Tous à poil : Jean-François Copé fait le buzz

12 Fév 2014

Tous à poil : livre pour enfants

Mais quelle mouche a piqué Jean-François Copé ? Le poil à gratter du gouvernement s’est lancé en ce début de semaine dans une croisade qui frise le ridicule.

Un peu comme si tout allait si bien qu’il fallait absolument traquer le poil disgracieux dans la main du voisin pour réveiller le landernau politique.

En pleine crise économique et sociale, à un moment où le chômage explose, les inégalités se creusent et la nation s’effrite, le patron de l’UMP choisit donc de s’attaquer en toute lucidité à… un livre pour enfants.

Tous à poil : la maitresse

« Tous à Poil ! » de Claire Franek et Marc Daniau montre des gens tous nus. Des garçons et des filles. Des jeunes et des vieux. Des gros, des bronzés, des poilus. Et même des flics. C’est pour dire le malaise.

Le livre pour enfants offre l’occasion de découvrir un regard décomplexé sur la nudité, qui ne choque d’ailleurs souvent que nous, adultes biberonnés à quelques pudibonderies religieuses érigées en véritables dogmes sociétaux. Et surtout pas nos mômes, curieux et sans complexe. Toujours prêts à se débarrasser de leurs fringues pour gambader à poil, justement.

« Quand j’ai vu ça, mon sang n’a fait qu’un tour », a lâché le député-maire de Meaux. Tu m’étonnes. C’est pas comme si nos écrans télé n’étaient pas déjà envahi d’une nudité parfois beaucoup plus gênante, comme si nos rues ne croulaient pas sous les 4×3 publicitaires tous plus suggestifs les uns que les autres.

Tous à poil : la baby-sitter

« Tous à Poil » : en tête des ventes

« Tous à poil ! » raconte la nudité avec tendresse et humanité.  Les auteurs portent « un regard sensible, chaleureux et réaliste qui ne se moque pas et accepte la diversité des corps ». Rien de bien condamnable, au contraire.

Si le patron de l’UMP voulait relancer le débat déjà malsain et mensonger sur la théorie des genres, il ne s’y serait pas pris autrement. En attendant, « Tous à poil » vient de se hisser dans le TOP des meilleures ventes de livres sur Amazon. Merci Jean-François.

« Tous à Poil ! » a été publié en 2011 par les éditions Rouergue. Il est destiné aux enfants à partir de 6 ans. Cliquez ici pour le découvrir plus en détails.

Et vous ? Que pensez-vous de cette polémique ? Quel avis portez-vous sur ce livre ? Le montreriez-vous à vos enfants ?

D’autres articles sur l’actualité de la parentalité ? Lisez L’enfant dans la publicitéCongé parental : les pères veulent changer les couches de bébé !, Homoparentalité : pendant qu’on en parle, d’autres la viventEgalité hommes-femmes : 10 propositions pour valoriser la paternité… tous les articles sur l’actualité de la parentalité sont ici

18 réponses to “Tous à poil : Jean-François Copé fait le buzz”

  1. mattyllde 12 février 2014 at 13 h 10 min #

    Je pense que c’est un livre sur le nudisme, un sujet que j’aborderais avec mon enfant sans ce livre et que je n’aborderai jamais en classe car je ne vois pas pourquoi je le ferai… donc n’importe quoi M. Copé!

    • Olivier 12 février 2014 at 15 h 21 min #

      Nudité plus que nudisme, mais oui c’est ça…

  2. Rachel - Rayures et pois 12 février 2014 at 13 h 50 min #

    Au fond, qu’est-ce qui dérange vraiment Mr Copé ? Le livre ne fait que montrer que sous nos vêtements nous sommes TOUS les mêmes plus ou moins gros, grands, poilus… que TOUT le monde a un corps et toutes les fonctions qui vont avec : digestion, sexe, etc. Et oui on se retrouve tous à poil à un moment ou a un autre même « le président directeur général, ah bah oui, bien sur. ». Donc ce qui le gêne le plus c’est que dans ce livre tout le monde est au même niveau. Dur dur de descendre de son piédestal, hein ? Et dire que la jeunesse va savoir qu’on a tous un corps même les gens de pouvoir, ça c’est une honte ! D’ailleurs il le dit clairement : « à poil la maitresse, a ben c’est bien ça pour l’autorité des enseignants ! » Comme si c’était le costume qui faisait le moine ! Mr Copé aurait-il peur de perdre la face si on apprenait que lui aussi il a un corps tout nu sous son ses beaux costumes ? la honte quand même…

    • clairou 12 février 2014 at 13 h 54 min #

      QUOI EUX AUSSI ILS ONT UN CORPS EN DESSOUS???

      tu vas me dire bientôt que les princesses font caca et que quand elles pètent ça ne sent pas la rose… tout fout le camp… LOL

    • Olivier 12 février 2014 at 15 h 23 min #

      Oui derrière tout ça, on sent surtout un gros prétexte pour faire du bruit avec pas grand chose !

