Ces mères qui me sortent par les yeux

Ces mères insupportables

Pour tout vous dire, je ne suis pas d’un naturel agressif. Ni franchement rentre-dedans. Non, mon truc à moi c’est la diplomatie, le tout mâtiné d’une couche de courtoisie. Mais reconnaissons qu’il y a parfois des claques qui se perdent.

Aussi merveilleuse soit-elle, la parentalité révèle certains traits de personnalité jusqu’ici insoupçonnés. De ceux susceptibles de transformer une jeune fille adorable, en vieille peau insupportable.

En devenant mères, certaines perdent parfois le sens des réalités. Infligeant à ceux qui les entourent des moments aussi aléatoires qu’improbables.

TOP 1 | Les mères jean foutistes

Au parc, Mychoup’ joue à la dinette dans un coin. Elle prépare une soupe aux cailloux. Soudain, un gosse d’à peine 1 mètre de haut arrive, balance les ingrédients par terre et se poste là, immobile devant bébé. Super maman lui demande gentiment les raisons qui l’ont poussé à tout foutre en l’air, avant de blêmir en entendant sa réponse : « toi, ta gueule ! »

La mère, elle, a autre chose à faire que de surveiller son mioche, évidemment. Elle téléphone !

TOP 2 | Les mères fondamentalistes

« Quoi, vous n’avez allaité que pendant trois mois ? », « Hein ? Vous n’utilisez pas de couches lavables ? », « Ne me dites pas que vous donnez des petits pots industriels à votre enfant quand même ? ». En Ayatollah du bien-être infantile, la mère fondamentaliste n’accepte ni la différence, ni la diversité. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas trente-six façons d’élever un enfant, que nos méthodes sont éminemment dangereuses et que ses solutions sont évidemment les seules dignes d’être mises en oeuvre. So boring !

Du coup, si vous croisez un spécimen de ce type en soirée, prétextez une envie de pipi et prenez la fuite !

TOP 3 | Les mères modèles

Au parc (oui, on y passe du temps), un enfant braille un peu plus fort que les autres. Quelques grossièretés sortent malencontreusement de sa bouche. Immédiatement, sa mère l’attrape par le colbard, histoire de lui rappeler les modalités d’un langage châtié : « Nan mais tu vas arrêter d’enchaîner les gros mots, putain ! Mais c’est pas possible, il faudra te le dire combien de fois, t’es vraiment un p’tit con ! » Et là… euh… comment dire. Les bras m’en sont tombés.

TOP 4 | Les mères comparatrices

La mère comparatrice a probablement besoin de se rassurer. C’est pour ça qu’elle compare tout ce qu’elle peut comparer : le nombre de mots assimilés par son môme, son habileté en motricité fine, son périmètre crânien, et même l’écart entre le coin droit de sa lèvre supérieure et son nombril.

Nan mais sans déconner, on ne va quand même pas comparer la taille des orteils de pieds de nos enfants ? Si ? Ah bon. Ben si ça peut t’aider à évacuer ton stress…

Soyons clairs. On vit tous la parentalité à notre manière. Entre empirisme et maladresse. Mais dès fois, ça démange, non ?

Et vous ? Comment réagissez-vous face à ces mères dont l’attitude vous hérisse le poil ?

Photo Credit: gagilas via Compfight cc

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 2 octobre 2013 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


107 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. anais labernia
    le

    moi, les mamans qui m’énervent seraient les mères jean foutistes! et celle qui savent tout mieux que tout le monde!! Qui va te dire de ne pas mettre d’étiquette sur les enfants parce que ca ne lui donnera pas la chance ensuite de faire ce qu’il veut (loulou a 2 ans hein!!!)
    toujours la même qui va donner une leçon de vie à une mère de trois enfants qui gère une blessure importante d’un de ces petits.
    Ce genre de personnes,j’ai envie de les assommer surtout quand on voit comment sont leurs enfants.

    Répondre
  2. celine
    le

    lol c’est bizarre moi je suis une mère presque parfaite comme le stipule mon article de ce matin…;) non mais tu as raison !

