Réforme des rythmes scolaires : comment ça se passe chez vous ?

21 Juil 2014

réforme des rythmes scolaires, le débat

La réforme des rythmes scolaires. Depuis des mois, la France s’écharpe sur un projet qui sera finalement mis en place à la rentrée 2014 dans toutes les écoles publiques.

Concrètement, à partir de septembre, les enfants bénéficieront de 5 matinées au lieu de 4 pour des temps d’apprentissage plus réguliers. En allégeant les journées de classe et en optimisant la répartition des heures d’enseignement dans la semaine, il s’agit d’offrir aux élèves des temps réservés à l’ouverture aux autres et au monde.

Pour le gouvernement, la réforme des rythmes scolaires a pour objectif de permettre aux enfants de mieux apprendre à l’école en favorisant notamment « les apprentissages fondamentaux le matin, au moment où les élèves sont les plus attentifs ». Cette nouvelle organisation devrait notamment favoriser le travail individuel accompagné et celui en petit groupe.

Une nouvelle organisation pour les parents aussi !

Les parents vont donc devoir s’organiser en conséquence, en s’adaptant aux nouveaux horaires de début et de fin de classes. Et si les temps scolaires sont chamboulés, les temps périscolaires aussi, avec des disparités d’organisation d’une commune à l’autre.

Obligatoire dans les établissements publics, la réforme ne sera pas nécessairement mise en place dans le privé. Tout dépend de la volonté des chefs d’établissement.

Pour aider les parents à s’organiser, le gouvernement a lancé un site internet d’information. Il propose notamment un moteur de recherche pour trouver les horaires précis de l’école de votre enfant.

Reste une question majeure : si, en mettant le focus sur les besoins de l’enfant, la réforme semble en théorie vertueuse, qu’en sera-t-il de son application réelle ?

Et vous ? Etes-vous favorable à cette réforme ou non ? La pensez-vous adaptée aux besoins des enfants ? Chamboule-t-elle votre organisation ? Comment va-t-elle être appliquée dans votre ville ?

D’autres articles sur l’actualité de la parentalité ? Lisez Question d’enfant : faut-il tout leur dire ?, Repas de bébé : petits pots ou fait maison ?, Faut-il laisser son enfant monter le toboggan à l’envers ?… tous les articles sont ici.

Photo Credit: woodleywonderworks via Compfight cc

43 réponses to “Réforme des rythmes scolaires : comment ça se passe chez vous ?”

  1. Thibault 21 juillet 2014 at 14 h 05 min #

    Mon fils entre à l’ecole en septembre. Du coup, on n’a pas vraiment à s’adapter à la réforme mais plutôt au système scolaire dans sa globalité. Ça va swinguer !

  2. mode314 21 juillet 2014 at 14 h 06 min #

    Bonjour. Pour moi cette réforme n’est pas au point. Chaque commune faisant ce qu’elle veut, le respect de l’idée ( alléger la journée des enfants) n’est pas toujours respecté. J’ai un petit-fils qui va rentrer à l’école en septembre. Dans sa commune, les journées ne sont pas allégées: les enfants n’auront pas école le vendredi après-midi. Point barre! Les lundis, mardis et jeudis seront toujours aussi chargés. Ma fille, professeur des écoles dans une autre commune, devra aller à son école 5 jours par semaine au lieu de 4 ( donc frais de transport supplémentaires)… et payer la nourrice le vendredi après-midi pour son fils (trop petit pour les fameuses activités et ayant besoin d’une sieste) car , elle, elle travaillera le vendredi.
    Dans la commune d’une amie de ma fille, il fallait dire ( et payer!) avant les 15 juillet si les enfants participeraient à ces activités en fin de journée. Mais aucune indication donnée sur les activités et intervenants. Et impossible de s’inscrire en cours d’année.
    J’ai l’impression que beaucoup de communes font tout pour que les enfants n’aillent pas à ces fameuse activités péri-scolaires.
    L’intérêt de l’enfant n’est pas souvent pris en compte!

    • Olivier 21 juillet 2014 at 16 h 16 min #

      effectivement, en laissant la possibilité à chaque commune d’appliquer comme elle le souhaite la réforme, j’ai peur qu’on aboutisse à des aberrations ici et là.

