Et si vous vous envoliez pour New-York ? (+concours)

17 Oct 2014

easyvoyage easygame saison 2

De Manhattan à la Statue de la Liberté, de Ground Zero à Governor’s island, en passant par l’Empire State Building, Time Square, Madison Square Garden, Central Park, Brooklyn, ou le Moma… un jour j’irai là-bas, Un jour j’aurai New-York au bout des doigts. Et le rêve pourrait bien se réaliser plus tôt que prévu !

Et si Easyvoyage vous donnait l’occasion de plaquer femme (ou homme) et enfants, le temps de quelques jours à New-York ?

Après tout, quelques jours dans la ville qui ne dort jamais, loin des gesticulations de votre minion, ne pourrait que vous faire le plus grand bien, non ?

Easyvoyage : direction new-York

Après le succès de la première édition de son easygame, Easyvoyage relance son grand jeu pour une saison 2. Et à cette occasion, le comparateur met en jeu un billet aller/retour pour la grosse pomme.

Le principe du concours est plutôt fun puisque pour gagner, il suffit de parier sur la destination et la compagnie qui vous emmèneront le plus loin pour 200 euros, si vous deviez partir du 18 au 21 octobre depuis Roissy.

Alors à votre avis ? Venise ? Stockholm ? Marrakech ? Prague ?… Pour vous aider, vous pouvez bien entendu des infos que vous trouverez sur le comparateur de vols Easyvoyage en cliquant ici.

Une fois que vous avez la réponse, connectez-vous sur l’application Facebook dédiée pour donner la destination et la compagnie aérienne sur laquelle vous souhaitez miser.

easyvoyage : gagnez un vol pour New-York

Attention : une capture d’écran de la page présentant le vol que vous avez sélectionné peut vous être demandée en tant que justificatif à la fin du concours.

Réalisé le 22 octobre, un tirage au sort permettra de désigner le gagnant parmi les réponses les plus justes.

Et vous ? Une petite idée de la bonne réponse ?

Article sponsorisé

Une réponse to “Et si vous vous envoliez pour New-York ? (+concours)”

  1. Bernard 21 octobre 2014 at 23 h 51 min #

    Ah c’est intéressant comme tout ! Malheureusement, travail oblige, je n’ai pas pu prendre de vacances cette année !

Envoyez une réponse