Comment gérer les disputes entre frères et sœurs ?

gerer-disputes-freres-soeurs

« Maman, il m’a piqué ma poupée », « non c’est à moi ! », « papa, elle m’a tapé »… les disputes entre frères et sœurs agacent souvent des parents qui rêvent de famille idéale, d’enfants qui s’aiment, s’entendent, se soutiennent et s’entraident. Il se retrouvent souvent à gérer des chamailleries et des disputes.

Même s’il n’est jamais agréable de voir ses progénitures se déchirer, les rivalités sont inévitables dans une fratrie. Selon Nicole Prieur, thérapeute et conférencière française, spécialiste des relations au sein de la famille et notamment des relations fraternelles, elle serait même saine et indispensable à une bonne construction psychique.  

La spécialiste rassure d’ailleurs les parents : tant qu’il existe une alternance de moments de complicité et d’épisodes conflictuels, tout est normal. Les disputes permettent aux enfants de se différencier et de s’affirmer.

Trois degrés de dispute entre frères et sœurs

On distingue trois types de dispute. Selon leur intensité et leur gravité, votre intervention ne sera pas la même.

Les chamailleries entre frères et soeurs. Vos enfants se chamaillent. Il est conseillé de les laisser résoudre leur problème seuls et de ne pas intervenir au moindre haussement de ton ou chouinement. Cette posture va leur permettre d’apprendre à solutionner leurs conflits par eux-mêmes.

Les disputes entre frères et soeurs. Une dispute éclate entre vos enfants sans qu’ils n’arrivent à trouver un terrain d’entente. Souvent plus longue et plus profonde qu’une simple chamaillerie, la dispute peut parfois nécessiter l’intervention impartiale d’un parent. Proposez-leur de raconter chacun leur tour ce qu’il s’est passé, sans les couper.Après avoirreformulé et décris le problème, encouragez-les à trouver ensemble la solution qui conviendra à tout le monde.

Les violences entre frères et soeurs. Si le conflit devient violent et qu’ils mordent, tapent ou tirent les cheveux, il est conseillé dans un premier temps de rappeler les règles de la maison. Notamment qu’il est formellement interdit de se faire du mal. Proposez-leur de s’isoler chacun de leur côté pour se défouler et se calmer. Une fois le calme revenu, accompagnez-les et cherchez ensemble des solutions. Chacun doit pouvoir s’exprimer sans être coupé, et dire ce qu’il ressent. Une fois le nœud du conflit mis à plat, les enfants doivent trouver une solution. Aidez-les à la définir et vérifiez qu’elle soit juste pour tout le monde.

Pourquoi les frères et sœurs se disputent ?

Une fratrie est composée de personnes à part entière qui ont des opinions, des caractères et des envies différents. Comme les adultes, il est normal que les enfants défendent leur position. Ces disputes leur permettent justement de se différencier.

Les disputes au sein d’une fratrie sont souvent dues au positionnement de chacun dans la famille. L’ainé perd l’exclusivité de ses parents. Il n’est plus l’enfant unique. Le benjamin, quant à lui, ne l’a jamais été. Une rivalité et une jalousie peuvent s’installer. Chaque enfant souhaite se mettre en avant plus que l’autre.

Comment gérer les disputes entre frères et sœurs en fonction de la gravité ?

Découvrez nos astuces pour vous aider à gérer les disputes entre frères et sœurs et partagez les vôtres en commentaires.

1 | Ne prenez pas parti

En tant que parent, nous devons rester neutre et ne pas prendre parti. Chercher un coupable à tout prix peut faire naitre des incompréhensions, un sentiment d’injustice ou un mal-être.

2 | Rappelez les règles de la famille

Frères et soeurs ont le droit de ne pas être d’accord et de le dire. Mais il est formellement interdit de mal agir et d’être violent l’un envers l’autre. Ils peuvent argumenter pour tenter de faire plier l’autre, parler plus fort… mais ils ne doivent pas en venir aux mains.

3 | N’intervenez pas systématiquement

Lorsque les enfants se disputent, essayez de ne pas intervenir trop vite. Ils peuvent vous surprendre et trouver une solution seuls. En apprenant à résoudre leurs conflits par eux-mêmes, frères et sœurs vont développer leur capacité à communiquer, à partager et négocier.

4 | Trouvez des solutions ensemble

Si frères et soeurs n’arrivent pas à se mettre d’accord, jouez le rôle de médiateur.Ecoutez-les chacun leur tour, sans les interrompre. Demandez-leur d’exprimer leurs sentiments et leurs émotions.Trouvez une solution ensemble.

5 | Faites diversion

Pour mettre un terme à une dispute entre frères et sœurs, il faut parfois savoir changer de sujet. Détournez leur attention du sujet conflictuel. Vous pouvez leur confier une tâche, leur proposer de faire un jeu. Au bout de quelques minutes, la dispute sera oubliée. Le rire et le jeu permettent souvent de désamorcer des situations et d’apaiser tout le monde. Vous pouvez aussi organiser une sortie qui permettra aux enfants de s’aérer.

6 | Ne criez pas plus fort qu’eux

Nous sommes des humains, pas des robots. Dans certaines situations conflictuelles, il peut parfois s’avérer compliqué de garder son calme. Alors oui… nous avons tous crié plus fort qu’eux une fois ou deux. Mais tentez au maximum de garder votre calme. Crier ne fera qu’empirer la situation et rajouter de l’énervement. Adressez-vous à vos enfants d’une voie égale.

7 | Positivez et soulignez les moments de complicité

Soulignez les moments où vos enfants jouent ensemble. Dites-leurs que c’est agréable de les observer partager ces moments avec autant de complicité.  

Pour aller plus loin avec les livres :

Et vous ? Comment gérez-vous les disputes entre frères et sœurs ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 23 décembre 2019 et mis à jour le 22 mai 2020 dans Questions de parents, Développement de l'enfant, Education
Avatar

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *