Parce que l’avenir de notre planète est entre leurs mains

7 Oct 2015

sensibiliser les enfants à la préservation de l'environnement

Et si les enfants de nos enfants ne découvraient les terres gelées des pôles que dans les livres ? Soyons clairs, à un moment où tout le monde regrette de devoir troquer son tee-shirt contre une parka pour entrer de plain pied dans l’hiver, l’idée de passer toute l’année en maillot de bain pour cause de réchauffement climatique ne devrait pas nous réjouir.

Il y a 58 ans déjà, un explorateur – que personne n’imaginait alors si visionnaire – partait étudier les glaces de l’Antarctique pendant un an, sans possibilité de retour ni d’assistance. Claude Lorius en reviendra bouleversé et passera le reste de sa vie à tenter de faire prendre conscience des périls que l’humanité fait peser sur sa propre planète.

Au moment même où le monde s’apprête à se réunir à Paris pour arracher un accord universel sur le climat à l’occasion de la COP21, l’histoire de Claude Lorius fait réfléchir bien au-delà de l’aventure humaine que l’homme a pu vivre là-bas, si loin de notre quotidien.

Réalisateur de la Marche de l’Empereur, Luc Jacquet lui rend aujourd’hui hommage en sortant « La Glace et le Ciel », un film qui lui est entièrement consacré. Parrainé par Evian, le long-métrage présenté en clôture du festival de Cannes, sortira sur les écrans le 21 octobre. Il raconte avec sensibilité l’aventure d’un homme et la catastrophe qui nous attend. Ou plutôt celle qui attend nos enfants.

Parce qu’elle est là, la vérité. Non, les efforts que nous concèderons aujourd’hui n’auront assurément aucun effet sur notre propre condition. Ils n’empêcheront pas le climat de se réchauffer, les éléments de se déchainer et la communauté internationale de s’alarmer. Mais peut-être permettront-ils à nos enfants de prendre les rênes d’un monde en voie de guérison.

L’avenir ne nous appartient pas. Il revient à nos enfants. Bref, si vous ne souhaitez pas que vos mômes vous répondent « chocolat » à chaque fois que vous évoquez le mot glace en leur présence, peut-être serait-il temps de les sensibiliser pour qu’ils deviennent ceux qui pourront, par leur conviction et leur détermination, poursuivre le travail mené aujourd’hui par quelques-uns pour préserver notre belle planète.

Ne nous leurrons pas. Leur courage est notre meilleur espoir.

5 ressources pour aider les enfants à mieux comprendre les enjeux environnementaux

A 2, 7, 12, ou 17 ans, il n’y a pas d’âge pour sensibiliser un enfant aux enjeux qui secouent notre monde et risquent de défigurer durablement notre planète. Pourtant, nos kids doivent comprendre que ces dérèglements n’ont rien d’une fatalité. Ils doivent savoir que, De New-York à Tokyo, des Hommes se battent pour bâtir un monde où nous vivrons mieux ensemble, sur une planète préservée. Et ils doivent saisir que leurs gestes, aussi infimes soient-ils, y contribueront.

La Glace et Le Ciel : la plateforme pédagogique

sensibiliser nos enfants à la préservation de la planète - COP21

Au-delà du film, Luc Jacquet a imaginé une plateforme pédagogique autour des enjeux environnementaux au coeur de « La Glace et le Ciel ». Destiné à l’ensemble de la communauté éducative, aux élèves et à leurs parents, il est construit autour de films d’animation inédits, de vidéos exclusives, de schémas. Accessible sur un site dédié, il est consultable en famille pour sensibiliser les enfants et leur donner les clés qui leur permettront de comprendre les enjeux de demain.

Les films et les photos de Yann Arthus Bertrand

faire découvrir la planète aux enfants

Parfois décriées pour leur absence de discours scientifique au profit d’une vision sensible et onirique, les réalisations de Yann Arthus Bertrand ont le mérite inestimable de nous toucher au cœur en nous montrant avec la même neutralité ce que la planète offre de plus beau, comme les blessures que nous lui infligeons. Chaque photo, chaque film résonne alors comme une invitation à l’échange avec nos enfants. Pour éveiller leurs consciences.

La photo ci-dessus met en avant le fond des Vallées sèches de McMurdo, l’un des rares endroits non englacés du continent antarctique, constitué de sols polygonaux semblables aux craquelures d’une mare desséchée. Vous trouverez d’autres photos de Yann Arthus Bertrand ici.

Severn, l’enfant de Rio

severn : sensibiliser les enfants à l'environnement

En 1992, Severn Cullis-Suzuki, alors âgée de 12 ans, interpelle avec aplomb les dirigeants du monde entier sur la situation humanitaire et écologique de la Terre lors du sommet de Rio (vidéo inside). 17 ans plus tard, elle attend son premier enfant. Réalisateur, Jean-Paul Jaud s’est inspirée de son parcours pour réaliser le documentaire « Severn, la voix de nos enfants », dans lequel il met en lumière des actions positives menées aux quatre coins de la planète, en nous incitant à nous interroger : Quel monde laisserons-nous aux générations futures ? Découvrez la bande-annonce ici.

Apprendre l’environnement avec Caillou

apprendre à préserver la planète avec caillou

En matière d’environnement, on dit souvent que les grands changements passent d’abord par les enfants. Parce que leurs habitudes ne sont pas verrouillées et qu’ils savent regarder la réalité avec le cœur. Pour les sensibiliser aux gestes qui contribueront à préserver notre planète, les éditions Chouette ont lancé une série de livres, Planète Ecolo, avec Caillou en guest-star. On y parle de compost, d’arbres, ou des produits de la terre. Une chose est sûre, depuis qu’elle a lu « Caillou apprend à recycler », ma fille ne regarde plus les poubelles de la même façon. Un petit pas nécessaire, non ?

