec mon homme, on s’est donc attelés à changer tous les paramètres qu’on s’est autorisés à changer avant d’en parler au pédiatre (en s’appuyant aussi sur l’article de ce blog sur les astuces anti-coliques…). Biberon, eau du biberon, température du biberon, Calmosine… Et suite à la première visite chez le pédiatre : changement de lait (pour Galliagest), julep gommeux avant chaque biberon. Et enfin, portage.

    Aujourd’hui, je touche du bois, mais sans crier victoire trop vite car cela ne fait que quelques jours, mais il semble que mon petit trésor souffre beaucoup moins. Oh ! bien sûr, il y a encore quelques douleurs de temps en temps, mais rien à voir, ni en fréquence, ni en durée, ni en intensité, avec ce qu’elle a enduré avant.

    Répondre
    • Sabrina
      le

      Petit ajout (désolée pour l’oubli dans mon premier post) :

      On masse aussi le petit bidon de mon petit trésor, ce qui semble lui faire du bien : en lui ramenant les genoux vers le ventre puis en les tournant lentement dans le sens des aiguilles d’une montre ; effleurages circulaires du ventre (quand elle est habillée) ; et aussi massages du ventre avec huile de massage (après le bain en général, donc plutôt en « préventif » et pas seulement en cas de douleur).

      Le portage et les massages (les « préventifs » avec l’huile de massage) sont aussi une occasion de contact, ce qui a d’autres vertus. Et j’avoue, mon petit trésor et moi, on kiffe ces moments.

      Répondre
      • Olivier
        le

        Ton commentaire montre que, si on ne comprend pas bien les coliques, ce n’est pas une fatalité. Bref, on peut agir, en tâtonnant et en restant à l’écoute de nos mômes. (Je touche du bois pour toi)

        Répondre