La guerre du lait n’aura pas lieu

changement de lait pour bébé

Après 6 mois de vie commune, autant vous dire que je commence à bien connaître Mychoup’ ! Et vous aussi d’ailleurs, à force de lire ce blog de papa ! A l’orée d’une seconde guerre du lait, c’est donc confiant que je me rendais à la bataille, convaincu qu’elle n’aurait pas lieu.

Rappel des faits : La semaine dernière, Mychoup’ va saluer Mister Doc, sur les conseils de Super-nounou. Bébé régurgite décidément beaucoup. Après 1h30 d’attente dans une salle bondée de mômes, pour le plus grand bonheur d’une Mychoup’ ivre de joie, le diagnostic tombe : « Rien de grave, il faut juste changer de lait ! » Instantanément, le visage de Super-maman se décompose. « Facile à dire, c’est pas vous qui avez passé des semaines à chercher celui qui conviendra à Mychoup’ ! »

Changement de lait pour bébé

A ce stade de l’histoire, reconnaissons que Super-maman a raison. Il a fallu 2 mois, des stratagèmes improbables et une visite aux urgences pour convaincre Mychoup’ de se laisser aller au plaisir du biberon. « On ne va quand même pas renoncer à cette victoire ! »

Fier comme un paon et solide comme un roc, je décide pourtant d’affronter ce nouveau challenge avec l’assurance d’un apprenti-papa aguerri. « Ok, chiche, banco, on y va, on change de lait et on verra ! »

Après avoir recueilli les avis des uns et des autres, notre choix se porte sur le Nidal confort 2e âge. Depuis une semaine, il remplace le Lémiel qui faisait notre bonheur jusque-là. Le plus surprenant ? Mychoup’ n’y a rien trouvé à redire.

Une chose est sûre : dans son for intérieur de bébé à peine formé, elle a dû se taper une crise de rire à nous voir gesticuler pendant des semaines en quête d’un lait propre à satisfaire les exigences de Madame !

Et vous, ça s’est passé comment le passage au biberon ? Les changements de lait ?

Crédit photo : Ale Paiva

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 27 décembre 2011 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


4 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Maman Marmotte
    le

    Kikoo,

    Ici juste une crise de coliques toute petite et à 19 mois on est toujours au lait maternelle alors aucuns soucis de rejets ou de recherche de lait adéquat,nikel quoi que du bonheur ^^ et des moments supers,si j’ai du remplir un biberon ça a due être une fois depuis sa naissance ^^.

    Bon courage à vous j’espère que cette ènième lait choisi lui conviendra,mais vous êtes beaucoup de parents à galérer à ce propos je pense hélas car j’en entend souvent parler.

    Bonne fin de journée.

    Répondre
  2. Papa Quadra
    le

    Pour nous le passage au biberon et le changement de lait s’est fait sans aucun soucis. Il faut dire que madame a allaité notre fille jusqu’à ses 9 mois. Alors mis à part les soucis de régurgitation jusqu’à 5 mois , le moment ou a débuté la diversification alimentaire, on n’a pas eu trop de problèmes.
    Vers 8 mois on a commencé tout doucement le sevrage avec le lait de transition Nidal Matea 2, puis à 9 mois, on a stoppé complètement l’allaitement maternel et on est passé au nidal novaia 2.
    Depuis les 11 mois de notre puce on lui donne du lait de croissance en bouteille sans sucre ni arôme ajouté, car on trouve incompréhensible que les industriels puissent sucrer et aromatiser un aliment de base comme le lait.

    En tous cas, chaque changement est passé comme une lettre à la poste.

    Répondre
  3. Olivier
    le

    Merci de vos réponses ! Visiblement, chaque bébé vit le changement de lait à sa manière. Et a priori, les bébés ayant été allaité longtemps semblent avoir plus de facilité…
    Concernant mychoup’, je crois qu’il s’agit davantage d’une question de relation entre elle et nous, plus que d’un problème d’accointance avec tel ou tel lait.
    D’ailleurs, son acceptation du bib’ colle non seulement avec un pasage chez le doc et aux urgences (elle perdait du poids et devenait un peu apathique), mais surtout avec un changement d’attitude de notre part.

    @papa quadra : bienvenue sur ces pages, je ne connaissais pas ton blog. Ajout dans le blogroll immédiat ! 🙂

    Répondre
  4. Maman Marmotte
    le

    Oui enfin on les aime nos loulous quoi on veut pas qu’ils aient des coliques ou des rejets car pas facile de les voir comme ça et de rien pouvoir faire,ma fille me l’a fait mais qu’une fois et plus jamais je voulais la voir comme ça,complètement paniqué et on peut rien faire :(,moi aussi je connaissais pas Papa Quadra,dommages que tu n’es pas de page fan facebook,de twitter ou de hellocoton :(.

    Bonne journée les Papas 😀 .

    Répondre