Trouver une assistante maternelle en 7 astuces

Trouver une assistante maternelle en 7 astuces

Les parents qui s’y sont déjà essayés le savent, les autres ne vont pas tarder à le découvrir : trouver une assistante maternelle relève souvent du parcours du combattant.

Oui mais voilà, votre décision est prise. A partir de la rentrée, terminées les journées collées-serrées avec bébé. Il fera sa vie de son côté, et vous du vôtre. Et vous serez très heureux de vous retrouver le soir.

Vous avez bien essayé de trouver une place en crèche, pour multiplier vos chances. Mais sans réponse de l’administration, vous avez décidé de prendre le taureau par les cornes. Votre mission : dégotter rapidement la nounou de vos rêves.

Trouver une assistante maternelle, la check-list

Si de nombreux parents témoignent régulièrement de leurs difficultés à trouver une assistante maternelle, particulièrement dans les grandes villes, il convient néanmoins de tester toutes les solutions avant de paniquer.

Un bon conseil quand même : plus vous vous y prendrez tôt, plus vous aurez de chances de réussir.

Le site de votre conseil départemental

C’est la première étape. Compétents en matière de politique de l’enfance et de la famille, la plupart des conseils départementaux mettent à disposition un annuaire des nounous exerçant dans leur département. Celui des Yvelines propose par exemple de localiser les nounous les plus proches de chez vous. Dans l’Yonne un site dédié a même été créé. Faites une recherche par quartier pour trouver une assistante maternelle qui pourrait correspondre à vos contraintes. Et appelez-en plusieurs pour convenir de premières rencontres.

Les relais d’assistantes maternelles

N’hésitez pas à pousser la porte d’un relais d’assistantes maternelles. On ne le sait pas assez mais ces lieux d’écoute et de soutien pour les nounous, sont aussi des espaces d’information pour les parents. Les professionnels présents pourront notamment vous informer sur les différents modes de garde proposés dans votre ville, et la disponibilité des nounous du coin.

Les sites d’annonces spécialisés

Il suffit de taper « assistante maternelle » ou « nounou » dans Google pour tomber sur une ribambelle de sites d’annonces proposant les services de professionnels agréés. Attention, tous ces sites ne sont pas aussi sérieux qu’ils le prétendent mais vous arriverez facilement à séparer le bon grain de l’ivraie. l’offre ne manque pas. Certains sont payants, d’autres non.

Le bouche à oreille

Pas très 2.0, cette astuce continue pourtant à faire ses preuves. Interrogez les nounous que vous avez rencontrées ou avec lesquelles vous êtes entrés en contact par téléphone. Si elles n’ont plus de place, peut-être connaissent-elles une collègue qui pourra vous aider. Faites aussi le tour de vos amis qui ont des enfants, de vos collègues de travail, de vos relations plus ou moins proches. Bref, pour trouver une assistante maternelle, il convient d’écumer son carnet d’adresses.

Les associations d’assistantes maternelles

Dans certaines villes ou certains départements, les assistantes maternelles sont regroupées en association. Ces structures peuvent constituer une porte d’entrée efficace pour obtenir de l’information et trouver la nounou de vos rêves. C’est par exemple le cas en Charente mais aussi à Rennes. N’hésitez pas à les contacter.

Les commerces de proximité

Pour trouver une assistante maternelle, il faut mettre toutes les chances de son côté. Entre l’annonce de la voisine qui cherche son chat, et celle de la fille du boucher qui propose des cours de piano, vous dégoterez peut-être une proposition de nounou. Allez régulièrement jeter un œil dans votre supérette, votre boulangerie ou votre tabac de quartier. On ne sait jamais !

Le bon coin

Sur Le bon coin on trouve de tout, même des assistantes maternelles. Entre un frigo vintage, une stère de bois et une palette de carrelages, vous trouverez des annonces de nounous disponibles pour accueillir vos enfants. Le moteur de recherche vous permet d’affiner géographiquement votre sélection. Il vous reste à prendre contact.

Ca y est, vous avez trouvé une nounou potentielle ? Jetez un œil sur les 10 astuces pour bien choisir sa nounou, afin de préparer votre rendez-vous avec elle ou regardez cette vidéo :

Et vous ? Qu’avez mis en oeuvre pour trouver une assistante maternelle ? A quelles difficultés vous êtes-vous heurtées ?

