Jouets sous licence : Les Maternelles aussi !

En collaboration avec Abysmile
Les jouets sous licence Les Maternelles, arnaque ou pas ?

Vous l’avez constaté comme moi, les jouets sous licence envahissent les rayons des magasins pour mômes depuis de longues années. Environ 1 jouet sur 4 serait ainsi vendu sur ce principe en France, et le phénomène n’est visiblement pas prêt de s’arrêter.

Entre la guitare électronique Spiderman, la dinette Hello Kitty, les petites voitures Cars ou les poupées Dora, on en vient même à se demander si les éditeurs n’auraient pas définitivement perdu leur âme d’enfant, celle qui leur permettait autrefois de nous pondre des concepts originaux.

Pour être tout à fait honnête, je n’aurais pas grand-chose d’autres à reprocher aux éditeurs que leur manque d’imagination, si certaines de ces licences n’étaient pas utilisées pour vendre de la glace aux esquimaux. Autrement dit, pour refourguer des jeux aussi nazes que la licence utilisée est connue. Et malheureusement, c’est souvent le cas.

Jouets sous licence : Mon Loto Les Maternelles

jouets sous licence Aby Smile

Fondé en 2010, l’éditeur de jeux pour enfants Abysmile développe des jouets autour de Monsieur Madame, Emilie et Les Maternelles. C’est sur cette dernière licence que nous allons nous arrêter.

Dans le colis envoyé, Mychoup’ a immédiatement repéré le jeu « Mon Loto » estampillé du logo de l’émission de France 5 présentée par Julia Vignali et appréciée de la plupart des parents.

Le principe du jeu est simple et archi connu : l’enfant dispose de 5 planches de jeux, présentant chacune 6 illustrations. A lui de placer les 30 cartes correspondant aux dessins représentés sur les planches.

Dès 2 ans, ce jeu éducatif présente l’intérêt  de « développer les facultés d’observation, d’association et de mémorisation », nous explique Abysmile.

Rien de nouveau sous le soleil donc. Le jeu d’Abysmile ne se distinguant pas des lotos traditionnels proposés depuis des lustres.

Licence Les Maternelles, pour l’amour du jeu ?

Mon loto Les Maternelles, jouets sous licence

Comme moi, vous vous posez donc la question de savoir ce que Les Maternelles viennent faire là-dedans ?

Dans son dossier de presse, Abysmile prévient qu’il ne retient que les licences « les plus emblématiques, adaptées aux besoins de l’enfant mais aussi de ses parents. »

Si Mychoup’ se fout de Julia Vignali comme de sa première chaussette (Pardon Julia), c’est la dernière partie de cette phrase qui me fait tiquer.

Soyons clairs, la marque « Les Maternelles » accolée sur la dizaine de jeux sous licence proposée par Aby Smile a pour unique objectif de convaincre des parents. Comme Jean-Pierre Koffe peut le faire pour les produits Leader Price par exemple.

Les convaincre de quoi ? D’acheter ce loto plutôt qu’un autre évidemment.

Et si je n’attendais plus grand-chose de Disney en matière d’éthique, on peut s’étonner que les ayant-droits de la marque « Les Maternelles » aient cédé aux sirènes du marketing, en acceptant d’offrir leur image aussi facilement, contre un chèque au montant probablement rondelet.

Et ce loto alors, bien ou pas ?

Comme vous le savez, dans la vie, rien n’est aussi binaire qu’il n’y parait.

Et si le principe des jouets sous licence fait naître des questions légitimes, force est de constater que le jeu « Mon loto Les Maternelles » répond non seulement aux objectifs fixés en matière d’éveil, mais procure aussi à Mychoup’ de vraies sensations de plaisirs.

Mon Loto, jouets sous licence Les Maternelles

Il n’y a qu’à apprécier son empressement à se saisir de la boite de jeu tous les soirs, et observer son sourire en l’ouvrant.

Pour être tout à fait honnête, je préfère pour ma part que Mychoup’ s’amuse avec Julia, Nathalie, Elsa, Thomas et les autres, plutôt qu’avec René la Taupe. Et si le label « les Maternelles » peut convaincre certains parents d’acheter ce jeu éducatif plutôt qu’un jouet à l’intérêt plus contestable, pourquoi pas !

Parce que ça peut aussi être ça une licence : un gage de qualité, une marque de reconnaissance. Le label rouge du jouet en quelque sorte !

Jouets sous licence, et donc ?

Nous sommes tous plus ou moins sensibles à des marques ou des personnages emblématiques. Les financiers de tout poil auraient tort de ne pas surfer sur la vague pour augmenter leur chiffre d’affaire, de manière plus ou moins vertueuse.

