Retard à la garderie : une amende pour les parents

amende aux parents pour retard à la garderie

Les professionnels de la petite enfance en ont marre ! Marre de ces parents toujours à la bourre pour venir chercher leurs mômes. Du coup, certaines communes d’Ile de France ont décidé d’infliger des amendes de un à trente euros pour chaque retard à la garderie, ou dans les centres de loisirs.

Retard à la garderie : l’exemple d’Asnières

Le Figaro révèle ainsi que la mairie d’Asnières-sur-Seine a mis en place un système de pénalités pour les parents qui viennent chercher leurs petits avec 15 minutes de retard au centre de loisirs. L’amende est alors calculée en fonction du quotient familial.

La Mairie se défend évidemment de vouloir sanctionner les familles financièrement. Dans un contexte économique tendu, c’est vrai que la mesure peut mal passer. Il s’agirait plutôt de dénoncer les parents qui abusent des services mis à leur disposition, et les inciter à mieux s’organiser, en prenant une nounou par exemple.

D’autres communes ont déjà testé ce dispositif. A Fresnes, les parents risquent une amende de 10 euros par retard de 10 minutes, après la première demi-heure. A Montigny-le-Bretonneux, ces pénalités concernent aussi les crèches et les structures d’accueil petite enfance. Certaines mairies brandissent quant à elle la menace sans ne jamais la mettre à exécution.

Retard à la garderie : amende ou commissariat

Pas franchement plus plaisants, les règlements des structures d’accueil prévoient depuis longtemps qu’en cas de retard, les enfants soient confiés à la police, comme c’est le cas à la halte-garderie de Verquigneul, dans le Pas de Calais: « A la fermeture de l’établissement, si un parent ne s’est pas présenté pour récupérer son enfant et que le personnel n’arrive pas à joindre les personnes autorisées à récupérer l’enfant, la directrice en informera directement le commissariat. » Visiblement, cette menace ne dissuade pas les parents ! Elle pourrait pourtant traumatiser les enfants si elle était appliquée. L’appel du porte-monnaie les fera peut-être réfléchir…

Concrètement, les assurances ne prennent plus en charge les enfants, une fois l’heure de fermeture du lieu d’accueil dépassée. Les salariés ne sont par ailleurs plus censés travailler. Le respect des heures d’ouverture et de fermeture apparait dans ce contexte comme une évidence, même si des retards ponctuels seront probablement toujours facilement acceptés par les professionnels, s’ils ne se répètent pas.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Etes-vous souvent en retard à la garderie, la crèche, l’école ou le centre de loisirs ? Comprenez-vous l’exaspération des professionnels de la petite enfance ? Acceptez-vous ce principe d’amende ?

Crédit photo : Zumbari

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 16 janvier 2013 dans Questions de parents

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


44 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mauvais père
    le

    Ca me semble normal qu’il y ai sanction si retard répété (reste à savoir le seuil de tolérance). Faut il encore que ce soit clairement indiqué dans le règlement intérieur.
    Les employés des crèches ont le droit d’avoir une vie à eux après leurs heures de travail

    Répondre
    • Olivier
      le

      D’après ce que j’ai pu voir en préparant cet article, le seuil de tolérance est variable en fonction des communes.
      Compte tenu des raisons pour lesquelles cette mesure est mise en oeuvre, les mairies ont tout intérêt à rendre cette mesure aussi visible que possible, dans le règlement notamment.
      Comme toi, je pense qu’il s’agit d’une question de respect et de bon sens…

      Répondre
  2. mode314
    le

    Je suis tout à fait d’accord. J’ai été appelée plusieurs fois à l’école maternelle de ma filleule: on me demandait de venir la chercher car 30 min après l’heure de la sortie, ses parents n’étaient pas là. Les parents ne travaillant pas;pour en avoir discuté avec eux c’était volontaire: pas envie de récupérer leurs enfants, « autre chose à faire » ( courses, ordinateur…). Ils savaient que les enfants risquaient d’être emmenés au commissariat mais pas avant 18h donc pourquoi être à l’heure? J’estime que les institutrices ont le droit de rentrer chez elles à l’heure.

