j’vais me la faire !

papa et le terrific three

Alors que j’envisageais de rejoindre la tribu des heureux parents en plantant à mon tour la petite graine dans le terreau fertile de ma moitié, je n’imaginais pas encore qu’en plus de produire des spermatozoïdes vigoureux, il allait falloir m’armer d’une patience à toute épreuve pour les 5, 10, 20 années à venir.

Oui, disons le tout cru, du haut de son mètre et des broutilles, Mychoup’ me les broute menu depuis quelques semaines. Elle joue avec mes nerfs comme un hamster prendrait plaisir à dépouiller un lingot de luzerne. Doucement, méthodiquement, mais toujours avec la même détermination.

Du terrible two au terrific three

Il y a un an presque tout pile, je vous racontais avec assurance comment venir à bout du terrible two, cette maladie contagieuse qui nous donnerait presque envie d’échanger nos enfants contre un de ces rongeurs décérébrés qu’on enferme dans une cage.

Si comme moi, vous avez imprudemment signé pour 20 ans, autant vous le dire tout de suite : le terrible two, c’est de la gnognotte à côté du terrific three qui vient juste après.

Depuis quelques semaines, tout est prétexte à tester la solidité de mes nerfs. En vrac et dans le désordre, Mychoup’ prend donc plaisir à réclamer une tartine de Nutella à 19 heures, à refuser de filer sous la douche pour ensuite renoncer à en sortir, à se rouler par terre pour ne pas s’habiller, à hurler pour obtenir l’attention de maman (qui est exceptionnellement partie au boulot pour la soirée), à exclure de monter dans la voiture pour aller à l’école sans sa poupée Liliane, j’en passe et des meilleures pires.

Bref, il devient presque impossible de faire le moindre geste sans y passer une bonne demi-heure, le temps que colère passe.

A ce rythme-là, je m’attends à voir prochainement débarquer une tribu de petits hommes chauves en pyjamas orange, venus m’apprendre la grande nouvelle : « Bravo, vous êtes l’élu. Le nouveau Dalaï-Lama, c’est vous ! »

A moins qu’il ne s’agisse d’une peuplade de gros bonshommes en blouses blanches, venus m’annoncer qu’il était temps de partir en vacances au frais, avec open-bar sur les pilules bleues. Bref.

Gardant toujours en tête que balancer ma fille par la fenêtre ne me rapporterait que des ennuis judiciaires, je ronge donc mon frein en silence, patientant jusqu’à l’heure de la vengeance annoncée.

Le jour où ma fille sera enfin en âge de lire ce blog et qu’elle culpabilisera à en mourir de m’avoir fait vivre un tel enfer, je n’aurai plus qu’à cligner mes yeux de cocker pour qu’elle s’excuse en s’engageant à me masser les épaules tous les soirs à 19 heures pour le restant de sa vie.

Mais au lieu de ça, je ne pourrai m’empêcher de lui rappeler tous ces moments de bonheur que nous vivons grâce à elle depuis qu’elle est parmi nous. Je lâcherai ma petite larme devant les milliers de photos que nous consulterons ensemble, joue contre joue, et m’épancherai bêtement dans ce qui ressemblera fortement à un aveu de faiblesse paternelle.

Il n’en faudra pas davantage pour que sa culpabilité s’envole immédiatement. Et qu’elle me réclame 100 balles pour s’acheter un nouveau sac à main.

Chienne de vie.

Et vous ? Prêt pour le terrific three ou encore dans le terrible two ? Vos enfants sont-ils plutôt sages ou indisciplinés ? Comment gérer vous les moments de pression ?

Photo Credit: ~deiby via Compfight cc

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 16 décembre 2014 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


38 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Emilie
    le

    Et bien … ça rassure … ou pas …
    Ici aussi bien que les 4 bougies aient été soufflées, certains moments mettent les nerfs à rude épreuve !
    Au choix : le fil de chaussette qui gratte et il faut donc enfiler/enlever la dite chaussette environ 25 fois avant de pouvoir partir à 8h29 pour 8h30 … , … le rejet absolu du mug « planes » au profit du mug « winnie » une fois les céréales servies et le lait versé (évidemment) et vice versa le lendemain matin … , … le « tu m’aides à m’habiller » qui une fois le pull enlevé laisse place à « tu me laisses faire tout seul » (et on remet le pull) …
    Comme solution, je propose : regarder des photos où ils étaient trop mignooonnns à l’époque où ils nous empêchaient de dormir plus de 4h d’affilées sinon, quand effectivement on a décidé de ne pas les balancer par la fenêtre et qu’on a pas encore été internés, l’alcool est un refuge salvateur. Quoi ? un verre de vin quand ce gentil petit monde est couché fait un bien fou !! j’ai bien dit 1 verre, pas la bouteille 😉

    Répondre
    • ketxa
      le

      Ha ha ha énorme le rejet du mug !!!

