Ecole à deux ans : une (fausse) bonne idée ?

Le débat a refait surface il y a quelques jours, lorsque nous avons appris que la meilleure copine de Mychoup’ intègrerait l’école à la rentrée de septembre : faut-il faire entrer bébé en maternelle l’année prochaine ?

Depuis quelques semaines, Mychoup’ nous parle beaucoup de l’école. Il faut dire que c’est devant celle d’une des filles de la nounou que super maman la dépose tous les matins. Bébé contemple le lieu avec envie et le soir, elle mime régulièrement la scène de l’entrée dans la cour des grands, son sac sur son dos : « orvoir papa, orvoir maman. Atinto ! »

En septembre prochain, Mychoup’ aura 27 mois. En janvier, 31.

Pour ma part, je pense qu’il est trop tôt. Super-maman considère quant à elle que les sollicitations de Mychoup’, son autonomie et la vitesse à laquelle elle évolue constituent des arguments en faveur de son intégration à l’école.

Un point sur lequel nous sommes d’accord : si rentrée scolaire il y a, ce sera pour janvier. Pas avant.

Ecole à deux ans : les points de vue divergent

Récemment, Vincent Peillon a relancé l’idée de favoriser la scolarisation des enfants en maternelle à l’âge de deux ans. Pour le Ministre de l’Education Nationale, la mesure permettrait de réduire les inégalités sociales. Mais cet objectif est-il compatible avec le développement de l’enfant ?

Ainsi, pour Olivier Zagdanski, pédopsychiatre à l’Hôpital mère-enfant de l’Est parisien, l’entrée dans une école à deux ans est « une catastrophe ». Interrogé par La Vie, le spécialiste considère que « la scolarisation à deux ans est contraire à la logique de développement affectif, psychologique et de l’intelligence. Les enfants ont besoin jusqu’au moins 4 ou 5 ans d’un maternage et non pas d’une pédagogie. »

Jean Epstein, psychosociologue, est lui plus nuancé. Dans un article paru sur Magicmaman, il estime qu’il « existe une incroyable disparité dans le niveau de développement des enfants de cet âge. » En conséquence, il « serait absurde d’être catégoriquement contre l’école à 2 ans. » Néanmoins, il appelle les parents qui font ce choix à être extrêmement exigeant quant à la scolarité de leurs enfants.

Dans un article paru sur Le Plus du NouvelObs, Marie Duru-Bellat, sociologue de l’éducation, rappelle quant à elle que la question de l’entrée dans une école à deux ans a déjà fait l’objet de plusieurs polémiques. Parmi les arguments en défaveur, elle cite notamment les recherches qui ont montré que la mesure n’a pas d’impact sur la réussite future des élèves.

Néanmoins, comme l’OCDE, elle reconnait qu’ « intégrer dès 2 ans un enfant à une structure sociale et éducative est une bonne chose », mais s’interroge : « L’école maternelle est-elle la meilleure d’entre elles ? Peut-être pas… »

La liste des arguments en faveur ou en défaveur de l’entrée dans une école à deux ans est longue. Signe que le débat est vivant. Dans un web-reportage documenté, France Culture donne la parole aux partisans comme aux opposants de cette mesure.  On y découvre le point de vue de Bernard Golse, pédopsychiatre et psychanalyste, pour qui la mesure est « un serpent de mer », Virginie, institutrice, qui trouve le projet « assez beau », ou Faustine, également institutrice, qui se dit favorable mais alerte « sur le fait que les journées devraient alors être très courtes ».

Ecole à deux ans : quelques chiffres

En 2011/2012, plus de 94 000 enfants de deux ans ont été scolarisés, contre 812 000 enfants de trois ans, d’après l’Insee.

En 2011/2011, le taux de scolarisation des enfants de deux ans atteignait 13,6%, en baisse de 1,6% par rapport à l’année précédente.

En 10 ans, la proportion d’enfants de deux ans accueillis en maternelle aurait été divisée par trois.

Et vous ? Quel est votre point de vue sur la question ? Vos enfants ont-ils intégré une école à deux ans ? A trois ans ? Pourquoi ? Etes-vous satisfait de vos choix ?

Photo Credit: chrissuderman via Compfight cc

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 24 avril 2013 et mis à jour le 16 mai 2019 dans Questions de parents
Avatar

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


64 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Avatar
    mattyllde
    le

    Bonjour,

    je n’ai pas tout lu parce que normalement je connais les avis, ..et aussi j’ai pas mal de trucs à faire ce matin hihi!
    Donc je suis instit, j’ai eu des deuzans l’an dernier un jour par semaine. Je suis aussi maman et j’ai mis mon fils chéri adoré à l’école à 2 ans, dès septembre (bon là c’était pas prévu septembre, longue histoire..)

    Mon avis (ah oui je t’ai pas dit je suis Normande, tu vas comprendre.;): Ca DEPEND (oui je sais ça dépend ça dépasse). Mais c’est ça l’idée!!

    Il y a les enfants prets (le mien l’était il ne m’a même pas calculée le jour de la rentrée). Il était content aussi parce qu’il était gardé à la maison seul donc il voyait ENFIN d’autres enfants.
    Après j’en ai vu des pas prêts du tout. bon le pas prêt c’est pas celui qui chouine à la rentrée (c’est normal), c’est celui qui hurle tout le trimestre. Encore que ça dépend pourquoi il hurle. Ca peut être aussi parce qu’il sent maman/papa pas sûr d’eux.

    Sinon je suis d’accord avec Peillon dans certains cas c’est bien dès 2 ans surtout pour la socialisation. Donc à noter un gosse en creche, l’y laisser! un enfant très bien chez sa nounou entouré d’autres enfants, l’y laisser. Après si elle est demandeuse…à voir avec l’école.

    De toute manière dans mon département la question se pose moyennement car il y a très peu de places pour les 2 ans. Donc on prend ceux de janvier, février et basta le plus souvent.
    Mais là ça dépend des départements.

    Répondre
    • Avatar
      mamanabavarde
      le

      mais c’est vrai que tu es gravement bavarde 🙂 (nan, c’est tout.)
      Bon, nan, c’est pas tout.
      Niafette est allée à l’école à 2 ans1/2 . Elle en rêvait. A rencontré la directrice juste avant, et lui a récité l’alphabet. La directrice a dit ok, elle est prête. 🙂
      Le niaf ira à l’école juste avant ses 3 ans. Et même s’il est demandeur, que quand il vient dans ma classe ça se passe super bien, je vois bien que s’il avait dû rentrer pour ses deux ans, ç’aurait pas été possible. Il est à la crèche, couvé, protégé, et c’est aussi bien ainsi.
      Il n’y a pas, je pense de bon ou mauvais avis. Il n’y a que des enfants différents, dans des contextes différents. J’ai bien aidé, non????? 🙂

      Répondre
  2. Avatar
    mattyllde
    le

    J’ai oublié: mon loulou chéri n’y est allé que le matin à 2 ans. Après il y a des écoles où ils aiment bien les voir aussi l’apres midi en cours d’année… faire les choses progressivement.

    De toute manière personne ne « doit » les mettre à 2 ans. C’est comme vous le sentez et aussi comme le peut l’école.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Merci de ton témoignage de maman instit ;). Comment savoir qu’un enfant est réellement prêt ? J’imagine que certains parents peuvent penser que leur enfant est prêt mais que les premiers jours s’avèrent une catastrophe ? J’aimerai autant éviter ça…

      Répondre
      • Avatar
        mattyllde
        le

        Déjà ne pas de baser sur les premiers jours, hihi. Le mieux c’est déjà appeler l’école pour te renseigner sur les places. Ensuite tu peux leur demander de visiter l’école avec ta puce. Tu verras déjà sa réaction. Si tu fais une rentrée en janvier, vois avec l’instit pour l’amener 10mn chaque matin 2-3 fois avant la date fatidique (je l’ai fait une fois). Normalement ça se passe bien. Surtout si elle n’y va que le matin. Si c’est bien progressif et préparé, il n’y a franchement aucune raison.

        Répondre
  3. Avatar
    working mum
    le

    très intéressant et j’apprends qu’on peut intégrer en cours d’année, je ne savais pas, du coup pour moi c t forcément en sept 2014 et ça me va bien 🙂 même si ma puce est aussi super développée, autonome, en demande d’activités diverses etc… Je ne la trouve pas mure pour ce grand saut (ou est ce maman qui n’est pas prete lol), je la sens encore trop en observation par rapport aux autres (bien qu’elle aille en crèche 3 matinées par semaine), elle a besoin d’un cocon encore, de prendre ses marques pour etre bien alors c’est parfait vu que mon congé parental est jusqu’à ses 3 ans!!

    Répondre
  4. Avatar
    O2tigrou
    le

    La maîtresse de ma fille (qui est en maternelle grande section) nous a bien expliqué en début d’année pouquoi autant d’enfant de moins de 3 ans ont été refusé. Lorsque l’on est jeune, les quelques mois de différence font vraiment LA différence sur la capacité a apprendre. Il suffit pour ça de prendre l’exemple d’un enfant de 1 an et un de 1 an et demi. Les différences sont flagrante et on ne peut demander à celui de 1 an d’en faire autant que celui de 1 an et demi… Faire rentrer trop tôt un enfant à l’école c’est l’exposer potentiellement a une situation d’échec qui peu de répercuter sur toute sa scolarité. Laissons le temps à nos enfants d’apprendre a leur rythme.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Oui effectivement, je te rejoins pleinement sur cet argument. Néanmoins, la maternelle offre selon moi un cadre propice au développement des capacités nécessaires à de futurs apprentissages plutôt qu’autre chose. il me semble qu’on ne demande pas aux enfants d’apprendre mais plutôt de découvrir la vie en collectivité dans un cadre scolaire.
      Mais je me trompe peut-être !

      Répondre
  5. Avatar
    Milie
    le

    La Chouquette est rentrée à 3 ans, je pense qu’il était impensable qu’elle y soit à 2 ans. D’ailleurs je vois peu d’enfants qui le sont 😉

    Répondre
    • Avatar
      • Avatar
        Milie
        le

        Rien qu’au niveau de la propreté et des besoins de l’enfants, 2 ans ça me parait petit.
        Pour moi, ce n’est pas le problème de l’apprentissage et du « travail scolaire » mais à 2 ans, l’enfant a plus besoin de l’adulte 😉 Et à 30 élèves pour 2 adultes…

        Répondre
        • Avatar
          • Avatar
            Olivier
            le

            Sur ce dernier argument, je te rejoins complètement 😉
            Et c’est vrai que je ne vois pas Mychoup’ dans une classe de 30. On va essayer de trouver une école plus adaptée… pas gagné !

  6. Avatar
    maman est occupée
    le

    Pour l’exemple, je vais te donner notre expérience.

    Mon Grand est entré à l’école à mi-temps à un peu plus de 2 ans et demi. L’intégration n’a pas été facile, notamment en raison de cette présence en demie journée seulement. Lorsqu’il a commencé à aller à l’école à plein temps, à quasiment 3 ans tout pile, il s’est très vite intégré, d’autant plus qu’il déjeunait à la cantine et restait parfois en garderie le soir.

    Ma Princesse est entrée à l’école peu avant 3 ans, à plein temps. Elle a mis un certain temps à s’intégrer, comme la plupart des autres enfants d’ailleurs, mais cela s’est très bien passé. Comme son frère, elle déjeuner chaque jour à la cantine et reste souvent en garderie le soir.

    Voilà mon expérience. Maintenant, je ne leur aurais pas infligé une année de TPS à 2 ans : deux années de PS ou presque, c’est un peu long, selon moi.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Ton témoignage illustre bien ma crainte. On ne veut pas la mettre à l’école si c’est pour que ça se passe mal. Pas question de la mettre en difficulté !

      Répondre
  7. Avatar
    Candice
    le

    Au secours! École à deux ans, semaine rallongée d’une demi-journée ( dès cette année pour nous, on fait partie des rares exceptions!)…
    À quand le concours d’entrée en CP … Ou du soutien scolaire le dimanche matin ?
    Fichons la paix à nos enfants… Pitié … Que le gouvernement se concentre sur autre chose! Laissons les respirer!
    Grrrrrrr…..
    La je m’énerve !

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Oui, euh, le gouvernement fait ce qu’il veut. Nous, nous nous posons la question pour notre fille. Et encore une fois, il ne s’agit pas de la pousser à apprendre mais bien de répondre à ses aspirations de découverte et de contact notamment.
      Mais encore une fois, nous ne sommes pas sur de nous du tout !

      Répondre
    • Avatar
      walter
      le

      Je dirais que la demi journée supprimée n’existe que depuis 2008 donc 5 ans à peine donc je dirais que c’est un moindre mal que la demi journée soit revenu mercredi ou samedi pour réduire le temps de travail sur la journée.

      Répondre
  8. Avatar
    Soma
    le

    Ma fille est née en novembre 2010, elle a donc presque 2 ans & demi et intègrera la petite section de maternelle à la rentrée prochaine (n’aura pas atteint ses 3 ans donc).
    Cependant, j’habite actuellement en Inde & depuis septembre dernier, elle va tous les matins (de 9h30 à 12h30) dans une preschool.
    J’ai en fait, du mal à comprendre cette notion d’entrée en maternelle à 2 ans… et les enfants qui sont dans des crèches ? En fait, cela dépend ce qu’on attend d’eux selon les structures & ce qu’on leur demande, non ?

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Exactement. Ton témoignage me fait penser à l’un de mes voyages en Inde, à Auroville près de Pondi. Là-bas, le système scolaire est complètement repensé, pour s’adapter aux capacités et aux aspirations de chaque enfant. Ca demande des moyens mais ça marche.
      Finalement, tout dépend de l’école, de son approche, de ses méthodes…

      Répondre
      • Avatar
        Soma
        le

        Complètement : en fait, il faut différencier scolarisation et socialisation.
        Je crois que j’ai mis ma fille à la preschool pour qu’elle ait des occupations, des activités & ce, avec d’autres enfants.
        Donc dans cette idée-là, pourquoi pas les mettre à l’école à partir de 2 ans. Après tout dépend de ce qui leur est proposé ds leur structure.
        Nous sommes allés à Pondi, mais avouns qu’Auroville ne nous pas trop tenté 🙂

        Répondre
        • Avatar
          Olivier
          le

          J’aimerai trouver une école comme celle-là… Mais je crois que je vais chercher longtemps.
          Je suis allé à Auroville pour faire un documentaire il y a presque 10 ans. Cette ville est une expérience surréaliste, qui a ses bons côtés quand on prend le temps d’y regarder de plus près. Il s’y passe des choses extraordinaires, et d’autres moins. Mais il ne faut pas y aller « en touriste » ! Quand à Pondi, j’ai adoré cette ville !

          Répondre
          • Avatar
            Soma
            le

            Je crois qu’on n’était pas du tout dans la bonne optique pour aborder Auroville de façon « juste ». On a, avait, trop une vision « sectaire »… Pondi, ville très agréable avec la mer : cela change tout en Inde !

  9. Avatar
    Egyptia
    le

    De toute façon je ne vois pas comment ça serait possible de faire débuter l’école pour tous à 2 ans, aux dernières nouvelles il fallait être propre avant d’aller à l’école et l’âge moyen de la propreté c’est 2 ans et demi…
    Après du point de vue du développement « psychologique » y’a toujours des enfants qui sont un peu en avance et qui sont tout à fait prêt à aller à l’école plus tôt, mais on ne peut pas en faire une généralité. Le mieux selon moi pour la majorité des enfants de 2 ans c’est de commencer par un peu de crèche pour apprendre la socialisation en douceur.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      La nécessité d’être propre ne se vérifie pas partout. On a trouvé une école près de chez nous dans laquelle ils acceptent éventuellement les enfants qui ne sont pas encore propres. Tout dépend du contact avec les enfants…

      Répondre
  10. Avatar
    ratounette
    le

    Franchement, je pense que les enfants de deux ans ont d’autres choses à faire que d’aller à l’école… Déjà il faut qu’ils soient propres, ce n’est quand même pas le job de l’instit de changer les couches et puis on oublie qd même qu’un enfant à 2 ans et encore un grand bébé, qu’il a besoin d’être materné, chouchouté.
    Alors oui on entend toujours des parents qui disent que leur enfant est prêt, parle, est très en avance sur tout et qu’il serait mieux à l’école plutôt qu’à la crêche/assmat/avec maman…
    Quand on sait le temps que les enfants vont passer à l’école par la suite il me semble qu’une entrée à 3 ans et largement suffisante.. sans compter que lorsqu’un enfant rentre à l’école à 2 ans, il va se taper 4 ans de maternelle… parce que non hein il rentrera pas au cp à 5 ans…
    Après chacun fait ce qu’il veut, moi j’ai bien l’intention de profiter au max de ma derniere et elle n’ira à l’école qu’à 3 ans…

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Oui, voilà en gros les arguments en défaveur d’une entrée à l’école qui trottent dans nos têtes.
      Maintenant, il faut les évaluer au regard des arguments en faveur, et trancher. Et ce n’est pas le plus simple !

      Répondre
  11. Avatar
    Elfe
    le

    Atsem en école maternelle je dis Non !!!
    2 ans c’est bien trop petit même a 3ans certains (beaucoup) ont du mal !
    A deux ans elle est très bien chez nounou et elle apprend déjà énormément avec elle puis pourquoi lui faire une entrée en cours d’année ? Tous les autres copains se connaîtrons déjà ici en tous cas ça ne fonctionne pas ainsi et il n’y a pas de demi scolarisation c est journée complète direct !
    3 ans de maternelle ça suffit amplement peut être le jardin d enfants peut être la solution !!!