    Répondre
  3. mère pas parfaite
    le

    professionnelle de la petite enfance, et au risque de me prendre des cailloux, je suis plutôt pour (attention on parle bien des retards répétés, usés et abusés des parents)

    3 ans en école maternelle au poste d’ATSEM, plus 1 an d’étude du soir pour les primaires, je peux te dire que les retards comme cela, sont souvent pour les mêmes parents, et oui c’est usant.
    Aujourd’hui je suis nounou, et je garde le fils d’une dame qui travaille en crèche, donc si elle a du retard, j’aurai du retard: le petit est prêt pour l’arrivée de sa mère, si elle est en retard, le gosse comprend plus rien (pour lui rien de plus normal que de s’attendre à voir sa maman derrière la porte). Et bien pour les enfants en structures collectives c’est pareil, on les prépare, ils attendent, ils sont déçus, ils commencent à se poser des questions « ou est papa/maman? » pour les plus grands.
    Oui une « amende » ferait peut être réagir certains parents
    (voilà j’ai fini, aller y jetez moi des cailloux lol)

    Répondre
  4. LesBlablasDeBouba
    le

    je suis en formation, future professionnelle de la petite enfance donc. Je pense que ce qui agace les équipes, ce sont les parents qui arrivent TOUJOURS en retard, systématiquement, malgré les petits « rappels » de l’équipe. Dans la crèche où je travaille, les parents paient à la demi heure, et on note l’heure à laquelle ils repartent de la structure avec l’enfant. Donc quand ils sont souvent en retard par rapport à l’heure de départ dans leur contrat, ils paient des demi heures supplémentaires.

    Pas sûre que ce soit forcément la solution (mais si on en avait trouvé une efficace, ça se saurait!) car les familles sont plutôt aisées ici donc finalement ça n’en dérange pas beaucoup de payer.

    Et puis ça ne règle pas le problème de ceux qui arrivent juste à la fermeture.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, les amendes ne doivent pas cacher le formidable travail réalisé par les professionnels de la petite enfance, qui prennent souvent sur eux pour nous aider autant qu’ils le peuvent.
      Les amendes ne concerneront donc à priori que les parents qui arrivent toujours en retard. Et dont les mauvaises habitudes témoignent finalement d’un manque de respect pour les professionnels qui s’occupent de leurs enfants.

      Répondre
  5. EmilieG
    le

    Personnellement je suis pour ! Derrière le retard du parent il y aune personne (institutrice, ATSEM ou professionnel de la petite enfance) qui sera également en retard ! Il faut juste qu’il y ait un seuil de tolérance !!
    Je pense que ce sont toujours les mêmes qui sont en retard…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Exactement. Il suffit juste de se mettre à leur place pour comprendre à quel point cela peut être agaçant de subir les retards des autres…

      Répondre
  6. Clairou
    le

    Question épineuse…

    Mais assez pour quand même, par contre je dis non en fonction du quotient familiale!
    Tout le monde à la même enseigne!!! Si c est pour que les parents à la maison le fassent exprès comme dis précédemment et ne payent que 10e tandis que les parents qui bossent en transport en commun payent le prix fort NON!!!! Certains RER sont quasi toujours en retard….

    Bref si je suis en retard, il y a vraiment un problème….

    Répondre
    • Olivier
      le

      Le quotient familial permet surtout de faire payer davantage les foyers disposant de revenus confortables. C’est plutôt bien !
      Entre l’exceptionnel et le quotidien, c’est là qu’il faut trouver le juste seuil de tolérance.

      Répondre
  7. snoops
    le

    appeler le commissariat de police, c deja en cours depuis de nombreuses années
    nous sommes obligés au bout d’1h de retard (et apres appel de toutes les personnes autorisées a venir chercher l’enfant) de prévenir les autorites
    responsabiliser les parents ne peut etre qu’une bonne chose 😉
    (auxiliaire de puericulture actuellement en conge parental 😀 )

    Répondre
    • Olivier
      le

      Oui, c’est ce que j’essayais de souligner dans le billet. Visiblement, cette menace ne produit pas d’effet. J’imagine que les mairies ont pensé que s’en prendre aux porte-monnaies pouvaient éventuellement éveiller les consciences.

      Répondre
  8. laetibidule
    le

    Coucou,
    Je travail en crèche (pour le moment, je suis en congé parental) et on comprend bien que parfois il peut y avoir des empêchements de dernière minute, mais quand c’est toujours les mêmes personnes et que c’est régulièrement, c’est usant !!!
    L’appel à la police, je pense que très peu de crèche le font, c’est pas pour les parents, c’est juste parce qu’on sais que ce n’est pas un bien pour l’enfant !!!
    Peut-être que les amendes cela obligera certains parents à prendre leur responsabilités !!!
    Bonne journée !!!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Merci de ton témoignage. Effectivement, ça doit être fatiguant. Et j’imagine bien que vous n’appelez pas les flics à chaque retard. Quel traumatisme pour les enfants ! J’espère que ton témoignage incitera les parents retardataires à faire attention !