      Ce souci revient régulièrement sur le tapis chez moi aussi, cumulé à des disputes sur la couleur du verre (je veux le jaune, non c’est moi!!!).

      Un jour, à force de tempêter et de menacer de tout bazarder (ils ont bien compris que je ne le faisais pas), j’ai regardé sur internet, pendant qu’ils mangeaient, j’ai cherché de la vaisselle en mélamine blanche (pas belle, selon ma fille), j’en ai parlé très sérieusement avec mon mari, on réfléchissait sur ce qu’on allait prendre, je n’ai pas validé de suite la commande. Je ne me suis même pas rendue compte qu’ils entendaient toute notre conversation. Et comme par magie, le repas suivant, je n’ai pas eu de problème !!!

      Rassurez-vous ça n’a pas duré longtemps 😉 Quand ça a recommencé, j’ai évité les disputes en donnant carrément la vaisselle « de papa et maman ». Il n’y a pas (encore) eu de casse, je croise les doigts…

      Du coup ils ont reporté leurs disputes sur le choix de la place : à notre comptoir, la place du « bout » semble être topissime. Alors nouvelle règle : à chaque repas, chacun son tour, on a le droit de choisir sa place en premier ; le deuxième a le droit de choisir son couvert en premier. Et on échange au repas suivant.

      Punaise, faut être inventif tout de même !!!

      Répondre
  2. Emma June
    le

    Avec MisterBB, terrible 2, pas vu passé, par contre Terrific Three, je confirme! Négociation, frustration,colère…c’est par phases mais quand on est dedans, on est dedans…

    Répondre
  3. Ev@
    le

    Ma zouzou de 28 mois est la contradiction incarnée…
    on est dans le terrible two, déjà très très terrible… alors j’ose même pas imaginer ce que sera son « terrific three »

    Répondre
  4. Sarah
    le

    27 mois…..Le terrible two….elle me fatigue et je me vois en train de la balancer….mais non zennnnn, je respire un bon coup et prends sur moi! Vivement que papa revienne à la maison pour m’épate sur ce coup là, on craquera à 2!
    Et quand le terrific three arrivera, son frère entrera dans le terrible two…..mon dieu qu’avons nous fait!!!!!

    Répondre
  5. sof
    le

    Le terrible two, on y est depuis ses 18 mois… et il vient d’avoir 30 mois. C’est long, très long même et exacerbé par la naissance du petit frère il y a 5 mois. Je crois qu’on a tout essayé et là,je suis un peu à bout de nerfs. C’est la confrontation permanente et c’est fatigant…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Voilà c’est ça. Au delà de la blague, c’est vraiment usant parfois et cette période met nos nerfs à rude épreuve. Pourtant, y’a pas grand chose à faire… à part patienter et ne pas lâcher l’affaire !

      Répondre
  6. Maman Lapin
    le

    Moi en ce moment je suis dans le liar five avec la naine de mon homme. Elle ment comme elle respire pour se faire plaindre par sa mère quand elle part de chez nous… J’avoue que j’ai du mal à gérer et que je le prends très mal.
    Du coup, je profite à fond du delicious 1 de Razmokett qui, à 9 mois, est un petit ange vraiment adorable

    Répondre
  7. Tata tricot
    le

    Ouh la la , le mien n’a pas encore 21 mois, que je vis déjà çà! Ne me dis pas que cela va encore durer 1an et demi, non, non, non ne le dis pas ! NON!
    Bon courage

    Répondre
  8. clairou la plote
    le

    HAHAHAHA

    Je n ai pas de blog mais je tiens un journal depuis l’époque têtard…
    Nous allons entrer dans le 4midable (ouais ok je sais je rêve!)

    je pense en toute objectivité (et aussi parceque ma voisine me le dit 2 fois par semaine que la sangsue est bien élevée et se laisse trop faire…
    A la maison elle essaye de se rebeller mais dommage je suis encore plus têtue qu elle et je ne lâche pas l affaire!
    Une crise et hop dans sa chambre seule! maman décompresse en fumant une clope dehors ou en décapsulant une bière ( ou les deux!!!) et la sangsue crie, hurle et se calme….
    on en discute après et voilà un conflit désamorcé jusqu’au prochain….