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Le jardin d’enfants, c’est une alternative intéressante. Mais compte tenu du contact avec la nounou, elle restera chez elle, si elle ne va pas à l’école.
      D’ailleurs, si elle va à l’école à mi-temps, elle continuera aussi à aller chez la nounou…
      Mais effectivement, certains enfants ont du mal… et il ne faut pas se tromper.

      Répondre
  12. Avatar
    MarlouChou
    le

    Mon p’tit loup est déluré, je sais que ça « le ferait » s’il allait à l’école à 2 ans mais je trouve tout comme toi que c’est beaucoup trop tôt…il aura bien le temps d’y aller par la suite. Comme il est né en août, on attendra donc ses 3 ans révolus… Ma maman, qui travaille en maternelle justement, ne m’a pas dit de faire telle ou telle chose mais lorsque je lui ai annoncé notre choix, elle a souri en me disant « Ouf, j’avais peur que tu le mettes à 2 ans, c’est trop tôt, ce sont encore des bébés et beaucoup en souffrent. » Alors bon, pour moi, je fais le bon choix. 😉

    Répondre
  13. Avatar
    Agnès
    le

    Lorsque nous avons inscrit Simon pour la rentrée prochaine, la directrice de son école nous a conseillé de prévoir une solution de repli, en particulier de pouvoir le faire garder à mi-temps, au moins jusqu’à ses 3 ans (fin novembre), car elle estime que cela peut être très fatigant, même dans une classe à effectif réduit comme ils en ont une pour les plus petits. Sa nounou actuelle nous a dit « assurez-vous que celle qui le gardera le soir et le mercredi est disponible pour ça en cas de besoin, mais faites-lui confiance, je pense qu’au bout d’une semaine il pourra aller à la cantine puis la semaine suivante faire des journées complètes »
    En revanche elle a estimé que l’inscrire à l’ « étude du soir » n’était pas une bonne idée, il valait mieux une assistante maternelle en périscolaire, parce que ça lui fera une journée moins longue, une « zone-tampon » pour se préparer à retrouver Maman plus tranquillement.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Tu nous diras comment Simon s’adapte le moment venu ! Mais effectivement, on aimerait vraiment conserver notre nounou pour le mi-temps, et ensuite pour les fins d’après-midi. Va falloir négocier !

      Répondre
  14. Avatar
    netaddicta
    le

    Pucinette ira à l’école à 3 ans et 3 mois pas avant. pour tout un tas de bonnes raisons
    1) je pense qu’elle n’est pas prête. Notre Super Nounou a nous vient d’accueillir un nouveau bébé et je sens que Pucinette a encore envie de rester bébé par moment à coup de « non [pucinette] pas gande fille, bébé! » ou encore de « calin nounou » réclamé à corps et à cris
    2) Super Nounou est ok pour faire le périscolaire de Pucinette et qu’un potentiel bébé 2 (si la nature est d’accord avec nos projets) prennent la place à temps plein de Pucinette. Bébé 2 n’étant pas en route, pas question de perdre la place chez notre Super Nounou.
    3) Pucinette est gardée avec d’autres enfants chez super nounou et apprend à vitesse grand v là-bas, des comptines rapportées de l’école par le fils de la nounou en passant par plein d’expressions drôles.

    Voilà voilà

    Répondre
  15. Avatar
    Marion
    le

    Hello ! Je suis maman d’une petite fille de 21 mois, qui devait rentrer en pré-maternelle à ses 2 ans 1/2, en février 2014, hémisphère sud oblige, nous vivons en décalé. Elle est assez vive d’esprit, percute et aime faire de nombreuses activités. Il y a quelques semaines, nous avons changé le mode de garde de notre fille pour diverses raisons. Elle est donc passée de sa nounou chez qui elle allait depuis ses 3 mois 1/2, à une crèche, pré-maternelle. Nous découvrons encore la structure au jour le jour, mais quel bonheur, et quelle super alternative. Entre une nounou, une crèche basique et l’école. Une pré-maternelle où on les habitue aux activités timées, mais où on respecte aussi le rythme de bébé. Ma fille est la plus petite : 21 mois, contre 2 ans pour les autres. Hé bien, elle dort le temps qu’elle souhaite, elle participe à son rythme, même si elle est plutôt à fond et volontaire, les « tantines » comme on les nomment ici, sont à son écoute et l’accompagnent.
    Je suis, personnellement, rentrée à l’école à 2 ans 1/2 et je me suis très bien intégrée, mais au final, beaucoup de fatigue (temps complet + cantine) et ce sentiment d’être toujours plus petite, moins bonne, que les autres, ressenti qui m’a longtemps suivi…
    Ma fille percute vite, est très sociable (je suis sa môman c’est normaaaal ! ;-)), mais cependant, j’ai envie qu’elle prenne le temps de prendre son temps. Nous n’aurions pas eu cette solution de pré-maternelle, je me serais posée la question, mais là c’est le paradis !

