Mychoup’, ce bébé geek

bébé geek

Il y a deux ans, je m’amusais de l’intérêt non dissimulé de bébé pour les écrans. Smartphones, télévisions, tablettes et autres ordinateurs. Mychoup’ avait alors 5 mois.

Je m’en amusais d’autant plus qu’elle n’y passait rarement plus de quelques minutes, préférant de loin les jouets de son âge et les balades au parc.

Jusqu’au jour où bébé geek se réveilla…

Bébé geek, la V2

L’histoire commence avant les vacances d’été. Fort de plusieurs expériences de voyages bruyants, et en prévision d’un prochain trajet de plusieurs heures en voiture, j’envisage d’installer la tablette familiale à l’arrière. Au programme : Cendrillon, mais aussi Tchoupi et Zou.

Si les deux derniers héros de nos mômes sont des valeurs sûres, connues et appréciées de bébé, Cendrillon fait figure de challenger. Mychoup’ ne connait pas la princesse et n’a jamais visionné un long-métrage en intégralité.

Et le succès de la manœuvre s’avère inespéré. Non seulement Mychoup’ tombe immédiatement sous le charme de Cendrillon mais elle nous offre en prime un silence de mort pendant la quasi-totalité du voyage.

Bébé geek fait sa crise

De retour de vacances, je ressors du placard le LeapPad, change les piles, et le lui donne. Mon objectif est alors double : faire plaisir à Mychoup’ et récupérer l’usage de mon Ipad.

Erreur fatale.

Ce soir-là, bébé geek a les yeux rivées sur sa console. Impossible de la déscotcher de l’écran. S’ensuit un dialogue surréaliste, comme un avant-goût de mon futur. Lorsque bébé deviendra ado.

Super maman : « Bébé, on va arrêter la console maintenant. Il est l’heure de la douche »
Mychoup’, sans lever ne serait-ce qu’un œil de l’écran : «  nan maman. Je joue ! »
D’un calme olympien, super-maman reprend : « Mychoup’, quand je dis c’est fini, c’est fini. Tu éteins ta console, on va à la douche, et tu pourras jouer après. »

Je vous passe les détails. Mychoup’ refuse. Super-maman insiste. Mychoup’ s’énerve. Super-maman se montre inflexible. Mychoup’ commence à pleurer en gesticulant. Super-maman prend la tablette et l’éteint. Mychoup’ hurle.

La boîte de Pandore est ouverte. Et moi, je regarde la scène avec perplexité, en sirotant mon verre de vin (ben oui, on ne va quand même pas se laisser dépérir pour autant).

Un dénouement inattendu

Noire de colère, Mychoup’ file vers le coin d’elle-même. Face au mur, elle hurle, s’étouffe, menace de vomir, bave, pleure à chaudes larmes… bref, c’est l’incident diplomatique +++.

A quelques mètres d’elle, super-maman et moi reprenons notre apéro, en attendant que l’orage passe. Un brin inquiet quand même. « Merde, quelle connerie. On n’a pas fini d’en chier ! »

Quelques minutes passent, quand soudain Mychoup’ arrête de pleurer, réclame un mouchoir, sèche ses larmes, et se plante devant nous. « C’est fini, papa maman. Moi pleure. Moi pas gentille. On va au bain ! »

S’il faut reconnaitre que Mychoup’ nous réserve régulièrement des surprises, celle-ci nous a laissés sur le cul. Difficile de savoir ce qu’il s’est passé dans sa tête, mais bébé geek n’a plus réclamé la tablette de la soirée. Et a retrouvé le sourire.

Et vous ? Comment vos enfants réagissent-ils à la vue d’un objet numérique ? Quelles règles avez-vous fixé ? Les respectent-ils ? 

Photo Credit: Gustavo Devito via Compfight cc

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 30 septembre 2013 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


34 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ev@
    le

    Ma zouzou 14 mois dans 1 semaine sait qu’elle n’a pas le droit de prendre l’ipad ou nos smartphone qui sont généralement pas très loin de nous posés sur le canapé. Bébé ruse… elle s’avance vers nous tend les bras, nous fait son plus beau sourire, (comment résister), donc on la prend dans nos bras, et 2 secondes après (vraiment 2secondes pas plus) elle fond sur l’objet convoité!! le calin ce n’est qu’une ruse pour attraper l’ipad, ou le téléphone. ça promet pour la suite. et pareil elle hurle quand on lui retire

    Répondre
  2. Lapin
    le

    Pas d’enfants, mais je peux dire que c’est un sujet tendu chez mes amis parents…
    Pour ma part, je garde un souvenir ému d’iphone volant ou de tablette caféinée.
    Sur la limite à mettre en place, mes parents bridaient ma consommation de Super Nintendo à une heure par jour. Ma mère avait également instauré une règle = 1 jeu acheté pour 1 certain nombre de livres lus et ce conditionné aux résultats scolaires…

    Répondre
  3. Anne-Estelle
    le

    J’avoue que la fin est imprévisible lol. Super Mychoup qui créé du suspens jusqu’au bout.
    La schtroumpfette est à peine plus jeune que Mychoup (elle a 20 mois) mais elle commence aussi à montrer de l’intérêt pour les écrans. On n’a pas de tablette et notre ordi portable est pété. Reste que l’ordi fixe, dans le bureau, pièce interdite 🙂 Du coup ça facilite bien les choses 🙂

    Répondre
  4. Emma June
    le

    Ici, MisterBB est un peu geek aussi mais pour l’instant, il ne fait pas de grosses crises quand on dit « stop » donc ça va! Ca semble rester un jeu comme un autre pour lui et parfois même il délaisse la tablette alors qu’on ne l’a pas encore stoppé! Bref, c’est cool car parfois, elle nous sauve bien la mise cette tablette.

