Je recherche

Réforme du congé parental : les blogueurs se mobilisent

Par Olivier - Mis à jour le 22 mai 2024
Des parents embrassent leur enfant allongés dans un parc et sous un arbre. Ils se battent contre la Réforme du congé parental

C’est l’actu du jour dans la sphère de la parentalité : une quarantaine de blogueurs se mobilise contre le projet de réforme du congé parental porté par Najat Vallaud-Belkacem, la Ministre des droits des femmes.

Sommaire

Emmenés par Adventure Mom, les blogueurs ont tous publié un article aujourd’hui pour évoquer le contenu de la réforme et donner leur point de vue. Une pétition demandant la révision du projet circule sur internet. Une page Facebook a également été ouverte.

Réforme du congé parental : que dit le projet ?

Complément du congé maternité et de celui de paternité, le congé parental actuel permet à l’un des parents de se consacrer à l’éducation de ses enfants pendant trois ans. Pendant ce temps-là, il perçoit une indemnité. Elle peut atteindre 566 euros maximum en cas d’interruption totale d’activité. Il conserve également la possibilité de réintégrer son entreprise à l’issue de la période.

Le gouvernement juge le congé parental, tel qu’il est proposé actuellement, trop long et mal payé. Il propose de le réduire à un an et de le rémunérer jusqu’à 60% du salaire brut.

Le projet prévoit également d’attribuer obligatoirement une partie de ce congé au père, pour notamment « favoriser un meilleur partage des responsabilités parentales lors des premiers mois de l’enfant ».

Pour le gouvernement, la longueur du congé parental actuel pénalise les parents qui souhaitent se réinsérer, notamment les femmes comme le montre cette étude du Credoc. 95% des bénéficiaires du dispositif seraient d’ailleurs des mamans. En le modifiant, le gouvernement espère ainsi rééquilibrer la balance.

Le projet de réforme du congé parental pourrait être présenté en mars prochain.

Réforme du congé parental : les premiers échos

Pour les associations familiales, cette réduction de la durée du congé parental accentuerait le problème du mode de garde, déjà patent en France. « Il manque 350 000 places d’accueil pour les 0-3 ans, raccourcir le congé parental d’éducation reviendrait à augmenter encore plus la demande », s’inquiète François Fondard, président de l’Unaf, pour Le Figaro.

Du côté des parents, on s’inquiète aussi de ne plus avoir le choix : celui de prendre tout ou partie du congé parental, de le combiner ou non avec un emploi à temps partiel, de décider qui du père ou de la mère le prendra.

Réforme du congé parental : ce que j’en pense

Difficile de se prononcer avant d’avoir pris connaissance du projet définitif et suivi le débat public qui devrait avoir lieu à partir du mois de mars.

Toujours est-il que si rien n’est fait pour augmenter massivement le nombre de places en crèche dans les meilleurs délais, de nombreuses familles pourraient se retrouver le bec dans l’eau au bout d’un an au lieu de trois. Avec un bébé sur les bras impossible à faire garder, mais également sans aucune indemnité, puisque le projet de réforme du congé parental prévoit de limiter son versement à un an. Une sorte de double peine quoi !

Quant à l’obligation de partager le congé parental entre le papa et la maman, pourquoi pas ! Néanmoins, je doute que la contrainte exercée sur les familles dans l’organisation de leur vie quotidienne apportera une solution au problème de l’égalité entre les hommes et les femmes, pas plus qu’elle n’améliorera les conditions de réinsertion des parents sur le marché du travail.

Reste qu’en tant que père, j’aurai rêvé bénéficier de jours supplémentaires pour partager les premiers temps de la vie de bébé. Mais rattrapés par la réalité économique, nous avons vite compris qu’il n’allait pas être possible pour nous de profiter d’un congé parental.

Si l’obligation de partager le congé parental entre mère et père peut enfin apparaître comme une contrainte pour nombre de familles, elle peut aussi contribuer à modifier, de gré ou de force, le regard de nombreux chefs d’entreprise sur les aspirations des jeunes pères qui composent leurs équipes.

Une chose est sûre, la question du congé parental agite toute l’Europe. Il y a quelques semaines, j’évoquais par exemple dans ces pages le projet de réforme du congé parental du gouvernement norvégien, présenté comme le plus généreux du monde. Ca fait rêver…

D’autres articles sur la réforme du congé parental :

Partagez l'article

Les meilleurs comparatifs

Voir tous les comparatifs

Vos tests de produits préférés