Consciemment ou pas, nos achats sont régulés par un cadre de référence qu’ils ont appris à décrypter pour nous vendre toujours plus d’exemplaires de leurs produits.

Néanmoins, refuser d’acheter des jouets (ou d’autres produits) pour l’unique raison qu’ils s’appuient sur une licence n’auraient en soi aucun sens. Parce que certains valent le coup. Comme c’est le cas pour les jouets Les Maternelles d’Abysmile.

Gardons plutôt en tête qu’une licence n’est qu’un outil marketing utilisé par les marques pour déclencher notre acte d’achat et tentons de raisonner sereinement avant de passer à la caisse. Après tout, un consommateur averti en vaut deux, non ?

Et vous ? Que pensez-vous des jouets sous licence ? Pensez-vous être réceptif à ce type de procédé marketing ? Connaissez-vous les jeux Les Maternelles ? Les appréciez-vous ?

D’autres tests ? Consultez Paapii design, doudou DIY, Little Cigogne la box mode enfant, Les débarbouillettes Les Tendances d’Emma, Les jouets en bois d’Arthur et Marie… Tous les tests sont ici

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 10 juin 2013 dans Archives

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


18 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Olivier
      le

      Etonnée positivement ou pas ? 😉
      Pour ma part, ça m’a aussi posé question mais faut bien reconnaître que les jeux labellisés les Maternelles n’ont rien à voir avec la grande masse des jouets sous licence…

      Répondre
  1. lili
    le

    J’avoue que je suis plutôt contente qu’une référence comme les maternelles approuvent un jeu… j’ai l’impression que c’est une marque de qualité.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ben voilà, la licence, c’est aussi un gage de qualité ! Et dans le cas présent, je pense qu’il faut le voir comme ça 😉

      Répondre
  2. Papacube
    le

    En général je me méfie des licences.

    Un licence a un coût, et c’est souvent au détriment de l’acheteur : soit le produit est plus cher que ses concurrents sans licences, soit il est au même prix mais de moins bonne qualité.

    C’est mathématique, le prix de la licence, il faut bien le caser quelque part.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Oui c’est vrai. Cela dit, appuyer le lancement d’un jeu sur une licence permet aussi de réduire les coûts en matière de marketing, car la marque est déjà connue.
      Et puis, ça permet aussi d’optimiser les ventes, et donc de réduire éventuellement la marge par produit vendu, pour arriver dans les rayons avec un prix affiché comparable à la concurrence.

      Répondre
  3. Clairou
    le

    J avoue j évite les licences juste pour éviter les cris d hystérie en faisant les courses….
    J ai en horreur HK vraiment elle me sort par les yeux….

    Pour le reste pourquoi pas maintenant c est pas parceque y a mickey ou les maternelles que je vais plus m y intéressé. Je regarde avant tout le but et je compare les prix! Pour 2 produits équivalents je prendrais évidemment le moins cher même si je ne pourrais pas jouer avec batman ou un autre super hero que l on voit partout….

    La licence ne fait pas la qualité à mes yeux, c est juste pour se vendre plus facilement….

    Répondre
  4. vero
    le

    moi ca me saoule les licences !!

    quand tu cherches un type de jeu ou jouet precis, c’est difficile d’en trouver un neutre.
    l’an dernier ou y a 2 ans, je voulais acheter des tampons pour mon fils : quasi impossible de trouver qqchose qui ne soit pas cars ou winnie ou mickey ou hello kitty ou barbapapa …
    sans compter que ca augmente le prix du produit.
    et c’est comme ca pour tous les jouets, du ballon pour le jardin au meme, en passant par la cuisiniere …
    au final, mes tampons, j’ai fini par en trouver chez LIDL (faut surveiller les publicités), pour pas chers, en bois.
    mais ils sont pas fous chez les maternelles et la société d’edition de jeux, avec le large public de jeunes parents qu’ils ont, en quete de bons conseils …
    ils avaient deja sorti quelques livres il me semble ?
    attention à ne pas prendre un virage trop commercial.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, les licences envahissent les rayons de certains magasins, ça en devient saoulant.
      Néanmoins, certaines ont plus d’intérêt que d’autres. La licence Les Maternelles permet par exemple de repérer d’un coup d’oeil dans les rayons les jeux les plus éducatifs.

      Répondre
  5. Jeux Dujardin
    le

    L’avantage des jouets sous licence c’est notamment qu’ils permettent de faire découvrir des classiques aux plus jeunes, par exemple le Mille Bornes Cars rencontre un fort succès chez les fans de Flash Mac Queen :
    http://goo.gl/8PLTH

    Répondre