Photo Credit: pinreader

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 8 août 2013 dans Questions de parents

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


40 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Olivier
      le

      Oui, je n’y aurai pas pensé, si on ne me l’avait pas dit à vrai dire. Mais à bien y regarder, il y a plein d’annonces…

      Répondre
  1. Gilles
    le

    Le plus dur n’est pas d’en trouver. Le plus dur est d’en trouver une compatible avec les horaires…
    Genre ma femme bosse… le samedi (très rare, dans le commerce). Trouver une nourrice qui bosse le samedi = galère.
    Je n’ose imaginer si les deux parents bossent le samedi/dimanche…
    Sans compter les horaires de la nourrice (pas avant 8h, pas après 19h) qui sont, parfois, éloignés de la réalité du monde du travail « extérieur ».
    Sinon, près de chez moi, sur le bord de la route, devant une maison, y’a un panneau « Ass Mat » avec le téléphone. Publicité gratuite 🙂
    Pour nous, on a trouvé à chaque fois en passant par le RAM.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Et oui, pour tous les gens qui travaillent sur des horaires atypiques, la garde des enfants, c’est la galère. Et s’il n’est pas facile de trouver des nounous susceptibles de s’adapter à ce genre de contraintes, les crèches non plus ne sont pas légions !
      Mais, sans vouloir défendre les nounous, certaines ont déjà des horaires lourds. La notre garde par exemple Mychoup’ 45 heures par semaine…

      Répondre
      • Gilles
        le

        Tout à fait, je ne jette pas la pierre 🙂
        C’est juste que c’est souvent dur pour les parents. Et je ne parle même pas des tarifs hallucinants sur Paris par exemple (des potes payent deux fois plus que moi en province).
        Les crèches, quand tu bosses en dehors des heures de bureau tradi, tu peux oublier.
        Ou alors des crèches associatives à horaires décalées (voire de nuit)… mais c’est rare.

        Répondre
        • Olivier
          le

          Exact. ou des crèches d’entreprises. dans ma ville, le CHU dispose par exemple d’une crèche à horaires décalés. mais bon, faut bien choisir son job 😉

          Répondre
  2. miss thelma
    le

    quand j’ai su qu’on demenageait, j’ai du abandonner ma place en creche qui était reservée (snif) et trouver une nounou.. A reculons car je n’avais pas envie de ce système de garde…
    mais bon au départ j’ai préféré demander le nom de la nounou ideal via mon reseau..j’en ai rencontré mais ça n’a pas collé..
    donc j’ai pris la liste de la pmi , mon telephone, (ma patience) et en route pour les appels…(non je suis complete..un temps partiel le jeudi?mais pourquoi… votre fille a quel age? ha non je ne prends pas lés bébés…)
    mais bon j’ai réussi à en trouver une par ce biais là…

    Répondre
  3. mère pas parfaite
    le

    les parents s’y prennent pas assez tôt, là est le problème aussi.
    Là on est en aout, et tous les parents vont appeler entre septembre et décembre (oui oui)pour trouver une place. chaque année on me fait le coup lol

    Répondre
    • Olivier
      le

      Oui, effectivement, c’est l’une des raisons du problème.
      Ici, on a cherché une nounou en catastrophe après avoir reçu une réponse négative de la crèche quelques jours avant la naissance de bébé.
      Finalement, on a trouvé une super nounou, et on ne regrette rien 😉

      Répondre
      • kiz
        le

        C’est normal que les parents ne s’y prennent « pas assez tôt ».

        Les mairies donnent la réponse des commissions d’attribution de place en crèche uniquement 3 semaines avant la date de retour au travail.

        Répondre
        • Olivier
          le

          Non, pas systématiquement. Et tout dépend des dates des dites commissions. En l’occurrence, nous avions un peu plus de 3 mois pour nous retourner en ce qui nous concerne.

          Répondre
  4. laetitia
    le

    Trouver LA nounou n’est pas simple ! Pour mon fils ainé, j’ai fait confiance a une collègue qui avait un « grand » de 3ans qui laissait donc sa place. J’ai rencontré cette dame qui m’a semblé correct, sans plus 🙁
    Finalement ça a été un fiasco. J’ai longtemps regretté de ne pas avoir écouté mon instinct plutôt que les collègues.
    Depuis je suis devenue moi même nounou, nous avons parfois des horaires décalés (horaires du CHU) les premiers arrivent parfois à 6h30 et les derniers a 22h.
    Ça fait de sacrées longues journée 😛
    Depuis l’arrivée de ma petite n*3, j’ai fait le choix de ne jamais commence avant 8h et de finir max à 20h.
    Du coup les parents font appelent a des assoc genre »sous mon toit » et ce sont des etudiantes qui me déposent ou viennent chercher les petits !
    Une organisation qui marche plutôt bien…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Il n’y a pas e nounou idéale, chaque parent a ses propres critères. Raison pour laquelle on ne peut se contenter du bouche à oreille !
      Pas mal l’idée des associations qui prennent le relais !

      Répondre
  5. Aline
    le

    Hyper facile, la nounou !

    Quand j’ai su qu’on déménageait, j’ai utilisé le moteur de recherche du conseil général, j’ai tapé ma nouvelle adresse, et il m’a sorti le nom des nounous du village. J’ai regardé la fiche de la première, et là… j’ai tiqué sur son adresse. J’ai relu le petit papier avec ma nouvelle adresse, et… j’ai retiqué. C’était la même Une nounou à porte d’à côté !

