Faut-il marquer ses enfants pour ne pas les perdre ?

En collaboration avec Kidz’Tattoo
enfants : faut-il les tatouer pour ne pas les perdre ?

Quel parent n’a pas un jour senti sa rate remonter au niveau de son œsophage, en constatant que ses mômes venaient d’échapper à son contrôle radar ?

Dans ces moments-là, l’angoisse monte directement au cerveau broyant quelques tripes sur son passage. Heureusement, la plupart du temps, les prunelles de nos yeux finissent par réapparaitre, au bout de quelques secondes qui ont paru des heures.

Au square, au marché, à la plage, ou dans un parc d’attractions, les occasions ne manquent pas d’égarer ses enfants… et de regretter de ne pas les avoir habillés en combinaisons fluo. Tant et si bien que la plupart des mômes a déjà eu l’occasion de visiter un point accueil au supermarché ou un poste de secours au bord de la mer.

Kidz’Tattoo : tatouages de sécurité pour enfants

kidz'Tattoo : tatouages de sécurité pour enfants

Pour autant, faut-il marquer son enfant, comme on tatouerait son chien, pour ne pas le perdre ? Ici, c’est en recevant un paquet de Kidz’Tattoo que la question a émergée.

Vous l’avez compris, Kidz’Tattoo, c’est donc un lot de tatouages temporaires rigolos que vous collez sur la peau de votre môme. Au centre de chaque image, un espace vous permet d’inscrire votre numéro de téléphone grâce à un feutre adapté.

Sur la plage, une âme généreuse pourra ainsi vous informer qu’elle a retrouvé votre naufragé, grâce au smartphone qu’elle a caché dans son maillot de bain.

Les tatouages résistent à l’eau et resteraient intacts pendant 24 à 48 heures. Pour rendre l’opération ludique, plusieurs modèles sont proposés : pirates, princesses, robots ou animaux.

Kidz’Tattoo : et donc ?

kidz'Tattoo : tatouages enfants pirates

Soyons clairs. Plus rassurant que sécurisant, les Kidz’Tattoo n’empêchent pas de rappeler les règles élémentaires de sécurité à votre môme évidemment. Au contraire, l’application du tatouage vous offre même sur un plateau une minute de son attention pour un briefing entre quatre yeux.

Chaque lot comprend 1 feutre et 2 planches de tatouages, dont 8 permettent d’inscrire votre numéro de téléphone. Les autres ne proposent que des illustrations autour du thème. Le tout pour 10 euros, auxquels vous ajouterez 2 euros de frais de port.

Reste à accepter l’idée de marquer son môme. Mais j’imagine que sur ce point, chacun a son avis sur la question.

Et vous ? Accepteriez-vous de marquer vos enfants grâce à ce type de tatouages temporaires ? Que pensez-vous de Kidz’Tattoo ? Quels sont vos recommandations pour éviter que vos mômes se perdent ou échappent à votre surveillance ?

D’autres tests ? Lisez Fête des mères : le cadeau qui fait pleurer les mamans, Un enfant, combien ça coûte ?, Chouette box : mon enfant est un artiste !… tous les tests sont ici.

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 6 mai 2014 dans Archives

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


37 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. JulieB
    le

    Bonjour!
    Je leur ai acheté des bracelets d’identification sur le même principe. Un pirate pour mon garçon et un sur le thème des fleurs pour ma fille. Ça leur plaît et moi ça me rassure. Et c’est beaucoup plus « rentable » que ces tatouages.

    Répondre
    • Olivier
      le

      A priori, je ne les utiliserai pas, à titre personnel. Néanmoins, il suffirait que je perde une fois ma fille à la plage par exemple, pour que je n’exclue pas de changer d’avis… bref, je ne sais pas !

      Répondre
  2. Miss Barjabulle
    le

    Il y a eu les bracelet qu’on nous donnait à la plage
    Pourquoi pas le tattoo c’est ludique en plus et utile comme tu le souligne cela permet de revoir les régles de sécurité entre quatre yeux^^

    Répondre
    • Olivier
      le

      Oui, tu as raison. Pour moi, c’est ça le vrai point fort : un outil ludique qui permet de parler de sécurité avec son môme.
      Maintenant, je ne compterai pas dessus pour retrouver Mychoup’ si je devais la perdre (ce que je ne veux même pas imaginer).

      Répondre
  3. Ala
    le

    Nous avons acheté un pour les vacances d’été l’année dernière. En expliquant à mon garçon à quoi cela servait, nous avons pu faire de la prévention et les marche à suivre si jamais on le perd quelque part…On en est très contents.
    Et lors de notre escapade dans un pays étranger à Pâques, nous avions oublié ce bracelet, cela ne nous a pas dérangé de marquer notre numéro de tél au crayon bic « à l’arrache » sur son bras! Franchement c’est rassurant, et cela n’enlève pas du tout la vigilance que nous avons!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Voilà, ça ne doit rien enlever de la vigilance des parents évidemment. Et si ça peut contribuer à rassurer tout le monde, pourquoi pas !

