8 astuces pour arrêter de dire « dépêche-toi » à son enfant

arreter-de-demander-depeche-toi-aux-enfants

« Dépêche-toi de te brosser les dents ! On y va ! Mets ton manteau, dépêche-toi ! ». Vous passez votre temps à demander à votre enfant de se dépêcher. Rassurez-vous, on est tous pareil. On attend de lui qu’il aille plus vite. On s’en rend bien compte, mais c’est plus fort que nous. Le stress du quotidien prend le dessus.

Pour son bien-être et le nôtre, ralentissez le rythme. Aujourd’hui la tendance est au « Slow parenting ». Beaucoup de parents décident de prendre leur temps et de se recentrer sur l’essentiel : leurs enfants et la famille. Alors, pourquoi pas vous ?

A partir de quand un enfant commence-t-il à se repérer dans le temps ?

Un enfant vit dans l’instant présent. Les parents, quant à eux, se projettent constamment dans le futur et le passé. L’enfant n’a pas la notion du temps qui passe. Chez lui, cette notion de temps s’acquiert progressivement. Il commence à en acquérir les rudiments dès l’âge de 2 ou 3 ans. Il est alors capable de faire la différence entre hier et demain. A partir de 4 ans, les notions de matin, midi et soir commencent à prendre sens. Ce n’est qu’après 5 ans qu’il nomme et comprend les saisons. Il commence à identifier les jours de la semaine vers 6 ans environ. Les notions d’heures sont acquises vers 7 ans. C’est également à ce moment qu’il assimile les expressions du type : après-demain, il y a une semaine ou la veille.

Pourquoi est-il déconseillé de demander à son enfant de se dépêcher tout le temps ?

Demander à son enfant de se dépêcher tout le temps génère du stress chez lui. Et cette anxiété nuit à son développement. Dans ces situations, l’enfant perd le sentiment de contrôle de son existence. Il est énervé, triste et en colère.  Pour l’aider, ralentissez la cadence au quotidien.

Comment arrêter de dire dépêche-toi à son enfant ?

Vous cherchez des solutions pour ne plus dire « dépêche-toi » à votre enfant ? Voici quelques astuces à vous approprier. N’hésitez pas à partager vos propres astuces en commentaires.

1| Utilisez un timer

Le timer matérialise le temps qui passe et celui restant pour effectuer une tâche. On paramètre le temps souhaité (15 minutes par exemple). Une fois activé, un petit disque rouge disparait au fur et à mesure que le temps passe. Ce système très visuel, aide l’enfant qui n’a pas encore acquis la notion du temps qui passe. Vous trouverez un timer ici.

2| Fabriquez une frise chronologique de la routine de votre enfant

Construisez votre propre frise chronologique de rituels. Confectionnez-la sur du papier rigide. Dessinez ou collez des pictogrammes représentant les tâches à effectuer. Votre enfant se repère et réalise son rituel dans l’ordre. Pour l’aider à se repérer, accrochez sur le haut de la bande une épingle à linge. Personnalisez-la en y collant sa photo par exemple. Au fur et à mesure qu’il réalise les différentes étapes, il avance sa photo, jusqu’à arriver à la fin de la frise. Miracle ! Vous ne direz pas une seule fois « dépêche-toi ».

3| Utilisez des musiques

Proposez à votre enfant de rythmer sa routine avec de la musique. Dans l’idéal, choisissez des chansons entraînantes dans sa playlist. Selon une étude réalisée en Grande Bretagne en 2016 par Mindlab International, la musique réduit jusqu’à 65 % du stress. Vous ferez alors d’une pierre deux coups ! Vous lutterez contre votre stress et permettrez à votre enfant d’avancer dans ses tâches, sans dire « dépêche-toi ».

4| Fabriquez votre horloge des routines avec votre enfant

Parfaite pour aider votre enfant à se repérer, l’horloge des routines est super simple à fabriquer. Achetez une horloge basique et démontez-la. Tracez vos tranches horaires, en fonction de votre routine. Coloriez chaque tranche avec une couleur différente pour que votre enfant se repère bien. Rajoutez des pictogrammes pour en faciliter sa lecture. Il verra par exemple qu’entre 4h à 5h c’est l’heure du goûter, à 6h30, l’heure du bain et à 7h45, l’heure de lire l’histoire du soir. Quand les aiguilles sont dans la tranche horaire, l’enfant sait ce qu’il doit faire.

5| Faites en même temps que votre enfant

Faites les différentes étapes de la routine en même temps que votre enfant. Vous pouvez par exemple vous laver les dents avec lui dans la salle de bain, prendre votre petit-déjeuner ensemble… Montrer l’exemple permet de le motiver à réaliser ses tâches.

6| Utilisez le jeu avec votre enfant

Le jeu est souvent l’allié des parents. Pensez-y ! Proposez à votre môme de faire la course ou de jouer à « Jacques a dit ». Ça marche à tous les coups. N’ayez pas peur de créer vos propres jeux. Objectif : Accompagner votre enfant à réaliser ses tâches dans la bonne humeur et sans lui rabâcher de se dépêcher.

7| Anticipez pour moins de stress

Pour éviter de trop courir le matin notamment, organisez-vous et anticipez certaines tâches, la veille au soir. Préparez par exemple les vêtements du lendemain, boucler les sacs d’école. En anticipant vous vous libèrerez et générerez moins de stress pour vous et votre enfant.

8| Parlez de vos sentiments / émotions à votre enfant

N’ayez pas peur d’exprimer votre sentiment et vos émotions à votre enfant. Si votre môme pousse le bouchon un peu trop loin, dites-lui pourquoi son attitude vous met dans cet état. Informez-le que votre patience se réduit comme peau de chagrin. Enfin, expliquez-lui pourquoi être en retard vous stresse.

Et vous ? Comment avez-vous arrêté de dire « dépêche-toi » à votre enfant ? Quelles sont vos astuces ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 11 février 2020 et mis à jour le 22 mai 2020 dans Questions de parents, Développement de l'enfant, Education
Avatar

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Avatar
    Elisa Woodys
    le

    Très bon article ! J’adhère complètement ! Les routines sont très importantes pour l’enfant qui a tellement besoin de repères concrets dans son quotidien à la maison !

    Répondre