10 astuces pour préparer son aîné à l’arrivée du deuxième enfant

naissance-arrivee-deuxieme-enfant

L’arrivée d’un bébé bouleverse l’équilibre d’un couple. Mais celle du deuxième peut faire l’effet d’un vrai cataclysme ! Fatigue décuplée, culpabilité permanente… le deuxième enfant débarque souvent avec son lot de difficultés.

Les parents doivent trouver un nouvel équilibre avec ce bébé qui perturbe un quotidien bien rodé. Pour l’aîné aussi cette naissance peut entraîner un véritable chamboulement. Il convient donc de la préparer à ce changement.

Quelles difficultés entraînent l’arrivée d’un deuxième enfant ?

Du bonheur, du stress, de la culpabilité…les sentiments et les émotions s’entremêlent à l’arrivée d’un deuxième enfant. Vous devez maintenant partager votre temps entre les deux. Et bien souvent, vous culpabilisez et avez la sensation d’échouer, de délaisser le premier, de ne pas faire pareil avec le deuxième… Déculpabilisez ! Vous faites le maximum. Arrêtez d’angoisser à l’idée de moins aimer leur ainé. Sachez que l’amour se multiplie. Il ne se partage pas. Soyez rassurés !

Comment préparer l’aîné à l’arrivée d’un bébé ?

Comment préparer votre enfant à l’arrivée de sa petite sœur ou de son petit frère ?  Découvrez nos astuces et partagez les vôtres en commentaires.  

1| Annoncez votre grossesse à votre enfant

Choisissez le bon moment pour annoncer votre grossesse, à votre aîné. N’en parlez pas trop tôt. L’attente risque de s’avérer interminable pour lui. En revanche, si votre enfant pose des questions, répondez-lui. Ne le laissez pas sans réponse.

En règle générale, on annonce la nouvelle entre 3 et 5 mois de grossesse. C’est seulement à 6 ou 7 mois que vous pourrez parler de choses plus concrètes. Lui faire toucher votre ventre, lui permettre de sentir le bébé bouger, lui lire des livres… Profitez-en pour lui expliquer qu’il était lui aussi dans votre ventre et que vous avez préparé sa chambre pour l’accueillir. Le lien fraternel se crée grâce à ce qu’ils ont en commun.

2| Donnez-lui une place de grand

A la naissance du bébé, votre aîné peut régresser.  Il s’identifie à son petit frère ou à sa petite sœur. Le bébé accapare tellement ses parents, qu’il va avoir envie de revenir à cet âge-là. Ne dramatisez pas, c’est une réaction tout à fait normale. Montrez-lui qu’il est capable de vous aider. Mettez en avant les avantages d’être un grand et donnez-lui cette place.

3| Triez les jouets de votre enfant pour les offrir au bébé

Proposez à votre enfant de faire le tri dans ses jouets. Hochets de bébé, doudous, jouets d’éveil… triez, nettoyez et rangez-les soigneusement dans la chambre du bébé. Il sera fier de participer et de donner ses jouets à son petit frère ou à sa petite sœur.Il se sentira valorisé et positionné en tant que grand.

4| Sensibilisez votre enfant avec des livres

Le livre est un support permettant d’aborder de nombreux sujets de façon simple et ludique. Albums, documentaires, imagiers, romans… Il en existe pour tous les âges et tous les goûts. Dès le plus jeune âge, les livres constituent de véritables opportunités d’apprentissage et d’interactions. Certains livres permettront à votre enfant de mieux appréhender son rôle de grand frère ou de grande sœur.  D’autres lui expliqueront de façon plus concrète comment se déroule une grossesse.

Voici une sélection de livres jeunesse sur l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur :

5| Proposez à votre enfant de vous aider à préparer la chambre de bébé

Intégrez votre enfant à la préparation et la décoration de la chambre de bébé. Il se sentira investi d’une mission importante de grand. Si vous souhaitez refaire la déco des murs, laissez-le tenir le pinceau pour la sous-couche, proposez-lui de retirer le vieux papier peint… Proposez-lui de peindre une toile qu’il accrochera dans la chambre de bébé. Il sera fier de voir son chef-d’œuvre trôner sur le mur de la chambre.

6| Laissez votre grand choisir le doudou de bébé

Choisir un doudou n’est pas une mince affaire. Cet objet accompagne un enfant pendant une grande partie de sa vie.  Votre aîné sera content et fier de participer à ce choix très important et symbolique.  

7| offrez un cadeau à votre enfant de la part de bébé

Le bébé peut, lui aussi, offrir un cadeau à son grand frère ou à sa grande sœur. Cela revient à lui dire que le bébé pense déjà à lui, qu’il garde toute sa place dans la famille et qu’on ne l’oublie pas. C’est aussi une manière d’occuper le grand à la maternité.

8| Passez votre enfant dans un lit de grand avant l’arrivée de bébé

Si votre premier à l’âge, pourquoi ne pas le passer dans un lit de grand. Cette étape contribuera à renforcer son statut de grand frère ou grande sœur. Transférez ensemble ses anciens meubles dans la chambre de bébé. Demandez-lui de ranger les vêtements dans l’armoire, d’installer les doudous dans le lit… Il sera fier et prendra son nouveau rôle très à cœur.  

9| Expliquez l’accouchement à votre enfant

Expliquez à votre enfant les différentes étapes de l’accouchement. Cela évitera l’inquiétude du jour J. Utilisez des mots simples. « Maman va avoir mal au ventre quand le bébé sera prêt à sortir. Papa emmènera maman à la maternité (évitez le terme hôpital qui peut faire référence à de mauvais moments). Là-bas des docteurs gentils vont aider maman à sortir le bébé du ventre ». C’est important de poser des mots et que tout soit compris. Pensez également à lui expliquer que vous allez rester quelques jours à la maternité pour vous reposer avec le bébé. Qu’il pourra venir vous voir avec son papa.  

10| Expliquez à votre enfant ce qu’il va se passer pour lui

Préparez votre enfant au moment de l’accouchement. Qui va s’occuper de lui (un oncle, une mamie, des amis…) ? combien de temps sera-t-il séparé de vous ? Rassurez-le en lui disant que vous le tiendrez régulièrement au courant. Prévenez votre enfant qu’il dormira probablement une ou deux nuits chez un proche. Essayez de désamorcer toutes ses inquiétudes.

Et vous ? Comment préparez-vous votre aîné à l’arrivée de son petit frère et sa petite sœur ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 24 janvier 2020 et mis à jour le 22 mai 2020 dans Questions de parents, Grossesse et naissance
Avatar

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Avatar
    Anne-Marie
    le

    Bonjour, je trouve votre article bien. Toutefois, je trouve que la façon d’expliquer à l’enfant la naissance est un peu réducteur et patriarcale. D’abord, c’est vous qui donnez naissance, et non les docteurs. De plus, au delà de la douleur, il y a un moment merveilleux. Il faut faire attention aux termes qui peuvent avoir des impacts à long terme sur les enfants. “Lorsque le bébé aura choisi le moment, le ventre de maman va faire contraction pour l’aider à sortir. Ce sont comme des vagues. Comme maman a besoin de force pour aider le bébé à naître, elle peut faire dès sons comme un gros ours. Papa et elle iront alors à la maternité pour accueillir bébé”. Je vous invite à lire :”ma mère CeSt la plus forte”, un livre empreint de douceur qui explique la naissance aux enfants.

    Répondre