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Cette idée de pré-maternelle à l’air très chouette. J’imagine qu’i existe des classes comme celles là en France, mais elles ne doivent pas être nombreuses.

      Répondre
  16. Avatar
    Emma June
    le

    Chez nous aussi c’est l’hésitation…A la rentrée, MisterBB n’aura que 28 mois et je trouve que c’est tôt même s’il est sociable et aime être avec d’autres enfants, il aime aussi qu’on s’occupe de lui plus individuellement. Chez nous, pas de rentrée en milieu d’année (ca dépend des écoles et des places) donc du coup, à la rentrée il aura 3 ans et 4 mois… Mais, plus d’aide pour le mode de garde à partir du mois précédent les 3 ans, je trouve ça un peu rude…mais bon, comme toi, je ne veux pas le mettre en difficulté et je me dis que l’école dure bien assez longtemps dans la vie(15 ans minimum)!!

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Ben voilà, tu résumes bien le dilemme… maintenant, faut trancher et c’est pas le plus facile. Nous, on va aller visiter une école ou deux, et on verra après…

      Répondre
  17. Avatar
    Clairou
    le

    Ça dépend des enfants… La sangsue est bien avancée mais est elle capable de tenir 1 journée avec d autres enfants je ne sais pas…
    Elle aime apprendre et comprendre mais voilà il manque la propreté…. Et puis elle n est pas habituée à la communauté…
    Bref elle est inscrite mais on verra si elle a 1 place et notre école ne fait pas les rentrées en cours d année.. Donc soit 2 ans 1/2 soit 3 ans 1/2.. Mais je trouve que c est tard 3 ans 1/2.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Pas facile de prendre la bonne décision en effet. J’espère que ta sangsue trouvera ses marques… Si elle a une place ! Et je compte sur toi pour nous raconter ses premiers jours 😉

      Répondre
  18. Avatar
    maman pipelette
    le

    Avec mon mari nous avons décidé de ne pas mettre Stitch avant la rentrée de Septembre 2014 ( il aura 3 ans et 3 mois) on va du principe qu’il a bien le temps d’aller à l’école, deux c’est quand même tôt !! puis il n’est pas prêt, après je conçois que beaucoup scolarise leur enfant à 2 ans, mais je pense qu’il faut les savoirs prêt, parce que dans mon cas j’ai été à l’école à 2 ans et je ne pense pas que ça m’a aidé… bien au contraire !!

    Répondre
  19. Avatar
    Claudia
    le

    Pour moi la question est: qu’est-ce qu’on attends de l’école?: un endroit de garde parce que les parents travaillent et c’est le choix moins cher … (par rapport à nounou par exemple), qu’il voit d’autres enfants… (ça serait le cas de mamans un peu solitaires et encore..) qu’il apprennent ou fassent des découvertes (à deux ans tout est une découverte pour eux)… alors je dis deux ans c’est beaucoup trop petit… essayer?? essayer veut dire qu’il y aura forcement des conséquences, si elles sont bonnes (tant mieux si l’enfant est heureux à l’école) mais si non… l’expérience est déjà là… ils sont toute une vie pour aller à l’école, franchement je ne prendrai pas le risque que ma petite aille à l’école à la rentrée 2013 (elle aura deux ans et 8 mois), elle attendra la rentrée prochaine et encore j’hésite à la mettre à une école Montessori où les enfants continuent naturellement à découvrir le monde à leur rythme.

    Répondre
  20. Avatar
    Audrey b
    le

    Alors moi bb1 est entré à l’école à 2 ans et 8 mois , elle était contenté d’y aller( étant à la maison elle n’y allait q le matin, sieste à la maison ) elle s’est épanouie en qq semaine et on a su q c’était une bonne décision!

