Bébé et l’apprentissage du langage

apprentissage du langage : bébé, dépité !

Comme tout bébé digne de ce nom, Mychoup’ aime passionnément les animaux. Dès qu’elle aperçoit une boule de poils sur pattes dans la rue, elle accourt. « Chat » fait d’ailleurs partie des mots qu’elle maîtrise le mieux. mais, vous le savez, l’apprentissage du langage est un parcours semé d’embûches de toutes sortes !

apprentissage du langage : conversation autour d’un livre

Comme tous les soirs, je décide de sortir un bouquin pour occuper Mychoup’ pendant la préparation de son repas. Mon choix se porte naturellement sur le grand livre des animaux, son best-seller du moment !

Moi : « Regarde Mychoup’ ! C’est quoi ça ? »

Mychoup’ pointe du doigt l’image, me regarde, sourit : « chat ! »

Fier comme un paon devant l’exploit sémantique de ma fille, je décide de poursuivre l’expérience un peu plus loin. A la page suivante en l’occurrence. « Et ça, c’est quoi ? »

Sûre d’elle, bébé enchaîne, le sourire aux oreilles : « chat ! »

Moi : « ah non, là, c’est un chien ! »

Un grand moment de solitude pour bébé

C’est à ce moment précis que le visage de Mychoup’ s’est décomposé. Un grand moment de solitude mâtiné d’une bonne dose d’angoisse. Comme si ses certitudes les plus profondes venaient de voler en éclat. Dépitée, plongée dans un océan d’incompréhensions, Mychoup’ manquait de se noyer. « Quoi ? Comment ça ? Il existe plusieurs mots pour désigner une boule de poils sur pattes ? », aurait-elle pu me demander si son vocabulaire le lui avait permis. Mais non…

Pas question de laisser bébé en proie à des questionnements existentiels auxquels elle aura tout le temps de se confronter. Je me suis donc dirigé vers la bibliothèque, j’ai sorti le grand livre des chats, celui qui met les félins à l’honneur, page après page. A chaque nouveaux visuels, Mychoup’ a pu faire montre de ses talents linguistiques. Elle a retrouvé le sourire, moi aussi, et tout est rentré dans l’ordre !

Et chez vous ? Comment se passe l’apprentissage du langage ?

Crédit photo : monroesdragonfly

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 27 novembre 2012 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


25 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. obiwanseb
    le

    ah ah, super ! Moi c’est « chien » qu’elle maitrise avec les « ouahouhouh » qui vont avec 🙂 ça avance doucement mais surement, un peu comme toi en fait 🙂

    Répondre
    • Olivier
      le

      Et papa ? C’ets le rôle de papa, ça… Nous, on s’installe quand super-maman se met à préparer le dîner. Ce qui me donne une super excuse pour éviter la corvée de fourneaux du coup 🙂

      Répondre
  2. GreenWitch
    le

    Ma fille a elle aussi très longtemps considéré que tout ce qui avait 4 pattes et des poils était un chat.
    Donc à chaque fois qu’on croisait un chien dans la rue, petit ou grand, peu importe, elle s’écriait : »Chaaaaaaat ! »

    Les propriétaires des dits animaux se marraient bien.

    Et moi je disais simplement à chaque fois : « ah non, ça ce n’est pas un chat. c’est un chien. » que j’accompagnais d’un wouwouwouwwou pour imiter les aboiements.

    Ça n’a jamais eu l’air de la traumatiser plus que ça.
    Petit à petit, les chiens sont devenus des wouwou et je cr(ois qu’elle commence à savoir dire chien.

    C’est vraiment une phase que j’adore, cet apprentissage de la langue, les mots qui petit à petit se forment, se déforment et se reforment dans sa bouche et les phrases qui apparaissent.

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est exactement ça… « les mots se forment, se déforment et se reforment » ! Hier, j’ai compris ce que voulait dire « titi » après de longues minutes d’hésitation —-> « tétine ». Comme elle m’a vu désemparé, elle a du coup amélioré sa prononciation. maintenant, elle dit « téti » 😉

      Répondre
  3. Clairou
    le

    Olala on a connu ça aussi mais à force de patience et de répétitions on arrive à plusieurs animaux!
    On a le droit au gggrrrr du lion, du tigre et de l ours , au ouaoua du chien, le miaou du chat et au lapin, bbbbbeeeeee du mouton et de la chèvre
    Elle dit tout sauf lion, tigre et ours qu elle désigne par gggrrrrr et pas de mouton et chèvre encore.