    Répondre
    • Olivier
      le

      presque alors… parce que tu as fait une faute de conjugaison dans le chapeau de ton billet. Y’a pas de « t » à « j’ai choisi » 😉

      Répondre
  3. Gaëlle
    le

    Ces mamans là me font surtout de la peine. Parce qu’en fait, toutes ces ingérences dans la parentalité des autres, toutes ces pensées négatives, ça montre surtout leur propre malaise et leur rancœur…Etre parent, c’est surtout faire de son mieux. Tant qu’on est droit dans ses bottes, qu’importe les autres!!!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Exact. Moi aussi. De la peine pour elles, et pour leurs enfants qui ne doivent pas forcément vivre ça très bien. Mais c’est vrai qu’à priori, on se débrouille tous avec les moyens qu’on a, pour faire de notre mieux. Enfin, à priori…

      Répondre
  4. sourismaman
    le

    hello, ouf je ne suis pas dans ton top 4!!! du moins je l’espère mais sait on jamais!!! non, franchement ce sont des comportements qui me mettent hors de moi, et j’essai un maximum de me remettre en question justement pour ne pas en faire partie! le parc ah un endroit de prédilection…pour en voir de toutes les couleurs! Franchement, avec ce qu’on voit et ce qu’on subit, on devrait pouvoir écrire un pavé! je me suis bien éclaté en te lisant! bonne journée

    Répondre
    • Olivier
      le

      Une maman pour qui la vie est une aventure ne peut pas figurer dans ce TOP 4 voyons !
      Et oui,le parc… c’est the place to be pour trouver des mamans à massacrer 😉 Pourtant, j’adore cet endroit !

      Répondre
  5. emilie
    le

    Article très drole et tres vrai.
    Pour auutant, on compose chacun notre role de parent comme on peu et on glisse parfois d’un de ces modeles à l’autre (Sauf celle qui parle comme un chartier…).
    Le tout c’est de savoir prendre du recul sur son comportement de parent et d’adulte en général sinon effectivement, on devient vite une vraie nevrosée du « tout bio » ou une apprentie pediatre !!

    Répondre
    • emilie
      le

      Super article sur les mamans modeles!
      Que j’ai lu en faisant faire le rot de mon bebe (je ne suis pas une maman modele, je lis en faisant faire le rot…) et en faisant en sorte de ne pas glousser trop fort pour que mon bebe-pas-modele non plus s’endorme (encore) dans mes bras !!

      Répondre
    • Agnès
      le

      Oh j’aime beaucoup. Mais si la maman modèle ne s’énerve jamais, c’est soit dans sa nature (mon mari s’énerve peu, alors que je suis une râleuse devant l’Eternel), soit elle s’est beaucoup entraînée avant d’avoir son enfant. Et puis, on ne sait pas comment ça se passe à la maison : globalement en public mon fils est assez « enfant modèle », je crois qu’il a vite compris, avec son sourire facile et sa curiosité, qu’il avait intérêt à charmer son monde. Du coup, je pourrais parfois passer pour une mère parfaite -une fois par an, quand j’ai pris ma journée pour aller chez le coiffeur…

      Répondre
  6. dequoijememel
    le

    Super article j’ai bien rigolé en le lisant !
    Je déteste les je m’en foutistes qui laisse leurs gamins faire n’importe quoi !

    Répondre
  7. catsoune
    le

    Merci pour ton article qui me parle.
    Je pense qu’il peut m’arriver d’endosser un de ces caractères là (oui j’avoue). Parfois on cherche des solutions en passant par des chemins bizarres.
    Et of course : je ne comprends pas qu’on puisse donner des pots de bébés à son prince où sa princesse !
    Les mères parfaites tu n’en parle pas assez, un jour j’écrirais un article sur celles-ci.