    Ensuite le hic… Elle pleurait tous les matins derrière la fenêtre, et des q je passais le portail, elle allait jouer avec ses potes(dixit l’instit qui m’avait appelé pour me rassurer la première fois)

    Bref tout ça pour dire q maintenant qu’on a déménagé bb2 n’aura pas cette chance parce q dans ma ville y’a déjà pas assez de place pour tous les 3 ans…. Et puis bb2 est de septembre et pour le coup 24 mois je trouves ça juste…

    Donc pour moi l’idéal ça serait du cas par cas, mais je pense q c une douce utopie! Lol

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Avec les enfants, le cas par cas s’impose bien souvent. Mais c’est pas toujours possible…
      Ici aussi, visiblement aucune école ne veut de Mychoup’, malgré nos relances !

      Répondre
  21. Avatar
    Crevette d'ODouce
    le

    Ici Grande Crevette a intégré l’école à 32 mois. Nous avons pré inscrit Petite Crevette pour la rentrée de novembre, elle aura 27 mois. Elle n’est pas encore propre et suivant l’évolution, sa rentrée sera peut être repoussée de quelques mois voir prévue pour septembre 2015. Nous ne pouvons pas être catégorique sur cette question, il y a tellement d’écart d’apprentissage entre différents enfants de cette tranche d’âge.
    La ville où nous sommes a été choisie « ville pilote » pour expérimenter une classe de PS1 exclusivement, il n’y aura donc que des enfants de 2 ans. Le principe est exactement celui que tu décris dans une réponse à un commentaire plus haut (24 avril 2013 à 10 h 48 min). L’accueil sera plus souple que pour une rentrée « normale », celle ci sera échelonnée pour faire rentrer les enfants par petits groupes, certains n’ayant jamais connu la vie en collectivité. L’agencement de la classe est repensé également.
    Nous avons aussi la possibilité de ne mettre nos enfants que quelques matins par semaine pour une adaptation progressive.
    L’avenir nous dira si le projet est concluant.
    2 ans ou 3 ans… la question est vraiment difficile, certains « 2 ans » ayant été en collectivité (par ex crèche) seront parfois plus « prêts » que des « 3 ans » ne connaissant pas la vie collective et le rapport enfants/adultes encadrants.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Wouah, super expérience que d’ouvrir une classe pour les deux ans. Je reste convaincu que ça peut convenir à une partie des mômes… J’espère que ça se passera bien !

      Répondre
  22. Avatar
    ginoue
    le

    Individuellement ça peut fonctionner si l’enfant est assez mature mais globalement et en masse ce sera juste un jardin d’enfants où les bases pédagogiques ne seront plus là. Certains enfants ne veulent pas participer aux activités, pleurent, font sans cesse dans leurs culottes et donc le grand nombre sera privé de la vocation première de l’école : apprendre.
    L’enfant qui n’utilise pas le « je » est encore en train de construire sa personnalité et son cheminement sera coupé pour être noyé dans le collectif.
    Perte d’amour propre, violence, peur et égoïsme vont s’exacerber. On le constate déja en crèche où le jeu est pourtant le maitre mot.
    Les parents sont pour l’instant heureux d’être dédouanés de frais de garde mais malheureusement la note sera vite salée pour l’enfant et la collectivité.
    Encore une aberration que l’on laisse mettre en place.
    Peillon est à l’éduction ce que Duflot est au bâtiment.
    Bonne journée 🙂

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Je ne sais pas si le gouvernement actuel est responsable de ça. A priori, il n’a pas généralisé l’accueil des enfants de deux ans à l’école.
      Ton point de vue est intéressant. Comme toi, je pense qu’il ne faut pas généraliser, ni dans un sens ni dans l’autre. Dommage que notre société ne sache pas s’intéresser à l’individu en tant que tel, et qu’elle se sente systématiquement obligée de traiter des masses… même lorsqu’il s’agit d’éducation.

      Répondre
      • Avatar
        Crevette d'ODouce
        le

        Tout à fait d’accord. Mais si l’enfant fait dans ses culottes, pleure sans cesse… c’est qu’il n’a pas sa place à l’école, il me semble alors que c’est un dialogue entre enseignant et parents qui doit se mettre en place afin d’expliquer qu’il est sans doute un peu tôt pour la scolarisation. Il est très dur de faire du cas par cas, je le conçois. Certains parents voudront quand même mettre leur enfant à l’école puisque la possibilité existe. Il en va du bon sens de chacun…
        Personnellement, je ne mettrai jamais mon enfant à l’école dans l’unique but d’être « dédouané » des frais de garde mais seulement si (en accord avec les personnes concernées) nous pensons que l’enfant en question et prêt.

