L’inconnu du chu

rencontre au CHU, avant la naissance de Mychoup'

Cette tranche de vie remonte à la naissance de Mychoup’. Je voulais la poser par écrit avant de l’oublier.

Nous sommes donc le 1er  juin. Après une nuit passée à respirer et à pousser (oui, le papa respire et pousse aussi quand il est stressé), je pars me reposer à la maison, rassuré de savoir Super Maman et Mychoup’ entre de bonnes mains.

Une douche, un casse-dale et une sieste plus tard, me revoilà au CHU, trop impatient de retrouver mes deux petites femmes. Sur le parvis, un homme m’observe avec insistance. L’air fatigué, usé, visiblement malade. Le clope au bec. A mon passage, ses yeux se mettent à briller. « Alors, c’est un garçon ou une fille ? »

Un brin d’humanité

Surpris, je m’arrête à sa hauteur. Ca y est, je me rappelle : il était déjà là, hier soir, quand ma petite femme et moi avons débarqué à l’hôpital. A la même place, assis sur un rebord en béton avec sa cigarette. Nous nous étions alors échangés un regard furtif. Je lui réponds poliment en lui retournant à mon tour un sourire généreux, avant de prendre de ses nouvelles.

« L’hôpital est un carrefour, me répond-il. Des gens arrivent et d’autres partent. Moi, je fais plutôt partie de la seconde catégorie. » Son visage s’illumine à nouveau. Il me regarde et reprend. « Votre fille ne naît pas dans le meilleur des mondes, mais je vous souhaite à vous comme à elle beaucoup de bonheur. »

A peine quelques heures après sa naissance, Mychoup’ venait de recevoir son premier cadeau : un brin d’humanité.

Et vous ? Avez-vous vécu des histoires insolites avec vos enfants ? 

Crédit photo : bethan

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 27 septembre 2011 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


7 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Carolette
    le

    Le 1 septembre 2016 au matin je suis admis à la maternite car jai perdu les eaux dans la nuit. Il est 10h je descend avec mon homme au distributeur car 0 contractions mais obliger de rester et attendre quelle arrive. Et la je me retrouve face à face avec mon ancien collègue de boulot qui accompagne sa femme qui a aussi perdu les eaux dans la nuit et qui attend aussi que les contractions arrivent.

    Répondre
  2. Steph
    le

    J’habite à 1000km de ma famille, ma femme tombe enceinte nous l apprenons debut juin 2015, nous avons prévu d’être proche de notre famille en septembre pour le mariage d’un couple d’ami. Nous avions prévu de l’annoncer à nos parents respectifs ce même weekend . En août 2015 je perd mon grand père , je viens de commencer un nouveau job et ai vraiment peur de ne pouvoir être là le jour de l’enterrement. Étant très proche de mon grand père et très affecté ma mère voit avec ses frères et soeur si ils n’ont rien contre d’attendre un mois​ pour la mise en terre de l’urne pour que le weekend du mariage où nous remontons être présent . Du coup après l enterrement nous avons profitez du repas en famille pour offrir un coffret à chaque personne avec l’échographie de bébé

    Répondre