Je recherche

Trouble de l’anxiété : 8 astuces pour rassurer un enfant anxieux

Par Lola - Mis à jour le 2 février 2024
Une petite fille souffrant d'un trouble de l'anxiété fait une crise d'angoisse à table

Paumes moites, respiration rapide et saccadée… votre enfant souffre peut-être de troubles de l’anxiété. Votre bout de chou peut être confronté à différents épisodes stressants comme une première rentrée scolaire, un changement de nounou, la peur du noir, une anxiété de séparation, etc. Découvrez nos meilleurs conseils pour rassurer un enfant anxieux et l’aider à surmonter ses craintes.

Sommaire

8 astuces pour apaiser et rassurer un enfant anxieux

Le trouble de l’anxiété est un syndrome fréquent chez les enfants. Voici quelques actions efficaces pour réduire le stress de votre bout de chou et rassurer un enfant anxieux.

1 | Soyez à son écoute pour rassurer un enfant anxieux

Pour réconforter votre enfant, la première chose à faire est d’être à son écoute. Ne dramatisez pas la situation que vit votre tout-petit, mais ne la minimisez pas non plus. Posez-lui des questions et incitez-le à communiquer avec vous. S’il se montre réticent, ne le forcez pas, mais expliquez-lui qu’il peut venir vous parler à tout moment de ce qui le préoccupe. Votre enfant se sent alors en confiance et pris au sérieux.

2 | Fabriquez un trouillomètre pour réguler les troubles de l’anxiété

Pour aider votre enfant à identifier l’intensité de son anxiété et mieux le rassurer, fabriquez un thermomètre des émotions. Dessinez un thermomètre qui va de 0 (les doigts dans le nez) jusqu’à 10 (panique totale). Votre enfant pourra ainsi évaluer son niveau d’anxiété et mieux la verbaliser grâce au trouillomètre.

3 | Invitez votre enfant à s’exprimer par le jeu

Les bouts de chou ont parfois du mal à exprimer leurs émotions. Contrairement aux adultes, il n’est pas simple pour eux de mettre des mots sur leurs maux. C’est pourquoi la méthode de l’expression par le jeu est très efficace. Avec des jeux de rôles et des mises en situation, votre enfant peut plus facilement recréer ce qui l’angoisse. Vous pouvez alors mieux le rassurer.

4 | Expliquez à votre bambin les changements de vie

Si votre mini a peur d’un changement à venir, prenez le temps de lui expliquer les choses. Par exemple, si un changement d’école l’inquiète, faites-lui visiter son nouvel établissement avant la rentrée. Si l’idée de déménager est synonyme de peur panique, allez vous promener dans votre futur quartier régulièrement. Il pourra ainsi mieux se préparer à cette nouvelle situation.

5 | Travaillez sur la respiration profonde

Cette technique de relaxation très simple fait des miracles sur les bouts de chou anxieux. Il existe plein d’exercices de respiration profonde, mais celui-ci est parfait pour commencer. Allongé sur le dos, votre enfant place une main sur son ventre et l’autre sur sa poitrine. En se concentrant sur son ventre, il prend ensuite une grande inspiration par le nez, compte jusqu’à quatre, puis expire par la bouche en comptant aussi jusqu’à quatre. Cette respiration sollicite le diaphragme, aide à ralentir le rythme cardiaque et oxygène le cerveau. La respiration profonde aide les enfants à mieux gérer leurs émotions et réguler leur stress.

6 | Attirez l’attention de votre enfant sur ses succès

Mettre l’accent sur les succès de votre enfant est très rassurant pour lui. Vous pouvez par exemple lui remémorer les peurs qu’il avait lorsqu’il était petit et qu’il a réussi à surmonter comme un chef ! Vous pouvez aussi l’aider à tenir une liste de ses fiertés pour booster sa confiance en lui.

7 | Faites attention aux faux pas

  • Évitez de prononcer des phrases comme : « ce n’est pas grave » ou « ne t’inquiète pas ». Elles ont peu d’effet sur la baisse de l’anxiété.
  • N’évitez pas coûte que coûte les situations qui font peur à votre enfant. Apprenez-lui plutôt à y faire face progressivement et en douceur.
  • Essayez de ne pas transmettre vos propres angoisses à votre bambin.

8 | Consultez un professionnel de santé si les angoisses s’intensifient

Si malgré ces astuces les troubles de l’anxiété persistent ou s’intensifient, consultez votre médecin traitant ou votre pédiatre. Il pourra alors vous orienter vers un spécialiste afin de faire une thérapie cognitive comportementale ou une psychothérapie.

FAQ : les questions les plus posées par les parents sur les troubles de l’anxiété chez l’enfant

Nous répondons aux questions les plus couramment posées par les parents qui souhaitent rassurer leur enfant anxieux.

Comment voit-on qu’un enfant est anxieux ?

Différents signes permettent de reconnaître l’anxiété chez l’enfant :

  • Un changement de comportement soudain (mauvaise humeur, colère, tristesse, etc.)
  • Des conséquences physiques (paumes moites, respiration saccadée, mal au ventre, maux de tête, envie de vomir, etc.)
  • Un besoin constant d’être rassuré
  • Des problèmes de sommeil (cauchemars, difficultés à s’endormir, etc.)
  • Un manque de concentration
  • Des réactions excessives

Comment aider un enfant anxieux ?

Pour rassurer un enfant anxieux, vous pouvez par exemple :

  • Rester à son écoute et lui poser des questions
  • Être présent et disponible sans le surprotéger
  • Ne pas dramatiser ni minimiser la situation
  • Lui faire un gros câlin
  • Utiliser un thermomètre des émotions
  • Lui faire faire des exercices de relaxation
  • Souligner ses succès
  • Inciter votre enfant à s’exprimer par le jeu ou le dessin
Partagez l'article
Un utilisateur navigue sur le profil Facebook de 'Je suis papa' avec son téléphone mobile

Les meilleurs comparatifs

Voir tous les comparatifs

Vos tests de produits préférés