    Répondre
    • Olivier
      le

      T’inquiète pas, l’important c’est d’accepter de se remettre en cause de temps en temps, et de ne pas juger le comportement des autres. Après tout, chacun fait ce qu’il peut…

      Répondre
    • Olivier
      le

      Ah bah quand même. je me demandais qui allait me poser la question. Les pères ? Ils sont tous géniaux, c’est bien connu 😉

      Répondre
      • rayures & pois
        le

        J’ai déjà quelques profils qui me viennent en tête :
        -le père « les enfants c’est ma femme qui gère »
        -le père « j’ai le même âge mental que mon gamin »
        -le père paniqué
        – le père « qui soutient à fond sa femme fondamentaliste et qui est même pire qu’elle »

        Répondre
  8. Maman Lapin Rose
    le

    je connais une mère « mon-enfant-c’est-le-meilleur, m’voyez ! » parce que son gosse à marché tout seul à 9 mois (pas la mienne qui a 14 mois et qui ne marche pas encore), parce son gosse à fait ses dent très tôt (la mienne à 14 mois), parce que son gosse sait dire « maman » (pas la mienne qui dit -seulement- « papa », parce que son gosse vas aller dans une école privé (pas la mienne -question d’argent), parce que son gosse…bla bla.
    On sourit, on sert les dents et on acquiesce.

    Répondre
  9. • Ginylle •
    le

    Rôôô, j’en ai vu quelques unes, de ces mères qui redoublent d’inventivité pour les injures…et ça fait froid dans le dos, une mère qui dit « nan, mais TA GU**LE, j’tai dit !!! » à sa progéniture…les mots sont aussi violents que les gestes…
    Et sinon, j’ai moins ri, parce que je me retrouve totalement dans le rôle de la mère comparatrice…que veux-tu, quand on a un premier, stigmatisé par le corps médical de surcroit, on a besoin de repère pour se rassurer…c’est moche, je me dis que je ferai mieux pour le deuxième (quoique je me vois déjà les comparer…Aïe ! Pas taper !). En prendre conscience, c’est déjà bien, non ? 🙂

    Répondre
  10. rayures & pois
    le

    Perso celles qui m’agace vraiment le plus ce sont les « fondamentalistes ». J’en ai rencontré un paquet, du genre à te balancer des articles bien culpabilisant sur les méfaits du lait infantile sur ta page facebook alors que tu viens juste de leurs dire que non, ton allaitement n’a pas marché et qu’après 2 mois d’effort, un nombre incalculable de crevasses et un bébé qui hurle de faim tu as décidé que le biberon ce serait très bien !

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ca c’est non seulement culpabilisant, mais en plus c’est terriblement agaçant et ça démontre le peu d’empathie des personnes qui se permettent ce genre de trucs. Ca me hérisse le poil…

      Répondre
      • Agnès
        le

        Assez d’accord avec vous. Autant à une personne que je connais bien, je pourrais essayer d’apporter de l’aide pour que sa galère d’allaitement puisse se résoudre sans déboucher sur le biberon, autant quand c’est fait, c’est trop tard et la plupart de celles dont l’allaitement n’a pas fonctionné se sentent déjà très mal et se culpabilisent toutes seules, alors que c’est souvent à cause de mauvais conseils que tout a foiré.

        Répondre
  11. Pomdepin
    le

    Celles que j’appelle les super mums, à la fois dans la catégorie 2 et la 4! Elles me détestent: non seulement je n’ai fait rien comme elles, mais mes enfants sont naturellement bilingues. Et ça, ça les énervent beaucoup!

    Répondre
  12. Clairou
    le

    Ralala moi aussi elles m énervent toutes!!!!
    C est pour ça que je vais au parc avec ma copine qui est comme moi ou un livre…..

    Répondre
  13. smooth wool
    le

    je suis nouvelle dans le club des mamans 🙂
    mais j’avoue que le matin à la crèche quand je vois d’autres parents je suis un peu effrayé.
    Oui, je chante ABC à ma Violette, ça la calme et jamais j’aurais pensé que c’est mauvais pour elle (« vous allez la pertuber il faut chanter des chansons en FRANçAIS ! »)
    Violette est un chouette bébé, objectivement on a du bol, mais je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas devenue docteur es bébé en devenant maman donc arretez de me poser des questions !
    Oui on lui a donné des légumes à 1mois, des fruits à 2 et de la viande poisson à 4 mais parce que j’ai confiance dans notre pédiatre par parce que je suis inconsciente !
    bref…
    Je dois dire que la palme de la mère Ayatollah revient à l’un de mes ami – UN PAPA – qui m’a expliqué que si j’avais pas allaité c’était pas parce que Violette avait un probleme de machoire mais bien parce que moi je ne voulais pas (oui, selon lui je me suis tapé la montée de lait par pur plaisir, c’est un tel kiff!)

    voila et moi je suis pas la mere parfaite, c’est sur, mais je m’écoute, j’écoute le papa, Violette et notre pédiatre, et je fais à ma sauce !