  3. Claire 21 juillet 2014 at 15 h 00 min #

    Bonjour,
    en effet d’une commune à l’autre cela n’aura rien à voir et en réalité très très peu de communes privilégiées ont les moyens de mettre en place des activités, pour la plupart, c’est tout simplement impossible.
    La journée des enfants dont les parents travaillent restera aussi longue, ils feront plus de garderie. Ceux dont les parents ne travaillent pas pourront bénéficier des journées allégées.
    Pour ce qui est du mercredi matin, je suis prof des écoles dans un département dont la majorité des écoles fonctionnent ainsi depuis …plus de 25 ans ! Et pour avoir expérimenté les deux (4 jours / 4,5 jours) je trouve que 4,5 jours, c’est mieux pour les enfants, ils sont plus disponibles le matin et la coupure du mercredi était plus néfaste qu’autre chose pour certains élèves.
    enfin, tout ça fait bien discuter !!!!

    • Olivier 21 juillet 2014 at 16 h 17 min #

      Des journées plus longues, avec plus de garderie… là, je ne vois pas bien l’intérêt en effet ! C’est pourtant le risque effectivement !

  4. Raoul Manuelle 21 juillet 2014 at 16 h 48 min #

    Moi je suis contre cette reforme surtout pour les petits, ma fille rentre en grande section de maternelle, fait encore la sieste parce qu’elle en a besoin et le mercredi est nécessaire pour qu’elle se repose dû à ses problèmes de santé. Donc elle ira chez la nounou le mercredi comme l’école n’est pas obligatoire en maternelle ^^ surtout que chez nous, on a été averti qu’il n’y ayrait pas d’activités mis en place car la commune n’a pas les moyens donc si c’est pour faire 1h de garderie en plus tous les soir ce n’est pas la peine

    • Olivier 21 juillet 2014 at 17 h 13 min #

      Effectivement, s’il s’avère que la réforme consiste à augmenter le temps de garderie, pas certains qu’elle soit profitable à qui que ce soit.

  5. Liewen 21 juillet 2014 at 18 h 36 min #

    A Paris c’est un peu la misère : le lundi et jeudi, l’école finit à 16h30, le mardi et le vendredi, à 15h, sans parler du mercredi matin. Les mômes sont complètement perdus (j’avais encore 2 CM2 en fin d’année qui avaient du mal à s’y retrouver), sans parler de la Maternelle qui a été complètement sacrifiée… C’est absolument merveilleux pour arriver à construire des repères temporels au quotidien.
    Idem pour les repères spatiaux : quand on passe nos journées à apprendre aux enfants à se comporter correctement dans la classe et qu’ils y font n’importe quoi pendant les ateliers (faute de locaux pour accueillir les ateliers), c’est teeeeeellement constructif…

    Les ateliers périscolaires ont un contenu à première vue intéressant, mais la Mairie a tellement galéré pour trouver assez de monde qu’un certain nombre d’ateliers sont tenus par des gens pleins de bonne volonté mais n’ayant aucune formation pratique avec les enfants. On trouve régulièrement des élèves qui se baladent seuls dans les couloirs et s’il n’y avait que ça… J’ai fini par déserter ma classe et aller corriger mes copies ailleurs à force d’halluciner sur ce qu’il s’y passait parfois pendant les ateliers. Le système est tenu à bout de bras par les animateurs « historiques » (heureusement qu’ils sont là) et tient de bric et de broc.

    Beaucoup d’écoles (dont la mienne) ont proposé, en accord avec les parents, des projets permettant de respecter l’esprit de la réforme, à savoir, une semaine allégée aux horaires lissés et respectant les rythmes de l’enfant (par exemple, une matinée allant de 8h30 à 12h, une pause méridienne raccourcie et donc moins accidentogène, une journée qui finirait à 15h tous les jours à l’exception du mercredi). TOUT a été refusé (à l’exception d’une poignée d’écoles qui ont un rythme particulier depuis des années).

    Mon seul espoir pour cette rentrée est de me dire que beaucoup d’animateurs, après le baptême du feu de cette année, seront mieux rodés à la rentrée.
    J’y croyais, à cette réforme. Je la voulais, cette semaine allégée (de la même manière que je veux que les vacances d’été soient raccourcies, pour permettre d’alléger davantage la semaine, comme en Europe du nord). Mais à Paris, c’est du N’IMPORTE QUOI.