      Répondre
  4. karineF
    le

    Moi je pensais lui injecter une puce électronique sous la peau, comme ça je saurai toujours ou elle est 🙂
    Bien sûr je blague, mais à chaque disparition d’enfant, j’y repense…

    Répondre
  5. Hamelinna
    le

    Ils sont résistants à l’eau ces tatouages et leur super stylo ? Nan parce que prenons l’exemple de la plage. Un des premiers endroits où les mômes se régalent d’aller, c’est bien à l’eau. Si c’est pour ressortir sans le numéro de téléphone, ça perd de son utilité.
    A titre personnel, je doute utiliser ce genre de dispositif un jour. Après, tout comme toi, si jamais par malheur, un jour, je venais à perdre des yeux ma loutre, je pense que j’y réfléchirais…
    En tous cas, le bracelet aurait plus tendance à me séduire que le tatouage (ça fait très « animal » je trouve, c’est dégradant).

    Répondre
    • Olivier
      le

      Oui, résistant à l’eau. Cela dit, je ne les ai pas testé à la mer, et je n’ai pas frotté le bras de Mychoup’ contre un rocher pour vérifier leur qualité 😉
      Effectivement, ça pourrait faire dégradant, si les tatouages n’étaient pas ludiques. Mais ça peut quand même poser question sur le principe.

      Répondre
  6. Pauline
    le

    Perso, j’opterais plus pour un bracelet en plastique réutilisable( mais joli le bracelet! lol ) plutôt que des tatouages chers et éphémères . Petite, j’éta

    Répondre
  7. DIM - Did it myself
    le

    Je pense être plutôt contre. Je vois encore un truc commercial pour faire flipper les parents.
    Quand je vais dans des endroits où je risque de paniquer si je perds un de mes adorables petits monstres, je n’hésite pas, je prends un stylo bille et j’écris mon numéro de gsm à l’intérieur de son avant bras. Ca résiste très bien à l’eau et à la sueur.
    Je ne fais pas tout le temps car ils doivent aussi apprendre à rester près de moi.
    Après je peux aussi dessiner un smiley ou un soleil (les enfants adorent avoir quelque chose de maman). Mieux qu’un tatouage, le dessin personnalisé. Après on frotte un peu dans le bain et on y voit plus rien.
    Franchement, même si l’idée est bonne, avons-nous vraiment besoin de tous ces gadgets ?

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu as raison sur le principe. Après, je ne suis pas certain que l’encre du stylo bille soit très conseillée pour être posée sur la peau d’un jeune enfant. Je ne sais pas trop ce qu’il y a là-dedans…. du coup, le feutre adapté à une utilisation sur la peau est rassurant.

      Répondre
  8. Drole de Papa
    le

    J’ai « égaré » ma fille peu de temps après la rentrée scolaire. Partant faire les courses elle a décidé de jouer à cache-cache, mais sans me prévenir. Bref, je l’ai cherché et retrouvé mais le sentiment éprouvé est juste affreux (montée d’adrénaline, course dans les allées, etc.). On l’a tout de suite prise a part pour une discussion afin de lui expliquer les risques, ce qu’il fallait faire, etc. Des mots simples et rassurants l’objectif n’étant pas de lui filer des cauchemars. Nous avons fait pareil avec notre fils (mais lui il panique dès qu’il ne nous aperçoit plus ^^).

    Il y a toujours le risque (comme mentionné dans le billet) de se retrouver séparer en raison d’un effet de foule. Mais s’il y a du monde généralement ils doivent donner la main à un grand. Mais s’ils s’égarent :
    – lever les mains et appeler papa et/ou maman
    – si pas de réponse, aller voir un adulte

    Règle de base : On reste où on est ! Papa, maman ne quittent JAMAIS un endroit sans les enfants donc on ne sort pas même avec un autre adulte. A la plage ils connaissent la couleur du parasol et de la tente de plage, 2 éléments qui peuvent les aider s’ils s’égarent.

    Mon fils est encore trop petit mais ma fille connait l’adresse de la maison et mon numéro de portable qui était le plus facile à retenir.

    Le tatouage je ne suis pas pour 🙂 et la puce RFID n’est pas encore autorisée légalement même si plusieurs hoax annoncent régulièrement le puçage obligatoire des nouveaux nés dans les maternités. Rien ne remplace l’information et surtout la vigilance.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Comme je te comprend, j’imagine l’angoisse… Et tu as raison, il faut être au clair sur les règles de base dès que possible, c’est l’essentiel.
      Quant à la puce RFID, je plaisantais hein ! J’espère bien que cette idée n’aboutira jamais…

      Répondre
  9. Ev@
    le

    ma soeur s’était perdue sur la plage, à 3 ans, elle connaissait la couleur du parasol mais elle était partie dans la mauvaise direction. une bonne âme l’a ramenée au poste de secours et elle savait au moins dire son prénom.

    je pense l’idée du bracelet (plutot que le tattoo) pas mal surtout quand ils sont petits qu’ils ne savent pas bien s’exprimer, surtout quand on part en vacances dans des lieux inconnus pour eux.