    Répondre
  14. emilie
    le

    Experience vécue cet apres midi à la ludotheque : le papa j’m’em foutiste.
    Monsieur Papa pianotait sur son smartphone pendant que son fils se permettait de virer le poulet roti que mon fils avait mis au four (de la petite cuisine pour enfant bien sur) pour y mettre sa pizza ! Du coup, non seulement ça m’a énervée et en plus la mère fondamentaliste qui sommeille en moi s’est dit que « moi au moins mon fils il cuisine du poulet et il ne met pas une pizza au four! »
    😉

    Répondre
  15. Mamzelle-Mistinguett
    le

    Moi, la mère qui m’agace, c’est la « mère-pouffe », celle qui vient chercher son gamin à l’école en mini jupe, la clope à la main, ses lunettes plantées sur son nez, qui te regarde toi, la maman lamba, de haut mais qui surtout, lorgne sur tout les papas présents … y compris, sur celui de mes enfants … bref, l’envie de lui casser ses dents quoi! ^_^

    Répondre
  16. babymeetstheworld
    le

    très bon article ! j’ai pas beaucoup de maman dans mon entourage et au parc et à la crèche ça parle catalan, je ne comprends pas vraiment alors je fais toujours oui oui de la tête en me concentrant pour avoir l’air de bien comprendre. Du coup c’est génial je comprends pas donc je m’énerve pas ! Il y a parfois certain articles ou réflexions qui me gavent sur twitter ou facebook, j’y fais pas attention : personne peut être parfait (comme moi) uhuh !!

    Répondre
  17. Céline Poupouille
    le

    Ahaha j’adore, tout ces exemples m’exaspère aussi au plus au point !!
    Et moi pour les fondamentaliste : aie j’ai pas du tout allaité et pour elle s’est la fin du monde,ma fille ne sera jamais en pleine santé!! 🙂
    A lala comme tu dis : des baffes qui se perdent!

    Répondre
  18. sandra lauret
    le

    ah oui les mamans j’m’en foutiste qui laissent leurs gosses faire des chateaux de sable au pied du toboggan où mon fils patiente depuis 2 plombes pour descendre!!! celles là!!! ben je les ai choquées la derniere fois puisque j’ai dit à mon fils « prends bien ton élan, quand ils verront tes pieds leur arriver droit dans la tete ils se pousseront!!! »
    ça a fonctionné… 🙂

    Répondre
  19. Vi
    le

    Je les envoie bouler sur la Lune.
    1/ Je fais les gros yeux rond comme E.T
    2/ Je lui dis que je suis accro aux drogues donc j’ai dû arrêter d’allaiter. Et que prendre des cuites ça me manque trop.
    3/ Je lui répond que vu comment c’est parti à 18 ans ma paupiette n’aura pas de dents, fera encore du 4 pattes, sera muette et continuera à avoir un QI digne d’un cafard. Mais le sien fera sciences po, sera footballeur en Ligue 1. Bizarrement ça calme. 😉

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu rigoles mais si tu savais le nombre de mères qui m’ont parlé de leurs envies pressantes de se prendre une bonne cuite au plus vite. il y en a plus qu’on ne l’imagine 🙂

      Répondre
  20. Agnès
    le

    Au parc on en voit des tripotées, de parents je-m’en-foutistes, surtout des mères il est vrai, et ça me laisse entre l’exaspération et l’intrigue : elles disent qu’on s’ennuie au parc, mais quand leur enfant voudrait quelqu’un pour jouer avec eux elles ne bougent pas de leur banc, même s’il n’y a pas d’autres enfants… D’ailleurs, les rares parents que je vois jouer avec leurs enfants sont souvent des papas.
    Les mères « fondamentalistes », ici tu pointes du doigt celles qui sont dans la mouvance du maternage, mais il y en a qui ne viennent pas nous reprocher nos façons de faire, et puis il y a celles qui viennent vous dire que « quoi, mais vous l’allaitez/le portez encore à 8 mois/2 ans ? Il ne va jamais se détacher de vous ! » et c’est tout aussi horrible.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu as tout à fait raison de me reprendre là-dessus. Le fondamentalisme s’applique aussi à l’excès inverse… (et c’est aussi agaçant).

