10 astuces pour aider bébé à faire ses nuits

18 Mar 2019

Comment aider bébé à faire ses nuits

Si la naissance d’un bébé fait probablement partie des moments les plus merveilleux que la vie peut nous offrir, l’arrivée d’un nourrisson constitue aussi une de ces épreuves susceptibles de mettre plus d’un adulte au tapis, même le plus vaillant.

Soyons clairs : rares sont les petits qui s’endorment à 20h apaisés, pour se réveiller en gazouillant leur bonheur d’avoir passés une nuit reposante à 10h le lendemain matin.

Votre bébé d’amour a rendu vos nuits cauchemardesques ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls. Et vous ferez vite votre cette expression de Leo J.Burke, qui proclamait avec lucidité : « ceux qui disent dormir comme un bébé, en général, n’en ont pas ».

S’il est capital pour de jeunes parents de ne pas sombrer dans une culpabilité dévorante – du genre, « bébé ne dort pas c’est de ma faute, je suis un mauvais parent » – il est important de retenir qu’il n’y a pas de fatalité. Tôt ou tard, Choupinet finira par trouver l’apaisement nécessaire et quelques astuces permettront de l’aider à prendre le chemin vers Morphée.

Comprendre le sommeil de bébé, entre 0 et 12 mois

De la naissance à 1 an, le sommeil de bébé évolue. Pour mieux le comprendre, découvrez les différentes phases.

Le sommeil entre 0 et 3 mois. A la naissance, les bébés ne font pas la différence entre le jour et la nuit, car leur horloge biologique n’est pas encore ajustée. En général, un nourrisson dort au début de sa vie près de 20 heures par périodes de 2 à 4 heures. À l’âge de 1 mois, il dort entre 16 à 20 heures par jour. Il peut alors rester éveillé pendant 2 ou 3 heures de suite, de jour comme de nuit…

Le sommeil entre 3 et 6 mois. A l’âge de 3 mois, les nourrissons dorment entre 14 et 16 heures par jour. Par bonheur, les périodes de sommeil s’allongent peu à peu. C’est à cette période que les bébés commencent à faire leurs nuits. Ils pèsent alors aux alentours de 5 kg, ce qui leur permet d’accumuler assez de réserves pour patienter plus longtemps entre les biberons. C’est également à partir de cet âge que l’horloge biologique commence à s’adapter à une journée de 24h. Vers 5 à 6 mois, les signes de fatigue sont plus faciles à comprendre : bâillement, frottement des yeux… C’est la période parfaite pour commencer à instaurer un rituel du coucher. À cette période, les bébés font en général 3 siestes : une le matin, une l’après-midi et une en fin de journée.

Le sommeil entre 6 et 12 mois. Quand bébé a passé les 6 mois, son sommeil s’étale sur 10 à 12 heures par nuit. Il fait en général une sieste le matin et une l’après-midi jusqu’à ses 18 mois. Les siestes durent environ une heure et demie. En moyenne, les bébés dorment entre 13 à 15 heures par jour. Entre 7 et 11 mois, les enfants vivent l’angoisse de la séparation, une étape obligatoire à leur bon développement. Cela peut causer des difficultés au moment du coucher. Durant cette période, les bébés ont besoin d’être rassurés par la voix et les câlins des parents.

Evidemment, tout ça ne relève que d’une théorie dont nombre d’entre nous ont touché les limites…

Comment aider bébé à faire ses nuits ?

Vous voulez aider bébé à mieux dormir (et en profiter pour récupérer) ? Découvrez 9 astuces simples à mettre en œuvre (avec un coup de bol, ça pourrait marcher) et partagez vos trucs en commentaires.

1 | Montrez-vous patient

Un nouveau-né se réveille en général 2 fois par nuit, parfois plus. Même s’il dort une vingtaine d’heures par jour, son sommeil est entrecoupé de phases d’éveil où il réclame à manger. Il vous reste à vous adapter à son rythme et à ses demandes. Au fil du temps, votre bébé apprendra à faire la différence entre la journée et la nuit et agrandira ses phases de sommeil nocturne. Un bébé fait rarement ses nuits avant 3 mois. Montrez-vous simplement à l’écoute de ses besoins et de son rythme.

2 | Donnez à bébé des repères temporels

Afin d’aider bébé à faire la différence entre le jour et la nuit, vous pouvez imposer un rythme régulier aux activités : repas, siestes, jeux, promenades… Les premiers mois, mieux vaut vous calquer sur les besoins de votre bébé. Mais par la suite, vous pouvez tenter – quand ce n’est pas trop contraignant – de le nourrir au moment de vos repas. Lors des siestes la journée, vous pouvez également laisser les volets entrouverts pour que la lumière passe dans sa chambre. Objectifs : lui permettre de distinguer les siestes des nuits.

