Interview : la maman des Crapaks

coussins crapaks

De drôles de petites têtes colorées et souriantes pour animer les canapés ! Nés il y a 2 ans, les Crapaks font fureur chez les petits comme chez les grands. Créée par Sylvie, la marque a d’ailleurs remporté le TOP10 des doudous pas comme les autres il y a quelques semaines, grâce à la mobilisation de sa communauté de fans. Rencontre avec la maman des Crapaks !

Qui es-tu Sylvie ?

Illustratrice belge, je travaille essentiellement dans le dessin animé. J’ai un cerveau crapakien, des grandes dents et j’essaie d’avoir un énorme sourire mais c’est pas toujours évident ! Par contre je ne louche pas (encore) comme mes coussins !

Comment les Crapaks sont-ils nés ?

Les Crapaks sont nés dans mon canapé que j’avais alors remis à neuf avec des tissus bariolés aux textures diverses. C’était il y a deux ans, un après-midi où je gardais mes enfants en convalescence. L’idée m’est venue de créer des coussins amusants qui animeraient ce fauteuil avec des tissus et boutons que j’avais sous la main. Les « animations de canapé » Crapaks étaient nées.

Où puises-tu ton inspiration ?

Le monde du dessin-animé est riche en références et en influences pour ce qui est de l’expression et de la couleur. J’y puise la plupart de mon inspiration. Garder l’œil ouvert sur toutes les choses du quotidien et sur le monde de l’enfance est aussi très utile. D’ailleurs, mes enfants sont les premiers à donner leur avis sur mes créations, consciemment ou non. J’adore voir leurs réactions, qu’elles soient positives ou négatives, lorsqu’ils débarquent dans mon atelier et jettent un œil curieux sur mon travail.

D’où vient ce nom : Crapaks ?

Lorsqu’ils sont nés, les Crapaks étaient mal cousus, de travers, asymétriques et déglingués. Ces imperfections leur donnaient un sacré caractère et je les acceptais comme ça. Pour moi, le terme « crapak » existait, pour dire « mal fichu »… C’est affectueusement que je les ai appelés comme ça ! Finalement, je me suis rendu compte que ce mot n’existait pas, sauf pour désigner une chaine de montagnes (Caucase) !

« Lorsqu’ils sont nés, les Crapaks étaient mal cousus, de travers, asymétriques et déglingués »

Qu’est-ce qui fait le succès des Crapaks selon toi ?

Lorsque je participe à des marchés de créateurs et que j’installe mon étalage crapakien, la réaction des gens autour de moi est immédiate : ils sourient… Je pense que les Crapaks transpirent la bonne humeur par leurs thèmes et leurs couleurs. Ils ont l’air idiot, sympathique et attachant. Je pense que c’est ça qui nous fait craquer…

Où peut-on trouver des Crapaks ?

Pour le moment, on en trouve difficilement en France : Les magasins « Les 3 petits chats » à Palaiseau et « Ya un Croco dans l’atelier » à Vence en proposent. Une boutique en ligne française en vend aussi : www.mamanfaitsescourses.com

Des projets en 2012 ?

Préparer l’invasion crapakienne ! Je me suis associée tout récemment à un distributeur hyper dynamique. Il va me prêter main forte pour la distribution des Crapaks dans tout le Bénélux, et sans doute ailleurs. Comme il croit en notre projet et qu’il déborde d’enthousiasme, je suis sûre que les crapaks voyageront bientôt hors des frontières belges et donc chez vous ! Première étape, le salon international du jouet de Nuremberg en février prochain, on entre dans la cour des grands… On croise les doigts pour que l’accueil soit chaleureux !

www.crapaks.com

 

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 20 janvier 2012 dans Archives

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


5 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Maman fait ses courses
    le

    Merci pour le lien !
    J’adore la besace à poils !!
    Hâte de voir ce que Sylvie va encore créer avec de gros yeux loucheurs 😉

    Répondre