      Répondre
  21. ombelline
    le

    Bonjour,

    Hier j’ai vu la même chose mais en version papa 😉
    On était à la fête foraine , aux autos-tamponneuse pour les enfants . Et tout à coup on voit le papa qui était en face de nous commençer à s’énerver et hurler des mots d’oiseaux aux parents d’un autre enfant qui se trouvaient à côté de nous , car soi-disant que leur enfant aurait poussé le sien ( vous suivez toujours là ???) . L’énervé et venu insulter les parents en face à face et on a bien cru que ça allait finir en bagarre … Franchement , quel exemple pour les mômes !!

    L’autre chose qui m’énerve , c’est lorsqu’on va tranquillement manger au resto , et que le bébé ou le jeune enfant de la table voisine s’incruste à votre table . Si en plus il a fait dans sa couche c’est le pompon … Et bien sûr , les parents ne le rappelle pas car « il faut qu’il fasse ses expériences » et surtout  » il ne fait pas de mal »…. Je suis la seule à qui ça arrive ça ????

    Répondre
    • Olivier
      le

      Les scènes de règlements de compte entre papas aux auto-tamponneuses, c’est vraiment pitoyable ! (un peu comme sur les terrains de foot).

      Répondre
  22. Amélie Epicétout
    le

    Moi je ne vais pas au parc mais j’en tenté la piscine hier… et c’était pas mieux. On trouve quand même pas mal de Jean Foutistes et de « mères modèles », pour les autres il faut déjà établir le contact pour s’en rendre compte.

    Répondre
  23. Cecilia
    le

    J’ai bien ri. Forcément.J’ai rencontré une mère qui était à la fois les 4 en même temps ! Une horreur ! elle est aussi grossière, que m’en foutiste (à l

    Répondre
  24. Cecilia
    le

    zut (mon biboum qui frappe en même temps) bref je disais que la pire c’est celle qui est à la fois les quatre ! J’ai eu des envies de meurtres ! heureusement j’ai déménagé…c’était ma voisine.

    Répondre
  25. petite étoile
    le

    Mon Dieu,ce que j ai ris !!! maintenant je ne fréquente plus les parcs,mes 3 zoziaux y vont tout seuls (20 ans ,17 ans,13 ans)mais cela me parle !!! les je-m en-foutistes sont ceux que j exècre le plus ,ils sont insupportable et font supporter aux autres leurs mouflets qui sont bien évidement de bien piètres relations-exemples pour nos chérubins parfaits …
    je vous en prie continuez à nous écrire des choses aussi vrai avec autant d humour,je passe des moments extras et cela me permet de relativiser les soucis de maman d ados .Car Ceci est une autre histoire…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Je dispose d’une source inépuisable d’inspiration à la maison ! 😉
      Quand au monde des ados, pas pressé d’y être ! Bon courage 😉

      Répondre
  26. Nat et ses Oursons
    le

    J’essaie toujours de me dire « on est toujours le con de quelqu’un », et surtout je me fiche de ce que font les autres parents, j’ai assez à faire avec ma propre vie….Après faut pas venir m’enquiquiner quoi…….. Mais sur le fond je suis d’accord, je dirais que celles qui m’agacent le plus sont les « fondamentalistes » et les « mères parfaites »…… Les autres peuvent me choquer ou me surprendre, mais après chacune sa façon de faire (et puis de toute façon je vais pas au parc LOL)

