Peut-on faire des bisous sur la bouche de son enfant ?

bisou-sur-la-bouche-enfant

On a tous une fois dans notre vie fait un bisou sur la bouche de nos enfants, sans penser à mal. Pour certains parents, le bisou sur la bouche est une marque d’affection, d’amour. Pour d’autres, il constitue une pratique ambiguë, malsaine et malaisante. Si bien qu’aujourd’hui, la pratique divise. Alors, peut-on embrasser ses enfants sur la bouche ?

Pourquoi certains parents embrassent-ils leurs enfants sur la bouche ?

Le bisou sur la bouche, c’est la marque d’un amour inconditionnel, celui dont on couvre nos mômes depuis leur naissance. Un truc infini qui nous porte et nous transporte, sans qu’on en comprenne vraiment l’origine. Après tout, l’amour ne s’explique pas, il se vit. Et le bisou sur la bouche en est – pour certains parents tout du moins – la démonstration. C’est aussi simple que ça.

Pourquoi un bisou sur la bouche de son enfant n’est pas adapté ?

Oui mais voilà, tous les professionnels de santé ne partagent pas l’avis de ces parents fous d’amour pour leurs mômes.

Selon la psychologue clinicienne Marie-Pierre Ezan, le bisou sur la bouche devrait être réservé aux personnes qui entretiennent une relation amoureuse et intime. Embrasser un enfant sur la bouche pourrait donc semer le doute dans la tête des enfants. Pour la psychologue Syrine Slim, il est ainsi conseillé de ne pas négliger la symbolique du geste et ce qu’il représente dans notre société.

Tous les professionnels le disent : les enfants ont besoin de tendresse, d’amour et d’attachement pour grandir. Et le bisou en est le témoignage. Sur la joue, le front, le cou… mais pas sur la bouche.

Pourquoi est-il déconseillé d’embrasser ses enfants sur la bouche ?

Mais qui sont ces professionnels de l’enfance rabat-joie qui nous empêchent de bisouiller nos enfants ? Et surtout, pourquoi ?

Selon la psychanalyste Catherine Bergeret-Amselek, le bisou sur la bouche pourraient provoquer des émotions trop fortes chez les enfants. Pour elle, l’expérience pourrait parasiter l’installation du complexe d’Œdipe si elle était perpétuée trop longtemps. Le bisou sur la bouche contribuerait ainsi à conforter nos enfants dans le « je veux me marier avec mon papa ou ma maman ».

Pour les aider à s’extraire de ce fantasme œdipien – normal et utile au développement des plus-petits – les spécialistes de la petite enfance – psychologues et psychiatres – déconseillent le bisou sur la bouche.

Catherine Bergeret-Amselek explique par ailleurs qu’un bisou sur la bouche peut entraîner une confusion des sentiments et envoyer un mauvais message. Et d’un point de vue médical, méfiance : aussi anodin soit-il, un bisou sur la bouche peut par exemple être vecteur d’un herpès buccal, potentiellement dangereux pour un bébé au système immunitaire encore fragile.

Alors bisou sur la bouche ou pas ? Une chose est certaine, ne dramatisez pas le sujet. Une fois informé, il revient à chaque parent de trouver sa réponse, sans culpabilité.

Et vous ? Faites-vous des bisous sur la bouche de vos enfants ?

Article posté le 20 février 2020 et mis à jour le 22 mai 2020 dans Questions de parents, Développement de l'enfant, Eveil et développement

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos données personnelles sont destinées à SUPERFULL pour la durée nécessaire au traitement de votre commentaire. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, et d’effacement des données vous concernant, ainsi que d’un droit d’opposition et à la limitation de leur traitement. Vous disposez également de la possibilité de retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données pour les finalités mentionnées ci-dessus. Vous pouvez exercer vos droits en suivant le lien ci-contre : Gestion des droits

  1. Céline
    le

    question un peu tabou effectivement, cela dépend des personnes. Il faut savoir un peu d’ouverture d’esprit pour accepter de laisser les autres faire ce qu’il leur semble bon

    Répondre
  2. Tumatarii
    le

    Nous ne faisons pas de bisou sur la bouche car nous estimons que cela n’est pas approprié et surtout qu’il y a un risque de transmettre des germes à bébé. Pour autant, nous ne jugeons pas les parents qui le font: chacun fait comme il le sent.

    Répondre
    • Vasquez
      le

      Bonjour,

      C’est un sujet à ne pas généraliser. C’est le problème de toute réflexion à une situation ou un problème social.

      Je suis également confronté à cette situation où mon beau-fils embrasse ma fille « donc sa sœur » sur la bouche alors qu’elle n’a que huit mois. Effectivement ça me pose un petit problème. Sa mère le fait également mais c’est sa mère. Malgré tout ça me pose aussi un petit problème.

      Je pense qu’il y a un âge adéquat à chaque situation.

      De mon point de vue à 8 mois de temps à autre que sa mère lui fasse un bisou sur la bouche parce qu’elle a une émotion forte à lui transmettre car trop mignonne ça ne pose pas de problème ; c’est de l’amour. Mais que elle le fasse souvent et longuement ça me gêne et puis que son frère lui en fasse aussi ; bien évidemment par amour c’est une double gêne.

      Je pense qu’à 8 mois c’est trop tôt un bisou sur la bouche. Je pense qu’il faut lui laisser le temps de comprendre comment on fait un un bisou avec sa bouche. Voyez-vous la petite bouche d’un bébé qui souhaite faire un bisou.

      À partir du moment où l’enfant comprends que sa bouche peut faire des bisous de tendresse ou la bise, à partir de là l’enfant décide de par lui-même ou sur demande de sa mère de faire un bisou ou non.

      Concernant son frère qui a 12 ans je pense qu’ils faux limiter hiérarchiquement ce qui n’est possible pour un frère de ce qui est possible pour les parents. Je pense qu’il faut recadrer et donner une place à chaque membre de la famille vis-à-vis du bébé qui se développe dans un milieu micro social.

      Concernant l’hygiène du côté de sa mère ça ne pose aucun problème puisqu’elle l’allaite. Connaissant le bien-être de l’allaitement je suis rassurée sauf preuve du contraire « pédiatre ».

      Répondre