    • Olivier 22 juillet 2014 at 8 h 54 min #

      Merci de ton témoignage de l’intérieur, passionnant. C’est vrai qu’en théorie, cette réforme présente beaucoup d’atouts. J’y ai aussi beaucoup cru, surtout à un moment ou l’éducation apparaît comme un enjeu majeur pour le futur.
      Malheureusement, force est de constater qu’elle semble inapplicable dans la plupart des communes, qui l’adaptent ou l’édulcorent comme elles le peuvent, faute de moyens suffisants notamment.

    • Claire 22 juillet 2014 at 10 h 21 min #

      merci pour ton commentaire très complet qui donne une bonne idée de ce à quoi ressemble concrètement la mise en place !

  6. Doudou 22 juillet 2014 at 11 h 00 min #

    Encore une réforme pas réfléchie… l’idée était louable, mais au final, ça a un coût ahurissant… qui retombe sur qui ? bah les parents mais aussi les enfants:
    Coût financier pour les parents et coût moral pour les enfants, qui n’ont pas seulement tous droit aux fameuses activités d’ouvertures au monde… au final, ils rentrent tjs aussi tard, mais ça coute cher à tout le monde… à l’image de la société française actuelle.
    :/

    • Olivier 22 juillet 2014 at 11 h 37 min #

      je ne sais pas s’il faut renoncer à cette réforme pour une histoire de coûts. Une chose est sûre, il faut faire des choix budgétaires.
      Pour moi, l’éducation est la priorité pour l’avenir. Normal donc qu’on y mette les moyens. En revanche, ce qui est regrettable, c’est d’avoir passé la patate chaude aux communes sans se soucier des disparités et des problèmes concrets que l’application de la réforme soulèvent.

  7. léger aurélie 22 juillet 2014 at 17 h 00 min #

    J’ai un coté pour c’est que je suis embauché dans ce cadre du coup je gagne 16h par semaine grace aux rythmes scolaire ! En revanche je suis contre depuis le début pas parce que comme le disent certains parents il y a un problème de garde, ça c’est pas vrai, ça change l’organisation c’est sur mais dans les fait ça ne change rien mis à part que le mercredi matin les enfants n’iront pas chez nounou mais à l’école donc à la rigeur ça arrange le porte monnaie ! Je suis contre car au final les enfants seront encore plus à l’école ! Certe ce sont des activités mais l’école restent fatiguant bien plus faiguant que de se reposer chez nounou par exemple. Les activité sportive qui étaient le mercredi seront poussé au samedi ici résultat les enfants seront à la maison uniquement 1 journée et demi par semaine :s on vera encore moins nos enfants ! Il y a aussi le coté des campagnes ou par exemple chez nous les maternelles feront des jeux calmes de 15.45 à 16.30h pendant que les cp ce1 eux n’auront les activité que deux fois par semaines pendant 1h30 à chaque fois (un vrai casse tête). Alors jeux calme honnêtement ça veux dire pate à sel, coloriage, gomette et decoupage tous ce qu’ils font déjà à l’école ! Et comme chez nous ils ne sont pas énormement d’enfant par classe… encore faut il aussi que les parents décident de laisser leurs enfants à ces activités si personnes ne les laissent nous personnes embauché nous tourneront les poussent… sans compter que les mercredi il n’y aura pas cantine chez nous question budget du coup les enfants seront acheminé vers les centre aéré et si ils mangent la bas ils devront obligatoirement y rester pour la journée super ! bref c’est n’importe quoi, ça va être le basard on va juste tous être épuisés!!!

    • Olivier 22 juillet 2014 at 17 h 07 min #

      Holala le casse-tête. Sympa l’organisation. Effectivement, dans les villes, c’est a priori moins le cirque que dans les campagnes…
      Voilà un autre exemple des limites de la méthode donc !

  8. léger aurélie 22 juillet 2014 at 17 h 06 min #

    Je vois en lisant certains com que dans certaines écoles c’est le basard… pourquoi certaines écoles n’ont pas les même horaires d’un jour à l’autre ?? Ridicule ici ils iront à l’école à la même heure que l’année dernière et termineront toujours pareil avec les activités et le mercredi matin en plus. j’avais oublié le coup pour les communes ici nous ne somme pas nombreux il me semble 1000 habitant dans ma commune on est en rpi avec une autre commune je ne sais pas trop combien d’habitant surement un peu plus mais les coups reviennent à 69 000 euros l’année !!! imaginez ??? Heureusement que notre commune gère plutot bien son argent et qu’il y a un peu de fond sinon qui c’est qui trinque ?? BIn les parents ! Par contre ici pas de coup suplémentaire pour les enfants et les transports… le car étant figé sur une semaine je pairais toujours 20 euros pour mes deux enfants tous les 3 mois.

