Mon enfant préfère l’autre parent : Que faire ?

parents-jouant-avec-leur-enfant-dans-le-salon

Vous avez l’impression que votre enfant montre une nette préférence pour son père ou pour sa mère ? Cette situation vous chagrine et vous ne savez pas quoi faire pour que votre relation parent/enfant s’améliore ?

Pour commencer, rassurez-vous. Ce n’est pas parce que votre bout de chou semble préférer son papa ou sa maman qu’il ne vous aime pas. D’ailleurs, de l’enfance à l’adolescence, voire à l’âge adulte, l’affinité plus ou moins marquée avec l’un ou l’autre des parents évolue bien souvent. Je Suis Papa vous explique comment réagir pour garder de bonnes relations avec votre enfant et ne pas souffrir de ne pas être le parent préféré.

5 conseils pour bien réagir quand un enfant a un parent préféré

Sauf cas grave, et encore, les enfants aiment leurs parents. Alors oui, il nous arrive d’entendre nos bambins nous dire : « Maman, je te déteste ! Papa, lui au moins, il est gentil ! » (ou l’inverse). Cela peut nous blesser sur le moment, mais en tant qu’adulte, il nous faut relativiser. Voici 5 astuces pour bien réagir quand notre enfant préfère son autre parent.

1 | Analysez la situation familiale

Vous êtes celui ou celle qui vous occupez le plus de votre enfant ? Vous êtes présent pour lui du matin au soir, vous soignez ses bobos ou ses chagrins, vous l’emmenez et allez le chercher à la crèche ou à l’école, vous lui cuisinez ses plats préférés, etc. Mais quand sa maman ou son papa rentre du travail, il n’y en a plus que pour elle ou lui. Vous n’existez plus, et cela vous fend le cœur.

En fait, cette situation est des plus normales. Vous voyant toujours présent, votre petit garçon ou petite fille est assuré de votre amour. L’autre parent disparaissant régulièrement de son univers, il a un besoin irrépressible de l’accaparer lorsqu’il est à la maison. Regardez-les alors avec tendresse… et profitez-en pour souffler !

2 | Restez vous-même

Les enfants vont naturellement vers le parent le plus compréhensif et empathique, surtout lorsqu’ils sont petits. Cependant, pour se construire harmonieusement, ils ont aussi besoin d’un cadre. Si vous êtes le parent qui incarne l’autorité, vous êtes également l’adulte qui inévitablement frustre votre bambin. Forcément, il va sembler préférer l’autre parent sur le moment. Cependant, il vous remerciera un jour de lui avoir montré le bon chemin, en particulier lorsqu’il sera parent à son tour. Alors restez vous-même et sachez être patient.

3 | Ne dénigrez jamais l’autre parent

Que vous soyez toujours en couple ou que vous ayez vécu une séparation, essayez (dans la mesure du possible) de ne pas dire du mal de votre (ex) — conjoint. D’un côté vous ne recevrez pas plus d’amour ou de tendresse de la part de votre enfant ou ado, de l’autre vous risquez réellement de le braquer ou pire de lui faire vivre un conflit de loyauté. Il pourrait alors vraiment se détourner de vous. Ce serait dommage, voire dommageable. Laissez-le avoir ses préférences. L’absence de conflit le ramènera vers vous quand il en ressentira le besoin, car il vous fera confiance.

4 | Prenez du temps avec votre enfant

Peut-être que votre tout-petit apprécie plus l’autre parent, car, vous, vous gérez le quotidien, quand son papa ou sa maman est plus dans le ludique. Il ou elle lui lit l’histoire du soir, joue au Lego avec lui, lui construit une cabane dans le jardin, etc. Même si vous êtes peu enclin·e à ce type d’activités, essayez de partager des instants privilégiés avec votre enfant. Apprenez-lui à cuisiner ou trouvez un jeu de société qui lui plaît… quitte à vous forcer un peu. Vous finirez par vous étonner vous-même ! Vous pouvez aussi organiser des sorties en famille, pour vous retrouver tous ensemble.

5 | Assurez à votre enfant que vous l’aimez

Il se peut que du haut de ses seulement quelques années, votre enfant ait de son point de vue de réelles raisons de vous rejeter. Ce peut être passager, car vous l’avez disputé, ou plus durable, car vous êtes à l’initiative de la séparation de votre couple et qu’il vous en veut. Ce rejet fait parfois très mal. Cependant, faites comprendre à votre enfant que, quoi qu’il arrive, vous l’aimerez toujours et serez toujours présent pour lui. S’il revient de lui-même vers vous, après vous avoir fait la tête quelques heures, quelques jours ou plusieurs années, ne le rejetez pas. Accueillez-le, il a besoin de vous, de votre soutien et de vous retrouver, sans être jugé.

Et vous, avez-vous déjà eu l’impression que votre enfant préférait l’autre parent ? Quel a été votre ressenti et comment avez-vous réagi ?

Article posté le 7 janvier 2022 et mis à jour le 7 janvier 2022 dans Questions de parents, Autres, Société

Par Gwenaelle

Enseignante de la maternelle au lycée pendant plus de 20 ans, Gwenaëlle est maman de six enfants, des grands et des petits. Soucieuse de la sécurité et du confort de vos bambins, elle a à cœur d'aider les jeunes parents dans leurs recherches de solutions pour prendre soin de leurs mômes.  Elle a fait de la description des articles de puériculture l'une de ses spécialités et met ses talents d'écriture à votre service. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos données personnelles sont destinées à SUPERFULL pour la durée nécessaire au traitement de votre commentaire. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, et d’effacement des données vous concernant, ainsi que d’un droit d’opposition et à la limitation de leur traitement. Vous disposez également de la possibilité de retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données pour les finalités mentionnées ci-dessus. Vous pouvez exercer vos droits en suivant le lien ci-contre : Gestion des droits