Son truc à elle

Bébé expérimente la théorie de Newton

Vous le savez si vous lisez ce blog de papa gaga avec assiduité, bébé est une casse-cou. Une cascadeuse hors pair, heureuse inconsciente du danger qui l’attend à chaque coin de porte. Mais ce que vous ne saviez pas – et moi non plus d’ailleurs – c’est qu’elle vient de se découvrir une nouvelle passion pour les sciences physiques. Et oui !

Son truc à elle, c’est Newton. Isaac de son prénom. Pas encore très stable sur ses deux jambes, bébé ne poursuit désormais plus qu’un seul objectif : remettre en cause la fameuse loi du scientifique anglais dite de l’attraction universelle, ou loi de la gravitation, par laquelle un corps en équilibre instable finit toujours par se casser la gueule et ça fait mal.

Oui mais voilà

Problème : quand on a la force d’un coléoptère grippé, lâcher les mains d’un point d’appui peut vite s’avérer dangereux. Vous connaissez la suite du scénario, classique, toujours la même : bébé tombe. Bébé se décompose. Bébé pleure. Je prends bébé dans mes bras. Bébé pleure à la puissance deux. J’appelle Super-maman. Je donne bébé à Super-maman. Bébé arrête de pleurer. VDM, mais ce n’est pas le sujet.

Depuis quelques semaines donc, bébé expérimente. A ce rythme-là, on devrait pouvoir obtenir une labellisation du CNRS avant la fin de l’année. Bébé veut attraper la télécommande sur un meuble et se vautre de tout son long sur le tapis. Bébé fonce tête baissée vers le salon et se plante le front sur le coin de la table. Bébé envisage de grimper l’escalier et se ripe à la première marche. Bébé décide de tester ses superpouvoirs et trouve le moyen de se coincer un doigt sous une chaise. Bref, autant d’expériences peu probantes pour le moment, mais dont les résultats n’ont visiblement aucun effet sur l’enthousiasme et la détermination de notre professeur des bacs à sable.

Et puisque Mychoup’ se prend pour la reine de la chute, qu’elle en trouve une à cet article ! Na !

Et vous ? Un souvenir du plus beau gadin de votre rejeton ?

Crédit photo : Valium88

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 24 avril 2012 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


13 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mary et les Minis Nous
    le

    Hmmm 3 marches d’escaliers le temps que je ferme la porte d’entrée à clefs. « Gonzesse tu attends » « ouiiiiiiiiiiinnnnnnnn »
    Je pense que tu as deviné le milieu de l’histoire 🙂 après 3 gamelles avant du canapé … je me souviendrai toute ma vie de cette matinée qui m’a découragée à faire les courses. Gonzesse avait 17 mois et va bientot avoir 4 ans maintenant !

    Répondre
  2. Madame Koala
    le

    Ici, il n’y a pas un plus beau gadin, mais des tonnes !
    De la grande :
    – je marche les mains dans les poches dehors, et vlan une joue toute meurtrie
    – je suis assise sur un coussin, maman le tire, et vlan assomée sur l’accoudoir (ouh là que je m’en suis voulue)
    De la petite :
    – je marche dans le couloir de l’immeuble, « Boum » ah oui, il y a une vitre là.
    – je cours après ma soeur et je ne vois pas le petit rebord au bord de l’aire de jeu (il n’y a pas idée), un menton et une lèvre explosée.
    Et même le petit :
    – je suis sur le ventre, je résiste à la pesanteur de ma tête jusqu’à ce que ça lâche, et boum le front
    – je suis sur le dos, j’attrape l’énorme toupie très lourde au dessus de ma tête, je tiens, je tiens, je ne tiens plus, et bam le nez

    Répondre
  3. Lap
    le

    Mon Choupi est pareil ! Elle peut allègrement se jeter du canapé la tête la première (heureusement que maman, elle, a de vrais super pouvoir de rapidité) ou se vautrer sur le ventre sans mettre les mains (du coup c’est la tête qui prend !). Espérons qu’à se rythme, elle ne va pas se retrouver avec la tête d’un rugbyman : nez cassé, yeux gonflés et oreilles en choux-fleur ! Affaire à suivre (de très près ! ^^)

    Répondre
  4. Elina
    le

    Mathilde six mois, allongee dans son coocanababy attrape le doudou accroche a la poignee du placard au dessus de sa tete. Tire dessus d un coup sec, traverse du coup le plan de travail de la cuisine sur lequel elle etait posee car maman faisait la vaisselle, que le plan de travail est profond et que normalement a cet age on a pas la force de hulk!
    Donc tire sur le doudou et prend son envol pour finir dans le lave vaisselle!

    Répondre
  5. Olivier
    le

    Oh my god… j’adore 🙂 Une fois la frousse passée, ces histoires sont quand même super drôles. Le mieux, c’est la tronche qu’ils affichent après la chute !
    Encore, encore…

    Répondre
  6. Brodeuse du Phare
    le

    La plus grosse bosse de junior, en deux-temps (trois mouvements) : il court sans ses chaussons (c’est pourtant pas faute de lui répéter toute la journée de les mettre), glisse sur le carrelage de la cuisine et s’étale de tout son long à quelques centimètres de la porte… une seconde avant que le papa ne l’ouvre en grand. VLAM.

    A ce stade, un seul conseil est à prodiguer : investir dans des tubes d’arnica. Beaucoup.

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est vrai que dans le genre « feu d’artifice de gadins », ils se tiennent là nos mômes 🙂
      On pourrait rapidement être riche à coup de vidéo gag !

      Répondre
  7. FoxyMama
    le

    Un roulé-boulé à mi hauteur de l’escalier avec réception face contre terre qui fut la plus grosse frayeur de toute ma vie, GumBoy avait 18 mois et tentait les marches.
    Puis une fin de course dans le lavabo qui donna un cocard énoooorme vers 2 ans.

    Répondre
    • Olivier
      le

      On ne peut pas tous avoir le talent d’un Colt Seavers (oui, la référence est ringarde mais parlante pour les trentenaires)… 🙂

      Répondre
  8. Céline
    le

    Oui, des tubes d’arnica, plein, dans toutes les pièces stratégiques ! Ca fait son p’tit effet sur les bosses et les bleus, et aussi dans la bouche des bambins qui savourent les petites boules blanches et en oublient souvent leurs larmes !

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est bon, on a une réserve, en bonne place 🙂
      Sinon, le téléphone portable marche très bien aussi pour calmer Mychoup’…

      Répondre
  9. julien
    le

    Bonjour Olivier,
    Des souvenirs, j’en est plein, je pense que c’est inévitable.

    Mais un très marquant c’est le jour ou sa tante lui à ramener un casque. A force de bosse, d’hématomes, et d’urgence pour quelques points sur le haut du crane on se résigne a lui mettre ce casque si laid. Il ressemblait à un rugbyman. Résultat : Nohlan tombe sur le nez au bout de dix minutes.

    La loi de murphy ne se vérifie pas qu’avec des tartines. ^^

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est marrant que tu évoques le casque car c’est ce dont je devais parler dans cet article originellement ! Et puis, au fil de l’écriture, je suis finalement parti sur Newton…
      En fait, Super-nounou met de temps en temps un casque à Mychoup’ car elle l’a trouve un peu trop téméraire. Et les quelques gadins qu’elle s’est pris récemment ne l’ont pas rassuré…
      A la maison, pas de casque mais la question s’est posée. J’en reparlerai dans un prochain billet !

      Répondre