Mon enfant pleure à l’école. Comment l’aider ?

mon-enfant-pleure-ecole-comment-aider

Votre enfant pleure tous les jours lorsque vous le déposez à l’école ?  Vous avez à peine franchi le pas de la porte qu’il se met à sangloter. Et impossible pour vous de le calmer.

Difficile pour des parents de laisser leurs enfants dans cet état. Et c’est le cœur lourd que vous repartez avec l’envie pressante de prendre votre môme sous le bras.

Pourtant, quelques astuces suffisent parfois pour rassurer des enfants et leur permettre de passer une bonne journée avec leurs camarades et leurs enseignants. Si la situation perdure, n’hésitez pas à faire appel à votre médecin ou au psychologue scolaire. La cause peut être plus profonde.

Pourquoi un enfant pleure-t-il quand on le dépose à l’école ?

Votre enfant pleure à l’école ? Il existe plusieurs raisons pour expliquer les pleurs quotidiens d’un enfant à l’école.

Votre enfant éprouve des difficultés à se séparer de ses parents. Chez un enfant, le lien d’attachement se construit bien avant son entrée à l’école. Se séparer de vous peut s’avérer compliqué pour lui. Il vit cette séparation comme un drame. On vous rassure, ce comportement est normal et naturel et devrait s’estomper avec le temps.

Il a du mal à s’intégrer dans ce nouvel environnement. De nouvelles règles, des têtes inconnues, de nouveaux copains… votre enfant fait un grand saut dans l’inconnu. Il entre dans un environnement qu’il ne connait pas. Il angoisse, appréhende et cette situation provoque chez lui un sentiment d’insécurité. Ne vous inquiétez pas, il devrait prendre ses marques rapidement et tout devrait rentrer dans l’ordre.

Votre enfant se sent mal à l’aise dans la classe. Sa timidité lui joue des tours et l’empêche peut-être de se faire de nouveaux amis. Il ne se sent pas intégré dans la classe et souffre de cette situation. Prenez rendez-vous avec le professeur et parlez-en avec lui. Ensemble, vous pourrez aider votre enfant à se faire de nouveaux copains.

Votre enfant rencontre des difficultés d’apprentissage. Votre enfant peut également rencontrer des difficultés d’apprentissage qui peuvent le bloquer. Il peut perdre confiance en lui et développer des troubles plus complexes comme la phobie scolaire. Si la situation persiste, n’hésitez pas à solliciter le psychologue scolaire pour réaliser un bilan et vérifier que votre enfant ne rencontre pas de souci d’apprentissage.

8 Astuces pour aider votre enfant à aller à l’école sans pleurer

Votre enfant ne pleure pas pour rien. Il est important de prendre son mal être au sérieux. Tentez de décrypter, avec lui, les raisons de ces crises régulières.  Vous pouvez également en parler avec le professeur de la classe. Ensemble vous pourrez l’aider à vivre l’arrivée à l’école, plus sereinement.

Le plus important est de l’accompagner. Pour cela il existe des petites astuces qui pourront vous aider à surmonter ce passage difficile.

1 | Remplissez ses poches de bisous magiques

Proposez à votre enfant d’emporter des bisous magiques à l’école. Ils peuvent être en feutrine, découpés dans du papier ou tout simplement imaginaires. Il les sortira pendant la journée si le chagrin revient. Grâce à vos bisous magiques, votre enfant affrontera sa journée plus facilement.

2 | Dessinez un cœur sur sa main

Proposez à votre loulou de dessiner une bouche ou un cœur, sur sa main. Faites la même chose. Vous serez ainsi liés toute la journée. Inventez une petite histoire pour lui permettre de pallier à sa tristesse. Il peut par exemple poser les lèvres dessinées sur sa joue, faire un bisou sur sa main ou encore appuyer sur le motif pour lui permettre de déclencher un câlin réconfortant de maman et papa.

3 | Arrivez tôt le matin pour anticiper

Evitez d’arriver en retard à l’école. Jeter votre enfant à la maîtresse, prendre à peine le temps de lui faire un bisou de peur que le portail ne ferme n’est pas une bonne idée. Essayez de vous séparer de lui dans les meilleures conditions. Arrivez en avance et reprenez avec lui les différentes étapes de sa journée. Ces précautions contribueront à le rassurer et à lui donner des repères.

4 | Arrivez en même temps qu’un copain de sa classe

Mettez-vous d’accord avec les parents de son copain et donnez-leur rendez-vous devant l’école. Votre enfant sera ravi d’aller en classe main dans la main avec lui. Vous serez peut-être même surpris de les voir faire la course pour voir celui qui arrivera le premier dans la classe. 

5 | Mettez en place des rituels

Les rituels rassurent les enfants. Le matin, proposez-lui une routine calme. Evitez le stress et la course. Tentez de l’apaiser avant le départ pour l’école. Faites les choses tout le temps dans le même ordre (petit déjeuner, brossage de dent…). Couchez votre enfant tous les jours à la même heure. Conservez la même routine du coucher minimise les risques de fatigue.

6 | Acceptez les pleurs de votre enfant

En pleurant, votre enfant extériorise ses craintes. Tentez de les accepter. Même si les autres enfants se séparent de leurs parents facilement, évitez de comparer. Chacun gère ses émotions comme il peut et évolue à son rythme. Laissez-le évacuer ses peurs comme il veut et accompagnez-le. Lorsque vous serez partie, il y a fort à parier que les larmes s’arrêteront.

7 | Donnez un souvenir de la maison à votre enfant

Glissez-lui dans son cartable un petit souvenir de la maison.Ça peut être un doudou ou un objet. A chaque fois qu’il sera triste, il pourra regarder ou toucher ce petit objet qui lui rappellera sa maison et vous.

8 | N’angoissez pas à la place de votre enfant

Votre angoisse et votre stress se répercutent souvent sur votre enfant. Sachez que ce sont de vraies éponges. Ils absorbent toutes vos émotions, qu’elles soient positives ou négatives. L’école est également une étape pour les parents. Votre enfant grandit… et il est parfaitement compréhensible que ces changements vous affectent également. 10 minutes de méditation et de respiration, avant de partir, devraient vous permettre d’être plus serein la prochaine fois.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire ce livre :

Et vous ? Votre enfant pleure-t-il à l’école tous les matins ? Quelles astuces avez-vous mis en place ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 16 octobre 2019 dans Questions de parents

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Audrey P.
    le

    En tant que maîtresse de maternelle en petite section, je remarque aussi le point 8 : très souvent certains enfants pleurent face au parent… et plus du tout une minute après son départ ! Je pense que c’est une façon inconsciente de montrer au parent qu’il voudrait rester avec lui, mais que d’un autre côté, ça se passe bien à l’école donc, dès le parent parti, hop, c’est parti sans souci !

    Pensez à abréger les adieux si votre enfant pleure, car souvent rester pour faire un câlin, un bisou, encore un câlin et puis un autre… ça aggrave la situation. Quand on a posé les affaires, fait un bisou et un petit câlin, qu’on a dit au revoir, il faut savoir couper court au risque de faire boule de neige dans les larmes et le chagrin. (à l’inverse, évidemment, éviter de jeter son enfant à la dernière minute sans un au revoir… mais c’est du bon sens)

    Et pour info, les enfants qui ont beaucoup pleuré début septembre et qui se sont calmés… recommencent souvent un peu après les vacances ! Mais ça ne dure pas aussi longtemps !

    Répondre