Animaux et Cie : Quand Hollywood s’en mêle !

sensibiliser les enfants à la préservation de la planète avec les dessins-animés

Les banquises fondent, les forêts primaires disparaissent… Partout dans le monde, l’homme détruit la nature. En Afrique, le delta de l’Okavango est le dernier refuge des animaux. Et tous attendent avec impatience la crue annuelle qui inonde le delta. Mais cette fois, l’eau n’arrivera pas. Présenté comme un film d’animation classique, fun et coloré, « Animaux et Cie » porte en lui un message grave, énoncé avec sensibilité et humour pour conquérir les consciences des enfants à partir de 3 ans : jusqu’à quand l’homme peut-il compromettre l’avenir de la nature pour assurer son propre développement ? La bande-annonce est présentée ici.

Vous êtes sensibles à la question ? C’est le moment de partager ce débat autour de vous !

Etes-vous inquiet de l’état dans lequel nous nous apprêtons à laisser le monde à nos enfants ? Comment peut-on sensibiliser nos enfants selon vous ? Quelles ressources (films, livres, jeux…) utilisez-vous pour enrichir leurs réflexions ?

Crédit photo de une : Yann Arthus Bertrand

9 réponses to “Parce que l’avenir de notre planète est entre leurs mains”

  1. Cendra 7 octobre 2015 at 14 h 33 min #

    Les enfants sont l’avenir, et les sensibiliser est indéniablement indispensable, mais, selon moi, insuffisant. Malgré leur prise de conscience, j’ai peur que cela n’est pas de répercussions significatives, il faudrait pour cela, briser, détruire complètement nos modes de vie. Défaire ce que l’Homme a mis tant de temps à créer, industrialiser, etc. Les lobbys, ah les lobbys gouvernent le monde.
    Les films bouleversent, les gens en ressortent chamboulés, mais quoi, 1 sur 100 vont réellement changer leur mode de vie? Alors, tout doucement ça peut changer, tout doucement, mais sera-ce assez rapide pour ne pas franchir le point de non retour?
    En tout cas, merci pour cet article, je ne connaissais pas ce M.Lorius.

    • Olivier 8 octobre 2015 at 10 h 55 min #

      Tu as raison, mais je reste convaincu que les ruisseaux font les grandes rivières. Si nous ne prenons pas le temps de sensibiliser nos enfants, jamais ils ne pourront faire avancer le sujet. C’est vrai, tout ça va prendre du temps. Sans doute trop. mais c’est en activant tous les leviers en même temps que nous relèverons le défi !

  2. Isabelle de Guinzan 9 octobre 2015 at 1 h 19 min #

    Mon baby boy n’est pas encore là mais c’est bien entendu un sujet qui me préoccupe. De très belles ressources que tu nous présentes ici. Le site La Glace est vraiment magnifique par exemple !

    • Olivier 9 octobre 2015 at 9 h 31 min #

      En attendant, rien que le fait de s’attarder sur une petite fleur, un joli ciel, un beau paysage constitue déjà un pas vers la sensibilisation de nos jeunes enfants. Il n’y a pas de petits gestes pour moi 🙂

  3. Mag à l'eau 21 octobre 2015 at 23 h 37 min #

    Et la sensibilisation par l’exemple, vous y avez pensé en faisant un aller-retour en avion à Dubaï ? Et en y prônant des vacances en famille ?
    Cette ville est un condensé des pratiques qui détruisent la planète.
    Pas cohérent tout ça.

    • Olivier 22 octobre 2015 at 8 h 54 min #

      Je ne vois pas le rapport. D’une part, je ne pense pas que renoncer à tout voyage pour aller à la rencontre de l’autre ou qu’il soit sur terre contribue à faire changer les mentalités sur le sujet. Sans quoi je vous invite à vous battre contre les compagnies aériennes, et leurs complices les pollueurs (qui sont aussi potentiellement vos employeurs, de près ou de loin).
      D’autre part, je ne me permettrai pas de juger votre propre comportement à l’aune d’un épiphénomène que vous tirez en épingle jusqu’à la caricature la plus populiste.
      Votre commentaire relève juste de la démagogie. Et il ne fera certainement pas avancer la cause légitime de la sensibilisation à l’environnement. Dommage !

  4. Clairou 24 octobre 2015 at 8 h 29 min #

    Nous à notre petite échelle on fait ce qu’on peut, et nous sommes je pense plus sensibilisé que les gros industriels qui ne pensent qu’au fric…
    Il y a eu un reportage la semaine dernière sur la mer de plastique près d’hawaï : édifiant et triste….

    • Olivier 24 octobre 2015 at 14 h 58 min #

      J’imagine que les industriels sont sensibilisés, mais qu’à l’image d’une célèbre marque de voitures, la rentabilité passe avant la responsabilité.
      Et je pense comme toi que les petits gestes du quotidien, même peu nombreux, constituent une pierre de plus à l’édifice.

Trackbacks and Pingbacks

  1. Les Maternelles, une disparition annoncée ? - Blog Je suis papa ! - 13 novembre 2015

    […] articles sur l’actualité de la parentalité ? Parce que l’avenir de notre planète est entre leurs mains, Coliques du nourrisson : comment les gérer ? […]

Envoyez une réponse