Le premier biberon

Avec les jours qui passent, la question du biberon devient de plus en plus prégnante. Si Mychoup’ adore l’allaitement, il va falloir qu’elle goûte aux joies du lait industriel et de la tétine. Pour ce premier essai, nous avons néanmoins choisi de lui donner du lait maternel. C’est moi qui m’y colle.

Papa et le biberon

Gonflé à bloc, bien assis dans le canapé, je prends le biberon et le lui donne. Elle y goûte, tâte la tétine, fait la moue… et me crache le lait au visage dans un mouvement de dégoût profond. Non sans mimer un haut le cœur, histoire de signifier que ce n’est même pas la peine d’y revenir.

J’essaye à nouveau, puis encore, et encore. Le visage et le tee-shirt plein de lait, marre de me faire cracher dessus, je finis par abdiquer. bébé pleure, elle a gagné, sa maman lui donne le sein. VDM.

Et vous ? Avez-vous connu des difficultés à passer au biberon ? Quelles sont vos astuces miracle pour donner le biberon à bébé ? 

crédit photo : GfxSally

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 30 juin 2011 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


9 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jeanne
    le

    mêmes tentatives pour Léa hier, avant-hier et avant-avant-hier… ce qui a fini par marcher, c’est, en lui donnant le biberon, de lui expliquer droit dans les yeux pourquoi il allait bien falloir qu’elle y arrive : beaucoup de persuasion, d’encouragement, pour 40cl avalés… De toute façon, elle n’entend pas, vu qu’elle crie et pleure plus fort qu’on ne parle… mais quand même, un petit résultat ! Qui n’a pas marché le lendemain !
    Un pas en avant, trois pas en arrière !
    Bon courage

    Répondre
    • Olivier
      le

      J’ai encore essyé samedi: 2 biberons. Elle a pris le premier en luttant. Pour le second, il a fallu 1h30…
      Aujourd’hui, nouvel essai, elle a pris 20 cl, pas plus. Pas facile le bib’
      Bonne chance, et si tu trouves le déclencheur, fais-nous en part !

      Répondre
  2. Nanette
    le

    Pas d’astuces à te donner… Ma fille n’a jamais voulu de biberon ni de tasse d’aucune sorte (toujours proposés avec mon lait).
    J’ai décidé de l’allaiter très longtemps, je crois ue j’aurais continuer en tirant mon lait si j’avais repris le boulot à l’extérieur.

    Répondre
  3. fifiiiiiiiiiiiiiii
    le

    Moi qui es vécu sa avec ma puce que j’ai allaité jusqu’a ces 2 ans ! Je peut te dire que son papa n’es pas très content plus dans le sens que elle etait plus proche de moi mais sa c’es quand meme décanté par la suite , il faut essayer encore et encore sans forcé bien sur et si possible la maman sort, ne sois pas la !!! car et ces petits Ange ont le nez fin !Pour mon 1er allaitement j’ai quand meme galerer a la sevrer car le mixte elle n’aimais pas mais bon mes 3 autres garçons on a essayé et essayé et a la fin on les a eu !

    Répondre
    • Nelly
      le

      lol oui, je l’accorde, il ne faut pas que la maman soit « en vue » le tout premier essai j’étais planquée dans la cuisine mais elle a du me « sentir » car elle n’a pas prit le bib 🙂 la fois suivante, je suis sortie, et tout c’est bien passé, il doit y avoir des histoires d’ondes ou je ne sais quoi de mystique là dedans 😉 🙂

      Répondre
  4. Nelly
    le

    Bonsoir !
    Notre puce était allaitée et ayant eu tellement de difficultés à lui donner le sein correctement, je n’avais pas envie qu’un biberon lui passe l’envie d’alterner avec le sein. J’ai donc trouvé sur les conseils d’une sage femme conseillère en lactation, le biberon de MEDELA, c’est un biberon spécial où le bébé est obligé de reproduire le même mode de succion qu’au sein, il n’a pas à s’adapter à une tétine « banale » de biberon. Oui, en effet, il est obligé d’aspirer réellement le lait, tout comme au sein.
    C’est le papa qui s’y est collé au début (je refusais de lui donner le bib) et tout c’est très bien passé (avec mon lait dedans au début).
    Je sais aussi que nous n’avons jamais « forcé » notre fille, nous n’avons pas fait d’essais « en préventif », comme certains font, à savoir « entrainer le bébé » pendant plusieurs jours à prendre le biberon pour ses moments chez la future nounou ou tout simplement sans la maman. Notre mot d’ordre : rester cooooooool et zennnnnnnnnn 😉 🙂 Quand j’étais là, je lui donnais, quand elle était seule avec le papa, il lui donnait (et je pouvais enfin aller chez le coiffeur;) ) no prise de tête 😉 au pire, je revenais si elle ne prenait pas le bib (le MEDELA avec mon lait) car je n’étais pas loin. Bon, je l’accorde, les premiers essais bib’ je ne m’éloignais pas trop, c’était un apprentissage à double sens 😉 moi qui reprenais doucement ma liberté physique, le papa qui lui donnait à manger…et notre puce qui voyait un autre visage penché au dessus d’elle pour son repas 🙂
    Bon courage dans cet apprentissage, j’espère que la situation se « débloquera » dans la facilité comme cela c’est passé pour nous.

    Répondre
  5. Olivier
    le

    Merci pour tous vos témoignages. Mychoup’ est désormais une bib’ addict ! j’espère que vos conseils aideront les autres lecteurs de ce blog en difficulté avec le passage au biberon ! Une chose est sûre, il n’y a pas de fatalité, même s’il faut s’accrocher !

    Répondre
  6. Working Mama
    le

    On peut aussi opter pour un autre contenant 🙂 une tasse à bec par exemple, surtout si la maman souhaite conserver des tétées (le biberon peut largement perturber la succion et compromettre l’allaitement, les témoignage en ce sens sont très fréquents).
    Sinon pour la grimace avec le lait maternel, il y a aussi à prendre en compte l’auto-digestion du LM: il contient bcp d’enzymes et notamment des lipases qui découpent les graisses. Certaines femmes en ont beaucoup et le lait peut prendre un goût de savon et sentir assez vite fort. Il est toujours bon à la consommation mais le goût peut gêner certains bébés…la technique c est de chauffer le lait après tirage, jusqu’à petit frémissement (pas d’ébullition!) pour arrêter l action des lipases. Au début ma fille recrachait mon lait tiré, maintenant que je fais ça elle le prend sans souci.
    Et évidemment, lors des premières introductions, ne surtout pas donner par la mère : le bébé n est pas fou, si la source est à proximité, il refusera le substitut 🙂

    Répondre