La vérité sort elle de la bouche des enfants ?

Severn Cullis Suzuki au sommet de la terre à Rio

Il y a quelques jours, alors que je paradais fièrement sur Facebook avec l’un de mes derniers articles plein d’esprit sur nos tyrans de lardons, une lectrice m’a -sans même le vouloir expressément- séché sur place.

Dans ce billet, je racontais ce que serait le monde si nos enfants prenaient le pouvoir. Une sorte de purgatoire aux allures de Mini-ville, qui sentirait bon la chaussette sale, et où il pleuvrait des chamallows.

Made Moiselle –pour ne pas la citer- m’a répondu par une vidéo, trouvée sur Youtube. On y voit une gamine de 12 ans, Severn Cullis-Suzuki, raconter ses aspirations pour demain, et inviter les experts de l’Onu présents à revoir leur copie, avec autant de finesse que de simplicité, de courage et d’intelligence. C’était au Sommet de la terre, en 1992 à Rio.

Pour tout vous dire, je me suis souvent demandé pourquoi nous, adultes, observons souvent avec pétillance le regard innocent de nos enfants sur la vie, pour -dans le même temps- leur reprocher leur naïveté dès qu’ils tentent de s’immiscer dans une conversation de grands.

Probablement par peur d’être pris à défaut dans nos propres contradictions, par des mômes qui peinent encore à appuyer sur le bouton de l’ascenseur en autonomie.

Je vais vous dire la vérité. Quand j’entends certaines réflexions de Mychoup’, quand je constate le regard qu’elle porte sur son environnement, quand je prends conscience des questions qui la parcourent, j’ai envie de lui donner les clés du monde. Sans doute parce que sa naïveté lui donne accès à la seule vérité qui ne puisse souffrir d’aucune interprétation. Celle du sens de la vie.

Severn Cullis-Suzuki a aujourd’hui bien grandi. A 35 ans, elle n’a pourtant rien oublié de ses combats d’hier. Militante, elle travaille pour sensibiliser les enfants aux questions environnementales et mène un combat humaniste pour responsabiliser les individus afin qu’ils agissent pour le bien des générations futures.

J’espère que vous aurez le courage de regarder les 6’40’’ que durent cette vidéo. Et pourquoi pas de la partager, pour que -même 22 ans plus tard- son message, aussi naïf soit-il, continue son tour du monde des esprits.

https://www.youtube.com/watch?v=fX6Kg7yUAQA

Et vous ? Comment considérez-vous le regard que nos enfants portent sur le monde ? Avez-vous le sentiment d’avoir refoulé vos idéaux d’enfants en devenant adulte ? Que pensez-vous de ce discours de la jeune Severn Cullis-Suzuki ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 22 juillet 2014 dans Questions de parents

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


12 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Completementpapa
    le

    Je trouve cette vidéo très poignante. Il n’est pas faux de penser que l’on oublie nos idéaux. Un peu comme nos rêves d’enfants dont la société prend le pas sur nous avec l’âge. Il est rêveur et sain de penser à un monde meilleur, de se poser les bonnes questions.

    Je pense effectivement que si l’on prend conscience d’une certaine réalité en grandissant, l’on se rend compte qu’il ne suffit pas de porter sa voix, il faut agir comme décrit dans cette vidéo.

    Plus facile à dire qu’à faire? Certainement. Sinon nous aurions refait le monde maintes fois. La difficulté est certainement de décider de refaire le monde ensemble. Les intérêts sont variables à chacun, tantôt l’environnement, l’argent,.. .

    Pourtant je donnerai milles fois raisons à cet enfant, ses idées et sa volonté sont légitimes. Au final son discours a-t-il été entendu?

    Au final ne dit-on pas : »la vérité sort de la bouche des enfants »

    Répondre
    • Olivier
      le

      tu as raison, les intérêts sont différents d’une personne à une autre. Et tout le monde ne défend pas avec la même ferveur l’intérêt collectif, surtout lorsqu’il se heurte à un éventuel intérêt individuel. Bref, quand on est adulte, on finit par réfléchir dans le mauvais sens parfois…

      Répondre
  2. Made Moiselle
    le

    On devrait tendre l’oreille plus souvent vers les enfants.
    A 12 ans elle en impose tellement avec ce discours simple et vrai.

    Elle m’a scotché tout comme toi et comme tout ceux qui vont la visionner. Obliger !

    Répondre
    • Olivier
      le

      Les vérités qu’ils nous rappellent sont tellement évidentes qu’on finit par oublier qu’on s’est fourvoyé il y a déjà bien longtemps (individuellement et collectivement).

      Répondre
  3. Clemot
    le

    Merci de m’avoir fait découvrir ce grand moment ! Des paroles pleines de sens de la part d’une fillette qui a tout compris. Ne sous estimons pas nos enfants et grandissons avec eux !

    Répondre
  4. 01Claire
    le

    Cela me fait froid dans le dos, à 12 ans elle est plus adulte que certains adultes, c’est déroutant…
    Non, on n’oublie jamais ses rêves d’enfant et même par des chemins détournés et des grands coups de pied au cul (virtuels) on en réalise une infime partie et malheureusement on laisse le reste en héritage…

    Répondre
  5. Hamelinna
    le

    Wouaw, quel charisme incroyable dégage cette fillette !
    Un discours vraiment émouvant et poignant qui impose le respect.
    A voir, à revoir, et à partager.

    Répondre