Le rituel du coucher

Un rituel pour aider bébé à s'endormir

Edit : vous trouverez 14 astuces pour réussir le rituel du coucher ici. 

L’accouchement passé, il ne nous a fallu que quelques heures pour comprendre que nos nuits ne ressembleraient plus jamais à celles que nous avions connues. Pourtant, jeunes parents extasiés par la naissance de leur dernier premier, nous étions encore loin d’imaginer l’enfer que bébé allait nous faire vivre pendant deux longs mois.

Je vous ai souvent raconté dans ces pages les crises de colères de bébé et ses conséquences sur notre santé psychique. Je vous ai aussi parlé de cette nuit magique, où elle a fait sa première nuit complète le jour de ses deux mois. Et du roulement que nous avions mis en place pour veiller sur bébé la nuit.

Mais jamais je n’ai pris le temps d’évoquer le rituel du coucher. Ce moment essentiel, qui a sauvé nos vies nuits.

On dit souvent que le coucher doit être ritualisé, pour offrir des repères à bébé et le rassurer. Mais on n’imagine pas à quel point la méthode peut s’avérer efficace.

Rituel du coucher : pour préparer la nuit avec bébé

Chez nous, tout commence aux alentours de 19h45. A cette heure-là, Mychoup’ déguste son dernier biberon dans sa chambre, confortablement installée contre Super-maman, secondée à l’occasion par apprenti-papa. Ambiance tamisée, tête contre tête, les yeux dans les yeux. Une fois sa ration engloutie, Mychoup’ retrouve Bobby, son doudou number one, qui l’attend dans son lit. Elle l’attrape et le sert de toutes ses forces. Quelques caresses sur le front, une main sur le ventre pour la rassurer et une petite phrase chuchotée. Toujours la même : « Mychoup’, il est l’heure de se reposer. Papa et maman sont juste à côté. Tu vas faire un gros dodo et on se retrouve après. » En réponse, Mychoup’ dégaine toujours un de ses sourires ravageurs qu’elle réserve à ceux qu’elle aime. Un petit coup de boîte à musique si nécessaire et c’est parti pour une balade avec le marchand de sable.

En répétant soir après soir ce même rituel, Mychoup’ a rapidement pris confiance. Les pleurs ont peu à peu disparu et aujourd’hui, le sommeil ne constitue plus le problème central qu’il pouvait représenter auparavant.

Dernièrement, Mychoup’ s’est mise à refuser de dormir chez la nounou. Margot en était toute retournée. Nous lui avons fait part de la méthode, en insistant sur la petite phrase magique. Le lendemain, bébé fracassait le record de la sieste la plus longue.

Pour poursuivre votre réflexion, je vous invite à parcourir les livres suivants : Cet enfant qui ne dort pas ? Pour en finir avec les nuits sans sommeil, Bébé fait ses nuits : Prévenez les problèmes de sommeil avant qu’ils ne surgissent, Sommeil paisible et sans pleurs, ou La nuit, on dort !.

Pour aider bébé à trouver le sommeil, vous pouvez aussi regarder cette vidéo :

Et chez vous, comment ça se passe ? Vos nuits sont-elles douces ou cauchemardesques ? Avez-vous ritualisé le coucher de votre enfant ? Comment ? Connaissez-vous d’autres astuces pour aider les bébés à sombrer dans les bras de Morphée ?

Pour consulter le dossier complet sur le sommeil de l’enfant (et de ses parents), cliquez ici.

Crédit photo : pascal79

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 9 mars 2012 et mis à jour le 16 mai 2019 dans Questions de parents

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


26 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Doudou&Cie
    le

    Nous aussi ,le rituel du coucher a été dur à mettre en place, Loulou s’endort dans les bras et ça fait une semaine qu’il dort tout seul, à 17 mois . Victoire !

    Répondre
  2. mistinguett
    le

    un rituel aussi, mis en place dés la maternité: bain-massage-tétée et, je touche du bois, mes enfants ont toujours très bien dormis les nuits 😉

    Répondre
  3. une maman créative
    le

    nos rituels du dodo sont très ressemblants..
    Ici aussi tétée au chaud dans le fauteuil de la chambre du mini dans une ambiance très tamisée. puis calin et mise au lit..ensuite une caresse sur le front, un bisou qui vole et une phrase toute douce avant d’éteindre la lunière et d’échanger un sourire.
    Il a eu du mal a faire ses nuits mais désormais c’est 20h/9h sans soucis 🙂
    Douces nuits à vous!