    • Olivier 22 juillet 2014 at 17 h 11 min #

      Ben voilà, on voit bien que les communes qui n’ont pas de problème de trésorerie auront donc moins de problème que celles qui rencontrent des difficultés budgétaires. Et ce sont les enfants qui vont trinquer… bof bof !

  9. Clairou 24 juillet 2014 at 8 h 50 min #

    Nous avons déménagé cet été et nous nous retrouvons dans 1 toute petite commune avec 70 élèves dans l école…
    Ce que je trouve ridicule c est de rajouter 2 h le mercredi matin seulement…
    Bref il faut que je m organise pour trouver une nounou le mercredi toute la journée, pas de centre ce jour là…

    • Olivier 24 juillet 2014 at 11 h 42 min #

      Pas de centre aéré le mercredi ? Ben, ils attendent que les enfants soient à l’école pour ouvrir ou quoi ?

  10. kategriss 24 juillet 2014 at 13 h 23 min #

    Moui d’après ce que j’ai lu un peu partout, ça a l’air d’être le bordel un peu partout…

    En théorie (ma théorie lol) l’école devrait commencer à 8h30 avec 4 « cours » le matin et 2 l’après-midi
    – 8h30-9h15/9h15-10h/ »récré » 10h-10h30/10h30-11h15/11h15-12h
    – Pause déjeuner d’une heure 30 maxi (quand je vois des pauses de 2h dans certaines écoles, j’hallucine !)
    – Reprise à 13h30 puis cours 13h30-14h15/14h15-15h
    Fin des cours officiels à 15h puis place aux activités extra scolaires (sports, arts plastiques, théâtre, musique…).

    Mais ces activités n’ont pas (selon moi) à être assurées par l’école mais par l’extérieur.
    L’école devrait avoir lieu tous les jours, mercredis inclus et avec toujours les mêmes horaires.
    Ça instaurerait un vrai rythme de classe, sans coupure, sans changement d’horaire.
    Et puis 30 plages de cours de 45mn (soit 22h30) me semble largement suffisant pour tous les enseignements.

    Enfin bon, je pense que c’est utopique. Mais ça vaudrait le coup de s’y pencher…

    • Olivier 24 juillet 2014 at 14 h 41 min #

      J’appelle Benoit et je lui en parle 😉

      • kategriss 24 juillet 2014 at 15 h 02 min #

        Rahh si seulement.

        Mais en théorie, Fiston n’ira pas à la maternelle (et hop 3 ans de moins à « l’école ») et si tout se passe bien, il ira dans une école privée en Primaire donc avec un peu de chance il n’aura pas à subir ça 🙂

        • Olivier 24 juillet 2014 at 17 h 22 min #

          heureusement, l’école, c’est pas seulement l’enfer, c’est aussi plein de découvertes et de belles choses à vivre pour nos enfants !

          • kategriss 24 juillet 2014 at 17 h 31 min #

            Moui… ça je le croirais quand je le verrais.

            Autant je ne me plains pas de ma primaire qui a été plutôt sympa (mais normal car dans le 16e de Paris !) autant mon collège et mon lycée ont été un enfer (en ZEP).

            Mais de toute façon outre les comportements des enfants, enseignants et parents dans l’école, il y a surtout toute la pédagogie « standard » qui ne me plaît pas.

            Donc dans l’idéal (comprendre si on a les moyens) Fiston ira dans une école Montessori pour tout ce que ça apporte.
            A « défaut » on tentera quand même une des école nouvelles.

            • Olivier 25 juillet 2014 at 8 h 47 min #

              Effectivement, la grande maison « Education Nationale » peine un peu à réinventer sa pédagogie. Un immobilisme sans doute généré par des oppositions intérieures sclérosantes…

  11. micha 24 juillet 2014 at 22 h 34 min #

    Personnellement c’est un grand changement mais qui promet d’être très intéressant. Je suis très enthousiaste concernant la reforme scolaire. Mes enfants auront ainsi plus de temps pour s’ouvrir à d’autres activités. Bref, on verra bien comment ça va évoluer.