    Direct, coup de fil, elle avait l’air sympa au téléphone, chouette ! Finalement, déménagement, premières rencontres avec nos voisins, on a bu l’apéro, discuté un peu. Elle a une petite fille de deux mois de plus que notre bébé à nous, elle n’avait que deux places agréées, et déjà prises :-(, mais avait l’intention d’en redemander une dans l’année. Finalement, elle l’a fait plus tôt que prévu, l’a obtenue, et a pris Bébé à la rentrée.

    Et… on ne regrette absolument pas ! Elle est tout simplement géniale ! Quand j’entends d’autres parents raconter ce que font leurs bambins chez la nounou, franchement, je me dit qu’on est tombés sur la perle rare. Et en plus, c’est notre voisine !!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Wouah, quel coup de chance tu as eu ! Incroyable 😉 Tu vas faire pâlir d’envie tous les parents qui galèrent pendant des mois pour trouver la bonne…

      Répondre
  6. lexou
    le

    tiens, hasard du calendrier, aujourd’hui c’est le dernier jour de garde de ma fille chez sa nounou, que l’on emploi donc depuis 3 ans, en septembre elle entre à l’école.Je me souviens avoir demandé la liste sur le site mon-enfant.fr dispo avec la caf et ensuite avoir eu son numéro par l’une de ses assistantes maternelle qui était full mais qui avait une très bonne amie qui venait d’avoir son agrément!C’est la nounou de ma fille depuis 3 ans et nous allons lui dire au revoir ce soir avec émotion!

    Répondre
    • Olivier
      le

      On dira ce qu’on voudra, mais quand ça se passe bien, une nounou devient vite un membre de la famille, non ? Mychoup’, elle, adore sa nounou…

      Répondre
  7. Gilles
    le

    Ha j’ai trouvé le pire : à 6 ans, l’Etat a décidé que ton fils unique se garde seul 🙂
    Ou que la couleur du travail s’assombrit 😀

    Répondre
  8. netaddicta
    le

    1ère nounou réservée enceinte de 7 mois. On l’avait trouvée via le RAM mais malheureusement elle est tombée très malade et on a du en changer en urgence (Moins d’une semaine) au beau milieu d’un déménagement (sachant qu’évidemmment un des critères du nouveau logement était sa proximité avec l’ancienne nounou…).
    Alors par une belle nuit d’insomnie (Mais où va aller pucinette dans une semaine?), j’ai fait tous les adresses données par le site du conseil général. Et on a trouvé notre super nounou à nous. Petite exemple de la semaine de pucinette : lundi jardinage, mardi balade dans le centre ville, mercredi ferme pédagogique avec chèvres et cueillettes tomates et mures, jeudi : piscine (je ne sais pas ce qui est prévu pour demain…). Sans compter le super bonus : un cadeau pour Noel de deux soirées de baby sitting gratuite dans l’année. Et en plus elle est également proche de chez nous!

    Répondre
      • Netaddicta
        le

        Oui et nous aussi. C’est tellement bien de laisser son enfant en toute confiance. Et la meilleure des preuves un super « je t’aime nounou » prononcé par pucinette en partant l’autre jour!

        Répondre
  9. Ev@
    le

    j’ai trouvé la nounou idéale :en plus des activités cuisine, jardinage, promenade, et j’en passe, elle les prend quand ils sont malade les emmene chez le pediatre si elle peut, elle est au forfait donc un peu plus un peu moins ou une nuit complète ça change rien au prix. On a 2 cd photos par an, elle gate les enfants pour les anniversaires et les noels, enfin je pourrais faire un roman sur toute ses qualités.

    . En fait je la connaissait d’avant car elle a gardé (et garde encore) quelques unes de mes nièces. Et je savais donc qu’elle était parfaite! J’ai quand même appelé quand j’étais enceinte de 3 mois (il lui restait pile poil de la place pour 1 temps plein, nounou très très prisée). ça a été mon premier et unique coup de fil pour chercher une nounou. Et là on « calcule » (je sais c’est pas beau) pour faire le deuxième pour que le deuxième ait cette nounou aussi quand notre petite (qui a eu 1 an hier) ira à la maternelle.

    Répondre
  10. Cli
    le

    Ah les joies de recherche pour la garde de bébé!!
    Pour nous ça n’est pas simple de trouver : 2 places d’un coup ça se fait rare et nos besoins sont assez particuliers puisque papageek travaille en 2*8. Alors le peu qui avaient 2 places ne nous prennent pas car pas assez d’heures ou trop tôt le matin (7h15) et pas les vacances scolaires….bref que de la joie!
    Nous avons du opter pour la garde à domicile jusqu’en juillet, depuis je recherche pour septembre….sans réussite pour le moment :/

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ben voilà, dès qu’on travaille sur des horaires atypiques, ça devient difficile. Bonne chance pour tes recherches !

      Répondre
  11. Anthony
    le

    Merci pour toutes ces astuces, avec la rentrée qui arrive cet article va bien nous aider moi et ma femme. Pour le bon coin je suis surpris je ne connaissais pas. J’ajoute aussi ma touche personnelle en ajoutant educazen.com à la liste des sites intéressants pour la recherche d’une nounou.

    Répondre