Le rot de bébé après la tétée est-il vraiment obligatoire ?

rot-bebe-obligatoire

En tant que jeune parent, on l’attend un peu comme le Messie. Et quand enfin on l’entend…c’est un soulagement. Le rot fait partie intégrante de la routine du repas de bébé. Il génère souvent du stress, de l’inquiétude et beaucoup d’interrogations. Bébé doit-il faire un rot ? Peut-on coucher un enfant alors qu’il n’a pas fait son rot ? Est-ce obligatoire que bébé fasse son rot après la tétée ? Autant de questions que beaucoup de jeunes parents se posent.

Pourquoi bébé fait-il généralement un rot après la tétée ?

Le rot est un mécanisme physiologique qui permet à bébé d’évacuer l’air ingurgité pendant la tétée. Un nouveau-né peut en avaler beaucoup. Et c’est d’autant plus vrai s’il est nourri au biberon. Les nourrissons allaités avalent moins d’air.

Cet air ingurgité constitue une source d’inconfort pour bébé. Il peut entraîner des coliques ou des douleurs abdominales. Le rot permet de réduire les douleurs.

Le rot de bébé est-il obligatoire ?

Beaucoup de bébé rote immédiatement après la tétée. Si bébé n’a toujours pas éructé après 10 minutes d’attente, ne stressez pas. Le rot est nécessaire si bébé a avalé beaucoup d’air, mais il n’est pas obligatoire.

Par mesure de précaution, installez-le 10 à 15 minutes dans son transat avant de le coucher en toute sécurité.

Il est bon de préciser que le hoquet joue le même rôle que le rot. Il lui permet d’expulser l’air avalé durant la tétée. Donc le hoquet équivaut à un rot.

Comment savoir si bébé est gêné par un rot ?

Si votre enfant se tortille, pleure et ne veut plus manger, c’est qu’il est peut-être gêné par un rot. Une pause s’impose ! Installez alors bébé sur votre épaule, en position verticale, en lui frottant doucement le dos. Vous pouvez également l’allonger sur le ventre sur vos genoux. Dans tous les cas, que ce soit pendant ou après le repas, si bébé est gêné par un rot, il vous le fera savoir.

Comment éviter que bébé n’avale pas trop d’air ?

Voici quelques astuces pour éviter à bébé d’avaler trop d’air :

  • Vérifiez que la tétine soit tout le temps remplie de lait
  • Installez bébé le plus verticalement possible
  • Veillez à ce que bébé ne mange pas trop rapidement

Aujourd’hui, les fabricants de biberons ont réalisé de gros progrès sur leurs tétines. Certains sont conçus pour éviter à bébé d’avaler trop d’air. Optez par exemple pour une tétine anatomique. Ce type de tétine imite la forme des mamelons et limite le passage de l’air. Vous pouvez aussi choisir un biberon anti-colique. Ils permettent à votre enfant d’avaler moins d’air.

Et vous ? Comment appréhendez-vous le rot de bébé après les repas ? Donnez-nous vos astuces.

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 11 février 2020 et mis à jour le 22 mai 2020 dans Questions de parents, Alimentation, Allaitement et biberon
Avatar

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Avatar
    Tine
    le

    J’ai vécu en 48h, de lundi à mercredi, les heures les plus longue de ma vie… (déjà ?)
    Calixte a arrêté de respirer, pendant quelque minutes, j’étais seule avec lui.. je l’ai ranimé en appelant les pompiers.. et maintenant c’est ok tout va bien!
    Je dis pas ça pour dramatiser, au contraire, pour poser des mots simple sur ce qui c’est passé !
    Nous étions à l’HFME(Hôpital Femme Mère Enfant) dans le service (nécessaire mais tellement violent) de surveillance d’urgence respiratoire et cardiaque pédiatrique!
    Il était branché non stop et tout allez bien!
    Ils ont cru d’abord au virus d’Adrien, puis à un souffle au cœur… pour finalement conclure à un truc tout con, mais ouf! Il aurait pris un biberon trop vite, un rot mal fait ou pas fait (ah les débuts de la parentalité!) puis une position trop rapide sur le dos ! Il était en train de s’étouffer! J’ai eu des réflexes serein, zen et vitaux!!
    Là je me réveille toutes les 3h/4h… je suis enfin reposée.. Adrien a évidemment pris le temps de se soigner au calme..
    Point positif : je suis enfin à un poids correct , j’ai finis mon premier paquet de camel, et je suis chez moi!
    💙
    Texte que j’ai écrit au retour à la maison.
    Merci pour cet article.
    La prévention est le meilleur des traitements contre la morts stupide des bébés.

    Répondre
  2. Avatar
    Sand
    le

    J’allaite mon fils d’un mois et demi qui se tortillait dans tous les sens des pleurs de douleurs mal au ventre etc..
    J’avais entendu qu’avec l’allaitement on avait pas besoin de le faire roter
    C’est mon premier alors je m’y suis fiée et puis ma mère a commencé à lui faire faire ses rots car elle m’a dit je ne comprend pas nous « à notre époque » il fallait le faire roter après chaque tétée ..
    Et puis le changement radical le petit ne se tortille plus c’est magique

    Répondre