A la tienne !

les enfants et les pronoms possessifs

A la maison, il y a un rituel immuable auquel toute la famille participe : l’apéro !

Autour de 19 heures, on se retrouve dans le salon et on discute de nos journées respectives, un verre à la main. Mychoup’ est bien entendu intégrée à la discussion, au point que les échanges deviennent parfois surréalistes.

Le grand kiff de super maman et moi : la faire tourner en bourrique, en jouant avec les mots. Le temps de lire l’incompréhension puis la concentration et enfin la solitude dans ses yeux de cocker.

Après une leçon sur les polysémies en juillet dernier, Mychoup’ a donc hier soir eu le droit à un topo sur les pronoms possessifs.

Les pronoms possessifs à l’apéro

Elle : « Papa, tu me prêtes ta tablette s’il te plait ? »

Super maman : « Prends plutôt la tienne ! »

Elle : « Nan, moi je veux pas la tienne, je veux celle de papa ! »

Moi : « Tu veux la mienne ? »

Elle : « Oui, la mienne ! »

Super maman : « Non, c’est la sienne, pas la tienne ! »

Elle : « Celle de papa ! »

Super maman : « La sienne donc ! »

Moi : « La mienne quoi ! »

Elle : « …. »

Super maman : « Bon, tu veux la sienne ou la tienne ? »

Elle : « Mais papaaaaeeeuuuhhh.  Donne ta tablette ! »

Moi : « Ok bébé, allez, on trinque. A la tienne ! »

Et vous ? Aimez-vous jouer avec les mots avec vos enfants ? Des souvenirs de vos pitreries linguistiques ?

Photo crédit : Greg Westfall

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 23 mai 2014 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


13 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ev@
    le

    lol, nous on tente de lui apprendre aussi la différence entre moi-toi, mais c’est difficile encore à 21 mois, mais du coup on a quasiment le même discours.
    en tout cas très sympa l’idée de l’apéro!!

    Répondre
      • netaddicta
        le

        Les conjugaisons j’adore. L’autre jour j’ai calé dans un démarrage en côte ce qui a surpris Pucinette et là elle me dit « Maman, quand toi tu roulais mal, ma tête elle a cogné le siège ». Cela m’a bien amusé et je n’ai pas eu le coeur de la reprendre sur l’imparfait qui dénotait une habitude!!
        Dans la même idée, il y a plusieurs mois, elle pleurait pour un dernier câlin « maman viens, maman viens, maman je veux que tu viennes ». Et là j’ai dit à mon mari « ah tiens elle connait le subjonctif » mais j’y suis pas allée!!

        Répondre
        • Olivier
          le

          Je crois que nos enfants n’ont pas fini de se retourner le cerveau avant de comprendre quelque chose aux conjugaisons :).

          Répondre
          • netaddicta
            le

            Dans le même ordre d’idée. Discussion tout à l’heure
            Pucinette : on est quand là?
            Moi : on est aujourd’hui
            Papa : aujourd’hui on est samedi
            Pucinette : non maman elle a dit « on est aujourd’hui »
            Moi : non papa a raison « aujourd’hui on est samedi »
            Pucinette : « c’est quand qu’on était demain? »
            Moi : ah ben c’est plutôt « quand est-ce qu’on sera demain, demain c’est le futur »
            Papa : quand on sera demain, aujourd’hui ça sera hier.

            🙂

  2. Sissi
    le

    Trop chou! Nous c’est la différence entre la mère, la mer, et monsieur le maire… ca a donné lieu à de drôles de quiproquos!

    Répondre
  3. maman est occupée
    le

    Je vois que vous avez instauré de bonnes habitudes familiales – nous avons les mêmes. Un jour, tu auras le sûrement le plaisir d’entendre ta progéniture te demander devant témoins, en pleine rue ou à l’école, si ce soir, tu vas encore prendre l’apéro.

    Répondre
  4. CastorSimone
    le

    Père indigne ! (a moins que ce ne soit une juste vengeance ? 😉 )

    Le rituel de l’apéro pour raconter sa journée, je valide ! C’est ce qui me manque le plus depuis que je vis seule. Quoi que, me raconter ma jrnée à moi même autour d’un bon verre de vin… (bonjour, nous sommes 4 dans ma tête ^^)

    Répondre
    • Olivier
      le

      Si tu bois pour les 4 qui sont dans ta tête à chaque apéro, tu risques de ne pas voir souvent le repas qui vient après 😉

      Répondre