    • Olivier 25 juillet 2014 at 8 h 48 min #

      Dans l’idéal oui, c’est une excellente idée. Pour ce qui est de l’application, mieux vaut croiser les doigts.

  12. Anna 25 juillet 2014 at 13 h 09 min #

    Moi, ma fille est en école privée. La réforme n’y est pas appliquée et j’en suis bien contente. D’abord le mercredi lui permet de se reposer (vu que je ne travaille pas ce jour là) et le reste de la semaine elle termine toujours à la même heure. Quand je compare avec mes copines qui ont des enfants dans le public, je vois bien que ce n’est pas évident pour les parents de jongler avec les horaires et les enfants sont très très fatigués… Comme disait une maîtresse de l’école de ma fille « l’école ce n’est pas un centre aéré ». Certes, c’est bien que les enfants voient autre chose mais il faudrait que ça soit mieux organisé, avec de vrais activités et pas juste une garderie un peu améliorée…

    • Olivier 25 juillet 2014 at 16 h 28 min #

      « une garderie un peu améliorée »… je ne suis même pas certain que tout le monde y ait le droit !

  13. Miloufly 26 juillet 2014 at 9 h 24 min #

    Et bien moi aussi je suis enseignante, la réforme a été mise en place depuis septembre 2013, et c’était le bazar en maternelle. Le mercredi les enfants étaient paniqués (toute l’année) car leur rythme était chamboulé, le midi on avait une « pause »de 2h15 avec des enfants surexités et plusieurs accidents dans l’année. Et une fin de journée à 16h avec des mômes gardés militairement assis par des animateurs qui faisaient ce qu’ils pouvaient jusqu’à 16h30 : voilà ce qu’étaient nos merveilleuses activités périscolaires !
    L’an prochain je change de commune, et je crains le pire : je serai remplaçante sur 2 communes, soumise à 3 horaires différents ! Commune A : 9h-12h puis 14-16h15 et mercredi 9h-12h. Commune B : maternelle 8h30-11h30 puis 13h30-15h45 / élémentaire : même chose le matin puis 13h30-16h30 et 1 après-midi libérée par semaine, différente selon les écoles parce que ce serait trop simple. Sympa pour structurer le rythme des enfants. Et quel casse-tête pour moi pour décrire à ma nouvelle nounou ses horaires…
    Bref, je ne suis pas contre UNE réforme, mais pas ce brouillon là. Effectivement réduire les congés d’été pourrait être une idée pour alléger les journées bien longues de nos enfants, mais de toute façon quel parent en France a la possibilité de récupérer son enfant avant 16h ? C’est une réforme inspirée de rythmes appliqués dans des pays où les parents sont à temps partiel ou congé parental jusqu’aux 6 ans de leur enfant en majorité (Pays-Bas, Allemagne..). Bref, je suis assez navrée de ce qu’on inflige à nos pauvres enfants cobayes 🙁

    • Olivier 28 juillet 2014 at 9 h 12 min #

      Holala… bon, y-a-t-il quelqu’un dans l’assemblée chez qui cette réforme est ou sera correctement appliquée ?
      Nan parce que là, ça donne pas envie…

  14. Anne-Estelle 28 juillet 2014 at 17 h 30 min #

    L’école n’est pas faite pour respecter le rythme des enfants. Cloisonner les enfants dans des cours obligatoires, ce n’est pas tenir compte du fait que chaque enfant a son propre rythme, ne sera pas forcément prêt en même temps que son petit voisin à apprendre à compter, mais préfèrera jouer avec les lettres…
    S’attaquer au rythme des journées d’école comme ils le font ne sert à rien, simplement à embrouiller les enfants, et embêter les parents. Le problème est bien plus profond.

    • kategriss 28 juillet 2014 at 17 h 40 min #

      D’où, je suppose, de plus en plus d’intérêt des parents pour les écoles telles que Montessori.

    • Olivier 29 juillet 2014 at 10 h 45 min #

      Ca me rappelle aussi un voyage Auroville, cette cité alternative en Inde, qui prône un autre mode d’éducation, avant tout basée sur les aspirations de chaque enfant. Un truc probablement complètement utopique pour la France, mais totalement réalisable à une petite échelle, comme c’est le cas là-bas.