    Répondre
  27. Julia
    le

    et oui, le parc! on voit tellement de trucs! Et c’est fou comme on est devenu plus attentifs maintenant que nous aussi on est parents!
    Moi ce que je ne supporte pas c’est les humiliations du genre « t’es vraiment qu’un fénéant, monte sur ton vélo, on dirait une fille » (véridique, je l’ai entendu!) ou ceux qui donnent une fessée devant tout le monde parce que leur gosse a tapé un petit copain… euh?! ça aussi c’est un bon exemple pour la catégorie maman modèle…!
    M’enfin ce qui est vrai pour des mamans, souvent dépassées, l’est aussi pour les papas… Ils ne prennent malheureusement dans ces cas là pas le temps de regarder et d’écouter leur enfant.
    Ceci dit, j’essaie d’être bienveillante dans ces cas là, car je me dis qu’ils font ce qu’ils peuvent avec leur propre histoire aussi.
    Quant aux fondamentalistes, c’est les moins pires je crois! pour moi, il en faut pour que les choses bougent un tout petit peu! Mais OK pour garder ses distances 😉
    Très bon article aussi! en forme en ce moment non?!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Sérieusement, les humiliations et les brimades en public, c’est un truc avec lequel j’ai beaucoup de mal aussi. Des fois, je suis à deux doigts d’intervenir… mais bon, pas facile.
      Et oui, Mychoup’ m’inspire en ce moment, alors je me lâche un peu 😉

      Répondre
  28. Juliette de (conboudu.over-blog)
    le

    Bravo pour ce billet qui m’a bien fait rire tellement je vois ce genre de choses et de propos.
    Quand je suis confrontée à cela je détourne vite les talons afin de ne pas rentrer dans des débâts inutiles.

    Répondre
  29. Delrue Véro
    le

    Et les mamans (ou papas d’ailleurs): « j’ai fait un Oeuf »? Rien n’est plus beau que leur Oeuf. Ils n’ont que leur Oeuf dans la bouche. Rien n’est trop beau pour leur Oeuf. Leur Oeuf est trop parfait (surtout quand il est odieux) et si ce n’est pas le cas, ce n’est pas sa faute. L’Œuf a toujours raison, et cela même si tout prouve le contraire. Il ne faut surtout pas émettre un commentaire, faire une remarque sur l’Œuf. Et surtout, surtout, attention à ne pas léser l’Œuf, car là c’est la guerre! Bon, bien sûr, nous avons toutes et tous pondu un « Œuf », mais restons raisonnables!!(et réalistes). (cela dit mes œufs sont presque parfaits…)

    Répondre
  30. Cécile
    le

    OMG la mère qui insulte son fils !
    Forcément si elle dit des gros mots à longueur de tps faut pas s’étonner que son fils fasse la même chose …

    Répondre
  31. Ev@
    le

    OUahou!! Encore un très bel article
    le pire en ce qui me concerne c’est la mère pour laquelle on se demande mais pourquoi elle a fait des enfants?? je sais pas si on peut mettre ça dans la case jean foutiste mais, autrement dit dans mon entourage ma belle soeur…

    parce que quand j’entends « oh lala, mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de X…. pendant 45min le midi? » « mais vous pensez pas qu’il va me cassez les pieds pendant ces 45min? »

    là j’abdique, entre la donneuse de leçon, la modèle, la fondamentaliste, la comparatrice et j’en passe, c’est la seule que je ne sais pas gérer…

    Et en ce qui me concerne, je fais ce que je peux lol
    et surtout je me mêle de ce qui me regarde, et je laisse mon enfant etre un enfant!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, on fait pas des enfants pour les mettre dans un bocal. Même si reconnaissons que, des fois, ça pourrait être pratique !

      Répondre
  32. Babidji
    le

    alors soit on supporte soit on ne va plus au parc ni à la sortie d’école là où les pires specimen semblent adorer se donner en spectacle 😉 mais j’avoue que j’ai été outrée par l’attitude de la mere d’une copine de Pimprenelle ! Son petit dernier de 1 an et demi au parc (qu’elle ne surveille jamais au passage et qui un jour va finir enlevé ou sous une bagnole … non je n’exagere pas je l’ai déjà retrouvé seul à 200m de la mere devant le parking de l’école o_O) revient avec une pom’pote qu’il avait dû chourrer dans le sac d’un ass. mat. (il y en a bcp où on habite) ou d’une autre maman. Elle jette un coup d’oeil pour voir si qqun réclame éventuellement qqch. Non? Donc elle lui la ouvre et lui donne sans se préoccuper si éventuellement c’était le goûter d’un autre bambin … les bras, oui, m’en sont tombé !!!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Holala… pas cool, et pas très safe !
      Mais tu as raison, si on ne supporte plus, on y va plus. moi j’adore toujours autant le parc, ça ne m’a pas (encore) dégoûté !

