Trouble de l’oralité chez l’enfant : comment le gérer ?

bebe-qui-pleur-car-il-refuse-de-manger-trouble-de-loralite

Le trouble de l’oralité, aussi nommé en pédiatrie troubles de l’alimentation, englobe toutes les difficultés liées à la prise d’aliment chez l’enfant. On y retrouve par exemple le manque d’appétit, le refus de goûter un nouvel aliment, la sélectivité alimentaire, les problèmes de comportements au moment des repas…

6 astuces pour prévenir et soigner les troubles de l’oralité alimentaire chez l’enfant

Ces troubles ne sont pas à proprement parler un handicap, mais ils peuvent gâcher la vie de votre enfant et affecter sa croissance. Heureusement, ils peuvent être évités, ou diminués s’ils sont déjà présents. Voici quelques pratiques faciles à mettre en place.

1 | Prévenez le problème dès les premiers mois de vie

En donnant à votre bébé des hochets et autres jouets d’éveil à mâcher, vous stimulez ses fonctions mains-bouche. Il s’agit d’une bonne prévention des troubles de l’oralité.

2 | Entraînez votre bébé à mordre et à mâcher

Vous pouvez agir dès la diversification alimentaire. Utilisez une cuillère spéciale bébé qui soit suffisamment étroite pour bien entrer dans sa bouche, contrairement à une cuillère à soupe qui obligerait bébé à suçoter la nourriture du bout de la cuillère.

N’hésitez pas à tester la diversification alimentaire menée par l’enfant, ou au moins à varier en donnant souvent des morceaux entiers à bébé. En les tenant lui-même en main, et en les mâchouillant, il exerce ses capacités buccales. Ainsi, il s’habitue progressivement, et de lui-même, à avoir de la nourriture dans la bouche.

3 | Présentez tout le repas sur un plateau

Plutôt que de donner de la purée à la cuillère dans un bol que vous gardez près de vous, usez de plateaux compartimentés pour présenter à votre enfant son repas en entier. Laissez-le découvrir les aliments à son rythme, même si ce n’est pas dans l’ordre que vous l’auriez choisi. Cela lui permet d’apprivoiser l’alimentation.

4 | Favorisez un climat serein lors des repas

Votre enfant doit identifier le repas comme un moment agréable. Il faut éviter d’associer des émotions négatives à la nourriture. Bannissez tout chantage ou punition à propos de finir son assiette, et surtout ne le forcez pas. La table ne doit pas être le lieu de discussions importantes ou houleuses avec le conjoint ou les frères et sœurs plus âgés. Gardez ça pour un autre moment.

5 | Consultez sans attendre

Il n’est jamais trop tôt, même si votre enfant est encore tout petit et que le trouble semble mineur. Il vaut mieux ne pas attendre que le trouble empire. Plus la prise en charge est précoce, meilleures sont les chances d’une amélioration.

6 | Variez les spécialistes

Ce trouble peut être à l’origine d’un problème moteur ou psychologique. De nombreux médecins spécialistes peuvent aider un enfant atteint de trouble de l’oralité. Il n’est pas du tout aberrant d’en consulter plusieurs, car ils peuvent se compléter : diététicien pédiatrique, orthophoniste, ergothérapeute, kinésithérapeute, psychomotricien, et même psychologue comportementaliste selon l’origine du trouble.

Et vous, comment gérez-vous le trouble de l’oralité de votre enfant ?

Article posté le 15 février 2022 et mis à jour le 16 septembre 2022 dans Questions de parents, Alimentation, Diversification

Par Augustine

Augustine n'a jamais perdu son âme d'enfant, voilà pourquoi elle s'intéresse tellement à tout ce qui les concerne ! Un escargot qui se promène sur un muret l'émerveille davantage que le plus sophistiqué des produits high-tech. Grande lectrice, et férue d'écriture, elle aime partager ses découvertes. L'éducation et la puériculture étant ses sujets de prédilection, elle a rejoint avec joie l'équipe de Je suis papa pour vous aider à vivre votre parentalité dans la bonne humeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En appuyant sur le bouton « Laisser un commentaire », vous consentez à ce que votre nom et les informations que vous inscrivez dans le champ « commentaire » soient publiées sur le site Je Suis Papa. Votre e-mail ne sera pas publié, il sera uniquement communiqué aux services concernés et habilités par SUPERFULL afin vous recontacter en cas de message litigieux. Cette donnée sera supprimée dès que nos services auront validé votre message.
Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données, retirer votre consentement au traitement de vos données à tout moment, vous opposer au traitement de vos données et vous disposez d’un droit à la portabilité de vos données.
Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.
Vous pouvez exercer l’ensemble de vos droits à l’aide du lien suivant Gestion des droits ou en écrivant à adresse [email protected].
Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.