    Et la puce RFID,à mon avis c’est efficace mais je trouve ça barbare quand même.

    je préfère la montre GPS http://connected-objects.fr/2014/03/hereo-gps/

    Répondre
    • Olivier
      le

      Quand je vois comment Mychoup’ est capable de ne pas nous retrouver juste parce qu’elle est désorientée, alors qu’on est pile en face d’elle… je n’ose même pas imaginer ce qu’il se passerait dans un endroit inconnu pour elle.
      Euh sinon, vraiment, je déconnais pour la puce… 😉

      Répondre
  10. Maman Marmotte
    le

    Un contingent d’environ 43 gardes du corps 24/24 + bracelet gps, ça semble pas mal, non ? 😀

    J’aime bien le coté ludique et protecteur de ces tatouages, mais je me demande quand même s’ils résistent au cocktail sable/mer/sueur/crème solaire.

    Coté marquage, j’aime bien le stylo-spécial-peau sur le dessus de la main, c’est facilement visible par les adultes.
    Gamine, j’avais des sparadraps portant mon nom + n° de tel à l’intérieur de mes manteaux mais aussi de mes chaussures 🙂

    Nos 3 mantras :
    – On ne s’en ira JAMAIS sans toi
    – Si tu te perds, tu reste où tu es et tu nous attends(sauf au milieu de la rue, des vagues ou du bassin des crocos)
    – Si quelqu’un veux t’emmener, même s’il/elle est gentil/le et te dis que c’est pour t’aider, c’est NON ; et si la personne insiste, tu cries très très fort et si la personne essaye de te faire taire tu mords, griffes et tapes le plus fort que tu peux.

    🙂

    Répondre
    • Olivier
      le

      Voilà. Encore une fois, l’essentiel c’est de ne pas oublier de rappeler les règles fondamentales de sécurité…

      Répondre
  11. claire
    le

    On parle ici beaucoup d’enfants égarés sur la plage, donc je vous fais partager ce que j’ai entendu dire à ce propos: un jeune enfant peut marcher longtemps, lorsqu’il est à la recherche de son parasol et ainsi partir très loin de ses parents…mais d’instinct, il ne le fera pas avec le soleil dans les yeux, donc, si par malheur, je perdais mon enfant sur une plage, je commencerais par chercher en me dirigeant avec le soleil dans le dos !
    Personnellement , je n’ai pas eu à tester, mais ça ne me paraît pas bête !

    Répondre
  12. Mère débordée
    le

    Le principe de tatouage me gène, j’avoue, même si c’est temporaire.
    Mais même si je n’ai jamais perdu aucun des 3 loulous, c’est une de mes craintes.
    L’an passé, les deux grands sont allés en colo pour la première fois à 5 et 6 ans, du coup, je leur ai pris un bracelet plastifié avec leurs noms, prénoms et téléphone. Juste par sécurité. Surtout que ma fille a des gros problèmes de langage et a 6 ans, elle ne serait pas du tout compréhensible par quiconque la retrouverait, même pour dire son prénom…
    Mais l’attache ne m’a pas convaincue.
    Je compte en reprendre un pour chacun, de chez DaVitae. Plus costauds, ils ont l’air super.

    Répondre
  13. ptitbout
    le

    Pour ma part lors d’un séjour dans un grand par c d’attraction avec notre fils de 4 ans, je lui avais fabriqué des badges tout simplement: un cordon, une pochette plastifiée et j’avais imprimais un modèle de badge avec nom / prénom / téléphone et mis autour du cou de mon fils. Nous l’avons perdu 5 mn et il s’est automatiquement dirigé vers quelqu’un en disant qu’il était perdu et en montrant son badge.
    pour le tatouage cela me gêne, cela me fait penser à un animal.

    Répondre
  14. Liveanneso
    le

    J’étais « badgée » petite pour les sorties type parc d’attraction et je trouve ça bien en effet pour les petit. Ma fille a le même âge que mychoup et si l’on allait à la plage cette année elle aurait son bracelet, celui donné gratuitement par l’office du tourisme, parce qu’il lui arrive elle aussi quand il y a trop de monde de ne pas nous voir juste en face d’elle et que l’on est jamais trop prudent. Après le tatouage, pourquoi pas, mais ce n’est pas le produit que j’achèterai en premier, et puis j’aurai un peu peur de froisser la partie juive de la famille, je peux complètement comprendre le côté choquant.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, je n’ai pas pu non plus m’empêcher de faire le rapprochement avec une partie de notre histoire. Même si, évidemment, tout ça n’a rien à voir.

      Répondre