Bébé ne veut plus manger

bébé ne mange plus

La constance ne faisant pas partie des attributs majeurs d’un bébé, j’ai – comme beaucoup de papas – appris à me méfier. Depuis quelques semaines, les repas de bébé connaissent en l’occurrence de sérieux ratés.

Mychoup’ répugne à avaler plus de 4 cuillères, mégote sur des plats qu’elle adorait jusqu’alors et multiplie les grimaces pour nous faire comprendre que « non, c’est non ».

De quoi nous inquiéter ? Bof, pas vraiment à vrai dire. Depuis 15 mois que nous vivons ensemble, bébé nous a habitués à ses facéties, façon Commedia dell Arte. Pas de stress donc mais une vigilance accrue pour comprendre les raisons de cette volte-face.

C’est par hasard que la solution s’est finalement imposée d’elle-même. Bébé nous a pourtant souvent fait part de son envie : manger seule, comme une grande. On avait bien testé la cuillère 360° de chez Béaba il y a quelques semaines, mais peu convaincu, nous l’avions manu militari remisé au tiroir. « Peut-être est-il temps d’une nouvelle expérience », me dis-je en silence.

L’apprentissage du repas de bébé

Depuis, chaque soir, je propose donc une cuillère à Mychoup’ qui s’en saisit avec un bonheur non dissimulé. De quoi la laisser patauger allégrement dans son assiette, en tentant de porter à sa bouche les quelques gouttes de purée qu’elle réussit péniblement à saisir.

Pendant que bébé perfectionne sa maitrise de la peinture alimentaire sur bavoir – et accessoirement sur visage -, une seconde cuillère, guidée de main de maître par son apprenti de papa, retrouve enfin le chemin de sa bouche. Et alors qu’elle laissait des assiettes aux trois-quarts pleines il y a encore quelques jours, ses écuelles sont désormais plus propres qu’après un passage au lave-vaisselle.

Et vous ? Avez-vous connu des hauts et des bas en matière d’alimentation avec bébé ? S’il ne mangeait pas correctement, comment avez-vous réussi à inverser la tendance ? Et en matière d’apprentissage du repas de bébé en autonomie, quelle est votre méthode ?

Crédit photo : Felipe Pimentel

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 9 octobre 2012 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


21 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Julie
    le

    Idem, j’ai bien remarqué qu’il y avait des hauts et des bas. J’étais limite paniquée au début, me disant « mon dieu il va mourir de faim!! » et d’autres moments obligée de revoir les mesures de bib à la hausse et un yaourt + une compote en dessert. Je fini par prendre ça calmement. Ils ont visiblement des périodes… Les pics de croissances etc. De me dire que nous aussi par moment on a moins faim et que c’est pas pour autant qu’on dépérit. Après je me suis pris la tête sur le « il mange pas assez de légumes! » bon ben tant pis, je tente d’en camoufler ds les plats et si il grignote de temps en temps dans nos pizzas… ben tant pis. Il à l’air de se porter bien donc c’est que ça roule.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Pareil. Hier, elle ne voulait plus manger son plat, elle en mettait partout… bref, je lui ai donné une compote pourvoir. elle l’a mangé et a fini son plat ensuite.
      S’il y a bien un truc que j’ai appris dans mon apprentissage de père, c’est de ne pas paniquer ! Rester zen… 😉

      Répondre
  2. Working Mama
    le

    Souvent les bébés manifestent leur envie de manger seuls, et ce assez vite…ma fille de 7 mois attrape la cuillère lorsque je l’approche de sa bouche, et l’enfourne sans ménagement pour téter ce qu’il y a dedans, alors souvent j’amorce le mouvement puis je la laisse finir seule. C’est un des avantages de la DME (Diversification Menée par l’Enfant): les solides sont rarement en purée mais cuits de façon à ce qu’ils se détachent ou s’écrasent sur seule pression de la langue, ainsi l’enfant peut s’en saisir avec ses doigts très tôt et apprendre à manger seul dès qu’il en a envie. Ici c’est un mélange des deux on va dire: les compotes et les légumes en purée (pas pour ne pas mettre de morceaux mais juste parce que la purée c’est bon!) sont donnés à la cuillère, et tout le reste elle le mange seule. En s’en foutant partout, certes, mais elle apprend au fur et à mesure à affiner ses gestes, à préciser sa visée main-bouche, et au final il n’y en a pas plus à côté que quand tout est donné par papa ou maman 🙂