        Répondre
        • Avatar
          Olivier
          le

          J’ai connu une petite ville, une cité internationale expérimentale au coeur de l’Inde, soutenue par l’Unesco notamment, qui a placé l’éducation au centre de ses priorités, et qui fait du cas par cas.
          Les enfants y sont incroyablement épanouis… même si le système est (encore) perfectible là-bas aussi.

          Quant à l’idée de mettre les enfants à l’école pour économiser de l’argent… comment dire… y’aura toujours des brebis galeuses, mais ça me semble être un faux procès. La plupart des parents ont une conscience, et veulent le meilleur pour leurs enfants.

          Répondre
  23. Avatar
    lilian brf
    le

    Sujet super intéressant et …. compliqué 🙂
    Mon fils est né début mars, en septembre l’année dernière il avait donc 2 ans et demi. On s’est posé la question, et étant en plein déménagement, la propreté étant acquise qu’en juillet, et ne travaillant pas on pouvait se permettre d’attendre une année. On s’est vite aperçu qu’il réclamait beaucoup notre « aide » pour jouer, qu’il s’ennuyait tout seul, et pas mal d’enfants de notre entourage du même âge allaient à l’école … On a choisi la halte-garderie et vraiment sans aucun regret !!!! Il y allait au début que le jeudi après-midi, puis le vendredi après-midi et enfin le vendredi matin aussi. Ça lui a appris à être en petit groupe (13 enfants pour 3 adultes) avec quand même une attention particulière. La puéricultrice nous a vite dit que si on l’avait laissé aller à l’école, ça aurait été « la fosse aux lions » pour lui. Il a développé un tic facial suite à une claque reçu par un camarade (c’est qui ce gosse que je le lynche !!!!! lol ) il a eu du mal à gérer le bruit des autres enfants, le brouhaha permanent, l’agitation autour de lui, les activités en groupe, les injustices, la « violence ». Le fait d’être assez entouré (pas 30 gamins pour 2 adultes) lui a permis de prendre son temps pour comprendre la vie en collectivité et de faire à son rythme. Je suis certaine que ça aurait été la méga-cata si on l’avait mis à l’école l’année dernière. A l’approche de la rentrée le tic est revenu, un peu de stress et d’appréhension pour lui, mais je suis confiante, il connaît déjà quelques enfants, et a pris confiance en lui. Bref, désolée pour le pavé, je pense quand même que ça dépend du caractère de l’enfant avant de dépendre de l’âge.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      Exactement. D’ailleurs, tu décris bien ce que je redoute pour Mychoup’ lors de son entrée (très prochaine) à l’école. Elle n’est pas habituée à tout ça, malgré sa grande sociabilité et ses passages en halte-garderie. J’espère que ça se passera bien pour elle…

      Répondre
  24. Avatar
    Cecy
    le

    Comment s’est passé la rentrée de votre petite ?
    Mon pitchou aura 2 ans et 5 mois en septembre et je ne le sens vraiment pas prêt. Tout pitchou par la taille, il a un besoin constant d’être rassuré pour faire des choses (ex : toboggan) ou aller vers les autres dont il a peur. Il observe beaucoup les autres. Il est aussi très demandeur de maman pour des câlins et pour jouer. J’ai vraiment peur de le détruire psychologiquement en le mettant à l’école en septembre même s’il va à la crèche actuellement une après-midi par semaine. Si vous avez des conseils à me donner, n’hésitez pas.

    Répondre
    • Avatar
      Olivier
      le

      D’abord, êtes-vous certaine qu’une école l’acceptera ? 2 ans et 5 mois, ça me parait un peu jeune. Si c’est le cas, assurez-vous avant que l’équipe pédagogique prend bien en compte cette dimension en garantissant l’intégration des plus jeunes. Sinon, vous pouvez aussi envisager une rentrée en janvier, non ?

      Répondre
      • Avatar
        Cecy
        le

        Seule une école privée les prend et il n’y a qu’une seule rentrée possible :septembre. Je sois visiter l’école fin mars. Quelle âge avait la votre à sa rentrée ?

        Répondre
        • Avatar
          Olivier
          le

          3 ans et 3 mois. Nous avions renoncé à la faire rentrer avant (en janvier) après qu’on nous ait expliqué que l’école n’avait pas les moyens de proposer un accueil particulier pour les enfants plus jeunes. Et au final, nous ne l’avons pas regretté. L’entrée à l’école est un moment important. Mieux vaut, à mon avis, être certain que l’enfant est prêt pour éviter de le mettre en difficulté.
          cela dit, dans certaines écoles, ça se passe très bien !

          Répondre