Je recherche

Les dessous des comptines pour enfants (explicit content)

Par Olivier - Mis à jour le 30 janvier 2024
Avec un casque sur les oreilles, une fille écoute des comptines pour enfants

Les comptines pour enfants, c’est tout ce qu’il y a de plus trognon. C’est du rêve, de la fantaisie, de l’imaginaire, de la mièvrerie en-veux-tu-en-voilà. Tant et si bien que personne ne se méfie de ce danseur de Jean Petit, pas plus que de ce coureur de furet, ni même de cette claire fontaine à l’eau si belle. Et on ne vous parle pas de la Mère Michel ni de ce sacré Pierrot dont vous contez les exploits chaque soir à votre bambin.

Sommaire

Si les comptines pour enfants sont censées rappeler l’enfance par « [leur] innocence et [leur] naïveté » dixit Wikipédia, certaines échappent à la règle, probablement écrites par des âmes aussi grivoises que dévergondées. Non, les chansons pour mômes ne sont pas aussi mièvres qu’elles le laissent supposer. Et vous pourriez bien piquer un fard en les chantant, après avoir lu ce qui suit.

Décryptage des comptines pour enfants

Ecrites pour certaines il y a plusieurs siècles, les comptines pour enfants n’ont pas toujours revêtu le sens qu’on leur connaît aujourd’hui. D’ailleurs, le vocabulaire utilisé dans certains titres ne laisse aucun doute quant aux messages que ces comptines pour enfants véhiculaient à l’époque, comme le souligne justement le blog La feuille Charbinoise dans un article très documenté sur le sujet. Vous ne me croyez pas. Rien ne vaut un bon exemple. Et même 5 pour être exact !

TOP 1 | Il court, il court le furet

Souvenez-vous : grand-mère chantait encore il y a quelques jours cette innocente chanson à votre Choupinou, tendrement assis sur ses genoux. Mais Mamie imaginait-elle alors que le titre de cette comptine pour enfants relève de la contrepèterie. Du coup, le gentil furet qui coure devient tout de suite moins mignon, lorsqu’il prend des allures de… curé qui fourre !

Cette chanson aurait été composée pendant la régence de Philippe d’Orléans, au début du règne de Louis XV. A l’époque, le principal conseiller du régent était le curé Dubois. il se serait fait un nom en rabattant de nouvelles maîtresses à son patron, non sans les essayer au préalable.

TOP 2 | Nous n’irons plus au bois

« Nous n’irons plus au bois, les lauriers sont coupés, la belle que voilà, ira les ramasser… » Si ce premier couplet ne prête a priori pas à confusion, il faut remonter au XVIIIe siècle pour en percevoir la signification profonde.

Les lauriers auxquels fait référence la chanson sont ceux du Parc de Versailles. Au-delà de leur qualité ornementale, ces arbres auraient eu le mérite de cacher des parties de jambes en l’air, que la morale catholique ne pouvait alors approuver. Maitresse du roi louis XIV, la pieuse Madame de Maintenon les aurait d’ailleurs fait couper par pudibonderie. Néanmoins, tous les spécialistes ne s’accordent pas sur cette histoire. D’autres évoquent la fermeture des maisons de plaisir ou la tradition moyenâgeuse des mariages arrangés.

TOP 3 | Au clair de la lune

C’est l’expression « on bat le briquet », dans le deuxième couplet de cette comptine, qui doit mettre la puce à l’oreille des esprits les plus suspicieux. Et les pousser à ranger cette comptine dans la catégorie des « chansons libertines ».

A l’époque des Lumières, « battre le briquet » n’avait d’autre signification que celle de s’envoyer en l’air. Espérons juste que Pierrot, ce Rocco Siffredi de la plume, trouvera l’énergie de réveiller la chandelle et de rallumer le feu chez la voisine. Quant à l’aimable lubin qui frappe chez la brune, sachez que le terme désignait à l’époque un  moine dépravé. Ouh, so hot

TOP 4 | Jean Petit qui danse

Rassurez-vous, si la luxure fait les belles heures des meilleures comptines pour enfant, la violence gratuite et la torture sanguinaire se sont également taillées une place de choix dans les textes destinés à nos loupiots. Comme en témoigne la triste histoire de Jean Petit.

Ce pauvre type de la France d’en bas doit à l’époque chaparder quelques poules pour nourrir sa famille. Jusqu’au jour où il se fait prendre. Problème : au moyen-âge, la justice est moins tendre qu’aujourd’hui. Les voleurs sont torturés à mort sur la place publique, histoire de dissuader d’éventuelles nouvelles vocations. Alors oui, quand on lui brise le doigt, Jean Petit se met à danser. De douleur. Quand on lui écrase la main, il recommence à s’agiter. Quand son bras vole en éclat, quand on lui ratatine le ventre, ou les pieds… il swingue de nouveau.

TOP 5 | La Mère Michel

Mais qu’a donc réellement perdu la Mère Michel ? Son animal de compagnie ou sa virginité ? Toujours est-il que le chat fait depuis des siècles référence au sexe féminin. Dans ces conditions, une autre lecture de la comptine s’impose. Cela dit, on trouve assez peu d’informations sur l’origine de cette chanson, qui aurait été adaptée à de nombreuses reprises.

Partagez l'article
Un utilisateur navigue sur le profil Facebook de 'Je suis papa' avec son téléphone mobile

Les meilleurs comparatifs

Voir tous les comparatifs

Vos tests de produits préférés