Le smartsitting invente le baby-sitting Montessori

25 Jan 2018

Baby-sitting Montessori à Paris

Si la simple idée de confier votre enfant à une baby-sitter suffit à vous déclencher une crise de psoriasis purulent, c’est probablement parce que nous n’avez pas encore trouvé la bonne personne.

D’accord, la quête d’une baby-sitter acceptable ferait presque passer votre dernière coloscopie pour un moment relaxant. Mais toutes les gardes d’enfant ne ressemblent pas à l’affreux croque-mitaine que vous redoutez tant. Avec un peu d’expérience, vous finirez même par reconnaître la baby-sitter ultime en quelques secondes.

Le Smartsitting : donner du sens au baby-sitting

Non, toutes les baby-sitters ne passent pas leurs soirées le nez collé sur l’écran de leur smartphone pendant que vos lardons gobent frénétiquement les 368 derniers épisodes de Chica Vampiro, avec un pot de pop-corn XXL à la main en guise de dîner équilibré.

Créé il y a quelques mois, Le Smartsitting ambitionne de développer les gardes d’enfants créatives. Et autant vous dire que l’idée est génialement rassurante pour les parents.

Non seulement les smartsitters sont sélectionnés avec soin pour leurs compétences et leur fiabilité, mais aussi pour leurs talents. Pour que les séances de baby-sitting ne se limitent plus à surveiller Chouchou pendant qu’il se colle le cerveau sur Gulli.

Piano, langues, éveil musical, arts plastiques, guitare, théâtre ou même cinéma… c’est à vous que revient le choix de l’activité que vous souhaiteriez faire vivre à votre enfant. Vous pouvez même offrir à votre môme un moment bilingue en anglais, en espagnol ou en italien en faisant appel à un smartsitter natif.

En plus de prendre en charge les impondérables qui rythment une journée (sortie d’école, goûter, bain…), les smartsitters viennent ainsi chez vous avec en tête l’idée d’une activité qui fera briller les yeux de votre enfant. Le Smartsitting a ainsi recensé plus de 120 talents à partager.

Et entre nous, j’adore l’idée ! Pas vous ?

Le Smartsitting : une autre façon d’imaginer le baby-sitting à Paris

Vous pouvez évidemment faire appel au Smartsitting pour une garde régulière ou un baby-sitting ponctuel.

Chaque smartsitter est sensibilisé à la pédagogie Montessori par Petra, enseignante Montessori depuis plus de 10 ans et maman de deux enfants, formée au Canada. Une formation de 3 heures en présentiel est ainsi dispensée et un suivi a été mis en place. Les smartsitters sont même intégrés à des promos pour discuter de leurs pratiques avec Petra et échanger leurs idées d’activités.

La petite équipe du Smartsitting met un point d’honneur à connaitre chacun de ses smartsitters. La plupart disposent d’ailleurs d’un contrat à l’année. Leur rémunération est supérieure à la moyenne pour un job équivalent parce que Le Smartsitting tient à construire une relation de confiance avec eux. Autant d’engagements susceptibles de résonner dans l’esprit de jeunes parents.

Problème : il y a un couac. Un gros couac.

Le service de baby-sitting Montessori Le Smartsitting n’est proposé qu’à Paris ! Si vous en avez marre que les Parisiens soient toujours servis en premier, je vous invite à visiter le site du Smartsitting et à envoyer un courrier à Maxime au plus vite, pour lui faire part de votre souhait de voir le service étendu à toute la France rapidement (vous trouverez son mail ici).

En attendant, si vous cherchez un baby-sitting à Paris, c’est par ici que ça se passe : découvrez le baby-sitting Montessori Le Smartsitting.

Et vous ? Que pensez-vous du service de baby-sitting Montessori proposé par Le Smartsitting ?

D’autres articles ?

Réalisé en collaboration avec Le Smartsitting

9 réponses to “Le smartsitting invente le baby-sitting Montessori”

  1. Julien 25 janvier 2018 at 13 h 49 min #

    Il faudrait que je fasse lire cet article à ma femme parce que j’ai en effet l’impression qu’elle va faire une crise de panique à chaque fois que j’emploie le mot baby-sitter. L’idée est super et si ça pouvait la convaincre de lâcher le petit pour qu’on s’aménage un moment à deux, ça serait cool

    • Olivier 25 janvier 2018 at 15 h 23 min #

      Au-delà de la blague, tu pointes une difficulté que rencontre un certain nombre de jeunes parents : accepter de lâcher son bébé et de passer la main. Mais ça vient vite, c’est en tout cas ce que je te souhaite…

  2. Julie 25 janvier 2018 at 18 h 15 min #

    Super idée. Et on choisit l’activité qu’on aimerait que notre enfant découvre ou c’est le hasard ?

    • Olivier 25 janvier 2018 at 18 h 22 min #

      Oui, et de toute façon, ne t’inquiète pas, l’équipe du Smartsitting est à dimension humaine, elle t’accompagnera pour trouver la baby-sitter qu’il te faut

  3. Patrice 26 janvier 2018 at 22 h 44 min #

    C’est Top !
    Je dois reconnaître que je suis peut-être plus angoissée à l’idée de laisser ma fille à une baby-sitter que ma femme… le risque de la coller devant la télé, de lui faire manger n’importe quoi : oui ça fait peur ! Et puis, on a aussi envie que l’education et les valeurs qu’on transmet soient suivies même en notre absence, histoire d’avoir une pseudo stabilité pour l’enfant.
    Bref, c’est super !!! Merci pour le tuyau !

    • Olivier 29 janvier 2018 at 11 h 06 min #

      C’est vrai que ce n’est pas facile les premières fois, mais tu vas voir, on s’y fait vite. Cela dit, aujourd’hui encore, pendant nos sorties sans enfant, je vérifie régulièrement que mon smartphone est bien opérationnel au cas où j’aurai un appel de la baby sitter en urgence…

  4. Sylvie 28 janvier 2018 at 6 h 33 min #

    Bonjour,

    L’idée est excellente. Ce que j’aime c’est surtout la sélection/recrutement des personnes qui travailleront pour nous.
    L’idée d’avoir aussi une baby-sitter bilingue me plaît énormément.
    Je suis en région parisienne, je note l’adresse. Peut être qu’ils ont du personnel proche de Paris.
    Merci

    • Olivier 29 janvier 2018 at 11 h 07 min #

      Le Smartsitting dispose de nombreuses baby sitters à Paris et autour. N’hésite pas à les contacter. L’équipe est super et à dimension humaine 🙂

Trackbacks and Pingbacks

  1. Pourquoi je n’aurai qu’un enfant - Blog Je suis papa ! - 30 janvier 2018

    […] Le smartsitting invente le baby-sitting Montessori […]

Envoyez une réponse