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ici aussi les crises se terminent dans la chambre. n’empêche, c’est fatiguant… surtout quand il est l’heure de partir à l’école, d’enchaîner avec le dîner ou de partir de chez mamie par exemple (pas plus tard qu’hier soir).

      Répondre
          • Valou
            le

            Moi par contre j ai le meme modele olivier alors je compatis. Tous les matins, c est la crisepour partir quand je ddois l amener. Elle veut rster avec moi à la maison et ne pas manger à la cantine. C est mignon qiand j y pense le soir mais le matin pas vraiment. Et avec papa, tout roule. Ben oui il faut croire que maman n a pas de travail !!!

  9. Bernard Rodillard
    le

    Bonjour,
    Ma fille fait des bêtises de temps en temps ! La dernière fois, elle s’est coupé les cheveux et j’étais sur les nerfs !

    Répondre
  10. netaddicta
    le

    Ici après quelques mois plutôt tranquille, Pucinette a décidé de refaire des colères. Alors bien sûr tout le monde nous rassure à coup de « c’est la future arrivée de la petite soeur (prévue dans 2 mois et demi) qui la perturbe ». Ouais peut-être mais quand elle sera là, cela va-t-il devenir pire?
    Au menu actuellement : H-10 min avant de partir « pucinette, sois tu boutonnes ta veste maintenant toute seule, sois tu attends maman mais tu la laisseras faire pour aller plus vite » « j’attends maman » et H-3 min avant de partir « non mais je sais faire toute seule » suivie d’une colère quand maman excédée boutonne elle-même la veste.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Quelles conséquences la naissance d’un deuxième enfant ont-elles sur le premier ? je ne peux pas te répondre, mais il parait que parfois, c’est un peu sport… jusqu’à ce que tout rentre en ordre.
      Au final, c’est votre sourire de parents épanouis, et votre patience de parents aux super-pouvoirs qui fera la différence, hein ?!

      Répondre
  11. stieuma
    le

    Bah ici, ça a commencé tôt avec Terrible 1,5 !! On aurait dit qu’un infâme lutin avait pris possession de notre regretté petit ange quasiment le jour de ses 18 mois…

    Répondre
  12. lylou
    le

    J’adore ta façon décrire a chaque post ^^ comme je le disais précédemment je me suis mise a chercher ton post sur le terrible two parce qu’on y rentre doucement la avec poussinette qui va sur ses 21 mois ! C’est encore léger jte l’accorde c’est plutôt colère et frustration mais qui se calme vite pour le moment et puis elle a fait connaissance avec le coin aussi notamment au moment des repas qui sont compliqués depuis plusieurs mois ! Elle veut faire seule ok pas de soucis mais quand elle y arrive pas ou qu’on touche a sa cuillère elle balance tout par terre O.o et on y a le droit quasi a chaque repas donc bon ça va bien deux minutes… Sinon le bain elle aimait ça elle jouait maintenant c’est des cris des pleurs ça dure 5min et on sort ! Enfin bon pour l’instant c’est pas bien mechant..

    Répondre
    • Olivier
      le

      il y a quelques jours, elle m’a pété une durite parce qu’elle n’arrivait pas à écrire son prénom. Je lu ai pourtant expliqué qu’apprendre, c’était se tromper et recommencer… mais rien à faire. Grosse colère !
      Alors, j’imagine bien pour le repas « toute seule » 🙂

      Répondre
  13. lola
    le

    alors je commence à avoir peur….!!!!
    mon fils a 18 mois, et il pique des colères quand on ne lui met pas le dessin animé qu’il veut !! il hurle crie se jette par terre, prends un jouet et le jette de toutes ses forces…..je n’ai jamais vu ca !
    que faire? ne pas céder certes mais quand on a l’ainé qui râle aussi (4 ans) et que c’est l’heure du rush bain + repas à faire , est-il grave de céder pour avoir la paix 10 min??? (pour tout faire a 100 a l’heure repas rangement etc……)

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est pas grave de céder parfois. L’important, c’est de garder en tête la raison pour laquelle on fait les choses, et de ne pas culpabiliser quand on a l’impression de lâcher un peu la bride exceptionnellement, non ?

      Répondre