      Répondre
  9. Agnès
    le

    Mon fils est chez une nounou, et pour elle le problème est le problème est le même : elle est assez tolérante pour un quart d’heure, parce qu’elle sait qu’on peut être retenu au boulot, et elle en parle lors de l’entretien d’embauche : on sait qu’elle emmène ses enfants à l’école et va les chercher avec les enfants qu’elle garde s’il ne fait pas trop froid, que certains jours elle emmène ses enfants à leur cour de danse à 200m de là… et que donc si on est en retard c’est là-bas qu’on la retrouvera. En revanche, pour des retards supérieurs on la prévient toujours et je trouverais même normal qu’elle se fasse payer en heures supplémentaires quand ça arrive (elle est trop gentille !) ou même qu’elle fasse changer les horaires du contrat pour quelqu’un qui est systématiquement en retard.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Pareil ici. La nounou est conciliante, nous aussi. Un équilibre à conserver autant que possible. Sinon, les heures supp’ doivent être rémunérées, c’est normal après tout !

      Répondre
  10. Tata tricot
    le

    Dommage qu’il n’y ait pas plus de commentaires de parents (meme si les professionnels ont le droit de s’exprimer) , ils auraient été bien de savoir pourquoi il ya des retards répétés. Future maman, c’est une de mes craintes. Je suis toujours en retard ( au travail, en rendez vous etc…) meme avec tous les efforts du monde! Mais encore plus dans le cadre du travail , j’ai un job qui parfois ne me permet pas de partir à l’heure. c’est assez fluctuant. Peut etre que tout cela sera reglé avec l’arrivée de l’enfant et que j’arriverai à m’organiser! (je suis pourtant organisée dans mon job mais en froid avec l’heure dans ma vie perso ;-))

    Répondre
    • Olivier
      le

      Le respect des horaires est une qualité… qu’on peut acquérir 😉 Tu verras qu’une fois ton enfant parmi vous, tu n’auras aucune envie de le laisser trop longtemps loin de toi et tu t’organiseras.
      Pour ma part, même si c’est super maman qui gère la plupart des trajets chez la nounou, il m’arrive d’annuler ou d’écourter certains rdv professionnels pour raison de… bébé ! C’est ma priorité 😉

      Répondre
      • Tata tricot
        le

        Merci de ton retour d’expérience; Et cela ne t’a jamais été reproché dans ton travail?
        J’ai peur d’être « bloquée » dans une évolution professionnelle si je devais écourté (souvent) des rendez vous pour raison de bébé. J’ai déjà hâte qu’il soit la , donc j’imagine très bien que j’aurais hâte de le retrouver le soir 😉

        Répondre
        • Olivier
          le

          Sans rentrer dans les détails, ma position fait qu’on ne m’embête pas trop avec cette question.
          Une chose est sûre, si bébé m’a contraint à réduire mon niveau de disponibilité, je sais aussi compenser lorsque c’est possible et je fais en sorte que mes absences ne soient jamais un problème.

          Répondre
        • Agnès
          le

          Chez nous, c’est Papa qui dépose Simon le matin, parce qu’il a plus de chances d’être retenu le soir. Moi j’arrive plus tôt le matin, ce qui me permet de partir un peu plus tôt le soir aussi.
          Chez ma voisine assistante maternelle (ce n’est pas elle qui garde Simon) je vois régulièrement des papas venir chercher leur enfant : cela peut aussi être une possibilité pour vous.
          Enfin, la situation géographique a fait partie de nos critères de choix : je vais à pieds de mon travail jusque chez la nounou (en fait je fais tout à pieds -vive le manduca !-, ou à vélo). Ainsi, le temps de trajet est bien moins aléatoire.

          Répondre
  11. Cleophis
    le

    C’est vrai qu’un retard de 15 à 30 minutes, c’est un peu abusé, surtout si c’est répété. Mais attention à ne pas faire trop de zèle: il m’arrive quelquefois d’avoir 5mn de retard à cause de bouchons sur la route ou dans la crèche (on est obligé d’attendre que le parent précédent ait fini la transmission pour récupérer son enfant) et c’est facturé en heures supplémentaires ! Par contre, on ne m’enlève pas d’heures quand je la dépose avec 5mn de retard…

    Répondre
    • Agnès
      le

      Ils devraient mettre une pointeuse pour les parents à l’entrée de la crèche : il n’est pas normal que vous soyez facturés plus quand vous êtes à l’heure et que c’est leur système qui vous fait récupérer votre enfant plus tard, car je suppose qu’à l’heure où vous arrivez il y a bien d’autres parents !

      Répondre
      • Olivier
        le

        Sans mettre de pointeuses, qui a mon sens contribueront à déshumaniser la relation, il faut en effet être vigilant et ne pas prendre non plus les parents pour des porte-monnaies ambulants !

        Répondre
        • Cleophis
          le

          Oui, c’est sûr… Je ne cherche pas non plus à me dédouaner, je n’ai qu’à arriver plus tôt mais la dernière fois, j’ai attendu une bonne dizaine de minutes derrière une maman qui avait un tas de choses à dire et c’est moche d’arriver à penser « casses-toi » juste parce qu’on a peur de payer le retard. Pire, je me suis rendue compte qu’on n’avait pas la même heure car un matin, elle a noté « arrivée à 9:12 », ça m’étonnait et en arrivant à ma voiture, après avoir attaché le petit dernier dans son siège-auto, mon horloge m’indiquait 9:10. Depuis, je viens toujours avec 15 minutes d’avance, juste au cas où.