    Répondre
  4. Emilie
    le

    Chez nous, c’est la cata. Chouchou a 4 mois et ne dort que très peu. On est épuisé… et le rituel du coucher ne fait pas plus d’effet que le reste.

    Je ne sais plus quoi faire… help…

    Répondre
  5. Franck | Papa Blogueur
    le

    Pour les grands maintenant cela se passe assez bien (voir mon article récapitulatif ici http://www.papa-blogueur.com/11-conseils-probleme-sommeil-bebes-enfants-avec-serenite). Par contre pour notre petite dernière, même si le couché est assez simple, le nombre de réveil la nuit nous tue à petit feu. à presque 9 mois, elle entre dans sa pahse « peur de la séparation » + la sortie « des dents ».
    Si quelqu’un a des idées pour faire passer une bonne nuit à bébébé (hormis les trucs classiques) je suis preneur…

    Répondre
  6. Nono
    le

    Hello!
    Je découvre ton blog et j’aime beaucoup cet article du rituel! Ça me rappelle des « bons » souvenirs.
    Chez nous, le rituel a été mis en place très tard, vers 8 mois et nous a pris 2 bonnes semaines pour être acquis.

    Répondre
  7. hanae combines
    le

    J’adore ton blog et tes conseils! Je viens de m’abonner mais en parcourant plus d’articles je me rends compte que je te lisais déjà… Surement des Une ou sous Une que tu as du faire. Bises et merci pour ton passage également sur le mien.
    Ps: Je viendrai te demander conseil pour nos futures nuits avec baby 😉

    Répondre
    • Olivier
      le

      Merci ;)ton billet sur les « remarques à la future maman » m’a beaucoup fait rire même si je sais que ce n’est jamais facile à entendre.
      Tu trouveras toujours une oreille ici, et quelqu’un (moi et les lecteurs/trices) pour partager des astuces 🙂
      En attendant, fais toi plaisir, tu es la reine pendant quelques mois…

      Répondre
  8. babymeetstheworld
    le

    pour nous c’est gros biberon, on va jouer et lire des histoires dans sa chambre et quand je le met dans le lit je lui chante twinkle twinkle little star et il s’endort en 5 min pour 13h non stop ! le top !

    Répondre
  9. Rosa
    le

    Bonjour et merci pour cet excellent blog! 🙂

    Ma fille a 6 mois et demi et elle se réveille deux fois pour téter. De plus, je n’arrive pas à l’endormir dans son lit, je l’endors avec moi et je l place dans sa chambre après. Pareil pour les siestes: pleurs, fatigue pour à peine 30 m de sommeil!

    Inutile de préciser que je suis extrêmement fatiguée, désespérée, maigre et déprimée…!
    J’ai essayé un rituel du coucher qui n’a pas marché ( peut être que je n’ai pas insisté assez longtemps ?!), j’essaye également de lui proposer un bib au lieu du sein la nuit mais elle n’ouvre même pas sa bouche …!
    Help…!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Aïe. Difficile de t’apporter une réponse précise sans en savoir plus sur toi et ton enfant. Tu trouveras plusieurs articles sur le sujet sur le blog car la question du sommeil m’a pas mal interpellé.
      Une chose est sûre, n’oublie pas qu’un enfant est une éponge. Si tu ne te sens pas sûre de toi au moment de le coucher, il va le ressentir et risque de ne pas trouver la sérénité nécessaire à l’endormissement. Tu dois donc évacuer tes propres tensions pour le coucher (je sais, plus facile à dire qu’à faire).
      Un rituel de coucher se met en place avec le temps, et il faut parfois savoir laisser pleurer son enfant quelques minutes, en apprenant à déchiffrer ses pleurs pour reconnaître ceux qui lui permettent d’évacuer ses propres tensions avant de dormir, de ceux qui signalent un appel à l’aide.
      Enfin, si ton enfant n’est pas habitué au biberon et préfère le sein, tu risques de vous mettre en échec en le lui proposant au milieu de la nuit. Il me semble qu’il vaut mieux tenter ce genre d’expériences en journée.
      Pense aussi à toi. Il n’est jamais facile de prendre soin d’un enfant quand on est fatigué, déprimé, pas en forme. Mais tu ne dois pas culpabiliser, tout le monde passe par là. Apprends à lâcher la bride, à être moins exigeante avec toi-même, à profiter des bons moments pleinement, et à passer la main temporairement s’il le faut (et que tu le peux).
      derrière astuce : parler de tout ça avec un spécialiste (un pédopsy) permet parfois de libérer beaucoup de choses enfouies. C’est une vraie libération. Ca ne coûte rien d’essayer.
      Bon courage, et n’hésite pas à revenir par ici si tu en a besoin.