    Répondre
  5. rayures & pois
    le

    Bon je vais peut-être avoir l’air d’une extraterrestre mais chez nous on applique la règle du moins d’écrans possible. A 20 mois, Eliot n’a jamais regardé de dessin-animé, ne touche pas à l’ordinateur ni à nos téléphones. Il a d’autres jeux. En fait je crois qu’il sera suffisamment (sur)exposé à tout ça plus tard et j’aime autant le préserver un maximum et qu’il apprenne à jouer par lui même et interagir avec le monde qui l’entoure. Enfin bref je trouve qu’avant 3-4 ans les écrans sont inutiles voire néfastes…

    Répondre
  6. Netaddicta
    le

    Ici c’est exactement la meme histoire. 16h de voiture en 3 jours et la tablette gorgée de dessins animés nous est apparu comme la seule survie possible. Meme probleme en rentrant. Maintenant le pire c’est qu’elle connait l’application à lancer, choisit elle meme son dessin anime et fait back toute seule si elle s’est trompée avant d’en lancer un autre. Du coup, elle délaisse la télévision au profit de « je veux un dessin animé sur la tablette » variante « je veux un dessin anime sur l’ordinateur » car elle a bien compris que contrairement aux programmes jeunesses elle peut decider ce qu’elle regarde. Bon, je me dis qu’elle a une excuse superpapa est ingénieur en informatique et je crois qu’au fond de lui il est très fier que sa fille maitrise tout cela. Dernière acquisition de pucinette dans le domaine avoir compris que la souris bouge la flèche blanche sur l’écran.

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est là qu’on se rencontre que le fonctionnement des interfaces des tablettes et autres ordinateurs est vraiment intuitif…

      Répondre
  7. Anna de bebe-cards.com
    le

    Bébé est très psychologue et arrive à nous mener comme il le veut. Il faut être ferme avec les enfants, si on veut mener la partie

    Répondre
  8. heidi
    le

    Midinette grandit dans une famille qui n’a qu’un ordi pour être reliée au monde technologique. Ca limite beaucoup les choses.
    Youtube est son dada : ah Peppa pig en anglais, français, italien, Oui-Oui et Tro-tro … on leur dit au revoir avant le dîner sinon c’est très difficile d’échapper à une crise.

    Répondre
  9. Agnès
    le

    Pour moi, une tablette qui résiste à la bave et aux traitements peu délicats d’un tout-petite, ça me paraissait intéressant mais avec justement ce risque en revers de médaille, que Simon ne veuille plus le lâcher. On a donc préféré ne pas investir, et lui faire utiliser quelque fois nos outils à nous. Je lui ai montré quelques vidéos sur ma tablette, mais a surtout assimilé l’objet à l’application « appel vidéo » qu’on utilise quand son papa est en déplacement. On lui fait parfois regarder des vidéos sur l’ordinateur portable, il appuie un peu sur le clavier, bouge la souris, et tout d’un coup « ça marche plus »… Je me souviens d’une crise aussi une fois où la tablette est arrivée en rade de batterie au milieu d’une vidéo (le câble de chargement est vraiment très court, pas vraiment possible de s’en servir quand elle charge, donc), il a cru que c’est moi qui l’avais éteinte.
    Il joue aussi souvent sur les genoux de son papa aux jeux PC : papa choisit ses jeux et adapte sa façon de jouer à la présence de Simon, il allait donc galoper dans la campagne et se promener en bateau dans Assassin’s Creed, et mène des batailles dans Rome 2 Total War, et lui passe parfois les commandes… au risque bien sûr de perdre sa partie.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Le coup de la batterie, ça c’est fatal. Mychoup’ a aussi crisé lorsque la batterie s’est déchargée pour la première fois. Maintenant, elle comprend mieux. Ouf !

      Répondre
  10. Gilles
    le

    Avant 3 ans, pas d’écran.
    Là il a 6 ans et se sert parfois de l’ordinateur (assez autonome mais n’a le droit que de lancer un seul logiciel avec plein de jeux éducatifs = « Gcompris ») et souvent de la Nintendo DS.
    Télé de temps en temps et console de salon idem.
    Normal, non ?
    N’empêche pas les sorties en famille, les légos partout dans la chambre, etc.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ben ouais, faut réguler quoi. Et effectivement, le numérique n’empêche pas les autres jeux, contrairement aux idées reçues !