    Il y a aussi les dents, parfois, qui perturbent les repas. Ils ont tellement mal, les pauvres, que manger ne les aide pas :/

    Répondre
    • Olivier
      le

      Merci de ces précisions ! Effectivement, je crois aussi que l’enfant doit faire ses découvertes avec la langue et les doigts. C’est ça l’apprentissage…

      Répondre
  3. working mum
    le

    le coup « je mange rien si je mange pas toute seule » elle nous l’a déjà fait… donc elle mange seule depuis plusieurs semaines déjà et vraiment j’en suis fière: de moins en moins salement! par contre elle commence à VRAIMENT rechigner à manger… j’ai arreté de lui préparer ses plats (vu comment elle me remerciait), ce soir ce fut grandiose, causette lunch: tomate, une tranche de dinde, un bout de fromage: le tout mangé avec les doigts + le yaourt donné par mes soins (étant à bout de patience).

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ca la patience, il faut en avoir ! Nous elle lance la cuillère dans sa purée de légumes. Ca éclabousse partout. Maman en a plein les cheveux. Et elle… elle est morte de rire ! VDM

      Répondre
  4. Aggie
    le

    Exactement la même chose avec ma biscotte de 16 mois, cela fait environ 3 semaines qu’elle ne veut pas manger si elle n’a pas une cuillère dans sa petite main. Et attention depuis quelques jours c’est ELLE qui tient le bol et personne d’autre…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ca doit être une question d’âge…! Ici aussi, elle tient le bol mais je garde une main dessus. Sinon, il finit le repas contre un mur… 🙂

      Répondre
  5. Mama Twins
    le

    Alors moi pour leur apprendre à manger seuls, ça a été radical, à 17 mois, leur ai mis fourchettes et cuillères à la main et je leur ai dit de se débrouiller; enfin plus gentiment que ça hein lol mais l’idée est là. Résultat, ils mangent seuls depuis bien longtemps et je suis tranquille moi. Je les ai mis en confiance, dis que je leur faisait confiance et que maintenant ils étaient assez grands pour manger seuls. Mais bon faut de la patiente car parfois ça finissait en champs de bataille avec mes 2 loustics !

    Répondre
  6. Julia
    le

    Chez nous, les repas ont toujours été un problème! … jusqu’à cet été, où las de s’énerver à tenter de la nourrir avec insistance pour ne pas la voir se désécher (elle ne buvait pas non plus), on a abandonné la lutte! on a mis en place une bonne fois pour toute l’expérience qu’on avait déjà tenté plusieurs fois depuis ses 6 mois : on lui fait manger la même chose que nous (sans sel, et sans protéine le soir) en morceaux. Elle a à sa disposition ses 2 mains et 10 doigts, une cuillière et une fourchette! C’est de mieux en mieux, mais nous avons encore pas mal de boulot de nettoyage derrière (sol et murs, mais aussi vêtements de bébé et parents, cheveux, oreilles…)!

    Elle mange peu, voire même certains soirs presque rien (comme hier soir – où les spaghettis ont volé sur le canapé et le biberon par terre!) mais ce n’est plus la crise. Elle s’assoit avec plaisir dans sa chaise haute! Ah oui, et petit détail aussi, elle mange mieux avec de la musique!

    Ces temps ci (à 15 mois), il n’est pas question que j’approche ma main de la cuillière pour l’aider, sinon elle use de son arme impériale le « nan nan » en plissant les yeux et en tournant la tête… et tout s’arrête!

    Dur dur, mais après moultes angoisses de dépérissement, nous avons lacher l’affaire! nous avons une petite puce, qui n’a pas de gros besoins. C’est comme ça!