      Répondre
  33. Mapsyditquejesuisformidable
    le

    Ma voisine est une pro en la matière : « Lucas sors de là! Je vais te tuuuuer si tu sors pas! A trois je te fracasse! un, deux, trois! Il me tue ce minot, puuuutainnn, Luuuucas, viens là, bip bip bip !!!! » Le même refrain, les mêmes cris (de fatigue) du petit tous les jours.
    Le pire c’est la frustration que l’on ressent de ne rien pouvoir faire pour aider cette famille (les parents sont autant à plaindre que le petit) parce qu’on ne se donne pas le droit t’interférer dans l’éducation des autres (à juste titre, je n’aimerais pas que ma voisine vienne me voir pour me dire comment éduquer ma fille). Alors que faire?

    Répondre
    • Olivier
      le

      Y’a pas de solutions. Effectivement, je ne me vois pas frapper chez la voisine pour lui expliquer la vie… C’est compliqué ça.

      Répondre
  34. Anne-Estelle
    le

    Raaaaa j’arrive toujours à la bourre pour lire tes articles et j’avoue, j’ai pas le courage de lire les 80 commentaires :-p donc pt’être bien que je vais radoter en fait 🙂
    Ton article est au top! J’observe aussi beaucoup les autres mamans au parc. Des fois j’ai envie de rire, parfois de les secouer, et d’autres fois de pleurer tellement c’est pathétique ! Mais ton article au moins, m’a bien faite rire 🙂 Merci

    Répondre
  35. Caro
    le

    Moi celle qui m’énerve le plus est la mère fondamentaliste. Je n’ai allaité mon loulou qu’un mois car ça ne me plaisait pas et loulou avait trop faim ça ne lui suffisait pas. J’ai eu droit au « mais non une femme a toujours du lait c est vous qui allaité mal » …. Euh oui d’accord …

    Après je ne pense pas etre dans une de ces catégories mais ne me voyant pas avec un regard objectif je ne saurai dire. J’ai allaité un peu, fait des petits pots maison et donné des petits pots industriels, pas mis de couches lavables (en plus ça fuit plus que les autres celles là !), pas acheter de trucs commerce équitable.

    Mais meme en faisant mes petits pots j’ai eu des remarques du genre  » mais tu ne vas pas lui donner ça ya pas de conservateurs dedans ! » …. et voilà ça vient de sortir de la bouche de mes parents …. Ils m ont mis 5 jours de petits pots à la poubelle !

    Et j ai de la chance de ne pas habiter en ville donc pas de tour au parc pour moi mais dans les champs et les bois ! Je vous admire de les supporter

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est aussi ça la vie en société : s’accepter les uns les autres. Et le parc constitue un véritable terrain d’étude sociologique… c’est passionnant !

      Répondre
      • marie
        le

        Moi ce sont les super women qui m’énervent le plus! Elles te racontent des journées et des week-end qui feraient fuir supermann, du genre levée à (5h et coucher à 23h) quand les petits ne sont pas malades bien sur…. Quand vous osez demander ce que fait le père et bien là , vous êtes une « femme indigne » qui n’est pas capable d’assumer, un travail , deux gosses (bientôt trois) , une maison et un mari? Non je ne peux pas les voir! Si tu as un mari qui participe aux corvées, qui s’occupe de ses enfants( couches , bain activités…)tu es une ménagère « démissionnaire » et une femme qui ne va pas garder son homme longtemps!!! Je vous assure que ça existe encore , ce genre de personne… Bonne semaine!

        Répondre
          • Emilie
            le

            J’ai rencontré récemment dans un magasin la palme de la mère qui me sort par les yeux : j’entends une mère modèle dire à son enfant de 1 an 1/2-2 ans : « non Jean, on ne tape pas maman, on n’a pas le droit de taper sa maman, ni personne d’ailleurs, et personne n’a le droit de te taper, et personne ne te tapera jamais, on fait des caresses à la place ». Alors là j’ai bondi et eu envie de répliquer, « euh Jean, désolée mais tu risques de te prendre quelques coups dans la cour de récré et ailleurs », et les caresses pour exprimer son mécontentement c’est pas très motivant je trouve, mieux vaut le verbaliser un bon coup… ». Enfin, je n’ai rien dit bien sûr….