      Répondre
  11. Clairou
    le

    Alors nous on préviens avant  » d accord mais 15 minutes » et toutes les 5 min on lui dit le temps qu il reste comme ça pas de cris, enfin presque… Mdr!!
    Ça passe généralement mieux quand même.

    Répondre
  12. Vi
    le

    Avant, je n’avais pas de télé. J’ai du en prendre une minuscule pour Monsieur. Puis Paupiette est arrivée. A 4 mois, vacances chez les beaux parents, elle découvre la télé taille XXL. On est reparti avec… Depuis accro à Tchoupi, PEtit ours brun, Charlotte.. La tablette et le telephone la pomme, elle surkiffe Pocoyo. Et aussi les video en voiture. Elle à 16 mois. Moi qui voulait en faire une bouquineuse comme moi, j’ai juste envie de me pendre. T’as pas une corde?

    Répondre
  13. Doudou
    le

    C’est vrai que mon bébé (Léna) est attirée par la Tv… mais aussi les sources de lumières en général (elle n’a pas 3 mois).
    Une amie m’a confié que pour sa première, elle avait fait en sorte de pas la laisser devant les écrans, maintenant, à 5-6 ans, elle est scotché devant… son second, elle n’a rien fait pour empêcher, à 2-3 ans, le bébé se contrefous des écrans… les tests ne sont pas significatifs car peut de sujet, mais du coup, je suis tenté de rien changer à mes habitudes, mais je me pose des questions :p

    Répondre
  14. Jim PROFIT
    le

    Toujours compliqué de trouver cet équilibre.

    Dès son plus jeune âge pout’chou n°1 était attiré par les objets technologiques. Il a commencé à se mouvoir sur notre lit pour atteindre son graal, nos smartphones!
    Depuis il est totalement accro à ses objets.
    Il a ses jeux d’éveil, et sait très bien y aller seul d’ailleurs.
    Bon cela ne l’empêche pas d’envoyer des SMS à la terre entière et de téléphoner un peu partout dans le monde dès qu’on lui laisse un tant soit peu de liberté.
    Pout’chou n°2 est aussi attiré par ses objets. Je pense que la lumière dégagée par les écrans en est la principale cause.
    Et comme maintenant le grand montre au petit comment jouer à Candy Crush, alors qu’il ne sait pas, cela promet dans quelques mois.
    Pour le moment cela reste raisonnable, même si la première chose qu’il l’intéresse le matin en venant dans notre chambre est LA TABLETTE!

    Répondre
    • Doudou
      le

      Faites attention tout de même, les écrans à grand dose, c’est prouvé que c’est mauvais pour le développement de l’enfant :/

      Répondre
      • Olivier
        le

        Oui, les écrans peuvent être mauvais. et oui, les enfants sont attirés, probablement par la luminosité (et par notre dépendance de parents à ces objets).
        Du coup, tout est question de limites, qu’il faut poser.
        Cela dit, comme Jim, je m’amuse toujours de voir avec quelle facilité nos enfants s’approprient ces outils…

        Répondre
        • Doudou
          le

          oué, c’est hallucinant ^^
          On a l’impression qu’ils sont nés avec une tablette dans les mains lol
          C’est beau les cerveaux tout neuf 😉

          Répondre
  15. romain
    le

    on a commencé par mettre le code à 4 chiffres sur ipad et iphone, quand on s’est rendu compte que l’ainé était en train de jouer à l’ipad à 21h30 sous la table du salon… Mdrrr

    maintenant, plus le droit à l’ipad la semaine, et le week end avec modération.. mais on s’est laissés piéger aussi

    Répondre
  16. galatee
    le

    Avec trois garçons de 9 ans, 4 ans et 6 mois, et bien oui, la question des enfants geeks se pose ici aussi 😉
    Bon à leur décharge, il faut avouer que lorsqu’on a des parents eux-mêmes accrocs aux consoles etc… ben ça aide un peu !! Alors à la maison, nous avons instauré certaines règles:

    quand il y a école, les devoirs et la douche d’abord, s’il reste du temps, ok

    pas plus d’un certain temps sur les écrans (quels qu’ils soient) au risque de se retrouver puni des dits écrans durant un certain nombre de jours.

    durant les vacances, le temps est un peu allongé mais attention, il faut faire d’autres activités sinon, ben pareil, puni hein.

    mais le plus jouissif dans tout ça: c’est qu’on a enfin trouvé LA punition ultime!! les priver de jouer ne serait-ce qu’une journée et hop, ils ne refont la bêtise incriminée lol!!

    mais ne me lancez pas la pierre, ils ont également une salle de jeu tellement pleine que je ne sais même pas comment ils font pour y jouer et une bibliothèque tellement fournie (celle de leur chambre,la notre ils n’ont pas encore le droit d’y prendre des livres) que je vais devoir bientôt en acheter une deuxième sous peine de voir les livres « rangés » à terre 😉

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tant que les écrans n’empêchent pas nos enfants de prendre également du plaisir dans d’autres activités, ils ne constituent qu’un outil supplémentaire au service de leur éveil et de leur épanouissement finalement… pas la peine de les diaboliser outre mesure.

      Répondre