    Répondre
  7. tatiana czerepaniak
    le

    Ce billet me fait beaucoup sourire . Avec mon 1er enfant, ça a toujours été un peu « galère » de le faire manger, il n’a jamais trop été attiré par la nouriture… mais quand on a décidé de le laisser libre de ses mouvements au repas et prendre son  » autonomie » gustative ça a été mieux.
    Pour a petite 2eme, les choses ont été beaucoup plus simple. Déja à la base, c’est une « bonne mangeuse » mais elle a aussi eu sa phase  » je ne mange pas si tu ne mange pas la cuillere. donc pas de stress, nous la laissons faire avec sa cuillère et l’accompagnant avec une autre cuillère dans notre main 😉

    Répondre
  8. Agnès
    le

    Haha, chez nous aussi il y a eu des moments de crises, parfois il veut manger tout seul, parfois il faut qu’on lui remplisse la cuiller mais c’est lui qui la met dans sa bouche, d’autre fois il veut qu’on lui donne… une fois aussi il refusait de manger sa ratatouille sans qu’on sache pourquoi, on a fini par se mettre à table autour de notre plat de pâtes et il a dit « dedans » en désignant le parmesan : depuis à chaque fois qu’il ne veut pas manger on lui en propose, et on le fait manger en même temps que nous, souvent la même chose que nous.
    Une chose que j’ai apprise sur un autre blog (necriepas.wordpress.com/), même si je ne pense pas que ça arrivera à Simon, c’est qu’il existe une forme d’anorexie chez les tout-petits, et que pour l’éviter, il faut 1/ que les premières purées ne soient pas trop trop lisses (ça doit fondre, bien sûr, puisqu’il n’a pas de dents et ne doit pas s’étrangler, mais quelques morceaux mous sont les bienvenus pour qu’il ne les rejette pas plus tard) et 2/ surtout ne jamais faire du repas un moment de conflit. Si on ne trouve pas pourquoi il ne veut pas manger, on se calme, on passe le relais, on lui propose gentiment de manger plus tard… Le phénomène est très rare, mais c’est vrai qu’un enfant qui ne veut pas manger, ça inquiète et donc cela peut dégénérer. Alors, puisque ça ne coûte rien de plus, autant tout faire pour limiter les risques !

    Répondre
    • Olivier
      le

      Merci de ces conseils… que l’on applique ici depuis la naissance de Mychoup’ même si les débuts ont été un peu difficiles, côté repas !

      Répondre
  9. MumCath
    le

    vais essayer la double cuillere alors ! Une pour lui une pour moi !
    Ici c’est surtout la galere avec moi (il a 1 ans et est toujours allaité) parce qu’apparement chez nounou ca va mieu !
    we’ll see…

    Répondre
  10. Emilie
    le

    Nous à la crèche, ils leur mettent une cuillère dès qu’ils savent se mettre assis pour manger (+ une cuillère pour le personnel de la crèche). Et vers 14 mois il se débrouillait de façon acceptable pour le laisser manger seul…

    Je pense que la double cuillère est la bonne solution, les bébés ayant envie de faire seul très tôt et c’est tant mieux.

    Après si il n’avait pas été à la crèche, j’aurais peut être repoussé le moment pour le laisser faire seul car j’aurais pensé qu’il n’en était pas capable.

    Et là à 16 mois, c’est hors de question qu’on l’aide à manger sinon il nous fait une crise!!

    Répondre
  11. lylou
    le

    contente de tomber sur cet article car on est en plein dedans avec la puce ces derniers temps les repas sont devenus compliqués elle a un an et cest des pleurs quand on lui donne sa puree :-/ on essaye de ruser et meme de lui donner la cuillere mais elle veut pas non plus chaque repas ça se passe diferemment des fois on ruse ça marche comme ce midi son pere a trouve la parade lui donne une cuillere de vache qui rit (qu’elle adore) et une cuillere de puree et elle a mange mais avant ya eu deux tentatives ou elle finissait en larmes

    Répondre
    • Olivier
      le

      Dis toi bien qu’avec la bouffe, il y aura souvent des hauts et des bas. En ce moment, Mychoup’ nous refait aussi sa crise genre « je n’aime rien »… mais ça ne ure qu’un temps !

      Répondre