  3. clairou 12 février 2014 at 13 h 52 min #

    ha ha ha….

    c est vrai que les clips et autres publicités dont nous abreuve la télé sont plus pudiques….

    là au moins on peut choisir ou non de le montrer à nos enfants pas comme au ciné avec les pubs…

    bref encore un sujet de débat qui ne sert à rien…

    • Olivier 12 février 2014 at 15 h 24 min #

      Oui dans un cas, on subit la nudité. dans l’autre, on la montre avec sensibilité pour éduquer… cherchez l’erreur.

  4. séverine 12 février 2014 at 13 h 56 min #

    Ce livre ne me dérange pas et je pense qu’il peut être un bon support. Nous en parlions hier avec ma collègue allemande qui est très surprise par les remarques de M.Copé ; en effet elle a eu ce type d’ouvrage à l’école et elle pensait donc qu’il en était de même pour nous petit français. « mais comment donc abordez-vous les thèmes de la différence des morphologies, de l’âge, de la pudeur et de la nudité ? »…shut ! ne sois pas vulgère… Bref pour ma partje suis bien plus choquée par les femmes à moitié nue, « chirurgisée » ou non, qui tapissent les unes de magazines et panneaux publicitaires que par un ouvrage illustré de dessins montrant des corps de tous ages dans des postures sans sous entendu

    • Olivier 12 février 2014 at 15 h 25 min #

      Comme toi, je me demande ce qu’on peut trouver à un livre qui ne sert que de support pour évoquer une thématique importante pour un enfant : son corps (et celui des autres).

  5. Agnès 12 février 2014 at 15 h 51 min #

    De ce que j’ai entendu de son intervention (mais il me semble que c’était coupé), M.Copé n’était pas tant choqué par la nudité que par l’expression. Il semblait n’avoir simplement rien compris au livre et prenais la chose comme une insulte, comme les supporter mauvais joueurs disent « à poil l’arbitre » quand leur équipe perd. Ce qui est aussi très très stupide.

    • Olivier 12 février 2014 at 17 h 04 min #

      Voilà un bon exemple du Copé Style : je hurle contre un livre, que je ne prend même pas la peine de parcourir.

      Quant à l’expression « à poil »… nanmélol !

  6. lejournaldepersonne 13 février 2014 at 13 h 29 min #

    La France à poil
    http://www.lejournaldepersonne.com/2014/02/la-france-a-poil/
    Ne cachez surtout pas ce sein Tout le monde veut le voir

    Oui, vous avez mis la France à poil
    À poil, à poil, à poil !
    Allons-y les petits mecs et les big macs
    Il suffit de quelques tours de passe-passe
    Pour que la France soit à vos genoux
    À lécher le plus offrant
    C’est à l’école qu’on l’apprend
    Que la pudeur est pour les nuls
    La vertu est dans la mise à nu
    C’est un clin d’œil à Saint Thomas :
    Qui ne croit qu’à ce qu’il voit
    Je suis mon corps, tu es ton corps, nous sommes en chœur et en corps
    Encore ou pas encore ?
    Le cul n’est pas cul-cul, c’est un fin calcul
    C’est la racine même de notre culture
    Un pénis pour exlibris
    Un vagin pour les enfants à jeun
    Toutes les choses sont enchaînées et amoureuses les unes des autres…
    C’est du Nietzsche dévêtu !
    Ne cachez surtout pas ce sein
    Tout le monde veut le voir
    Sinon comment voulez-vous qu’on sache ce que c’est
    Tétez, tâtez, tatouez
    L’école est ouverte, ce sont les maisons qui sont closes!
    L’éducation nationale a juste fait un transfert
    Pour que nos enfants ne soient plus dupes des apparences
    Un cul est un cul ! L’axiome par excellence…
    On déchire le voile, on désire le dévoilement
    Je ne vous voyais pas avant de vous avoir vu
    À poil sur la toile!

    Question élémentaire : La France est-elle encore vierge ou pas ?
    Sinon qu’est-ce que vous attendez pour la dévergonder ?
    Elle a déjà perdu son latin…
    Qu’est-ce que vous attendez pour la traiter de putain?
    Putain irrespectueuse… de ses enfants.

  7. CT 17 février 2014 at 15 h 06 min #

    Je constate que les commentaires vont tous dans le même sens donc je me sens obligée de réagir, en espérant vous faire réfléchir : voici des extraits de la tribune du pédopsychiatre Christian Flavigny dans Le Monde :

    « Un matériel pédagogique fait débat en ce moment, mis à la disposition d’enseignants d’écoles primaires. Deux livres sont contestés : Papa porte une robe, et Tous à poil ! Faut-il s’en émouvoir ? Oui, car de jeunes enfants ne peuvent les ressentir comme le font des adultes, quand bien même les notions en seraient présentées de bonne foi et avec nuance par des enseignants attentionnés. L’enfant n’est pas un adulte en miniature.