      Répondre
  10. Flore
    le

    Hello!!
    Jeune maman d un petit loulou de 1 mois et demi, je parcours la toile afin de trouver des solutions à mes petits tracas et bingo je tombe sur ton blog! Merci infiniment pour tout ces partages! J ai des questions concernant le rituel, est il trop tôt pour que je l applique à mon loulou? A savoir qu il ne s endort (siestes et nuits) qu au bras ou au biberon. Il boude sa tetine de temps en temps ou alors la suce 3-4 fois puis la recrache. Est il trop jeune pour avoir un doudou sachant qu il n aggrippe pas encore très bien son hochet par ex (ultra léger et en mousse). Combien de temps dois-je maximum le laisser « s’exprimer » avant de le rejoindre et de le rassurer? Sachant que parfois même les paroles ne suffisent plus. Lorsque nous déposons loulou dans son lit pour un essai sieste il y reste pas plus de 5 min et se met à pleurer?
    En espérant que tu puisses apporter de l aide à une jeune maman débutante et presqu à bout… Merci encore. FLORE

    Répondre
    • Olivier
      le

      Bonjour Flore,
      Ton commentaire me rappelle des souvenirs… Pour commencer, tu dois tenter de discerner l’origine des pleurs : est-ce de l’angoisse, une douleur liée à des coliques par exemple, la faim, la peur… je sais, c’est pas toujours facile à savoir. Tu peux mettre en place un rituel du coucher sans attendre, en restant à l’écoute des réactions de ton bébé. A toi de trouver comment le composer en fonction de ce que ton bébé apprécie. Ici, Mychoup’ réagissait bien à un enchainement « calin-mots doux-chansons-caresses ». On prenait aussi le dernier biberon dans sa chambre dans une ambiance tamisée. Bien entendu, elle n’a pas trouvé le sommeil seule immédiatement mais petit à petit, en prenant progressivement en assurance. Les pleurs sont finalement assez normaux, il faut juste distinguer le bon moment pour intervenir, et se retenir d’y aller lorsque ce n’est pas nécessaire.
      Si tu choisis de le laisser pleurer, ne dépasse pas 5 minutes avant de remonter et de recommencer le rituel. Ensuite, tu pourras laisser passer 10 minutes… dans tous les cas, ne va pas au delà d’une demi-heure de pleurs en continu.
      Tu peux lui donner un doudou en effet. Ca l’aidera à se calmer. Il en existe des tout plats, faciles à attraper, très doux, avec des petites pattes en forme d’étiquettes qu’on peut mettre dans la bouche. Ils sont top !
      Tu trouveras d’autres billets sur le sommeil dans ce dossier :
      https://www.je-suis-papa.com/dossier-le-sommeil-de-l-enfant/
      J’espère que ma réponse t’aidera un peu, mais n’oublie pas qu’il ne s’agit que de mon expérience. Or, il est important que tu trouves ta propre façon de faire, en t’écoutant, en écoutant ton bébé, et en laissant votre relation résonner. Je sais, c’est un peu théorique, c’est pas facile à faire mais je crois que c’est important. 🙂 Tiens nous au courant ! 🙂

      Répondre
      • Flore
        le

        Bonjour Olivier,
        Merci pour ta réponse rapide. Effectivement, nous avions plus ou moins instauré déjà un rituel (20h30 bain, turbulette, dernier bib dans la chambre au calme avec une petite musique, rot, puis on le dépose). Lorsqu il s endort au bib cela devient « facile » pour nous, par contre lorsque le sommeil ne se fait pas sentir après le dernier bib, nous le déposons dans son lit (on lui parle et le rassure) mais le coquin nous fait de grand sourire et « joue » avec nous pour ne pas nous déplaire. Mais arrivé au moment où la fatigue se fait ressentir, les pleurs commencent et il cherche les bras… Du coup C est reparti pour le bercer… Est-ce à partir de ces pleurs la qu il faut que j applique le 5-10-10 ou dois-je recommencer le rituel tout de suite après un gros câlin rassurant? Pas facile de détecter ses pleurs, au risque de paraître ignorante, j ai l impression qu il a les mêmes pleurs et pourtant nous avons tout checker (faim, couche, température, coliques…)
        Ta réponse m est déjà d une grande aide. Merci encore. Bien que cela soit ton expérience personnel, tout avis et astuces sont bons à prendre 🙂
        Flore

