Mychoup’ et le camembert

papa, maman, bébé en colère

Par certains aspects, Mychoup’ ressemble à un camembert. Comme le fromage normand, il suffit de la laisser vieillir pour qu’elle prenne en caractère. Et autant vous dire qu’en 6 mois, elle est déjà goûtue, comme vous avez pu vous en rendre compte en lisant ce blog de papa parfois désespéré !

Alors qu’auparavant un petit râle profond suffisait à bébé à exprimer sa désapprobation, aujourd’hui des hurlements dignes d’un cochon qu’on égorge ont pris le relais. Mychoup’ conjugue même la parole aux gestes, enchaînant les figures de gymnastiques les plus complexes pour signifier son mécontentement : tourné-retourné, petit pont, flexion-extension, et simulation de convulsions pour finir.

Mychoup’ est une chipie et elle n’a pas fini de nous en faire baver. En atteste cet épisode de notre vie de famille, qui en dit long sur les difficultés à venir.

scène de la vie quotidienne avec bébé

La scène : Mychoup’ est tranquillement installée sur son tapis d’éveil, à grignoter son livre préféré. L’œil vif, la tête dressée et la bouche ouverte, elle repère un nouveau terrain de jeu à quelques encablures. Ni une ni deux, elle se met à ramper jusqu’au variateur de lumière, façon commando. Sa cible : le câble électrique qui s’en échappe. Elle s’en saisit, pousse un soupir de contentement et commence à le dépouiller (heureusement, elle ne dispose pour l’instant que de deux dents). S’ensuit un dialogue aussi drôle qu’inquiétant entre Mychoup’ et Super-maman, que j’observe avec circonspection.

Bébé en colère

Raide comme un poteau, les paupières plissées, le menton haut et le doigt dressé vers le ciel, Super-maman prend sa plus grosse voix : « Non Mychoup’ ! Non, j’ai dit non ! »
Repérée mais pas vaincue, Mychoup’ s’immobilise puis lève doucement les yeux : « qui me parle ? », pourrait-elle dire, si elle était douée de parole.
Forte de sa théorie sur l’éducation par le dialogue, Super-maman enchaîne : « Non Mychoup’. Tu laisses le câble, c’est dangereux. »
Mychoup’ baisse alors le regard vers l’objet du délit, lâche un « Goethe » interrogatif (oui, c’est son premier mot), relève les yeux vers Super-maman, sourit copieusement… et se remet à grignoter avec vigueur son butin du moment, sûrement convaincue qu’elle ne le gardera de toute façon pas longtemps en main. Les multiples relances de Super-maman n’y feront rien. Et il faudra finalement libérer la zone en exfiltrant bébé par les airs pour la réinstaller dans un périmètre sécurisé.

Moralité : penser à améliorer nos techniques d’éducation par le dialogue.

Et vous ? Bébé a-t-il rapidement été expressif ? Comment se sont déroulées les premières remontrances ? Arrivez-vous à dire « non » facilement ? Votre petit ange est-il obéissant ?

Crédit photo : Omacaco

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 30 décembre 2011 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


11 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. MamanBlogueuse
    le

    Ouh là là, quel vaste sujet l’éducation….
    Alors pour ma Choup-Choup, on n’y est pas encore. Malgré qu’elle adore choper le cable de batterie de mon ordi portable. Ou alors aller tripoter le rouleau de PQ. Pour le moment, elle n’émet aucun mécontentement quand on lui dit non. Elle doit pas comprendre.
    Pour Tichou, c’est une autre histoire.
    Dès qu’il a été en âge de se déplacer (vers 7 mois), il s’est de suite déplacé vers les endroits stratégiques : le meuble à dvd, les câbles électriques, la cuisine,… Bref. Au début pareil, on dit non, il se marre. Au fur et à mesure il s’est mis à se manifester bruyamment et avec moults gestes expressifs : roulades par terre, grosses larmes, cris d’égorgement de moutoin, bref, la totale.
    Et encore à 2 ans, c’est pareil (et la phase des 2 ans n’arrange rien à la situation, c’est de pire en pire).

    Que dire pour conclure ? Rester ferme sur ses positions, ce qu’on veut pas, ce qu’on accepte. Et ne pas en bouger. En général, au bout de qq temps, s’ils voient qu’il n’y a rien à faire et qu’on ne cèdera pas, ils ne tentent même plus.
    Bref courage, c’est que le début !!!

    Répondre
    • Olivier
      le

      le cable de batterie de mon ordinateur portable… c’est aussi toute une histoire ! Dès que j’ai le dos tourné, elle en profite. Mais je reste inflexible 🙂

      Répondre
  2. Au bord de l'Aiguettes
    le

    Oups, j’ai cru en lisant le début que tu allais dire que plus ta choup’ grandissait plus elle sentait fort !
    Je suis maman de deux filles de presque 5 ans et 17 mois.
    la deuxième est ce qu’on appelle une charmeuse, elle mène son monde par le bout du nez par des mimiques (elle sait très bien froncer des sourcils et faire les gros yeux), des cris, des gestes de plus en plus significatifs (je suis contrariée : je tape tout ce qui passe à ma portée, voire je me cogne le front par terre…)
    Le non fait partie de son vocabulaire depuis un bon moment, elle le dit par exemple en faisant une bêtise, en chipant les jouets de sa soeur… car oui, nous avons commencé tôt à le lui dire, même si niveau obéissance, c’est pas encore ça, mais on persévère!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Heureusement, elle ne sent pas encore le camembert 🙂 Ces petits pieds sentent merveilleusement bons, à croquer. Pourvu que ça dure 🙂

      Répondre
  3. Papa Quadra
    le

    Ah le « non » ! C’est devenu le principal mot de mon vocabulaire depuis ma chipie se déplace.
    Est-ce que ça marche ? En partie en faisant une très grosse voix, mais parfois, j’ai comme l’impression que si elle savait faire un doigt d’honneur elle le ferait LOL.

    Répondre
  4. Mama'nonyme
    le

    Ah lala , caractère bien trempé ta Mychoup’
    Mais c’est comique de l’imaginer par tes écrit ^^
    ça fera une très chouette BD ! ^^

    Bah je dirai que ma fille est pas mal du haut de ses 8 mois! Elle crie très fort pour nous faire peur et qu’on la regarde ou qu’on vienne vite dans la pièce ou elle se trouve et ensuite rigole 😀

    Répondre