      • Anne-Estelle 29 juillet 2014 at 14 h 55 min #

        Réalisable à petite échelle oui certainement. Impossible avec des classes de 30 élèves, mais possible avec des classes de 10 à 15 élèves. Il existe des écoles dans le sud dont le principe est génial, ça s’appelle des Calandretas. C’est dommage je n’en ai pas dans le coin (j’habite pas très loin de Lyon mais c’est déjà trop haut en France). Mais ça a bcp d’avantages des écoles Montessori, sauf que c’est abordable financièrement…
        Moi je pense que si la France voulait vraiment donner les moyens à tous les enfants de trouver leur place à l’école, il serait possible de mettre ça en place. Mais c’est tellement plus facile de catégoriser les enfants dès le plus jeune âge pour façonner ceux qui seront aptes à être les grands de demain, et mettre de côté ceux qui ne rentrent pas dans le moule…

        • Olivier 29 juillet 2014 at 15 h 06 min #

          En oubliant une chose importante que nous apprend pourtant l’histoire : les grands de demain sont souvent ceux qui ne rentrent pas dans le moule !

          • Anne-Estelle 29 juillet 2014 at 15 h 15 min #

            Ca ce sont les grands qui se sont battus envers et contre tous. Quand je parle des « grands » de demain je pense aux politiciens, aux chefs d’entreprise du CAC 40, à ceux qui feront le slois… pas si grands ces gens en fait lol

            • Olivier 29 juillet 2014 at 15 h 25 min #

              Un seul exemple : Pierre Bérégovoy. Avant d’être premier ministre, l’homme était ouvrier. Tourneur-fraiseur plus exactement (si ma mémoire est bonne).
              L’arbre qui cache la forêt sans doute !

  15. chutmamanécrit 29 juillet 2014 at 12 h 18 min #

    Ici ma fille fera son entrée en maternelle en septembre, n’ayant pas connu d’autre rythme je pense que se sera plus facile pour elle de s’adapter.
    les horaires ici 8h15 – 11h30 / 13h30 – 15h30 et les fameux TAP de 15h30 à 16h30.
    faire commencer des enfants si tôt le matin pour leurs mettre 2h de coupures le midi, où est l’intérêt pour eux ?
    En se levant à 7h le matin la fatigue risque de se faire ressentir sur la pause méridienne, et il y a de forte chance qu’elle s’endorme avant la reprise et refuse la sieste l’apres midi ….
    D’autre part les TAP sont ici gratuits, par contre personne n’est capable pour le moment de nous dire ce que nos enfants y feront …
    De plus, le directeur nous a clairement dit que ces horaires seraient en test jusqu’à la fin de l’année et qu’il y aurait probablement des modifications en janvier … (et le respect du rythme des enfants ?)

    • Olivier 29 juillet 2014 at 15 h 07 min #

      Sur ce coup-là, je ne vois en effet pas bien l’intérêt de commencer à 8h15 pour coller une coupure de 2 heures. Ca parait même complètement aberrant !

  16. micha 9 octobre 2014 at 12 h 28 min #

    Une réforme implique toujours une réorganisation que ce soit pour nos enfants ou encore nous les parents. Tout ce que je peux dire c’est qu’avant tout il faut bien essayer. Peut-être que ce sera bénéfique pour nos bouts. Moi en tout cas, je suis d’accord pour faire un grand effort. Allez, bon courage à nous tous !

    • Olivier 9 octobre 2014 at 13 h 42 min #

      Tout à fait. Cela dit, ça commence à faire long et ma patience a des limites. Depuis la rentrée, aucun atelier n’a encore été mis en place dans l’école de Mychoup’. Du coup, elle bénéficie juste d’heures supplémentaires de garderie. Super…

Trackbacks and Pingbacks

  1. Enfants : faut-il céder à la tyrannie des marques ? - Blog Je suis papa ! - 29 décembre 2015

    […] débats ? Lisez Jeux pour enfants : numériques ou traditionnels ?, Réforme des rythmes scolaires : comment ça se passe chez vous ?, Question d’enfant : faut-il tout leur dire ?… tous les débats sont […]

Envoyez une réponse