    (…)

    L’usage du livre Tous à poil ! pose des questions similaires. On aura remarqué que si tout un chacun adulte peut se « mettre à poil », ce n’est pas le cas des enfants, dont les poils pubiens n’ont pas encore poussé ; d’ailleurs, en langage d’enfant, on se « met tout nu ». La remarque est loin d’être anecdotique, pour peu qu’on accepte de la considérer depuis le regard de l’enfant ; car la toison pileuse des adultes condense pour lui tout le mystère de leur vie sexuelle, qui l’intrigue à la condition d’en demeurer à prudente distance.

    La séance de déshabillage mise en scène par le livre peut prendre pour les adultes la saveur vaguement impudique d’un strip-tease généralisé. Pour la plupart des enfants, elle risque fort de constituer une scène inquiétante, chargée d’une crainte d’intrusion. La nudité adulte ainsi exhibée fait effraction dans sa vie psychique. L’enfant n’y savoure pas la découverte des corps sexués, il se méfie de l’intention ainsi manifestée et en redoute la menace pour son intimité.

    Certes, induire ce trouble n’est l’intention ni des auteurs ni du Centre national de documentation pédagogique, qui a agréé ce livre dans la panoplie des bibliothèques ; mieux vaut pourtant qu’ils le mesurent : l’enfant reçoit l’image à l’état brut.

    (…)
    Loin de n’aborder que les fameux stéréotypes de tâches sociales, ces livres malmènent les repères fondateurs pour l’enfant que sont ceux entre les sexes (pour lui, père et mère) et les générations (adultes/enfants). D’où il résulte que la confusion est ressentie comme une ambiguïté.

    Une propension de notre société actuelle veut aimer et éduquer l’enfant en l’immergeant dans le monde adulte. C’est négliger que la famille seule est en mesure d’y amener l’enfant, tout en assurant sa protection. Une connivence affectée mêlant le monde de l’enfance et celui des adultes, animée des meilleures intentions, perturbe la vie psychique et affective de l’enfant. »

    • Olivier 17 février 2014 at 15 h 33 min #

      Comme quoi, on peut être pédopsychiatre et avoir beaucoup d’imagination (ou en manquer cruellement, en fonction du point de vue depuis lequel on se place).

      Le livre n’a rien à voir avec une séance de strip-ease. Il n’y a qu’à l’ouvrir pour s’en convaincre.

      Par ailleurs, nos enfants ne sont pas effrayés par la nudité en elle-même, mais plutôt par l’image qu’ils s’en font (et qui se construit sur ce que leur racontent leurs parents).

      Du coup, oui, il me semble grand temps d’éduquer nos enfants à la découverte de leur corps, avant que d’autres (moins bien intentionnés) ne le fassent à notre place.

  8. CT 18 février 2014 at 8 h 06 min #

    « Nos enfants ne sont pas effrayés par la nudité » : par la leur non en effet, mais par celle des adultes, si.
    C’est la distinction que fait ce pédopsychiatre (en rappelant au passage que les enfants ne se mettent pas « à poil » puisqu’ils n’en ont pas) mais que vous ne faites pas.
    Expliquez-moi : que voulez-vous leur apprendre avec ce livre ? Comment leur expliquer la dernière image où tous les adultes nus se baignent ensemble dans la mer ?

    • Olivier 18 février 2014 at 8 h 35 min #

      Je ne suis pas certain qu’ils soient nécessairement effrayés par la nudité des autres, mais plutôt par le contexte dans lequel la nudité peut-être exposée : voir une publicité montrant une scène suggestive aura probablement un effet plus négatif à mon sens que voir papa, maman ou les frères et sœurs nus dans la salle de bain. Voir un homme nus dans la rue sous son manteau aura aussi plus d’impact que voir des baigneurs naturellement dénudés à la plage.
      « A Poil » est une expression « toute faite » comme il en existe tant dans la langue française.
      Quant aux images, elles sont surtout là pour décomplexer le rapport à la nudité. elles ne doivent pas être interprétée au premier degré.
      Finalement, c’est pour moi l’accompagnement proposé autour de la lecture de ce livre qui permettra de lui donner du sens.

Trackbacks and Pingbacks

  1. Tu crois que ça existe l’internat en maternelle ? - Blog Je suis papa ! - 11 mars 2014

    […] articles sur l’actualité de la parentalité ? Lisez Tous à poil : Jean-François Copé fait le buzz, Une fessée et au dodo !, Homoparentalité : pendant qu’on en parle, d’autres la vivent… […]

  2. Question d’enfant : faut-il tout leur dire ? - Blog Je suis papa ! - 9 mai 2016

    […] Tous à poil : Jean-François Copé fait le buzz […]

Envoyez une réponse