          • Olivier
            le

            Nana mais c’est vrai ça. Elle aurait du lui coller un bon coup de boule, histoire de lui faire comprendre qu’on ne tape pas (au risque de se voir retourner la monnaie de sa pièce) 😉

  36. Sophie
    le

    Les mamans qui ne font QUE parler de leur enfant, sous toutes les coutures, en détails, qui raconte leur moindre faits et gestes, qui vont jusqu’à les imiter pour être certaine qu’on a bien compris…bref, les mamans qui pensent que le monde tourne autour de leur enfant…bah celles-là, j’ai un peu de mal à les supporter mais aussi à leur faire comprendre que je m’en fou…

    Répondre
  37. Laurie
    le

    Alléluia ça me rassure, je ne suis pas folle..
    Enceinte de mon premier loulou je suis dans la salle d’attente de la mater assise à côté d’une fille d’à peu près mon âge soit 20 – 25 ans max elle aussi TRÈS enceinte.
    Pour tuer le temps on discute et là je crois que si elle avait pu sauter par la fenêtre elle l’aurait fait tellement elle était « choquée » que : j’hésite à allaiter mon fils, ne compte pas utiliser d’écharpe de portage et pire que tout, n’envisage pas 2 sec le fameux « co-dodo ». OH-MON-DIEU, future mère indigne que je suis, du moins on dirait.
    Du coup, comme je sentais qu’elle allait absolument vouloir me prouver par A + B / par Y que je faisait fausse route et que pour la survie de mon enfant il fallait que je change immédiatement d’avis j’ai préféré couper court et simuler un appel de mon homme sur mon portable. Depuis quand est-ce qu’il n’existe qu’une seule BONNE façon de faire? Ces gens qui pensent tout savoir me fatiguent et surtout ils mettent mon « contrôle d’hormones en fusion » à rude épreuve.. :/

    Répondre
  38. jessy
    le

    je leur dit Heueueu, je m’en fous =)j’apprends a être maman, et je ne suis pas parfaite, je fais comme je le sens, du moment que mon enfant ne manque de rien, est sage, polie, et respectueuse. Chacun fait comme il le veut. (mais bon, elle n’a que 11 mois, on verra a l’école, si je serais toujours aussi patiente et courtoise… j’ai peur ^^)

    Répondre
  39. leger aurelie
    le

    J’aime, j’aime et j’aime!!! A punaises ces mamans qui me barbent parce que leurs enfants seront mieux éduqués car ils sont dans le privés! Ou encore qu’ils seront plus serein parce qu’ils ont fait du cododo rt que toi tu l’a laissé tous seul dans son lit! Ou encore qu’il sera en mauvaise santé parce que tu la pas allaité jusqu’à ces 3 ans arf fiche moi la paix mère « parfaite » ça n’existe pas. Quand esr ce que ces personnes comprendront qu’il n’y a pad qu’une façon de s’y prendre??? Quand aux parents je menfoutiste j’en parle meme pas et le pire c’est que ces gens la nous juge pfff

    Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, les mères parfaites peuvent parfois être sacrément culpabilisante, sans même s’en rendre compte. Et leurs propos sont parfois durs à entendre du coup…

      Répondre
  40. aline
    le

    Encore bravo, j adore.
    Les mamans qui grgrgr, je sais tout, et leurs enfants sont les meilleurs, avec une comparaison malsaine.
    Par contre en lisant quelque commentaire je ne comprend pas le fait de mettre ses petits bout en privé soit quelque chose de rabaissant pour ceux au public. Peut importe le public ou le privé du moment que l enfant évolue et se sentent en confiance, non?
    Ensuite comme disait la plupart nous faisons du mieux qu on peut et se remettre en question.

    Répondre
    • Olivier
      le

      J’ai pas retrouvé le commentaire auquel tu fais référence. Tu parles d’école « privé » ou « publique » ?

      Répondre
        • Olivier
          le

          Ok, vu. Dans la tête de certaines personnes, le stéréotypes qui veut que les écoles privées soient les meilleures perdurent encore pour certains, c’est sans doute ce qu’elle a voulu pointer.
          Il y a pourtant de très mauvais établissements privés, et d’excellents publics. Ou inversement.

          Répondre