        Répondre
        • Olivier
          le

          Rassure-toi, tu vas galérer pendant longtemps à essayer de décrypter les pleurs de bébé. On a tous porté la même croix 😉
          Tente de mettre en place le rituel et le 5-10-10 au moment où il pleure parce qu’il commence à comprendre qu’il va devoir affronter la nuit, après le moment de jeu que tu décris. Sa peur est naturelle, le coucher est source d’angoisse chez tous les enfants et il est capital de l’aider à trouver les ressources intérieures pour affronter cette étape, en le rassurant mais aussi en le laissant se confronter modérément à ses peurs.
          Et garde toujours en tête que rien n’est figé, que la vie avec bébé est une remise en cause permanente…
          Et surtout : ne culpabilise pas, ne le câline pas avec la boule au ventre, n’aie pas peur du coucher, sinon ton bonhomme ressentira à coups sûr la même chose (je sais, facile à dire). Au contraire, vas-y avec ton plus beau sourire, avec conviction, assurance, détermination, et plein de tendresse 🙂

          Répondre
  11. Kams
    le

    Bonjour,

    Super article! Ma fille a 2 semaines, je l’allaite…
    Du coup je me demande si instaurer des rituels a cet age n’est pas trop tôt. Elle a déjà des coliques et a partir de 22h en general la crise demarre 1h a 2h. Des conseils??

    Répondre
  12. Morgane
    le

    Après avoir galéré pendant les premières semaines de notre chichou pour ses endormissement ( siestes et nuits) voilà que je tombe sur vos articles où vous décrivez la recette (miracle) de votre rituel avec your choup’. Ni une ni deux moi et mon homme on se dit ce rituel il est pour nous. En 15 jours à peine chichou l’assimile. Même si elle s’endort très régulièrement sur le dernier biberon ( pas bien ! ) les fois où elle ne s’endort pas dessus ( très rarement j’avoue tout !) elle commence ( à bientôt 4 mois ) a s’endormir sans difficulté. Seulement, chaque soir me vient à l’esprit cette ultime question mais quand elle aura plus de biberon, je fais comment ?? Alors ni une ni deux je vous retourne la question. Your choup’ a dû grandir depuis … Est ce toujours le même rituel pour vous ? Ou avec l’âge et tout ces moments privilégiés passés avec elle qui l’ont rassurées et mise en confiance elle s’endort sereinement même après sa purée de carotte et sa compote et sans biberon ?

    Morgane. Tout à fait admirative de votre blog qui déculpabilise et rassure les jeunes parents.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, à un moment où à un autre tu devras changer le rituel. Ici, il a été modifié plusieurs fois au gré des envies et des besoins de Mychoup’. En ce moment, c’est : jeux calmes, brossage de dents, lecture, câlin, chanson et dodo. Des fois ça marche bien, parfois un peu moins… Pour mille raisons.
      Un bon conseil : n’oublie jamais que les enfants sont des anarchistes en puissance. Ce qui fonctionne un jour peut tourner au fiasco le lendemain. Bref, faut s’adapter, ruser et faire preuve de créativité 🙂

      Répondre
  13. Maïté
    le

    Super site! J’adore. Mais j’ai une petite question sur le rituel. Notre fille à 4mois et c la galère de lendormir rien que d’aller dans la direction de sa chambre elle se crispe pourtant c’est là qu’elle est changé et elle adore ça! .pareil la pencher pour aller dans le lit je n’en parle pas. Ça c’est surtout le soir. De temps en temps la journée elle est happy dans son lit… va comprendre! Mais la on essaie vraiment de trouver un rituel mais je me posais la question : on fait le rituel. Puis bisous et bonne nuit (bien sûr en mieux) et la hurlement. Vous fait quoi? La reprenez dans les bras la calmez puis recommencer le rituel? Ou pas? Merci

    Répondre
    • Olivier
      le

      Sur ce point, il n’y a pas de recette type. Je dirais même que le sujet divise, jusqu’aux professionnels de l’enfance. Certains parents considèrent qu’on ne doit pas laisser un enfant pleurer au moment du coucher. Ils le reprennent donc, passent à autre chose et reprennent le rituel plus tard.
      D’autres, à l’inverse, estiment qu’il faut laisser un bébé pleurer un peu pour lui apprendre à trouver son calme seul. Ils le laissent donc quelques minutes, avant de revenir si les pleurs se font plus plaintifs ou s’ils ne diminuent pas.

      Répondre