3 | Habituez bébé à s’endormir tout seul dans son lit dès que possible

Vers 3/4 mois vous pouvez installer le lit de bébé dans sa chambre. En effet, la proximité physique peut perturber le sommeil des enfants. Les bébés peuvent percevoir votre odeur, votre respiration, vos pas, votre souffle… Pour l’habituer à dormir seul, mettez-le dans son lit dès que vous apercevez des signes de fatigue (bâillements, frottements des yeux…). Il est préférable de quitter sa chambre avant qu’il s’endorme, pour éviter que cette habitude ne dure des années.

4 | Ne stressez pas

Avoir un bébé qui ne dort pas peut vite angoisser tous les parents du monde. Mais il est important que vous preniez du recul, pour éviter d’entrer dans cercle vicieux. Vous le savez, les enfants sont des éponges. Ils peuvent ressentir votre stress. Essayez de rester serein au moment du coucher en croisant les doigts intérieurement pour que tout se passe bien. Pour s’endormir paisiblement, un bébé doit sentir qu’il est en sécurité et entouré d’ondes positives.

5 | Ne zappez jamais les siestes

Sortez-vous de la tête l’idée qu’un enfant qui dort moins la journée dormira plus la nuit. C’est plutôt l’inverse. Les enfants qui ne dorment pas la journée sont épuisés et excités le soir. Ils éprouvent alors plus de difficultés à s’endormir et passent souvent des nuits plus agitées. En général, jusqu’à 4 ans, les siestes sont capitales. Il est important que les enfants en bas âge fassent une pause dans leur journée.

6 | Repérez les perturbateurs du sommeil de bébé

Plusieurs facteurs peuvent conduire à des problèmes de sommeil : un nouvel apprentissage (la marche, la propreté, le langage…), un trop-plein d’activités, un changement de vie important (déménagement, nouvelle nounou, entrée à la crèche…). Si votre enfant connaît l’une de ces difficultés, rassurez-le. Le sommeil est très fragile à cet âge, il se dérègle donc très facilement.

7 | Créez-vous vos propres rituels du coucher

Grâce aux rituels du coucher, vous habituez votre bébé à se sentir en sécurité. Le moment du coucher signifie qu’il est l’heure de se séparer. Afin qu’il ne prenne pas peur, parlez-lui, faites-lui des câlins, chantez-lui des berceuses et racontez-lui des histoires. Votre enfant va s’imprégner de vos voix, vos odeurs, vos présences pour passer une nuit sereine.

8 | Veillez à ce qu’il dorme dans des conditions optimales

Pour que votre bambin bénéficie d’un sommeil apaisé, veillez à ce que la température de sa chambre se stabilise entre 16 et 20 degrés, 18 degrés idéalement. Bébé ne doit pas être trop couvert. Évitez également de placer des éléments trop grands dans son lit comme des peluches. Elles pourraient contribuer à l’effrayer. Enfin, choisissez un matelas confortable et aérez la pièce régulièrement la journée.

9 | Apaisez-le avant de le mettre au lit

Si bébé pleure le soir, c’est simplement parce qu’il a du mal à trouver l’apaisement seul. Vous pouvez alors l’aider. Calmez-le dans une pièce sombre et silencieuse. Vous pouvez également lui faire un bain chaud ou le mettre sur le ventre sur vos genoux et le caresser calmement.

10 | Croyez-en vous

Toutes ces astuces – et toutes celles que vous pourrez lire ou entendre ailleurs – n’ont de valeur que si vous les épousez réellement. N’oubliez jamais que vous êtes les parents de cet enfant. A ce titre, vous êtes les mieux placés pour savoir ce dont il a besoin car vous le connaissez parfaitement. Contrairement à ce que vous pouvez imaginer, votre condition de parents débutants ne fait pas de vous des « gros nuls ». Alors, arrêtez d’aller chercher ailleurs des solutions qui – en vérité – se cachent au plus profond de ce que vous êtes et croyez-en vous.

Découvrez quelques livres pour aller plus loin :

Et vous ? Bébé a-t-il fait ses nuits facilement ? Com18ment aider bébé à mieux dormir selon vous ? Quelles ont été vos astuces pour aider bébé à faire ses nuits ?  

Autres articles ?

Crédit photo : Shutterstock

Trackbacks and Pingbacks

  1. jeunes parents : quelles sont les meilleures astuces contre la fatigue ? - 21 mars 2019

    […] Comment aider bébé à faire ses nuits […]

  2. 14 astuces pour réussir le rituel du coucher - Blog Je suis papa ! - 21 mars 2019

    […] Vous trouverez d’autres astuces pour aider bébé à faire ses nuits ici. […]

  3. TOP 9 lit bébé - Blog Je suis papa ! - 21 mars 2019

    […] Comment aider bébé à faire ses nuits […]

Envoyez une réponse