          Répondre
          • Olivier
            le

            C’est pas très cool de la part de la personne qui t’accueille le matin. Effectivement, elle devrait noter l’heure à laquelle tu mets le pied dans la crèche, pas celle à laquelle quelqu’un se montre disponible pour t’accueillir !

  12. ange bobou
    le

    coocoo

    quelle horreur cet article c’est pas possible on continue de mettre les gens sous pressions…la perso je vais plus bosser et garde mon enfant jusqu’a ses 3
    ans! quitte a manger des pattes !

    Répondre
  13. Sam
    le

    Bonjour

    Franchement je suis maman solo, mon travail est à plus d’1 h 30 de trajet ( je ne peux pas trouver plus pres pr ceux qui demande de changer de boulot) et les horaires de garderie et centre de loisirs sont tt bonnement impossible a tenir! ils ont fait des horaires pr des personnes qui ne bossent pas! Pr qqn qui travaille sur paris , on est sur d’etre en retard alors s’ils mettent des amendes ca va juste me pousser a devenir une assistée , lacher mon travail quoi…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ils existent des garderies ou des nounous qui pratiquent les horaires décalés. Avec un peu de chance, tu en trouveras à côté de chez toi !

      Répondre
  14. Lili
    le

    Personnellement, je trouve l’équation parents en retard = mauvais parents un peu facile.
    Je reviens sur ce post pour rapporter l’expérience d’une amie dont la fille est en crèche. Elle et son mari travaillent tous les deux, avec des horaires de travail fluctuants qu’ils ne maitrisent pas toujours. Mais ils se débrouillent pour être à l’heure pour venir chercher leur petite. Ce qui n’a pas empêché la crèche de leur envoyer un courrier leur demandant de payer des pénalités de retard au bout de trois retards d’une demi-heure (les retards s’étalaient sur 3 mois, donc un retard par mois, et les parents récupéraient la petite à 17h50 grand max). Et attention tenez vous bien, la pénalité est de 30 euros le quart d’heure !!!!!!! Bien évidemment la lettre se termine par l’évocation de l’éventualité d’exclure la petite de la crèche.
    Personnellement, je trouve ça scandaleux ! Bien sur que les professionnels de la petite enfance ont droit à une vie de famille mais ce genre de mesure ne fait que pénaliser les parents de bonne foi qui culpabilisent déjà d’être en retard.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ben voilà, ça illustre bien les limites de notre système et des sanctions systématiques qui sont infligées aux contrevenants, sans aucun discernement. C’est parfois affligeant. Néanmoins, existe-t-il une autre solution ?

      Répondre
  15. Aurore
    le

    Bonjour
    Je suis accueillante d’enfants dans une école primaire voici 2 mois qu’un papa vient chercher ses enfants 40min apres fermeture me forçant donc à rester après l’heure chaque jours malgré les amandes ça continue pas d’excuses rien nous avons eu beau lui faire la réflexion il y a toujours une excuse quelqu’un aurait il une solution car nous ne savons plus quoi faire merci à vous

    Répondre
  16. arnaud
    le

    Bonjour et bravo pour votre blog, pour info, j’habite Vanves (92) et que ce soit à la crèche ou avec une assistante maternelle dépendant de la crèche nous payons 15 euros par 5 minutes de retard… Personnellement je trouve que c’est du vol surtout qu’après enquête, le personnel n’est pas payé plus. Donc quand j’arrive à 18h15 pour récupérer ma fille et que je parle un peu trop avec l’assistante maternelle, jusqu’à 35, elle me compte une pénalité… c’est presque à la minute. C’est un stress horrible pour les parents (qui se répercute souvent les enfants) et ça ne favorise pas les liens avec le personnel.
    Voici aussi une étude qui démontre que ce genre de méthode n’est pas productive : https://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/2013/04/09/mettre-les-parents-retardataires-a-lamende.html
    Bien sur, si les retards sont répétés, il faut mettre en place des sanctions, mais pas de la sorte.
    Qu’en pensez vous et y a t il une action à faire pour dénoncer cet abus? merci!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, votre expérience pose question. Avez-vous imaginé interpeller la direction sur le sujet ? vos élus locaux ? La presse ? Un dialogue me semble nécessaire.

      Répondre
      • arnaud
        le

        Merci Olivier, oui je pense essayer de mettre en place un dialogue mais la crèche dépendant de la mairie, j’ai peu d’espoir que ça finisse bien. Je vais quand même leur envoyer le lien que j’ai mis dans mon post. Si vous avez des contacts presse ou si vous pouvez relayer, je suis preneur. merci!

        Répondre