Fille et garçon : éduquons-nous nos enfants de la même façon ?

education-fille-garcon

C’est une question que de nombreux parents se posent, sans forcément avoir la réponse, et j’en fais partie. Maman de six enfants – 2 garçons et 4 filles – et d’un beau-fils, j’ai tenté de les élever sans distinction de genre.

C’est possible sur certains points, mais pas sur d’autres, en particulier à cause de la société dans laquelle on vit, de notre entourage, de notre propre sensibilité et du caractère de chacun de nos enfants. Voyons plus en détail si, qu’il soit fille ou garçon, nous éduquons nos enfants de la même façon.

Éducation des filles et des garçons : nous vivons malgré nous dans une société genrée

Autrefois, il y avait l’école des filles et celle des garçons. Les femmes n’avaient pas le droit de vote et devaient obtenir l’autorisation de leur père ou de leur mari pour travailler. Les hommes faisaient leur service militaire.

Même si l’égalité homme/femme a progressé dans notre société, celle-ci reste malgré tout genrée.

  • Les hommes semblent se mettre volontiers à la cuisine ou au ménage, et c’est un très bon exemple pour éduquer nos petits en évitant le sexisme. Cependant, ce sont toujours les femmes qui sont enceintes et qui allaitent. Cela dit, une fois qu’ils sont papas, les hommes qui le souhaitent s’occupent aussi bien de leur bébé que les mamans.
  • Bien que nous notions un net progrès dans les magasins de jouets – en effet, nous n’y trouvons quasiment plus de rayons fille ou garçon – chaque jouet a priori mixte se décline souvent en bleu ou en rose. Toutefois, cela n’empêche pas d’offrir un poupon rose à notre petit garçon et un lot de petites voitures à notre fillette.
  • En revanche, dans les magasins de vêtements, les genres sont encore bien marqués. On s’y repère toujours grâce aux rayons homme, femme, garçon et fille. D’ailleurs, dans la rue, autant les femmes peuvent se permettre toutes les tenues, autant les hommes se promènent rarement en robe.

Nous pouvons donc éduquer nos filles et nos garçons de la même manière, mais nous ne pouvons pas occulter le fait qu’il y a des hommes et des femmes. D’ailleurs, d’après la psychologue Angélique Kosinski Cimelière, il n’est pas conseillé d’élever nos enfants sans aucun stéréotype masculin ou féminin, car, en entrant à l’école, ils y sont inévitablement confrontés.

Éducation de nos enfants : le poids des traditions familiales et sociétales

Vous élevez vos enfants sans stéréotypes trop marqués, et voilà, Belle-Maman débarque avec ses gros sabots et affirme haut et fort devant vos deux gamins qu’elle n’aime pas les filles, parce qu’elles sont bêtes ! Allez faire comprendre à votre aîné après cela que sa petite sœur est aussi intelligente que lui et n’a pas à être rabaissée du fait de son sexe. Oui, c’est du vécu…

Autre exemple, un papa voulant protéger ses filles dit à son fils aîné qu’il ne doit pas chahuter et se bagarrer avec ses petites sœurs, car ce ne sont pas des petits garçons. Donc, si l’on comprend bien, l’aîné aurait eu des petits frères, il aurait pu les taper ? Cela m’a quelque peu interloquée.

Concernant le sport, dans les dessins animés comme Foot de rue extrême ou dans les cours de récréation, on constate que les filles et les garçons jouent dorénavant ensemble. Or, dans les clubs, les activités physiques sont encore très genrées : le foot et le rugby pour les garçons, la danse et la gymnastique pour les filles. Est-ce un choix des enfants ou une volonté des parents ?

Éducation : on aime nos petites princesses et nos petits mecs

Quand il s’agit de mettre la table ou de ranger leur chambre, on peut avoir la même exigence envers nos petites filles et nos petits garçons, et ne pas faire de différence entre eux. Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit de les habiller ?

Certes, pour les envoyer à l’école, il est préférable de les vêtir de vêtements confortables, pour les activités motrices, et faciles à enlever pour le passage aux toilettes ou pour la sieste. Le jogging et les baskets à scratch sont alors parfaits, que vous ayez une fille ou un garçon.

Cependant, à l’occasion d’une fête, pour rendre visite à la famille ou pour la photo de classe, on veut que nos enfants soient les plus beaux possible. Et alors là, qui n’a pas craqué devant cette magnifique robe et ce joli serre-tête qui feront de notre fille la plus mignonne des princesses, ou ce blouson stylé qui donnera un look d’enfer à notre adorable petit mec ? Oups, nos grands principes d’égalité se sont vite envolés !

Éducation de nos ados : il est difficile de faire abstraction du sexe

Autant quand ils sont petits, il est facile d’élever une fille et un garçon de la même façon. Mais quand arrive l’âge de la puberté, c’est une autre histoire. Leur corps change, différemment. Leurs préoccupations ne sont alors plus les mêmes : l’utilisation d’un rasoir pour les gars et la gestion des règles et des soutien-gorge pour les demoiselles, pour ne citer que ces exemples.

De plus, on ne vit malheureusement pas dans le monde des bisounours. Il faut donc éduquer nos garçons afin qu’ils se comportent de manière respectueuse envers les filles, et rappeler sans cesse à nos adolescentes qu’elles doivent être en permanence sur leur garde. Certains parents n’en ont peut-être pas conscience, mais 9 femmes sur 10 ont déjà subi une agression sexuelle ou un viol. Cela explique certainement que certains parents acceptent que leurs garçons jouent dehors le soir après l’école, alors qu’ils exigent de leurs filles qu’elles rentrent vite à la maison.  

Éducation d’une fille ou d’un garçon : le plus important, c’est le respect !

Que nous voulions éduquer nos filles et nos garçons de la même façon ou différemment, selon nos convictions ou notre culture, l’important c’est qu’ils soient polis et respectueux envers les autres. On dit bonjour, merci et au revoir, on n’insulte ni ne frappe quiconque et on propose son aide. L’éducation n’est alors pas une affaire de genre, mais tout simplement de savoir vivre.

De plus, si vos enfants sont encore tout petits, vous vous apercevrez très vite que vous ne les éduquez pas différemment du fait de leur sexe, mais à cause de leur caractère. Vous pouvez en effet engendrer des bambins doux, dociles et obéissants, autant que des fortes têtes, durs et colériques, que ce soit des filles ou des garçons. Il faut alors trouver le juste équilibre entre nos valeurs en matière d’éducation et la réalité du terrain ! Bon courage…

Et vous, pensez-vous éduquer vos filles et vos garçons de la même façon ? Faites-nous part de vos expériences et anecdotes en commentaires !

Article posté le 3 mai 2022 et mis à jour le 3 mai 2022 dans Questions de parents, Développement de l'enfant, Education

Par Gwenaelle

Enseignante de la maternelle au lycée pendant plus de 20 ans, Gwenaëlle est maman de six enfants, des grands et des petits. Soucieuse de la sécurité et du confort de vos bambins, elle a à cœur d'aider les jeunes parents dans leurs recherches de solutions pour prendre soin de leurs mômes.  Elle a fait de la description des articles de puériculture l'une de ses spécialités et met ses talents d'écriture à votre service. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vos données personnelles sont destinées à SUPERFULL pour la durée nécessaire au traitement de votre commentaire. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, et d’effacement des données vous concernant, ainsi que d’un droit d’opposition et à la limitation de leur traitement. Vous disposez également de la possibilité de retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données pour les finalités mentionnées ci-dessus. Vous pouvez exercer vos droits en suivant le lien ci-contre : Gestion des droits