Le schtroumpf et le bout de pain

s'étouffer avec un morceau de pain

Souvent irraisonnées, nos peurs trouvent parfois leurs origines dans des expériences marquantes, planquées dans les profondeurs de nos souvenirs. Pour comprendre celle qui m’agite depuis que Mychoup’ bénéficie de quatre somptueuses dents toutes neuves, il faut remonter de longues années en arrière.

Souvenirs de jeunesse

Les fêtes de Noël à la fin du siècle dernier. Je suis attablé avec mes parents et ma sœur autour de la table familiale. Nous discutons de l’air du temps, dans une insouciance et une bonne humeur partagées… jusqu’à ce qu’une miette de pain, malencontreusement coincée au fond de ma gorge, jette soudainement un froid.

Vous allez me dire, « Ouais, ton histoire, elle est nulle. On s’est tous étouffé un  jour ou l’autre avec un bout de pain ! » C’est vrai, vous avez raison. Et d’ailleurs, ma famille pensait la même chose que vous, jusqu’à ce que je me lance dans une imitation involontairement réussie du cosmoschtroumpf à qui on aurait définitvement coupé l’alimentation en oxygène.

Rassurez-vous, avec de la concentration, un peu d’aide et beaucoup de chance, ce satané morceau de pain est finalement ressorti, me rappelant d’ajouter la respiration à ma liste des bonheurs simples mais souvent négligés.

Depuis – comment vous dire – j’ai comme une petite appréhension avec les bouts de pain. Surtout maintenant que Super-maman s’est mise en tête de faire découvrir à Mychoup’ les secrets de ce plaisir français. A chaque fois qu’elle lui en donne un morceau, je ne peux m’empêcher de dévisager Mychoup’, histoire d’être certain qu’elle ne s’étouffe pas.

Et vous ? Des frayeurs à partager ? Votre petit vous a-t-il déjà fichu la trouille ?

Crédit photo : Ba1969

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 2 mai 2012 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


16 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mary et les Minis Nous
    le

    Non je ne suis pas aussi névrosée que toi mais sinon essaie les boudoirs ça fond super bien dans la bouche Pierrot en est fan et il n’a que 9 mois 🙂

    Répondre
  2. Choubidoo
    le

    Halala.. ça m’est souvent arrivé ces trouilles iraisonnées de jeunes parents…
    Quand mon premier zouzou a attrappé son premier rhume, impossible de dormir!!! J’avais en tête qu’un nourrisson ne savait respirer QUE par le nez… un ptit nez tout encombré… quelle horreur, je ne pensais qu’a ça!! « et si il a le nez bouché??? bah il respire pas!! » je me rappelle encore cette nuit sans dormir, avec mon bibou contre moi sur mon ventre, à surveiller sa respiration…
    Maintenant je dois dire que pour mon deuz et Minus je n’ai absolument pas réagi pareil: « ah, t’as un rhume? allez hop, sérum phy, mouche bébé et tout et tout !! zou!! fini :p » (je fais ma fière, mais ça n’empêche pas que tout les soirs avant de me coucher je vais voir si tout le monde est bien couvert et je contrôle leur respiration ^^)
    Et encore, on a pas fini !!! Qu’est ce que ça sera à l’adolescence??? ;p

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ah le coup de vérifuer que tout va bien quand bébé dort, j’ai arrêté (sauf excetion). Trop peur de la réveiller et d’en reprendre pour 2 heures 🙂

      Répondre
    • Mary et les Minis Nous
      le

      Je parle des boudoirs et pas des biscuits à la cuillère. Ou ne serait-ce que les soit disant gateau pour bébé qui font de gros paquets dans la bouche

      Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, ça passe mieux même si elle croque dedans avant qu’ils n’aient eu le temps de fondre…

      Répondre
    • Olivier
      le

      Les pailles d’or… un souvenir d’enfance ! j’en ai mangé des kilos et des kilos quand j’étais petit… 😉

      Répondre
  3. anne laure
    le

    alors là ….Je suis comme toi je flippe des la moindre petite toux des mes loulous à table; pourtant …Je connais parfaitement le geste de secours aproprié à une fausse route et j y ai même eu recours plus d une fois ( au niveau professionnel et personnel) ….
    et Luïs (mon premier) avait bien compris que j avais peur de ça et s en amusait bien le bougre !!!! dès que je tournais le dos alors qu il étais en train de manger ….bingo il faisait mine de s etouffer en imitant ça à la perfection ! il voyait que je paniquait et dès que je me retournait, paniquée ;face à lui il éclatait de rire !!!!GRRRRRRRRRRRRR

    Répondre
    • Olivier
      le

      Pour les premiers secours, je ne suis pas au top mais je compte bien proposer à ma boîte de mettre en place une formation pour tous les collaborateurs, ça fera pas de mal !

      Répondre
  4. Mama'nonyme
    le

    Arf moi aussi j’ai très peur de faire téter un bout de pain, un biscuit ou autre à ma ladyG!
    Moi c’est simple j’ai peur de tout pour ma fille mais parfois je mord sur ma chique …

    Répondre
  5. soeur du frère
    le

    Rien que d’y repenser j’en ai froid dans le dos… On avait eu schtroumpfement peur, si j’ose dire, mais c’était pas drôle du tout, ça a duré une éternité… Bisous

    Répondre
  6. Cindy
    le

    Ma fille s’est étouffée avec du lait à la maternité. Elle a tout recracher par le nez, c’est ressorti par la bouche, à peine quelques jours de vie, ben on fait pas la maline. Mes réflexes ont été bons mais le moment du biberon a été pendant quelques jours assez anxiogène.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Dès les premières heures… ça pose en effet le décor ! Et ça fait monter le stress, je veux bien te croire 🙂

      Répondre