    On s éclate avec les cris des animaux et elle adore le mini imagier des animaux.

    Répondre
  4. Agnès
    le

    Chez nous le papa s’est pas mal collé au vocabulaire mais plutôt avec les parties du corps. Longtemps, les animaux étaient « là » simplement. Maintenant, il dit plutôt « ouaf » quand il voit un chien, et il les distingue très bien des chats qui sont encore « là ». Chez sa nounou il y a une vieille chienne, Vanille, qu’il appelle « Nille », chez mes beaux-parents une lapine, Pixie, qu’il appelle « Bibi ». Et puis, un jour, on a vu des lapins se balader sur une pelouse il m’a dit « là là ! pain ! pain! » sur le coup j’ai cru qu’il voulait à manger, et puis je les ai vus et j’ai compris.
    Ces temps-ci il nous sort de plus en plus de mots, et on sent bien à son vocabulaire que manger est un de ses domaines de prédilection avec « banane » et plus récemment « patate » et « saucisse » (par contre « choucroute » il n’a pas aimé).

    Répondre
  5. Julia
    le

    C’est marrant, je comprends que tout le monde commence par apprendre le langage par le biais des animaux!!

    Chez nous aussi! On a comme tout le monde les oua oua pour les chiens (d’ailleurs dès que j’en croise pendant mes journées de boulot, dans ma tête, il y a immédiatement ce message idiot réflex « Oh un chien, oua oua »!!), les miaou pour les chats, les Grrr pour les lions, et les Hououou avec le bras en l’air pour les éléphants, et effectivement ça passe beaucoup par les livres! tous ceux qui parlent d’animaux sont choisis en priorité (mais en a t on vraiment d’autres d’ailleurs?!). Par contre, les vrais noms des animaux ne sortent pas encore!

    On a aussi un semblant de « téti » pour la tétine, le « tateau » pour le gateau, et puis des basiques « doudou », « papa », « caca », « waouh » (quand elle se regarde dans la glace),… et sans doute plein d’autres sortes de mots qu’on n’a pas encore tout à fait identifiés!

    Mais effectivement, cette période est vraiment drôle et de nouvelles trouvailles sortent chaque jour je crois!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Rare sont les jours qui passent sans un nouveau mots en effet… et je mesure souvent la frustration de Mychoup’ qui constate dépitée qu’elle n’arrive pas à se faire comprendre même quand elle répète 10 fois la même chose !

      Répondre
  6. Supamam
    le

    Excellent ! Ici on a eu la bonne idée d’appeler notre chienne Shaka… Dans la bouche de supabb ça donne caca bien entendu -_- très glamour il hurle caca des qu’il croise un chien !

    Répondre
  7. Karya
    le

    BB2 n’en est qu’aux gazouillis, aux rudiments. L’ainée je ne me souviens malheureusement pas très précisément. Tout est passé par la lecture chez nous. Même avant la parole, nous lisions. J’ai souvenir qu’elle ne répétait pas, on ne lui a jamais demandé d’ailleurs. Elle a emmagasiné le vocabulaire et puis il y a une explosion l’été, elle avait deux ans et demi. Elle parlait déjà bien – en toute objectivité 😉 – mais là les autres adultes la comprenaient aussi. Depuis, elle nous épate, elle engrange encore énormément de mots, parfois à notre détriment …

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est chouette de les voir progresser de la sorte ! De temps en temps, Mychoup’ sort des mots ou des expressions très claires, à sa plus grande surprise ! Ca l’étonne elle même et ça la fait rigoler… 😉

      Répondre
  8. Cleophis
    le

    La mienne aussi confond les chiens et les chats, c’est surtout qu’elle le prononce de la même façon car lorsqu’on lui demande leur cri, elle fait bien « miaou » ou « woufwouf ». Au niveau du langage, elle se débrouille de mieux en mieux, d’autant plus qu’elle a commencé tard (premier mot à 2 ans: « encore »), et le plus étrange, c’est que la plupart des mots commencent par « a »: « apain » (pain), « aplait » (s’il te plait), « assi » (merci), « ature » (voiture), « ané » (dessin animé), « amage » (fromage), etc…

    Répondre
    • Olivier
      le

      @cleophis : Peut être parce qu’il maitrise bien cette sonorité. Mychoup’ utilisait aussi beaucoup le « a » il y a quelques semaines mais elle a abandonné depuis ! En tout cas, c’est trop mignon… 😉
      @supamam : c’est marrant de les voir se dépatouiller avec les mots !

      Répondre